5 289.86 PTS
+0.64 %
5 259.5
+0.13 %
SBF 120 PTS
4 239.49
+0.61 %
DAX PTS
12 487.90
+0.83 %
Dowjones PTS
24 964.75
-1.01 %
6 779.69
+0.13 %
Nikkei PTS
21 925.10
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les actions demeurent le placement par défaut malgré des niveaux de valorisation de plus en plus tendus

| OPCVM 360 | 220 | Aucun vote sur cette news
Les actions demeurent le placement par défaut malgré des niveaux de valorisation de plus en plus tendus
Credits  ShutterStock.com

Luxembourg, 9 octobre 2017 - La volatilité sur les marchés boursiers reste particulièrement faible. Compte tenu d'une amélioration des chiffres de croissance économique, les actions demeurent le placement par défaut malgré des niveaux de valorisation de plus en plus tendus. Ainsi l'indiquent Guy Wagner, chief investment officer de BLI - Banque de Luxembourg Investments, et son équipe, dans leur analyse mensuelle, les Highlights'.

 

En septembre, la plupart des indices boursiers sont restés favorablement orientés. Seul le MSCI Emerging Markets (en USD) a reculé de 0,6%. La volatilité sur les marchés boursiers reste particulièrement faible. Elle n'a même pas augmenté au courant des mois d'été qui, par le passé, étaient généralement des périodes boursières assez turbulentes. « Compte tenu d'une amélioration des chiffres de croissance économique dans la plupart des régions et de la faiblesse des taux monétaires et obligataires, les actions demeurent le placement par défaut malgré des niveaux de valorisation de plus en plus tendus », affirme Guy Wagner, chief investment officer et administrateur-directeur de la société de gestion BLI - Banque de Luxembourg Investments.

 

Les indicateurs d'activité dans le secteur manufacturier demeurent positifs

Les indicateurs d'activité dans le secteur manufacturier demeurent favorablement orientés dans la plupart des régions. Aux Etats-Unis, l'indicateur ISM publié pour le mois d'octobre a atteint le niveau le plus élevé depuis 2004. En France, le nouveau Président Emmanuel Macron a lancé la réforme attendue du marché du travail pour engendrer une dynamique de croissance autonome de la deuxième plus grande économie de la zone euro. Au Japon, le premier ministre Shinzo Abe profite de la conjoncture favorable pour convoquer des élections législatives anticipées. En Chine, la croissance économique demeure robuste à l'aube du 19ème congrès national du parti communiste qui aura lieu dans le courant du mois d'octobre.

 

Les taux directeurs dans la zone euro restent inchangés

Conformément aux attentes, la Réserve fédérale américaine a maintenu le taux des fonds fédéraux inchangés à 1 - 1,25% lors de la réunion du mois de septembre. De plus, elle a confirmé le début de la réduction de la taille de son bilan à partir du mois d'octobre en diminuant progressivement le réinvestissement des titres de créances venant à échéance. Dans la zone euro, les taux directeurs de la Banque centrale européenne sont également restés inchangés. Lors de la prochaine réunion fin octobre, les autorités monétaires européennes devraient donner de premières indications quant à la suite du programme d'assouplissement monétaire quantitatif pour la période au-delà de la fin de cette année, pense l'économiste luxembourgeois.

 

Les marchés obligataires demeurent peu attrayants

Bien que les rendements obligataires aient légèrement remonté au mois de septembre, ils restent à de faibles niveaux. Le rendement de l'emprunt à 10 ans a monté légèrement en Allemagne, en France, en Italie et en Espagne. Aux Etats-Unis, la remontée des taux longs a été un peu plus prononcée. Guy Wagner : « Vu la faiblesse des rendements, les marchés obligataires demeurent peu attrayants ».

 

Les événements d'ordre politique impactent de plus en plus les marchés des devises

Après la forte appréciation de l'euro depuis le début de l'année, la monnaie européenne a légèrement reculé en septembre de 1,19 à 1,18 dollar. La présentation d'une première ébauche du projet de réforme fiscale par l'administration américaine ainsi que le référendum sur l'indépendance de la Catalogne ont permis au dollar US de reprendre un peu de terrain par rapport à l'euro à la fin du mois. « En raison de l'impact grandissant des événements d'ordre politique sur les marchés des devises, la visibilité sur les cours de change demeure limitée », conclut Guy Wagner.

 

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/02/2018

A Plus Finance a réalisé un nouvel investissement dans une Résidence Services Seniors à Dunkerque pour le compte de son OPPCI « A Plus Génération 2 ». Cet OPCI professionnel constitué en 2016…

Publié le 20/02/2018

La famille royale du Danemark regarde des soldats emportant le cercueil du prince Henrik après ses funérailles chapelle du palais royal de Christiansborg le 20 février 2018. Photo Scanpix (…

Publié le 20/02/2018

20 Février : Le match des traders avec Giovanni Filippo, membre de la cellule Infos d'Experts chez Bourse Direct. La phrase du jour : "Le déclin des classes d'actifs actions sera plus…

Publié le 20/02/2018

La secrétaire d'Etat chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa à Paris le 31 octobre 2017 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )Critères de mixité, heures de formation…

Publié le 20/02/2018

Le titre a gagné 15% cette année...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/02/2018

Gaussin précise leurs modalités financières et le calendrier de réalisation...

Publié le 20/02/2018

"Nous abordons 2018 avec confiance et détermination tout en restant très vigilants sur les évolutions de nos marchés à court terme", dit Christel Bories, PDG du Groupe Eramet...

Publié le 20/02/2018

Drive & Share s'adresse à ceux qui souhaitent bénéficier de la flexibilité que procure la possession d'une voiture, mais qui n'ont pas besoin de l'utiliser régulièrement...

Publié le 20/02/2018

En particulier, 1,71 MdE de travaux vont échoir à Eiffage...

Publié le 20/02/2018

Cette opération s'inscrit dans la stratégie du Groupe BPCE de recentrage dans les secteurs et zones prioritaires de développement...

CONTENUS SPONSORISÉS