En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 801.55 PTS
-
5 806.5
-
SBF 120 PTS
4 572.80
-
DAX PTS
13 054.80
-0.65 %
Dow Jones PTS
27 677.79
+0.1 %
8 308.40
+0.14 %
1.110
-0. %

Wall Street : tout allait bien jusqu'à ce que Trump tweete

| Boursier | 1247 | Aucun vote sur cette news

La tendance est désormais légèrement négative avant bourse à Wall Street, le Nasdaq reculant de 0,1% et le DJIA rendant quelques petits points...

Wall Street : tout allait bien jusqu'à ce que Trump tweete
Credits Reuters

La tendance est désormais légèrement négative avant bourse à Wall Street, le Nasdaq reculant de 0,1% et le DJIA rendant quelques petits points. La cote américaine était encore attendue ce matin en progression assez nette, avant que Donald Trump ne fasse des siennes sur le réseau social média Twitter, ravivant les craintes commerciales. L'indice dollar est orienté en retrait de 0,1% à 98,2. Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne actuellement 2% à 56,2$.

Le président américain gâche donc la fête, alors que ce week-end de Thanksgiving s'était révélé particulièrement propice à la consommation outre-Atlantique. Ce 'Cyber Monday' pourrait par ailleurs être la journée la plus active de l'histoire du commerce en ligne aux USA, 69 millions d'Américains devant acheter des produits sur Internet pour des ventes estimées de 9,4 milliards de dollars...

Donald Trump a remis un 'coup de pression' sur la Fed de Jerome Powell ce lundi, à l'approche de la dernière réunion monétaire de l'année, celle des 10 et 11 décembre, qui devrait se solder selon toute probabilité par un statu quo. "Le Brésil et l'Argentine ont présidé à une dévaluation massive de leurs monnaies, ce qui n'est pas bon pour nos agriculteurs. Par conséquent, dès maintenant, je vais restaurer les Tarifs sur tout l'Acier et l'Aluminium de ces pays livré aux USA. La Réserve Fédérale devrait pareillement agir afin que des pays, qui sont nombreux, ne profitent plus de notre dollar fort en dévaluant encore plus leurs monnaies. Cela complique fortement les justes exportations de marchandises de nos industriels & agriculteurs. Abaissez les Taux & Assouplissez - Fed !", a tweeté Trump.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité que la Fed laisse les taux inchangés entre 1,50 et 1,75% à l'issue de la réunion des 10 et 11 décembre se situe à 94,8%, contre 5,2% de chances... d'un relèvement des taux d'un quart de point entre 1,75 et 2%. Bref, après trois assouplissements monétaires d'un quart de point cette année, plus personne ne s'attend à un nouveau geste de générosité de la Banque centrale américaine. Il faudrait, selon FedWatch, attendre le milieu d'année prochaine, pour espérer une nouvelle baisse des taux - qui n'est d'ailleurs pas l'hypothèse la plus probable.

Concernant l'affrontement commercial avec la Chine, Trump tweete par ailleurs ce jour : "Les Marchés (ndlr : actions) US sont en hausse de 21% depuis l'annonce des Tarifs douaniers le 1er mars 2018 - et les USA empochent des sommes d'argent conséquentes (et en restituent une partie à nos agriculteurs, qui ont été visés par la Chine)!"

En Asie, l'impulsion était pourtant favorable ce matin, l'indice composite chinois SSE ayant terminé dans le vert après un indice PMI manufacturier officiel solide et un indice de Caixin affichant sa plus forte expansion en trois ans.

La conjoncture s'est de nouveau détériorée dans le secteur manufacturier de la zone euro en novembre, la contraction ayant toutefois affiché son rythme le plus faible depuis trois mois. Après correction des variations saisonnières, l'Indice PMI final IHS Markit pour l'industrie manufacturière de la zone euro s'établit à 46,9. Se redressant par rapport à octobre (45,9) et à sa dernière estimation Flash (46,6), il reste toutefois nettement inférieur à la barre des 50 et signale une dixième contraction mensuelle consécutive du secteur.

Plus forte hausse de la production manufacturière française depuis cinq mois en novembre. Se redressant de 50,7 en octobre à 51,7, l'Indice des Acheteurs PMI IHS Markit signale un léger renforcement de la croissance, et ressort légèrement au-dessus de son estimation flash (51,6). Cette amélioration de la conjoncture résulte essentiellement d'une accélération de la hausse des volumes de production, tendance que les entreprises interrogées attribuent généralement à un renforcement de la demande clients. Le taux d'expansion de la production atteint ainsi un sommet de cinq mois, demeurant toutefois modéré, précise IHS.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/12/2019

Crédit Agricole SA inaugure le marché Panda pour les banques européennes avec une émission obligataire benchmark de 1 milliard de CNY à 3 ans...

Publié le 05/12/2019

Ces obligations sont remboursables en numéraire et/ou en actions DMS ou Hybrigenics...

Publié le 05/12/2019

Rendez-vous du 12 au 16 janvier à San Francisco...

Publié le 05/12/2019

Cette ligne de financement de 25 ME, qui avait pour objectif principal de financer le développement de DMS Group

Publié le 05/12/2019

Engie acquiert Renvico auprès de Macquarie Infrastructure and Real Assets (MIRA) et de KKR avec ses co-investisseurs. Le groupe renforce ainsi sa croissance dans l'éolien en Italie et en France...