Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 531.17 PTS
+0.91 %
6 527.0
+0.85 %
SBF 120 PTS
5 048.61
+0.83 %
DAX PTS
13 659.90
+0.63 %
Dow Jones PTS
32 803.47
+0.23 %
13 207.69
-0.78 %
1.018
+0. %

Wall Street trébuche, plombé par les craintes géopolitiques

| Boursier | 317 | Aucun vote sur cette news

Wall Street perd du terrain avant bourse ce mardi, sur fond de tensions sino-américaines autour de Taïwan et de craintes d'un ralentissement...

Wall Street trébuche, plombé par les craintes géopolitiques
Credits Reuters

Wall Street perd du terrain avant bourse ce mardi, sur fond de tensions sino-américaines autour de Taïwan et de craintes d'un ralentissement économique plus prononcé, après une nouvelle série de comptes trimestriels. Le S&P 500 abandonne 0,7%, le Dow Jones 0,6% et le Nasdaq 0,9%. Pinterest et Uber se distinguent pourtant en vive hausse. Le baril de brut WTI grappille 0,1% sur le Nymex à 94$. L'once d'or avance de 0,8% à 1.802$. L'indice dollar gagne 0,2% face à un panier de devises de référence. Le Bitcoin retombe sous les 23.000$.

Dans l'actualité économique à Wall Street ce mardi, les opérateurs suivront les ventes automobiles mensuelles, une intervention de Charles Evans de la Fed de Chicago, ainsi que le rapport JOLTS du Département américain au Travail concernant les ouvertures de postes pour le mois de juin 2022 (consensus 11,1 millions).

AMD, S&P Global, Starbucks, Caterpillar, PayPal, Gilead Sciences, Zimmer Biomet, Airbnb, Illinois Tool Works ou Occidental Petroleum - nouveau 'chouchou' de Warren Buffett -, ainsi que Marriott, Uber, Electronic Arts, Prudential Financial, DuPont de Nemours, Match Group et Marathon Oil, publient leurs résultats trimestriels mardi.

CVS Health, Booking Holdings, Moderna, Regeneron, MetLife, McKesson, Yum! Brands, Lucid, eBay, Clorox et Allstate, annoncent demain mercredi. Eli Lilly, Alibaba, Amgen, ConocoPhillips, Cigna, Thomson Reuters, Block, Motorola Solutions, DoorDash ou Intercontinental Exchange, seront de la partie jeudi. Berkshire Hathaway, Liberty Broadband, Western Digital ou Goodyear Tire, publieront enfin vendredi.

Les valeurs

Activision Blizzard, l'éditeur américain de jeux vidéo connu notamment pour Call of Duty, World of Warcraft ou Candy Crush (label King), a annoncé hier soir pour le trimestre clos des revenus supérieurs aux attentes, mais des ventes ajustées en recul prononcé en glissement annuel. Le groupe, sur le point d'être racheté par Microsoft pour 69 milliards de dollars, a donc réalisé des revenus ajustés trimestriels de 1,64 milliard de dollars, à comparer à un consensus de 1,6 milliard et un niveau de 2,3 milliards un an avant. Il s'agit du troisième trimestre consécutif de baisse des ventes en glissement annuel. Le bénéfice ajusté par action a représenté 48 cents sur la période close, en baisse de plus de moitié en glissement annuel, mais en ligne avec le consensus de place. Le groupe a tout de même renforcé ses équipes de développement de 25%.

Pinterest bondit avant bourse à Wall Street ce mardi, malgré des résultats inférieurs aux attentes de marché, alors qu'Elliott vient de confirmer une prise de participation au capital. Le groupe a pourtant raté le consensus de profit sur le trimestre clos et livré des prévisions de revenus décevantes. Le nombre d'utilisateurs du réseau social, quant à lui, n'a pas évolué en comparaison du trimestre antérieur, alors que les analystes craignaient un déclin. Hier soir, le groupe a donc dévoilé une perte du deuxième trimestre de 43 millions de dollars et 7 cents par titre, pour des revenus de 666 millions de dollars à comparer aux 613 millions de l'an dernier. Le leader du scrapbooking en ligne a dégagé un bpa ajusté de 11 cents, contre 25 cents un an avant et 18 cents de consensus. Les revenus étaient quant à eux attendus à 665 millions.

Rappelons que le cofondateur du groupe Ben Silbermann a quitté ses fonctions de directeur général, remplacé par Bill Ready, un ancien d'Alphabet et de PayPal. Ready a souligné hier soir la croissance de 9% des revenus en glissement annuel et la progression de 10% à devises constantes, malgré l'incertitude à laquelle font face les annonceurs. L'espoir de redressement est aussi entretenu par la montée au capital de l'investisseur activiste Elliott Management Corp. Selon le Wall Street Journal, Elliott a indiqué il y a quelques semaines à la compagnie qu'il était devenu son principal actionnaire. Hier, l'investisseur a confirmé sa participation, décrivant une activité "hautement stratégique" de Pinterest, disposant d'un potentiel significatif de croissance. Ready a pour sa part fait état d'un dialogue constructif avec son actionnaire. Pour son troisième trimestre, le groupe table sur une croissance voisine de 5% en glissement annuel, alors que les analystes visaient 710 millions de dollars de revenus soit 12% de croissance.

Uber flambe avant bourse à Wall Street, alors que le groupe californien de San Francisco a annoncé un flux de trésorerie trimestriel positif pour la première fois de son histoire et prévoit un bénéfice d'exploitation supérieur aux attentes pour le troisième trimestre. Uber a battu le consensus en termes de réservations brutes au deuxième trimestre, mais le groupe a déploré tout de même une perte massive de 2,6 milliards de dollars. Le groupe a généré un free cash flow de 382 millions de dollars sur le trimestre clos, contre 263 millions de dollars de consensus. Un an plus tôt, le groupe avait 'grillé' 398 M$ de cash. Les revenus du segment livraisons ont grimpé de 37% à 2,69 milliards de dollars. Ceux des services de transport ont flambé de 120% à 3,55 milliards de dollars. Les consensus respectifs étaient de 2,6 et 2,9 milliards de dollars sur ces deux activités. Les revenus totaux ont doublé à 8,07 milliards. Les réservations brutes ont augmenté de 33% à 29,1 milliards de dollars. L'Ebitda ajusté a été de 364 millions de dollars, contre 258 millions de consensus et 509 millions de pertes un an avant.

Uber dit désormais anticiper, pour le troisième trimestre fiscal, un Ebitda ajusté allant de 440 à 470 millions de dollars, largement supérieur aux attentes de marché.

Caterpillar, le géant américain des engins de chantier, perd du terrain avant bourse à Wall Street, le groupe ayant publié pour le deuxième trimestre des revenus en augmentation de 11% en glissement annuel à 14,2 milliards de dollars, pour un bénéfice ajusté par action de 3,18$. Le consensus de place était logé à 14,35 milliards de dollars de recettes et environ 3$ de bpa ajusté. Les problèmes de supply chain et la suspension des opérations russes ont pesé sur l'activité trimestrielle. La marge opérationnelle s'est contractée, avec la croissance des coûts sociaux et de fret. La marge recule ainsi à 13,6%, contre 13,9% sur la même période, un an avant.

S&P Global a fait preuve de résistance au deuxième trimestre. Le groupe a dévoilé des revenus en augmentation de 42% en glissement annuel, mais en repli de 5% en pro forma. Le groupe fait état d'une croissance de l'activité sur cinq divisions sur six, mais d'un fort déclin des revenus liés aux émissions de dette. Le bénéfice ajusté dilué trimestriel par action a régressé de 7% à 2,81$. La compagnie restaure ses prévisions financières GAAP et non-GAAP. Les revenus consolidés 2022 sont attendus en augmentation de plus de 30%. Le bpa dilué GAAP est anticipé dans une fourchette de 10,2 à 10,4$. Le bpa dilué ajusté est attendu entre 11,35 et 11,55$. Le free cash flow ajusté est anticipé entre 4,1 et 4,2 milliards de dollars.

DuPont, le groupe américain de chimie, a battu le consensus de profit, mais le titre fléchit sur une guidance jugée trop courte. Pour le deuxième trimestre fiscal, le groupe a réalisé des revenus de 3,3 milliards de dollars en augmentation de 7% en glissement annuel, ainsi qu'une progression organique de 9%. L'Ebitda opérationnel a augmenté de 6% à 829 millions de dollars. Le bénéfice ajusté par action s'est amélioré de 11% à 88 cents.

Illinois Tool Works a révélé pour son deuxième trimestre 2022 des revenus totalisant 4 milliards de dollars, en croissance organique de 10%, pour une marge opérationnelle de 23,1% et un bpa GAAP de 2,37$. Le groupe maintient sa guidance annuelle comprenant une croissance organique des revenus de 7% à 10%, ainsi qu'un bénéfice par action record allant de 9 à 9,4$.

Eaton a affiché un deuxième trimestre record, avec un bénéfice par action de 1,5$ et un bpa ajusté au plus haut à 1,87$, en augmentation de 9%. La croissance organique des ventes atteint 11%, en haut de fourchette des anticipations. Le backlog s'établit aussi au plus haut historique, avec l'électrique et l'aéronautique. Le groupe relève ses estimations annuelles de croissance organique et de bénéfice ajusté par action.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 08/08/2022

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé vendredi, après que les solides données sur l'emploi aux USA ont ravivé les craintes concernant un resserrement rapide de la politique monétaire de…

Publié le 05/08/2022

Wall Street a terminé la séance de vendredi en ordre dispersé...

Publié le 05/08/2022

Wall Street est orienté en baisse ce vendredi, le S&P 500 abandonnant 0,32% à 4...

Publié le 05/08/2022

Wall Street est attendu en forte baisse avant bourse, le S&P 500 abandonnant 1,1%, le Dow Jones 0,7% et le Nasdaq 1,4%...

Publié le 05/08/2022

Dans l’attente du rapport sur le marché du travail américain qui sera publié vendredi à 14H30, la Bourse de New York a fini en ordre dispersée.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/08/2022

Les marchés européens sont bien orientés à l’orée d’une semaine où les investisseurs seront particulièrement attentifs à l’inflation aux Etats-Unis et à la façon dont la banque…

Publié le 08/08/2022

Veolia gagne 1,63 % à 24,38 euros, signant l'une des plus fortes hausses de l'indice parisien. Le groupe de services à l'environnement a annoncé la signature d’une promesse unilatérale d’achat…

Publié le 08/08/2022

Veolia a annoncé la signature d’une promesse unilatérale d’achat par laquelle Macquarie Asset Management s’engage irrévocablement à acquérir 100% du capital de Suez Recycling and Recovery…

Publié le 08/08/2022

Poxel, société biopharmaceutique qui s’appuie sur son expertise afin de développer des traitements innovants contre les maladies métaboliques, a annoncé étendre son horizon de financement qui…

Publié le 08/08/2022

Claranova grimpe de 5,4% à 3,83 euros ce lundi, alors que le groupe a réalisé sur l'exercice 2021-2022 un chiffre d'affaires annuel de 474 ME et a...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne