Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 568.82 PTS
+1.35 %
6 559.50
+1.25 %
SBF 120 PTS
5 139.37
+1.26 %
DAX PTS
15 669.29
+1. %
Dow Jones PTS
35 061.55
+0.68 %
15 111.79
+1.15 %
1.177
+0. %

Wall Street tente un sursaut

| Boursier | 696 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine, qui trébuchait hier soir sur des craintes concernant la Fed ou les variants, rebondit aussi vite ce vendredi...

Wall Street tente un sursaut
Credits Reuters

La cote américaine, qui trébuchait hier soir sur des craintes concernant la Fed ou les variants, rebondit aussi vite ce vendredi. Le DJIA regagne 1,11% à 34.803 pts, le S&P 500 prend 0,79% à 4.355 pts et le Nasdaq 0,41% à 14.620 pts. Les principaux indices américains restent donc au contact de leurs records historiques respectifs.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI progresse de 2,1% sur les 74$. L'once d'or est assez stable à 1.807$. L'indice dollar régresse de 0,2% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin s'assagit pour sa part à 33.400$ environ, sans grande évolution sur 24 heures. L'accalmie se confirme sur les marchés obligataires, avec un rendement du T-Bond américain à 10 ans de 1,34% et un rendement du 30 ans de 1,98% environ.

D'après le rapport du jour, les stocks préliminaires de grossistes aux États-Unis pour le mois de mai 2021 sont ressortis en augmentation de 1,3% en comparaison du mois antérieur, contre 1% de consensus de marché et 1,1% pour la lecture révisée en hausse du mois d'avril. La précédente estimation d'avril était de +0,8%. Les ventes préliminaires de grossistes du mois de mai ont quant à elles progressé de 0,8% en comparaison du mois précédent. Les ventes totalisent 576,5 milliards de dollars et les stocks 709,8 milliards de dollars.

Dans l'actualité sanitaire, Pfizer et BioNTech cherchent l'approbation d'une nouvelle injection de vaccin susceptible de lutter contre la propagation des variants, toujours considérés comme un risque majeur. Les Américains totalement vaccinés n'ont pour l'heure pas besoin d'un rappel supplémentaire, ont toutefois rétorqué la Food and Drug Administration (FDA) et les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis. "Nous sommes prêts à autoriser les rappels supplémentaires si la science démontre leur utilité", ont ajouté FDA et CDC dans un communiqué commun. Pfizer avait auparavant demandé à la FDA d'autoriser un rappel supplémentaire de son vaccin le mois prochain...

Quoi qu'il en soit, Pfizer et BioNTech demanderont en août une autorisation d'utilisation d'urgence pour un nouveau rappel de leur vaccin anti-covid. Les deux laboratoires entendent aussi travailler sur une version mise à jour du vaccin capable d'offrir le même degré de protection contre le variant delta.

Mary Daly, présidente de la Fed de San Francisco, a alerté à propos des risques pesant sur la reprise économique du fait de la diffusion du variant delta. Elle a ajouté que la banque centrale devrait ainsi se montrer prudente dans son éventuel retrait progressif du soutien monétaire.

Les tensions sino-américaines persistent quant à elles, Joe Biden ayant élargi la blacklist des compagnies chinoises.

Dans l'actualité monétaire, alors que la Fed commence à évoquer plus ouvertement un possible 'tapering' ultérieur (réduction des achats d'actifs mensuels actuellement logés à 120 milliards de dollars), la banque centrale chinoise assouplit pour sa part sa politique face au ralentissement économique. La Banque populaire de Chine a annoncé qu'elle réduirait les taux de réserves obligatoires des banques de 0,5% point de pourcentage, décision visant à soutenir les prêts bancaires aux petites et moyennes entreprises.

Parmi les statistiques chinoises du jour, l'indice des prix à la consommation hors ajustements saisonniers a augmenté de 1,1% en juin, en comparaison de l'an dernier, ce qui traduit une inflation moins importante que prévu. L'indice des prix à la production a grimpé de 8,8%.

Au Royaume-Uni, les chiffres du PIB sont ressortis mitigés, comme d'ailleurs la production industrielle du mois de mai et la production manufacturière. La production industrielle italienne a également déçu.

Les valeurs

Levi Strauss (stable) dit anticiper un profit solide pour l'année, après avoir publié un résultat trimestriel meilleur que prévu avec la reprise de la demande. Le fabricant de jeans en a profité pour doper son dividende. Pour le second trimestre fiscal, le groupe a réalisé des revenus de 1,28 milliard de dollars, en croissance de... 156% en glissement annuel, contre 1,21 milliard de consensus. Le bénéfice trimestriel par action a été de 23 cents, contre 8 cents de consensus et -48 cents un an plus tôt. Le dividende est majoré de 33% à 8 cents par titre et trimestre.

Pfizer (+2%) / BioNTech (+3%). Le directeur scientifique de Pfizer, Mikael Dolsten, a précisé que le groupe pharmaceutique américain et son partenaire allemand BioNTech allaient proposer aux régulateurs une troisième dose de leur vaccin contre le covid-19 durant le mois prochain. Il évoque la baisse de la protection six mois après les deux premières doses et la propagation du variant delta plus contagieux.

Philip Morris International (-1%), le producteur américain de cigarettes, a annoncé l'acquisition programmée du groupe pharmaceutique britannique British Vectura pour 1,05 milliard livres, ce qui renforcera ses activités dans les produits sans tabac ou nicotine.

Altria (+3%) a de son côté annoncé des plans de cession de Ste. Michelle à Sycamore Partners pour environ 1,2 milliard de dollars.

Apple (+1%). Selon le Barron's, le groupe californien à la pomme pourrait être le prochain, après Google, à faire face à un procès antitrust à propos de son App store.

Costco Wholesale (+1%), le distributeur d'Issaquah, Washington, a dévoilé des ventes domestiques de juin à comparable supérieures aux attentes, malgré une base de comparaison plus difficile.

General Motors (+4%) profite d'une initiation de couverture de Wedbush à 'surperformance'. Le broker voit un potentiel d'environ 50% sur les cours actuels. GM pourrait même se traiter sur des multiples comparables à ceux de Tesla, rêve le courtier.

Les valeurs bancaires américaines, chahutées hier, restent à suivre ce vendredi. Biden va en effet signer ce jour un décret visant les fusions et acquisitions dans le secteur et les données financières, afin de favoriser la concurrence. Le décret vise plus généralement d'autres pratiques anticoncurrentielles, dans le secteur ferroviaire ou le transport maritime.

Notons enfin que Biden entend restaurer les règles de l'ère Obama sur la neutralité du net, ce qui pourrait affecter quelque peu des valeurs telles que Verizon ou AT&T.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 juillet 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2021

Dans le cadre du contrat d'émission de Bons d'Emission d'Obligations Convertibles en Actions avec Bons de Souscription d'Actions Attachés (« BEOCABSA ») conclu entre DBT SA et Park Capital en date…

Publié le 23/07/2021

10h00 en AllemagneIndice Ifo du climat des affaires en juillet16h00 aux Etats-UnisVentes de logements neufs en juinsource : AOF

Publié le 23/07/2021

Comme au trimestre précédent, Intel a présenté des résultats meilleurs qu'anticipé, mais les revenus tirés des très rentables puces pour centres de données continuent de baisser. En…

Publié le 23/07/2021

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) ses résultats du premier semestre.ICADELe groupe immobilier publiera (avant Bourse) ses résultats du premier semestre.LAGARDERELe groupe…

Publié le 23/07/2021

Le chiffre d'affaires du groupe JAJ sur l'exercice est en recul de 4,8% sur l'exercice 2020/2021 à 19,2 ME...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne