En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 342.41 PTS
+4.52 %
4 339.50
+4.5 %
SBF 120 PTS
3 408.71
+4.48 %
DAX PTS
10 056.96
+5.58 %
Dow Jones PTS
22 052.88
+4.75 %
7 879.57
+4.67 %

Trump souffle le chaud et le froid

| Bourse Direct | 1282 | Aucun vote sur cette news

Analyse Hebdomadaire du CAC40

Opinion Neutre positive (N +) 
  
Résistances4893 (niveau d’inflexion à TCT), 4920 (fort), 4960 (résistance du range intraday), puis 4975-5015 (très fort) 5035-5050 (réplique haussière) voire5100 (très sensible).

Supports: 4863 (niveau d’inflexion à  TCT et support du range intraday), 4825 (niveau d'inflexion de CT), 4752 (niveau d’alerte), 4695 (fort) puis 4640-4600 (très sensible). 

 
La semaine passée, le CAC40 ne s’est adjugé qu’un gain hebdomadaire de 0.26 %.

La grande vedette de la semaine fut sans conteste Donald Trump qui, une fois de plus, a monopolisé l’attention des marchés qui, dans l’attente de sa première conférence, étaient hésitants. Les investisseurs attendaient une clarification de ses promesses de campagne. Il n’en a rien été. Le nouveau président américain n’a pas confirmé ses promesses de relance économique à l'origine d'un rally boursier de plus de deux mois.

Hormis sa critique sur le prix trop élevé des médicaments, qui a fait chuter le secteur de la santé (valeurs pharmaceutiques et biotechs), il n’a confirmé, ni ses projets de grands travaux et de baisses d’impôts, ni ses souhaits protectionnistes.

Les fluctuations des cours du pétrole ont également alternativement pesé sur la tendance. Selon la dernière rumeur en date, les pays de l’Opep tiendraient leurs promesses de réduction de production, ce qui serait une surprise. Enfin, les investisseurs avaient levé le pied avant de connaître les premiers résultats trimestriels des grandes banques américaines, publiés vendredi.

Au final, la Bourse de Paris a terminé la semaine tout juste gagnante après cinq hausses hebdomadaires d’affilée grâce notamment au secteur bancaire européen dopé par la réussite de l’augmentation de capital d’Unicredit et par une note positive de Macquarie.

La semaine dernière, l’indice a testé avec succès la MM20 en base journalière située à 4855/4865 qui a servi de zone de support et qui pourrait servir aussi de pivot et permettre de trancher entre cassure et rebond.

Pour l’heure, c’est donc le rebond qui a pris le dessus, avec un retour du CAC40 au-dessus de 4910/4915 en fin de semaine dernière.

Sauf accident, cette tendance pourrait se poursuivre en direction de 4970 puis pourquoi pas de 5000/5100. Néanmoins, pour se faire, il faudra confirmer lundi la poursuite du rebond en clôturant au-dessus de 4910/4915 alors que Wall Street sera fermé. Le biais reste haussier mais, à court terme, le risque d’un retournement n’est pas négligeable alors que le rally Trump pourrait manquer de relais.

A contrario, on se méfiera d’un retour trop rapide sous 4910/4890. Si tel était le cas, le CAC40 pourrait alors rapidement revenir au contact de la MM20 en base journalière située désormais à 4863 sur le future janvier. La cassure de ce support suivie d’un retour sous 4825/4800 « point bas d’un range à l’intérieur duquel l’indice évolue depuis environ 20 séances » ne serait pas bon signe.

Le risque serait la perte sèche de 4752 sur le cash et le future janvier, ce qui pourrait induire un retracement sur 4640 (61.80% de retracement du dernier cycle haussier de 4461 à 4929) voire 4600 (très sensible).

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Jean AMAR, Infos d'Experts
Article rédigé par Jean AMAR, membre de la cellule Infos d'Experts
27 ans d’expérience et expert dans l’ensemble des métiers des titres et de la négociation, ancien du Palais Brongniart, je participe au développement de l’offre Infos d’Experts depuis 2002.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/04/2020

Fitch Ratings a abaissé lundi de « A+ » à « A » la note de crédit senior non garantie d’ ADP. La perspective est stable. L’agence de notation explique que le profit de crédit du…

Publié le 06/04/2020

ACCOR constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Call 2031Z émis par SOCIETE…

Publié le 06/04/2020

Dans le cadre de la propagation du coronavirus (COVID-19), Aperam annonce des actions supplémentaires afin de protéger ses employés et ses...

Publié le 06/04/2020

Lundi 6 avril 2020APERAMLe fabricant d'acier inoxydable publiera ses résultats du premier trimestre.Mardi 7 avril 2020FLEURY MICHONLe groupe agroalimentaire publiera ses résultats annuels.Mercredi 8…

Publié le 06/04/2020

Accor a les reins assez solides pour faire face à la crise du coronavirus...