En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 896.92 PTS
+0.00 %
4 851.0
-0.78 %
SBF 120 PTS
3 892.27
-
DAX PTS
10 924.70
-
Dowjones PTS
24 597.38
+0.29 %
6 767.97
+0.00 %
1.135
-0.05 %

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine continuent de s'empirer

| OPCVM 360 | 377 | Aucun vote sur cette news
Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine continuent de s'empirer
Credits  ShutterStock.com

Luxembourg, 8 octobre 2018 Aux Etats-Unis, la conjoncture demeure robuste tandis qu'en Chine, les frictions commerciales avec les Etats-Unis montrent de premiers impacts sur la croissance économique. Ainsi l'indiquent Guy Wagner, chief investment officer de BLI - Banque de Luxembourg Investments, et son équipe, dans leur analyse mensuelle, les Highlights'.

Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine demeurent le sujet dominant de l'actualité économique. Aux Etats-Unis, la croissance en est peu affectée. La conjoncture demeure robuste, soutenue principalement par la force des investissements des entreprises et les incitations budgétaires. « Bien que les dépenses des ménages n'accélèrent pas, les indices de confiance des consommateurs s'approchent des niveaux records de l'année 2000 », indique Guy Wagner, chief investment officer et administrateur-directeur de la société de gestion BLI - Banque de Luxembourg Investments. En Chine, les frictions commerciales avec les Etats-Unis montrent par contre de premiers impacts sur la croissance conjoncturelle.« Les autorités publiques ont dès lors initié des mesures de soutien monétaires et fiscales pour soutenir l'activité. »

Dans plusieurs pays émergents, les augmentations de taux d'intérêt pèseront sur la croissance conjoncturelle

En Europe, les taux de croissance élevés de la fin de l'année passée sont en train de se normaliser, sans pour autant signaler un ralentissement économique majeur. Dans plusieurs pays émergents comme la Turquie, l'Argentine, la Russie ou l'Indonésie, les augmentations de taux d'intérêt, en vue de stabiliser les cours de change des pays en question, pèseront sur la croissance conjoncturelle dans les mois à venir.

La situation sur les marchés obligataires reste difficile

Des statistiques économiques favorables aux Etats-Unis ont poussé le rendement du bon du trésor américain à 10 ans au-delà de la barre des 3%. Dans son sillage, le rendement à 10 ans de l'emprunt d'Etat allemand a également augmenté. Les craintes d'un dérapage budgétaire par le nouveau gouvernement italien tiennent les marchés obligataires de l'Europe du Sud sous tension, le rendement de l'emprunt d'Etat à 10 ans en Italie restant au-delà des 3 %. « La situation sur les marchés obligataires reste difficile », précise l'économiste luxembourgeois. « Pour un investisseur européen, le différentiel d'intérêts entre les obligations américaines et européennes est absorbé par d'éventuels coûts de couverture du risque de change du dollar. » Restent dès lors les emprunts de la zone euro, dont les rendements, autres que ceux de la Grèce ou de l'Italie, demeurent dérisoires.

La technologie, la santé et le pétrole affichent les meilleures performances depuis le début de l'année

En septembre, les marchés boursiers ont été relativement stables. Au niveau géographique, les actions japonaises sortent du lot. Le S&P 500 aux Etats-Unis et le Stoxx 600 en Europe ont été en légère hausse, alors que le MSCI Emerging Markets a reculé. Guy Wagner : « Au niveau sectoriel, la technologie et la santé regroupant de nombreuses sociétés dites de croissance et le pétrole, suite à la hausse du prix du baril, affichent les meilleures performances depuis le début de l'année. » Compte tenu du retour en territoire positif des taux d'intérêt réels américains suite au resserrement monétaire graduel de la Réserve fédérale, les placements monétaires et obligataires en dollars redeviennent (du moins pour un investisseur américain) une alternative aux actions, sans risque d'érosion immédiate du pouvoir d'achat.

 

 

A propos de BLI - Banque de Luxembourg Investments S.A. et de la Banque de Luxembourg

BLI - Banque de Luxembourg Investments S.A. est la société de gestion de la Banque de Luxembourg. Elle incarne les compétences de la Banque de Luxembourg en matière de gestion de fonds, d'analyse et de sélection de valeurs. Le savoirfaire se base sur le concept de l'approche entrepreneuriale (« Business-Like Investing », BLI). Les performances des fonds BL sont régulièrement récompensées. BLI gère et distribue une gamme de plus de 30 fonds d'investissement de la Banque de Luxembourg avec une prédominance de fonds patrimoniaux. Les actifs sous gestion s'élevaient à 11,19 milliards d'euros (au 31 août 2018).

La Banque de Luxembourg exerce le métier de banque privée depuis 1920 au Grand-Duché, où elle compte parmi les plus importants gestionnaires de patrimoine de la Place. Au service de clients entreprenants et de familles, elle est à leurs côtés, aux moments importants de leur vie, pour veiller durablement sur leurs patrimoines et contribuer ainsi à la réalisation de projets qu'ils pourront conduire en toute confiance. Dotée de 986 millions d'euros de fonds propres, la Banque de Luxembourg compte 900 salariés et près de 74 milliards d'euros d'actifs sous gestion (chiffres au 31 décembre 2017). Elle est une des rares banques dont la stratégie d'investissement est élaborée à Luxembourg par sa propre équipe d'analyste, au sein de sa filiale BLI.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

  Boulogne, le 14 décembre 2018   Communiqué de mise à disposition - Ventes de novembre 2018     Renault annonce la mise à disposition de son rapport des…

Publié le 14/12/2018

Elis a signé un accord portant sur l’acquisition de 100 % de Curantex GmbH et Curantex GmbH & Co. KG en Allemagne. La finalisation de la transaction est soumise aux conditions réglementaires…

Publié le 14/12/2018

Le carnet de commandes de Dietswell, qui s'établissait à 8,3 ME à fin juin 2018 et 9,4 ME à fin août, dépassait 10 ME à fin novembre, confirmant les...

Publié le 14/12/2018

  Communiqué de presse 14 décembre 2018       Le premier des deux EPR de la centrale nucléaire de Taishan…

Publié le 14/12/2018

Airbus a nommé Philippe Mhun (56 ans) directeur des programmes et services d’Airbus Commercial Aircraft à compter du 1er janvier prochain. Actuellement directeur des services client d’Airbus,…