En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 378.85 PTS
-0.07 %
5 384.00
+0.22 %
SBF 120 PTS
4 257.86
-0.08 %
DAX PTS
11 549.96
-0.46 %
Dowjones PTS
25 970.27
+0.87 %
7 473.83
+1.26 %
1.136
-0.57 %

Ostrum interpelle 6 grandes chaînes de restauration rapide

| Boursier | 281 | Aucun vote sur cette news

Face à la notable progression du marché de la restauration rapide, tant dans les pays développés qu'émergents, une déclaration des investisseurs...

Ostrum interpelle 6 grandes chaînes de restauration rapide
Credits Reuters

Face à la notable progression du marché de la restauration rapide, tant dans les pays développés qu'émergents, une déclaration des investisseurs (Global Investor Statement on Meat Sourcing) cosignée par Ostrum AM demande à six des plus grandes chaînes internationales d'améliorer la durabilité de leurs filières d'approvisionnement en viande et produits laitiers.

Environ 84,8 millions d'adultes aux États-Unis - soit près d'un tiers de la population - fréquentent la restauration rapide, pour un chiffre d'affaire de 214,8 milliards de dollars. En France, le marché du " snacking "1 a triplé en quinze ans, avec un poids de 54 milliards d'euros. Une part importante de cette consommation est liée à des produits alimentaires qui comprennent, totalement ou en partie, de la viande et des produits laitiers.

Dans trois domaines clés - les émissions de gaz à effet de serre (GES), l'eau et l'utilisation des terres - la production de protéines animales génère une empreinte environnementale importante. Pour les restaurants à service rapide dépendants de la viande et des produits laitiers, les risques liés à la chaîne d'approvisionnement représentent des défis en termes de sécurité d'approvisionnement, de durabilité, d'image et de croissance financière. L'agriculture et l'utilisation des terres représentent 24 % des émissions mondiales de GES, auxquelles les chaînes d'approvisionnement en viande et en produits laitiers contribuent largement et qui sont en outre l'un des principaux responsables de la déforestation tropicale. Leur faculté de production sera par ailleurs affectée par la hausse des températures.

Dans cette perspective, les investisseurs adressent une déclaration aux plus grandes entreprises de ce secteur : McDonald's Corporation (MCD) ; Yum! Brands International (YUM) ; Restaurant Brands International (QSR) ; Chipotle (CMG) ; The Wendy's Company (WEN) ; Domino's Pizza Inc (DPZ).

Cette déclaration pilotée par la FAIRR et le CERES, demande aux entreprises d'établir une stratégie claire de réduction des risques dans leurs chaînes d'approvisionnement en viande et en produits laitiers et de la rendre publique. Elle préconise l'élaboration de politiques rigoureuses vis-à-vis des fournisseurs, l'engagement d'atteindre des objectifs scientifiquement fondés et la création de scénarios liés aux risques climatiques.

Ostrum soutient régulièrement des initiatives visant à améliorer la qualité de la chaîne d'approvisionnement de l'industrie alimentaire (par exemple, l'initiative de la FAIRR concernant l'utilisation prophylactique des antibiotiques), et l'impact de la consommation de lait et de viande sur l'environnement mondial - en particulier sur les ressources en eau - interpelle de plus en plus les investisseurs. Par le soutien qu'elle apporte à cette initiative, Ostrum prend plus nettement position auprès d'autres investisseurs responsables pour une préoccupation essentielle du moment.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

La période d'observation en cours se poursuit jusqu'au 18 mai 2019...

Publié le 21/03/2019

Paris, 21 mars 2019, 18h30   AB Science annonce que de nouvelles données dans la SLA ont été sélectionnées pour une présentation orale à la conférence 2019 de la Muscular…

Publié le 21/03/2019

Poxel a généré en 2018 un bénéfice net de 13,5 millions d’euros, contre une perte nette de 22,3 millions d’euros en 2017. Dans le même temps, le chiffre d’affaires de la société…

Publié le 21/03/2019

Année solide malgré une provision pour prime...

Publié le 21/03/2019

Eiffage a décroché un contrat de plus de 250 millions d'euros pour la construction du parc éolien offshore Moray East au Royaume-Uni...