En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 860.88 PTS
+0.22 %
5 856.5
+0.15 %
SBF 120 PTS
4 613.14
+0.17 %
DAX PTS
13 146.74
+0.58 %
Dow Jones PTS
27 833.83
-0.17 %
8 374.26
+0.24 %
1.109
-0.01 %

Affaire Polanski: d'éventuelles sanctions débattues lundi par l'association des réalisateurs

| AFP | 308 | Aucun vote sur cette news
Le cinéaste Roman Polanski, le 7 septembre 2019 au Festival du film américain de Deauville
Le cinéaste Roman Polanski, le 7 septembre 2019 au Festival du film américain de Deauville ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

La situation de Roman Polanski, qui fait face à une nouvelle accusation de viol, sera discutée lundi par les responsables de l'ARP, organisation comprenant plus de 200 cinéastes, lors d'une réunion qui devrait établir de nouvelles règles pour les membres condamnés ou poursuivis pour des violences sexuelles.

La Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs va réunir son conseil d'administration le 18 novembre et proposer "que, désormais, tout membre condamné par la justice pour infraction de nature sexuelle soit exclu et que tout membre mis en examen pour la même raison soit suspendu", a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué, qui ne cite pas nommément le cinéaste franco-polonais.

Si le conseil d'administration, rassemblant une vingtaine de personnes, valide cette proposition, elle ouvrirait la voie à une suspension de Roman Polanski, qui a fui les Etats-Unis en 1978 et est toujours sous le coup de poursuites pour relations sexuelles illégales avec une mineure.

Le réalisateur multi-récompensé et membre de l'ARP ne serait pas exclu mais "suspendu" de l'association car la procédure le concernant aux Etats-Unis est "en cours", a précisé à l'AFP son président Pierre Jolivet.

"On considère que c'est un moment assez grave pour que notre conseil d'administration s'exprime pleinement", a-t-il ajouté alors que le cinéma français a été également secoué la semaine dernière par les accusations d'"attouchements" et de "harcèlement sexuel" de l'actrice Adèle Haenel à l'encontre du réalisateur Christophe Ruggia, entre ses 12 et 15 ans.

L'ARP "se doit de prendre en compte que nos métiers, par le pouvoir qu'ils confèrent, peuvent ouvrir la porte à des excès répréhensibles. Ceux-ci ne peuvent en aucun cas être justifiés ni tolérés", indique-t-elle dans son communiqué.

Dans un témoignage publié par Le Parisien vendredi soir, la photographe Valentine Monnier accuse Roman Polanski de l'avoir frappée et violée en 1975 en Suisse alors qu'elle avait dix-huit ans. Elle affirme avoir décidé de porter publiquement cette accusation en raison de la sortie ce mercredi en France de "J'accuse", Grand prix du jury à la Mostra de Venise, qui porte sur l'erreur judiciaire subie par Alfred Dreyfus à la fin du XIXe siècle.

Cette accusation s'ajoute à celles d'autres femmes ces dernières années, pour des faits prescrits et contestés par le cinéaste de 86 ans.

Elle a perturbé la promotion du film, avec des interviews de ses acteurs annulées au dernier moment (Jean Dujardin, Emmanuelle Seigner) ou finalement non diffusées (Louis Garrel).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2019

Air France-KLM a commandé 10 Airbus A350-900 supplémentaires pour Air France. A travers cette décision, le groupe explique poursuivre « sa stratégie de rationalisation et de simplification de la…

Publié le 11/12/2019

Drone Volt a annoncé une nouvelle commande dans l’inspection des lignes électriques en Suède. La commande provient d’une importante société de services spécialisée dans l’inspection de…

Publié le 11/12/2019

Partouche enregistre un chiffre d'affaires annuel de 433,5 ME

Publié le 11/12/2019

Partouche a réalisé mercredi soir son point d’activité pour le quatrième trimestre de son exercice 2019 (août à octobre). Ainsi, l’exploitant de casinos et d’hôtels a réalisé un chiffre…

Publié le 11/12/2019

Vinci Airports, filiale de Vinci, a annoncé mercredi soir avoir livré l'extension de l'aéroport de Salvador Bahia au Brésil, aéroport dont elle est concessionnaire depuis janvier 2018. Le projet,…