Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 739.73 PTS
-4.75 %
6 699.0
-5.19 %
SBF 120 PTS
5 251.30
-4.54 %
DAX PTS
15 257.04
-4.15 %
Dow Jones PTS
34 899.34
-2.53 %
16 025.58
-2.09 %
1.130
-0.12 %

Accusée de transphobie, J.K. Rowling dit avoir reçu des menaces de mort

| AFP | 232 | 4.50 par 2 internautes
L'autrice britannique J.K. Rowling à Londres, le 13 novembre 2018
L'autrice britannique J.K. Rowling à Londres, le 13 novembre 2018 ( Tolga AKMEN / AFP/Archives )

La Britannique J. K. Rowling, l'autrice des aventures de Harry Potter, a indiqué lundi avoir reçu de très nombreuses menaces de mort provenant selon elle de certains militants pour les droits des transgenres qui l'accusent de transphobie.

"J'ai maintenant reçu tellement de menaces de mort que je pourrais en tapisser la maison, et je n'ai pas cessé de m'exprimer", a indiqué la romancière dans une série de tweets.

Elle y dénonce aussi le fait que trois militants "se sont photographiés devant (sa) maison" la semaine précédente, "en se positionnant soigneusement pour que (son) adresse soit visible", avant de poster le cliché sur Twitter.

Contactée par l'AFP, la police écossaise a indiqué qu'une "enquête est en cours".

L'an dernier J.K. Rowling avait partagé sur Twitter un article évoquant les "personnes qui ont leurs règles", en le commentant ironiquement: "Je suis sûre qu'on devait avoir un mot pour ces gens. Que quelqu'un m'aide. Feum? Famme? Feemm?".

Elle s'est ainsi attiré les foudres de certains internautes, qui lui ont rappelé que les hommes transgenres pouvaient avoir leurs règles et que des femmes transgenres non.

Le statut des personnes trans fait l'objet de vifs débats ces dernières années au Royaume-Uni, avec d'un côté des militants se battant pour leurs droits et de l'autre certains intellectuels, auteurs et professeurs accusés de transphobie, se disant victime de la "cancel culture".

Une professeure de philosophie, Kathleen Stock, a ainsi démissionné de l'Université du Sussex (sud de l'Angleterre) en octobre, disant être la victime d'une campagne de "harcèlement". Elle avait estimé notamment que l'identité de genre ne peut pas l'emporter sur le sexe biologique "lorsqu'il s'agit de droit et politique".

Mme Rowling affirme dans ses tweets avoir été contactée par de nombreuses femmes ayant fait "l'objet de campagnes d'intimidation allant du harcèlement sur les réseaux sociaux au ciblage de leurs employeurs, en passant par la divulgation de données personnelles et les menaces directes de violence, y compris le viol".

Elle accuse notamment les trois militants ayant posté son adresse en ligne de l'avoir fait pour "l'intimider et l'empêcher de défendre les droits des femmes basés sur le sexe" biologique.

Selon le Bureau national des statistiques, les Britanniques transgenres sont "deux fois plus susceptibles" d'être victimes d'un crime ou d'un délit que celles qui ne le sont pas. En 2019, deux personnes trans sur cinq avaient ainsi été victimes d'un incident ou crime de haine, selon l'institut YouGov.

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2021

La Caisse Régionale de Crédit Agricole Loire Haute Loire communique son calendrier de publication des résultats pour l'année 2021...

Publié le 26/11/2021

Eurofins Technologies continue d'innover et de développer une large gamme de solutions de diagnostic concernant le COVID-19, notamment en réponse à la...

Publié le 26/11/2021

A la clôture de Wall Street, Moderna a flambé de 20,5%, Pfizer a gagné 6,1% et BioNTech a bondi de 14%.

Publié le 26/11/2021

Le groupe accroît ses capacités de production, d'innovation et de stockage au sein de ses sites d'Aubagne, Cergy et Lourdes afin de répondre à la...

Publié le 26/11/2021

Le Groupe DÉKUPLE, expert du data marketing cross-canal, annonce son chiffre d'affaires des 9 premiers mois de l'exercice 2021...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne