Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 626.07 PTS
+0.16 %
5 619.00
+0.12 %
SBF 120 PTS
4 465.71
+0.12 %
DAX PTS
13 888.32
+0.29 %
Dow Jones PTS
30 814.26
+0. %
12 803.93
+0. %
1.214
+0.52 %

Wall Street tente de se ressaisir, après la correction de début d'année

| Boursier | 416 | 5 par 1 internautes

Après avoir débuté l'année sur une belle correction hier (-1,25% sur le DJIA et -1,47% sur le Nasdaq), la cote américaine tente de se ressaisir ce...

Wall Street tente de se ressaisir, après la correction de début d'année
Credits Reuters

Après avoir débuté l'année sur une belle correction hier (-1,25% sur le DJIA et -1,47% sur le Nasdaq), la cote américaine tente de se ressaisir ce mardi. Le Dow Jones ne perd plus que 0,15% à 30.179 pts, alors que le S&P 500 grappille 0,01% à 3.702 pts. Le Nasdaq affiche une progression de 0,41% à 12.751 pts. Le baril de brut WTI rebondit de 4% sur le Nymex à 49,6$. L'once d'or est quasiment stable à 1.950$. L'indice dollar régresse de 0,1% face à un panier de devises de référence.

Dans l'actualité économique américaine ce jour, l'indicateur ISM manufacturier américain du mois de décembre 2020 est ressorti à 60,7, contre un consensus de place de 56,5 et un niveau de 57,5 un mois auparavant. Il traduit donc une poursuite de l'expansion de l'activité manufacturière nationale américaine en fin d'année, et même une accélération.

Dans la matinée, les opérateurs ont pris connaissance des ventes de détail en Allemagne, en croissance de 5,6% en novembre, ainsi que du taux de chômage allemand (6,1% comme prévu en décembre).

Le sentiment de marché demeure affecté par les incertitudes liées au Covid-19 et à son nouveau variant, signalé notamment en Chine et à New York. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé hier soir un troisième confinement national, qui durera en principe jusqu'à mi-février. L'Allemagne pourrait faire de même avec un confinement étendu jusqu'à fin janvier. Les inquiétudes portent donc sur l'impact économique des nouvelles restrictions, notamment en Europe, mais aussi sur le rythme des vaccinations, en particulier en France. Les marchés restent néanmoins soutenus par la politique monétaire et fiscale très accommodante. Le Royaume-Uni a décidé par exemple de nouvelles mesures de soutien de 4,6 Mds£ pour les entreprises, face à ce nouveau confinement.

Aux États-Unis, le Congrès doit confirmer mercredi, sur la base du décompte des votes, la victoire de Joe Biden. Plus de 170 leaders américains de grandes firmes, dont Microsoft ou Goldman Sachs, ont demandé au Congrès de certifier cette victoire électorale.

Une bataille électorale cruciale pour contrôler le Sénat se joue par ailleurs. Les électeurs de l'Etat de Géorgie sont appelés à voter mardi lors du second tour de sénatoriales. Biden et Trump ont tenu lundi des meetings en Géorgie pour inciter les Américains à se rendre aux urnes. Joe Biden souhaite que les démocrates remportent les deux sièges au Sénat afin de contrôler les deux chambres du Congrès lorsqu'il sera investi à la Maison blanche le 20 janvier, tandis que Trump veut que les républicains restent majoritaires à la chambre haute pour entraver le programme de son rival. Si ces deux sièges étaient remportés par les démocrates, le Sénat serait partagé à 50/50 sièges entre les deux partis, et basculerait de facto dans le camp démocrate, car il reviendrait alors à la vice-présidente Kamala Harris d'apporter une voix prépondérante lors du vote des lois.

Les investisseurs demeurent par ailleurs confiants dans la politique monétaire et budgétaire américaine. Les tensions sino-américaines persistent, mais le NYSE n'entend plus désormais délister (radier) les titres télécoms chinois.

Loretta Mester, présidente de la Fed de Cleveland, a estimé que la politique monétaire devait rester hautement accommodante pendant un certain temps encore, compte tenu de la trajectoire graduelle de la reprise. Selon elle, l'inflation ne devrait pas remonter rapidement sur les 2%. Mester anticipe des conditions économiques de court terme probablement faibles, mais une amélioration considérable à moyen terme. A court terme, la flambée des nouveaux cas d'infections constitue un problème, mais les développements sont positifs concernant les vaccins.

Raphael Bostic, qui dirige la Fed d'Atlanta, a lui jugé que la Réserve Fédérale américaine pourrait réduire le montant de ses rachats d'actifs cette année si l'économie rebondit comme attendu.

Le Dr. Anthony Fauci, principal expert américain en maladies infectieuses, a estimé que le déploiement des vaccins contre le coronavirus, initialement décevant, commençait à monter en puissance et pourrait être 'sur les rails' d'ici environ une semaine. Durant les dernières 72 heures, environ 1,5 million de doses ont été administrées, soit environ 500.000 par jour, ce qui représente une accélération significative. D'après les CDC, seulement 4,2 millions d'Américains avaient été inoculés une première fois au 2 janvier, niveau bien inférieur aux 20 millions auparavant fixés comme objectif à fin 2020... Moncef Slaoui, qui dirige l'Operation Warp Speed, juge que les États-Unis sont en mesure d'accélérer la distribution en administrant deux doses de demi-volume du vaccin de Moderna aux personnes âgées de 18 à 55 ans.

Selon l'Université Johns Hopkins ce mardi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie s'élève désormais à près de 86 millions, dont 20,8 millions aux Etats-Unis, 10,4 millions en Inde et 7,8 millions au Brésil. Le virus a fait 1,85 million de morts dans le monde depuis son apparition, dont 353.640 aux USA, près de 197.000 au Brésil et environ 150.000 en Inde.

Les valeurs

Twitter (stable), le réseau social média californien, s'offre Breaker, une application de podcasting. Les termes de l'opération n'ont pas été dévoilés.

eBay (stable) a engagé des banquiers en vue d'une cession d'eBay Korea, croit savoir le Korea Economic Daily.

Amazon (stable) s'est vu interdire l'utilisation du logo AWS en Chine, rapporte le Wall Street Journal, évoquant un verdict datant de mai et publié le 30 décembre 2020. Une cour locale a donc jugé que la marque appartenait à ActionSoft Science & Technology Development Co. Amazon ne peut donc utiliser en Chine la dénomination AWS ou tout logo similaire. L'Américain a été par ailleurs condamné à payer 12 millions de dollars au groupe software chinois. Il est possible que le groupe de Jeff Bezos fasse appel.

Amazon, JPMorgan et la firme de Warren Buffett Berkshire Hathaway, ont mis un terme à leur projet Haven qui avait été lancé en 2018 dans le domaine de la santé (assurance et services). Haven mettra un terme à ses opérations à la fin du mois prochain.

Teledyne Technologies (stable) va racheter Flir Systems dans le cadre d'une opération en numéraire et actions valorisée 8 milliards de dollars.

Centene (-1%) s'offre Magellan Health dans le cadre d'un deal à 95$ par titre en cash, soit une valeur d'entreprise de 2,2 milliards de dollars.

Dentsply Sirona (+2%) s'offre Byte pour un montant de 1,04 milliard de dollars en numéraire.

MGM Resorts International (stable). Le Britannique Entain a rejeté son offre de 11 milliards de dollars environ, jugeant qu'elle sous-évaluait significativement la compagnie.

Roku (+5%) serait, selon le Wall Street Journal, en discussions avancées en vue d'une acquisition du catalogue de contenus de Quibi.

Mondelez International (-1%) serait sur le point de sceller un accord pour racheter Hu Master Holdings dans le cadre d'un deal valorisant le fabricant de barres de chocolat plus de 250 millions de dollars, croit savoir le bien renseigné Wall Street Journal.

Tesla (+1%). Exane BNP Paribas vient d'abaisser sa recommandation sur la valeur du leader californien de l'automobile électrique de 'neutre' à 'sous-performance'. Selon l'intermédiaire, les opportunités de croissance du groupe d'Elon Musk devraient se réduire dès cette année. La stratégie du groupe visant à quasiment tripler sa part de marché est jugée peu crédible.

Micron (+5%). Citigroup a relevé son conseil de 'vendre' à 'achat' sur le dossier, misant sur une reprise du marché et des prix des puces DRAM pour PC et smartphones dès cette année.

Qualcomm (+2%). Le patron du groupe (CEO) Steve Mollenkopf prend sa retraite après 26 ans chez le concepteur de puces. Il sera remplacé par le président de Qualcomm Cristiano Amon, unanimement choisi par le conseil d'administration.

IBM (+1%) a nommé Gary Cohn en tant que vice-président du conseil d'administration. Il rejoindra par ailleurs l'équipe de direction du leader des services technologiques.

Moderna (-3%) indique qu'Israël a accordé une autorisation d'utilisation à son vaccin contre le Covid-19, ce qui marque un nouveau succès pour le groupe américain.

Pfizer (stable) / BioNTech (stable). Selon l'agence Bloomberg, l'Union Européenne négocierait avec le laboratoire américain et son partenaire allemand en vue de potentiellement doubler leur approvisionnement en vaccin contre le nouveau coronavirus. Bloomberg cite à ce sujet des sources proches de la question. Le nouveau contrat potentiel comprendrait 100 millions de doses, ainsi qu'une option portant sur 200 millions de plus.

Coty (+1%) va développer une ligne de soins de la peau avec Kim Kardashian. Le lancement est attendu au cours de l'exercice fiscal 2022.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2021

H2O Innovation a remporté la partie d'ingénierie pour "le plus grand fabricant de véhicules électriques" aux États-Unis ainsi que quatre nouveaux...

Publié le 19/01/2021

Les Constructeurs du Bois a fait l'acquisition sur la commune des Forges de 6...

Publié le 19/01/2021

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle en Europe, Disneyland Paris n’ouvrira pas le 13 février prochain, comme annoncé précédemment. Si les conditions le permettent, le parc à thème…

Publié le 19/01/2021

Par courrier reçu le 14 janvier 2021 à l'AMF, la société par actions simplifiée 360 Capital Partners, agissant pour le compte du fonds Robolution...

Publié le 19/01/2021

Après Carrefour la semaine dernière, Danone s'apprête à faire couler beaucoup d'encre...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne