En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
+2.15 %
4 892.0
+1.96 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+2.13 %
DAX PTS
10 929.43
+1.38 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.137
+0.02 %

Wall Street : Walmart plombe l'ambiance !

| Boursier | 347 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA perd pour le moment 0,67% à 25.049 pts, le Nasdaq monte de 0,20% à 7.253 pts, et le S&500 cède 0,35% à 2.722 pts...

Wall Street : Walmart plombe l'ambiance !
Credits Reuters

Wall Street, qui a fini sa course autour de l'équilibre vendredi soir et qui était fermé hier pour le "Jour des Présidents" aux Etats-Unis, s'affiche en ordre dispersé ce mardi. Sur le front économique, aucun indicateur ne sera présenté aujourd'hui outre-Atlantique. Du côté des sociétés, la saison des résultats se poursuit, avec notamment les comptes décevants du géant américain de la grande distribution Walmart, dont le titre chute d'environ 10% actuellement sur le Nyse... Le DJIA perd pour le moment 0,67% à 25.049 pts, le Nasdaq monte de 0,20% à 7.253 pts, et le S&500 cède 0,35% à 2.722 pts.

Pour mémoire, le Dow Jones et le S&P500 avaient enregistré vendredi dernier une sixième séance consécutive de rebond, pour un gain total respectivement de 5,6% et 5,8%.

Le marché de la dette américaine va être scruté de très près cette semaine. Les Etats-Unis se préparent à lever plus de 250 milliards de dollars d'obligations de court et moyen terme dans un contexte de remontée sensible des taux d'intérêt. A l'origine des récents soubresauts rencontrés sur les places boursières, les tensions sur les marchés obligataires ont placé ces derniers au centre de toutes les attentions.

VALEURS A SUIVRE

Walmart (-10% !) dévoile ses comptes du quatrième trimestre fiscal 2018. Les profits s'élèvent à 2,17 Mds$, en recul de 42,1% en glissement annuel. Le bénéfice par action s'affiche à 0,73$, en baisse de 40,2%. En base ajustée, le bpa ressort à 1,33$, en hausse de 2,3%. Les revenus s'affichent à 136,3 Mds$, en croissance de 4,1%. A magasins comparables, les ventes US montent de 2,6%, tandis que les ventes eCommerce progressent de 23%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,37$, pour des revenus de 135 Mds$. Sur le nouvel exercice, le groupe vise des ventes "comparables" US en hausse d'au moins 2%, une croissance US des ventes eCommerce d'environ 40%, et un bénéfice par action compris entre 4,75 et 5$. Sur l'exercice fiscal 2018, Walmart a enregistré des revenus de 500,3 Mds$ (en hausse de 3%), des profits de 9,86 Mds$ (en baisse de 27,7%) et un bpa ajusté de 4,42$, en progression de 2,3%. Le groupe annonce par ailleurs une augmentation de 2% de son dividende annuel, qui passe ainsi à 2,08$ par action.

Rite Aid (+2%). Albertsons, la société américaine de grande distribution, annonce un accord de fusion avec Rite Aid. Selon cet accord, les actionnaires de Rite Aid auront le droit d'échanger 10 actions contre une action Albertsons plus 1,83$ en numéraire, ou contre 1,079 action Albertsons. Au terme de l'opération, les actionnaires de Rite Aid détiendront entre 28 et 29,6% de l'entité combinée, tandis que les actionnaires d'Albertsons en détiendront entre 70,4 et 72%. Les actions d'Albertsons seront alors cotées sur le New York Stock Exchange. Albertsons Companies est soutenu par un consortium d'investisseurs dirigé par Cerberus Capital Management, L.P. qui inclut Kimco Realty, Klaff Realty LP, Lubert-Adler Partners LP, et Schottenstein Stores. La transaction, approuvée par les conseils d'administration des deux sociétés, devrait être finalisée au second semestre 2018. Pour mémoire, Walgreens Boots Alliance avait annoncé en juin dernier un nouvel accord avec Rite Aid Corporation selon lequel Walgreens allait mettre la main sur 2.186 points de vente de Rite Aid et trois centres de distribution. Le prix de la transaction s'élèvait à 5,175 Mds$ en numéraire.

Home Depot (+1%) présente ses résultats du quatrième trimestre. Les ventes s'élèvent à 23,9 Mds$, en hausse de 7,5% en glissement annuel. A magasins comparables, les ventes progressent également de 7,5%, avec une hausse de 7,2% aux Etats-Unis. Les bénéfices s'affichent à 1,8 Md$ (1,52$ par action), contre 1,7 Md$ (1,44$ par action) un an plus tôt. En base ajustée, le bpa ressort à 1,69$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,62$, pour des revenus de 23,7 Mds$. Sur 2018, le groupe vise des ventes "comparables" en hausse d'environ 5%, pour un bpa d'environ 9,31$, contre 7,29$ en 2017.

Qualcomm (-3%), objet d'une offre de plus de 120 milliards de dollars de Broadcom (+2%), mène deux batailles à la fois. Le groupe technologique américain qui tente depuis plusieurs mois de mettre la main sur son concurrent néerlandais NXP Semiconductors vient de rehausser son offre sur ce dernier. Il propose désormais 127,5$ par titre, soit près de 44 Mds$ au total. Qualcomm offrait jusqu'à présent 110$ par titre NXP. La société a également prolongé le délai d'expiration de l'offre jusqu'au 5 mars et abaissé le seuil minimal de réussite de l'opération à 70% des actions en circulation. Qualcomm précise avoir obtenu l'accord de neuf actionnaires de NXP qui détiennent collectivement plus de 29% des actions en circulation. Les fonds affiliés à Elliott Advisors et à Soroban Capital Partners font partie des actionnaires en question. Avec cette annonce, Qualcomm met également la pression sur Broadcom qui a menacé de retirer son offre de 121 Mds$ si Qualcomm venait à rehausser sa proposition sur NXP.

Gannett (-5%) annonce ses résultats du quatrième trimestre. La perte nette s'affiche à 13,6 M$ (0,12$ par action), contre un bénéfice de 24,6 M$ (0,21$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 0,55$. Les revenus sont de 854 M$, contre 867 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,46$, pour des revenus de 853 M$. Les revenus 2018 sont attendus entre 2,93 et 3,03 Mds$, contre 3,15 Mds$ en 2017.

Medtronic (-2%), le spécialiste des technologies, solutions et services médicaux, dévoile ses comptes du troisième trimestre fiscal. La perte nette ressort à 1,39 Md$ (1,03$ par action). En base ajustée, le bénéfice par action s'affiche à 1,17$. Les revenus montent de 1% à 7,37 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,17$, pour des revenus de 7,2 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise toujours un bpa en hausse de 9 à 10% (contre 4,37$ un an avant).

MGM Resorts dévoile ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 1,4 Md$ (2,42$ par action), contre 24,7 M$ (0,04$ par action) un an avant. Ce résultat prend en compte un gain exceptionnel de 2,52$ par action lié à la réforme fiscale US. Les revenus s'élèvent à 2,6 Mds$, contre 2,46 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,09$, pour des revenus de 2,5 Mds$.

Domino's Pizza (-2%) publie ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices s'affichent à 93,3 M$ (2,09$ par action), contre 72,7 M$ (1,48$ par action) un an avant. Les revenus sont de 891,5 M$, contre 819,4 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,95$, pour des revenus de 905 M$. Les ventes "comparables" US progressent de 4,2% et les ventes à l'international augmentent de 2,5%.

Gap (-3%). Le détaillant a annoncé le départ du CEO de la marque Gap, Jeff Kirwan.

Mosaic (+5%), le producteur américain de phosphate et de la potasse, a publié ses résultats du quatrième trimestre. La perte ressort à 431 M$, contre un bénéfice de 12 M$ un an avant. La perte par action s'affiche à 1,23$. En base ajustée, sans prendre en compte la réforme fiscale US, le bénéfice par action s'élève à 0,34$. Les ventes s'affichent à 2,09 Mds$, contre 1,86 Md$ un an plus tôt. Sur 2018, le groupe vise un bpa compris entre 1 et 1,50$, contre 1,09$ en 2017.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…