En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 053.71 PTS
-0.53 %
6 053.70
-0.52 %
SBF 120 PTS
4 790.31
-0.48 %
DAX PTS
13 676.70
-0.78 %
Dow Jones PTS
29 398.08
-0.09 %
9 623.58
+0. %
1.082
-0.13 %

Groupama AM lance Cristal, une solution clé en main dédiée aux investisseurs du secteur assurantiel

| Boursier | 812 | 4 par 1 internautes

Groupama Asset Management lance Cristal, une solution clé en main dédiée aux investisseurs du secteur assurantielGroupama Asset Management propose...

Groupama AM lance Cristal, une solution clé en main dédiée aux investisseurs du secteur assurantiel
Credits Reuters

Groupama Asset Management propose une "allocation assurantielle tenant compte des contraintes comptables des assureurs, institutions de prévoyance", dont l'objectif est de faciliter le pilotage comptable de leur actif général.
Groupama Asset Management vient de lancer l'offre Cristal, une nouvelle solution destinée aux investisseurs assurantiels.
Il s'agit de la définition d'un OPC dédié, sur mesure, proposé clé en main et conçu comme une allocation additionnelle au sein de l'actif général de l'institution.

Logée aux côtés des différentes poches d'allocation (actions, obligations, actifs de diversification non cotés...), cette "brique" assurantielle complémentaire est composée d'actifs traditionnels et a vocation à générer une meilleure visibilité sur les potentiels produits financiers. L'objectif est in fine de faciliter le pilotage comptable de l'allocation de l'actif général de l'investisseur.

L'OPC défini avec l'assureur est dédié, adjacent aux mandats de gestion et donc calibré suivant les besoins propres de chaque institution. L'instrument vise à offrir un accès à des classes d'actifs obligataires traditionnelles, diversifiantes, multidevises, liquides mais difficilement investissables en direct par les assureurs pour des raisons comptables liées notamment à la couverture de change. Il vise également à constituer une réserve de produits financiers distribuables dans le compte de résultat, qui pourront, soit être détachés annuellement suivant les besoins d'atterrissage comptable du détenteur, soit être capitalisés dans l'OPC en prévision de besoins futurs.

"A l'ère de taux d'intérêt durablement bas, il faut aller chercher le rendement actuariel plus loin ! Une réflexion sur la logique de construction de portefeuille s'impose donc pour les investisseurs assurantiels. Il s'agit désormais de favoriser une meilleure visibilité sur les rendements comptables, plus qu'une quête 'à tout prix' de potentielle surperformance financière, de plus en plus complexe et risquée alors que le profil rendement-risque des actifs s'est globalement détérioré. C'est dans cette optique que nous avons conçu Cristal. Notre cahier des charges est d'améliorer le rendement actuariel et de favoriser le pilotage de l'atterrissage comptable dans une logique de long terme" résume Alexandre Piazza, Responsable de la Gestion Assurantielle dédiée à la clientèle externe.

"Nous avons souhaité loger cette 'allocation assurantielle' dans une structure de fonds dédié. En effet, l'OPC rend possible l'accès aux instruments financiers difficiles à détenir en direct dans l'actif général, et délègue au gérant d'actifs les contraintes opérationnelle, réglementaire et comptables liées à la détention de ces instruments (EMIR, appels de marges, etc..). Il permet en outre l'agrégation d'une seule ligne, là où la détention en direct démultiplie autant de lignes que de sous-jacents investis" poursuit-il.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/02/2020

CARREFOUR (+ 1,84% à 16,06 euros)Carrefour est soutenu par Goldman Sachs qui a relevé sa recommandation de Neutre à Acheter et son objectif de cours de 15,9 euros à 20 euros. Le bureau d'études…

Publié le 18/02/2020

Plus forte baisse de l'indice FTSE 100, HSBC (-(5,98% à 555,40 pence) est lesté par l'annonce d'une vaste restructuration, dont les coûts entraineront la suspension des rachats d'actions en 2020 et…

Publié le 18/02/2020

Walmart, le géant américain de la grande distribution, a déçu pour le quatrième trimestre fiscal...

Publié le 18/02/2020

EDF monte de 0,8% à 13,30 euros ce mardi, alors que le groupe a dévoilé la semaine passée des résultats annuels de bonne facture, portés par des...

Publié le 18/02/2020

Airbus se stabilise sur les 131 euros ce mardi après plusieurs séances de doute, alors que les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu'ils allaient relever...