Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 783.41 PTS
-2.28 %
5 785.5
-2.14 %
SBF 120 PTS
4 450.34
-2.31 %
DAX PTS
12 284.19
-1.97 %
Dow Jones PTS
29 590.41
-1.62 %
11 311.24
-1.66 %
0.968
-0.08 %

Wall Street : un rebond mené par le Nasdaq, en attendant Powell

| Boursier | 475 | Aucun vote sur cette news

Wall Street progresse nettement ce jeudi, le S&P 500 prenant 0,86% à 4...

Wall Street : un rebond mené par le Nasdaq, en attendant Powell
Credits Reuters

Wall Street progresse nettement ce jeudi, le S&P 500 prenant 0,86% à 4.176 pts, le Dow Jones 0,41% à 33.103 pts et le Nasdaq 1,12% à 12.570 pts. Les marchés se préparent à l'intervention du patron de la Fed, Jerome Powell, dans le cadre du symposium de Jackson Hole dans le Wyoming, grand-messe des banquiers centraux. Cette réunion intervient dans un contexte particulièrement tendu, sur fond d'inflation record contraignant les grandes banques centrales à durcir pour la plupart leurs politiques monétaires, alors même que le ralentissement économique se confirme quant à lui. La cote américaine, qui corrigeait en début de semaine sur cette perspective semble désormais prête à encaisser le choc. Les investisseurs prennent aussi connaissance des derniers chiffres de l'économie américaine.

Le PIB américain du deuxième trimestre 2022 a régressé sur un rythme de 0,6%, contre une précédente évaluation de -0,9% et un consensus de -0,9% également. L'indice préliminaire des prix rattaché au PIB a grimpé au rythme de 8,9%, contre 8,7% de consensus et 8,7% pour la première évaluation. Les dépenses personnelles de consommation pour le deuxième trimestre se sont appréciées sur un rythme de 1,5%, contre 1% pour l'estimation précédente.

Les inscriptions au chômage sont ressorties moins élevées que prévu la semaine passée aux Etats-Unis. Le Département américain au Travail vient en effet d'annoncer, pour la semaine close au 20 août, que les inscriptions au chômage ont atteint un niveau de 243.000, en repli de 2.000 par rapport au niveau révisé à la baisse de la semaine antérieure. Le consensus tablait sur 252.000 nouvelles inscriptions.

La journée de demain sera marquée par l'intervention de Powell mais aussi par l'annonce de l'indice des prix 'PCE'. Le récit récent a tourné autour des attentes d'un discours au penchant belliciste de Powell, en ligne avec une réaction plutôt agressive et concertée des responsables de la Fed contre l'idée trop facile du "pivot politique" (pic de taux en fin d'année puis assouplissements dès l'an prochain). Depuis mi-juin, une certaine déconnexion est ainsi notée entre le rebond des marchés boursiers et l'engagement de la banque centrale américaine à resserrer les conditions financières. Cependant, Powell pourrait également confirmer que la Fed ralentirait bientôt le rythme de resserrement...

Les cours du brut consolident ce jeudi, avec un baril de brut WTI à 94,2$ sur le Nymex, en repli de 0,7%. L'once d'or gagne 0,4% à 1.768$. L'indice dollar se tasse de 0,4% face à un panier de devises.

Les valeurs

Bed Bath & Beyond (-5%) serait en pourparlers exclusifs avec Sixth Street Partners concernant un financement, croit savoir le Wall Street Journal. Des personnes proches du dossier ont indiqué au WSJ que les négociations sur un prêt de près de 400 millions de dollars pour renforcer les liquidités de Bed Bath & Beyond étaient en cours. Bloomberg fait pour sa part état d'un prêt potentiel de 375 millions de dollars de Sixth Street, alors que 'Bed Bath' doit faire face à une dette massive et au recul de ses ventes, et vient de subir la brutale sortie du capital de son ex-actionnaire à près de 12% Ryan Cohen, qui a fait dévisser le titre en bourse par l'annonce de sa vente. Reuters confirme aussi que 'BBBY' se rapprocherait des termes finaux d'un accord avec Sixth Street, qui fournirait à la chaîne de distribution environ 370 millions de dollars d'argent frais.

Nvidia (+3%), le colosse des processeurs graphiques, remonte malgré des comptes trimestriels mitigés, assortis de prévisions prudentes du fait d'un soudain ralentissement de la demande. Pour le deuxième trimestre fiscal, le groupe a annoncé un bénéfice ajusté par action de 51 cents, contre 56 cents de consensus et 1,04$ un an plus tôt. Les revenus ont totalisé 6,7 milliards de dollars sur ce trimestre clos en juillet, en ligne avec le consensus, contre 6,5 milliards de dollars un an auparavant. Les revenus gaming ont chuté d'un tiers à 2,04 milliards. Les revenus de centres de données, en revanche, ont grimpé de 61% à 3,81 milliards. Les revenus totaux du troisième trimestre fiscal sont attendus à 5,9 milliards de dollars, en déclin de 17% en glissement annuel, avec cette faiblesse persistante dans l'industrie gaming, et malgré la croissance attendue encore sur les centres de données et sur le segment automobile.

Salesforce (-6%), l'éditeur américain de logiciels de gestion, leader de la relation client, décroche à Wall Street. Le groupe de Marc Benioff a livré en particulier une guidance de revenus inférieure aux attentes. Les revenus sont attendus voisins de 7,83 milliards de dollars sur le trimestre clos en octobre, contre plus de 8 milliards de dollars de consensus. La guidance annuelle est réduite ainsi à 30,9-31 milliards de dollars, contre 31,8 milliards auparavant pour le haut de fourchette et 31,7 milliards de consensus. Pour le deuxième trimestre fiscal, les revenus ont augmenté de 22% à 7,72 milliards de dollars, battant le consensus de place. Le bénéfice ajusté par action sur le trimestre clos a été de 1,19$, contre 1,03$ de consensus. La force du dollar a impacté plus que prévu les comptes trimestriels, qui ressortent donc tout de même meilleurs que prévu. Le groupe abaisse sa guidance de bpa ajusté annuel entre 4,71 et 4,73$.

Snowflake (+20% !), le groupe d'hébergement de données dans le cloud, s'envole à Wall Street, sur de fortes prévisions de ventes et l'ajout de nouveaux clients. Pour le deuxième trimestre fiscal, les revenus produits ont flambé de 83% à 466 millions de dollars, contre 438 millions de consensus. Le groupe revendique désormais plus de 6.800 clients à fin juillet, battant également les attentes de ce point de vue. Les revenus produits du trimestre clos en octobre sont attendus jusqu'à 505 millions de dollars, contre 501 millions de consensus. Les revenus totaux sur le trimestre de juillet ont été de 497 millions de dollars, contre 468 millions de consensus. La perte nette s'est cependant creusée à 223 millions de dollars, 70 cents par titre, contre 190 millions un an avant. Pour l'heure, les investisseurs semblent négliger la question et se concentrer sur le rythme de croissance des ventes. Sur l'exercice, les revenus produits sont anticipés entre 1,905 et 1,915 milliard de dollars, alors que le consensus était de 1,897 milliard.

NetApp (+7%), le groupe californien actif dans les services cloud, a publié pour son premier trimestre fiscal un bénéfice ajusté par action de 1,2$, à comparer à un consensus de 1,1$ et un niveau de 1,15$ un an avant. Les revenus ont totalisé 1,59 milliard de dollars, dépassant de près de 3% les attentes de marché, à comparer aux recettes de 1,46 milliard de dollars réalisées sur la période correspondante, l'an dernier. Les revenus produits ont augmenté de 8% à 786 millions de dollars. Les prévisions financières dépassent également les attentes. Sur l'exercice 2023 entamé, les revenus sont attendus en augmentation de 6 à 8% pour une marge opérationnelle ajustée allant de 23 à 24% et un bénéfice ajusté par action logé entre 5,4 et 5,6$.

Autodesk (+3%), le concepteur de logiciels de création et de contenu, progresse à Wall Street, après des trimestriels et prévisions solides. Pour son deuxième trimestre fiscal, le groupe a fait état d'un bénéfice ajusté par action de 1,65$, contre 1,56$ de consensus et 1,21$ un an avant. Les revenus ont été de 1,24 milliard de dollars, 1% de mieux que le consensus, contre 1,06 milliard de dollars pour la période correspondante, un an avant. Le groupe évoque une demande toujours robuste et une performance concurrentielle forte, ainsi qu'une résilience de l'activité d'abonnement. Les revenus du troisième trimestre fiscal sont attendus entre 1,275 et 1,29 milliard de dollars, alors que le bpa ajusté est anticipé entre 1,66 et 1,72$.

Dollar General (stable), la chaîne américaine de distribution à bas prix, a publié un bénéfice supérieur aux attentes pour son deuxième trimestre et des prévisions confiantes. Les revenus ont été de 9,4 milliards de dollars sur le trimestre clos contre 8,7 milliards un an avant. Ces revenus ressortent en ligne avec le consensus. La croissance à comparable a été de 4,6%. Le bénéfice dilué par action s'est apprécié de 11% à 2,98$. Sur l'exercice, le groupe envisage une croissance des ventes d'environ 11%, soit une révision en hausse, avec une expansion de 4% à 4,5% à magasins comparables. Le bénéfice dilué par action est attendu en augmentation de 12 à 14%.

Dollar Tree (-8%) décroche à Wall Street, suite à sa publication financière trimestrielle. Le détaillant américain a fait état pour son deuxième trimestre fiscal d'un bénéfice dilué par action en forte augmentation de 30% à 1,6$, niveau record, ainsi que de ventes consolidées en progression de 6,7% à 6,77 milliards de dollars. La guidance de revenus annuels est révisée, entre 27,85 et 28,1 milliards de dollars. Le bénéfice par action est anticipé entre 7,1 et 7,4$. Le consensus était de 8,19$ de bénéfice par action et 28,16 milliards de dollars de revenus.

Peloton Interactive retombe de 20% à Wall Street, alors que le groupe vient de faire état d'une perte opérationnelle de 1,2 milliard de dollars sur son quatrième trimestre fiscal. Le groupe américain, spécialiste des équipements d'exercice avec ses vélos stationnaires, grande star boursière de la période des confinements, n'en finit plus de décevoir. Les revenus du quatrième trimestre se sont effondrés de près de 30%. Le management assure quant à lui que le groupe fait le nécessaire pour redresser ses finances, avec des efforts de réduction des coûts et de restructuration autour des abonnements. Sur l'exercice clos fin juin 2022, Peloton a déploré une perte de 2,8 milliards de dollars, contre 189 millions de dollars de déficit un an avant.

Coty (+10%), le groupe new-yorkais, acteur majeur des produits de beauté et de soins, a livré pour son quatrième trimestre fiscal juste clos des résultats "en ligne". La perte nette des opérations poursuivies a été de 286 millions de dollars, contre 221 millions de déficit un an avant. La perte par action a représenté 34 cents, contre 29 cents pour la période comparable, l'an dernier. La perte ajustée par action, d'un cent seulement, constitue une nette amélioration en comparaison d'un déficit de 8 cents par titre un an plus tôt. Les revenus et les profits pour l'exercice 2023 sont attendus en croissance, "en ligne avec les objectifs de moyen terme".

Amazon (+2%) abandonnerait son projet Amazon Care d'ici la fin de l'année. Stat News, citant un message interne, précise que Neil Lindsay, patron d'Amazon Health Services, a fait état de cette fermeture attendue, qui n'impacterait toutefois pas les autres projets du géant du commerce en ligne dans la santé.

Tesla (-1%) procède à son deuxième "split", division de l'action qui la rend plus abordable et donc plus liquide. Le nombre d'actions va tripler, offrant plus de liquidité aux nouveaux entrants, mais le cours de bourse s'ajustera en conséquence. La négociation commence sur une base ajustée du fractionnement ce 25 août.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 septembre

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/09/2022

La chute se prolonge à Wall Street ce vendredi...

Publié le 23/09/2022

La chute se prolonge avant bourse à Wall Street ce vendredi...

Publié le 23/09/2022

La Bourse de New York a fini en baisse, au lendemain d’une nouvelle hausse des taux d’intérêts de la Fed, fermement résolue à lutter contre l’inflation. 

Publié le 22/09/2022

Wall Street a de nouveau fléchi ce jeudi, après la sanction de la veille consécutive à un discours toujours très dur de Jerome Powell...

Publié le 22/09/2022

Wall Street fléchit encore ce jeudi, après la sanction de la veille consécutive à un discours toujours très dur de Jerome Powell...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2022

Vetoquinol, laboratoire spécialisé dans la santé animale, a souhaité apporter quelques compléments sur la stratégie mise en œuvre et ses perspectives. Les deux précédents plans stratégiques…

Publié le 23/09/2022

Le chiffre d'affaires d'Augros s'élève à 10...

Publié le 23/09/2022

Au premier semestre 2022, le chiffre d'affaires d'Augros Cosmetic Packaging s'élève à 10,20 millions d'euros, contre 7,71 millions d'euros au premier semestre 2021, soit une hausse de 32%. Cette…

Publié le 23/09/2022

Suite à la téléconférence organisée le 15 septembre 2022 pour présenter ses résultats semestriels Vetoquinol souhaite apporter quelques compléments...

Publié le 23/09/2022

Le constructeur ferroviaire Alstom a été choisi par APS Holding et l’agglomération de Padoue pour fournir les nouvelles rames de tramways Translohr qui circuleront sur « SMART », le futur…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former en bourse

Nos webinaires d'octobre sont en ligne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE