En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-
4 839.50
+0.04 %
SBF 120 PTS
3 859.34
+0.00 %
DAX PTS
11 071.54
-
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.137
-0.08 %

Gestion : l'avis de Candriam sur les prochaines élections américaines

| Boursier | 262 | Aucun vote sur cette news

Florence Pisani, Directeur de la Recherche Économique chez Candriam, fait le point sur les élections de mi-mandat aux Etats-Unis...

Gestion : l'avis de Candriam sur les prochaines élections américaines
Credits Reuters

Florence Pisani, Directeur de la Recherche Économique chez Candriam, fait le point sur les élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

Elle estime que l'économie américaine continue de défier les Cassandre. A 3,7%, le taux de chômage vient de retrouver son plus bas niveau depuis la fin des années 1960. Et la croissance a de quoi faire des envieux de ce côté-ci de l'Atlantique, après avoir progressé de 4,2 % en rythme annuel au second trimestre, le PIB a crû à nouveau de 3,5 % au troisième trimestre. Les Etats-Unis semblent même sur le point de connaître leur phase d'expansion la plus longue depuis... le milieu du XIXe siècle. Tout juste entrés dans leur 113ème mois de croissance ininterrompue, ils ne sont plus très loin du record de 120 mois enregistré pendant la " Grande modération " des années 1990.

Ces chiffres impressionnants ne doivent toutefois pas masquer des réalités qui le sont moins... Madame Pisani évoque une reprise engagée depuis 2009 la plus poussive de l'après-guerre (la croissance y a été deux fois moins rapide que pendant les années 1990) et aucun des problèmes structurels auxquels l'économie américaine est confrontée, à savoir les inégalités, la faiblesse des gains de productivité, la trajectoire inquiétante de la dette publique... n'est en passe d'être résolu.

Pire, la politique budgétaire menée va laisser des traces, jamais en temps de paix le poids de la dette fédérale n'a été aussi élevé et demain, le vieillissement et la hausse des coûts de la santé ne manqueront pas de l'alourdir encore davantage.

À plus court terme certes, Florence Pisani pense que la résilience de l'économie et une politique monétaire raisonnable laissent penser que, sauf accident, la croissance ne devrait décélérer que graduellement en 2019.

En allégeant la fiscalité sur les entreprises, le Président américain a dit vouloir stimuler l'investissement productif. Il n'en a rien été, sur la première moitié de l'année, les entreprises ont consacré l'essentiel des baisses d'impôts au rachat de leurs actions et il est peu probable que le climat d'incertitude créé par la politique commerciale de l'administration les incite à investir beaucoup plus dans les prochains mois...

A moins d'une surprise, le résultat des élections de mi-mandat a peu de chances d'infléchir à court terme cette trajectoire économique. La politique commerciale relève largement des prérogatives du Président... Florence Pisani considère que si les Démocrates l'emportaient, ils pourraient éventuellement décider de ne pas voter le nouvel accord commercial avec le Mexique et le Canada, mais au-delà d'une opposition partisane, on ne verrait pas bien leur intérêt à le faire...

Sur le front budgétaire, une victoire des Démocrates peut peut-être ouvrir la voie à un plan d'infrastructures. Une victoire des Démocrates mettrait en revanche un terme au projet de baisse d'impôts 2.0 souhaitée par les Républicains...

Le Directeur de la Recherche Économique chez Candriam pense aussi qu'une victoire des Démocrates annoncerait sans doute un débat houleux autour du relèvement du plafond de la dette au printemps prochain...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2019

Les principaux marchés actions européens sont attendus en léger repli à l'ouverture. Les investisseurs devraient continuer de jouer la prudence dans un environnement économique dégradé. A cet…

Publié le 24/01/2019

TF1 et l'opérateur fibre Videofutur ont conclu un nouvel accord de distribution global. Cet accord prévoit la distribution par Videofutur d'une part de toutes les chaînes en clair de la TNT du…