En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 269.18 PTS
-4.12 %
5 295.50
-3.6 %
SBF 120 PTS
4 205.64
-3.61 %
DAX PTS
11 858.05
-4.12 %
Dow Jones PTS
25 766.64
-4.42 %
8 436.67
+0. %

Engagements des investisseurs institutionnels français pour le financement des entreprises technologiques

| Boursier | 1846 | 5 par 1 internautes

Le 17 juillet 2019, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, et Cédric O, secrétaire d'État chargé du Numérique, ont reçu le rapport...

Engagements des investisseurs institutionnels français pour le financement des entreprises technologiques
Credits Reuters

Le 17 juillet 2019, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, et Cédric O, secrétaire d'État chargé du Numérique, ont reçu le rapport intitulé "Financer la IVème révolution industrielle - Lever le verrou du financement des entreprises technologiques" et rédigé par Philippe Tibi, président de Pergamon campus et professeur d'économie à l'Ecole polytechnique. Ce rapport dressait le constat d'une insuffisante capacité de financement des entreprises technologiques en France au moment de leur accélération industrielle et commerciale...

Afin de combler cette faille de marché, les investisseurs institutionnels français se sont engagés le 17 septembre 2019 sous l'égide du président de la République à consacrer plus de 5 milliards d'euros en faveur du financement des entreprises technologiques d'ici le 31 décembre 2022.

Bruno Le Maire et Cédric O ont réuni, lundi 13 janvier à Bercy, ces investisseurs pour formaliser ces engagements et marquer le point départ de leur mise en oeuvre concrète, à travers la signature d'un document d'engagements ainsi que la publication d'un cahier des charges et d'une charte de gouvernance qui encadrent l'initiative.
A cette occasion, les investisseurs ont également annoncé mobiliser 1 milliard d'euros supplémentaires pour cette initiative, portant au total leurs engagements à plus de 6 milliards d'euros.

Comité technique

Dans ce cadre, le comité technique réunissant les investisseurs partenaires s'est tenu pour la première fois mercredi 22 janvier, afin de valider les premières candidatures de fonds appelés à investir les montants annoncés. Le comité a reçu et examiné des candidatures de qualité de la part de sociétés de gestion, à qui il a été demandé de démontrer la pertinence de leur offre au regard du cahier des charges de l'initiative.

L'objectif de l'initiative est de favoriser l'émergence d'acteurs financiers capables d'accélérer la croissance d'entreprises innovantes pour en faire des leaders régionaux ou mondiaux, et de participer au développement de l'écosystème technologique en France par la création d'expertises spécifiques.

Les fonds suivants ont répondu à ces critères et les investisseurs partenaires ont validé, à l'unanimité, leur éligibilité à l'initiative :

Sur le volet de l'investissement non-coté :
"Eurazeo Growth Fund III"
"InfraVia Growth Fund"
"Jeito"
"Partech Growth II"

Sur le volet de l'investissement coté :

"CPR AM - Global Disruptive Technologies"
"Natixis IM Thematics - AI and Robotics"

Le comité des investisseurs partenaires se réunira à intervalle régulier afin d'examiner l'éligibilité des projets d'investissement portés à l'attention de la gouvernance.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/02/2020

Eiffage indique dans un communiqué que le site du futur siège du journal Le Monde a été occupé par des travailleurs de la société de nettoyage Golden Clean pour faire part de leurs…

Publié le 28/02/2020

A quel prix ?

Publié le 28/02/2020

Fin 2019, la valeur du patrimoine de MRM s'est établie à 168,1 ME, en hausse de 5,5% à périmètre comparable...

Publié le 28/02/2020

Veolia a réalisé en 2019 un résultat net en croissance de 41,8% à 625 millions d'euros. A change constant, la croissance atteint 36,8%. Le résultat net courant a progressé de 13,1% et de 13,5%…

Publié le 28/02/2020

Ucar enregistré en 2019 un chiffre d'affaires consolidé de 35,2 ME, reflétant d'une part une baisse de 18% du CA Location et Services aux réseaux, et...