En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+2.15 %
4 892.0
+1.96 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+2.13 %
DAX PTS
10 929.43
+1.38 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.137
+0.01 %

Focus sur Plastic Omnium

| Bourse Direct | 3749 | 4.67 par 3 internautes

Plastic Omnium, sur sa lancée

L’équipementier automobile, au capital toujours contrôlé à 56.1% par la famille fondatrice Burelle,a surperformé le rebond du marché automobile  ces dernières années et s’adapte à la mutation des véhicules thermiques vers d’autres options, plus propres et plus connectées.

Sur les 9 premiers mois de l’année, le leader mondial des pièces et modules de carrosserie et des systèmes à carburant pour l’automobile a confirmé sa croissance soutenue et sa surperformance de la production automobile mondiale. Son chiffre d’affaires a atteint 5.901.4 millions d’euros en hausse de 20.7 % par rapport à la même période de l’année 2016 malgré un effet de change négatif grandissant (24.3 ME). Le seul chiffre d’affaires automobile s’élève à 5.650 millions d’euros, en progression de 22.6 % et de 11.8 % à périmètre et changes constants, pour une production mondiale en hausse de 2.7 %. Ces chiffres traduisent la solidité du carnet de commandes associée à des gains de parts de marché, une montée en production de nouvelles capacités (Mexique, Angleterre) ainsi que le succès du portefeuille de produits innovants.

Après le rachat fin 2015 de l’activité pare choc de Faurecia qui lui a donné la taille critique sur ce créneau et pour se concentrer sur l’activité automobile dont les perspectives de croissance sont plus fortes, Plastic Omnium a décidé de vendre son activité historique dédiée à l’environnement (containers), qui ne représente que 4% de ses revenus annuels soit 330 ME, une annonce saluée par les marchés.

Avec l’entrée en production depuis deux ans de nouveaux sites (2 aux Etats-Unis  et 3 au Mexique) et de la montée en puissance des systèmes SCR de dépollution des véhicules diesel, l’activité de Plastic Omnium est en croissance sur toutes les zones géographiques. Le chiffre d’affaires réalisé en Chine atteint 9% du chiffre d’affaires total soit 509 ME en hausse de 24.4 %, avec l’implantation payante à proximité de ses clients.

Sur la période 2017-2021, Plastic Omnium compte investir 2.5 MDE pour accroître ses capacités. 4 usines seront lancées en 2018 (Chine, Inde et 2 aux Etats-Unis), 3 en 2019 (Inde, Maroc et Slovaquie) et un centre de recherche avancée consacré aux  nouvelles énergies (hybride, hydrogène, pile à combustible) ouvrira en 2019 à Bruxelles. Actuellement, 70 % des véhicules neufs sont équipés de réservoirs en plastique, compatibles avec les hybrides, fabriqués par le français qui entend anticiper leur disparition progressive avec l’expansion de la propulsion électrique.

Plastic Omnium va se renforcer dans les systèmes de dépollution. S’appuyant sur la technologie SCR, actuellement  seule à répondre aux exigences des normes Euro 6 et Euro 7, son système DINOx, système de stockage et distribution d’AdBlue afin de réduire les émissions de NOX, est déjà choisi pour équiper plus de 30 programmes de véhicules en Europe, Amérique et Asie, installant l’équipementier en leader mondial des systèmes SCR pour les véhicules particuliers et utilitaires.

Dans le même souci d’anticipation, Plastic Omnium a intégré le Hydrogen Council dont l’ambition est le développement d’une filière hydrogène pour les véhicules mais aussi pour l’industrie et le résidentiel, et qui réunit déjà Air liquide, Statoil, Faurecia, Audi et Toyota. Ses efforts vont également porter sur l’allègement du véhicule via les pièces en composite, la conception d’un hayon technologique, les supercondensateurs de stockage d’énergie et l’alimentation par hydrogène et pile à combustible.

Ces efforts de croissance et développement devraient lui permettre de dépasser 10 MDE de chiffres d’affaires en 2021 contre 8 cette année, dont une proportion grandissante dans les produits innovants, avec une amélioration de sa rentabilité. L’agrandissement et la digitalisation de son centre de R&D de Lyon, Sygmatech, va renforcer les capacités de Plastic Omnium à franchir encore une fois un palier technologique grâce à de nouveaux moyens en mécatronique, réalité virtuelle et robots collaboratifs.

Analyse technique :

Après avoir fortement rebondi de 2009 à 2014, le titre de l’équipementier automobile Plastic Omnium est ensuite entré dans une phase de tergiversation assez volatile avec des amplitudes de prix assez significatives (cf graphique joint). Ces écarts se sont réduits au fur et à mesure à l’intérieur d’une figure dite de biseau ascendant en cours depuis trois années.

Hors exceptionnel et comme le plus souvent, cette structure graphique devrait déboucher sur un mouvement correctif, ce qui nous invite à rester prudent alors que le volume diminue graduellement depuis le printemps dernier.

Par ailleurs, les indicateurs ont tendance à décliner alors que les prix progressent, ce qui dénote une divergence technique.

Cette configuration requiert donc une préférence pour la prise de bénéfices mais, tant que la partie basse du biseau n’est pas enfoncée, on peut conserver, d’autant plus que le terme du corner actuel est estimé à fin 2019.

En stratégie et au regard de tous ces éléments, notre opinion est Neutre.

On surveillera donc le maintien ou pas au-dessus de la MM20 mois qui passe désormais à 31.60 (au 4 décembre), dans l’optique d’alléger sans forcer contre la partie haute de la figure (zone 40/43 d’ici le printemps 2018).

Dans une optique de plus long terme, on peut conserver au-dessus de la plus haute clôture de 2014 située à 25.105.

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Frédéric GARCIA, Infos d'Experts
Article rédigé par Frédéric GARCIA, membre de la cellule Infos d'Experts
18 ans d’expérience en Monnaie, Banque et Finance. Aujourd’hui Responsable de la salle des Marchés, j’anime également le service Infos d’Experts.
Abonnez-vous
Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 4.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…