Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 263.37 PTS
+1.06 %
7 268.5
+0.94 %
SBF 120 PTS
5 544.78
+1.13 %
DAX PTS
15 522.40
+1.26 %
Dow Jones PTS
32 748.95
+0.1 %
12 909.21
+0.49 %
1.090
+0.52 %

Wall Street se stabilise, après de moins bons chiffres de l'emploi

| Boursier | 727 | Aucun vote sur cette news

Wall Street semble se stabiliser avant bourse ce jeudi, le S&P 500 grappillant quelques points et le Dow Jones reprenant 0,1%...

Wall Street se stabilise, après de moins bons chiffres de l'emploi
Credits Reuters

Wall Street semble se stabiliser avant bourse ce jeudi, le S&P 500 grappillant quelques points et le Dow Jones reprenant 0,1%. Le Nasdaq est attendu presque stable. Les inscriptions au chômage, qui ont augmenté plus que prévu, et les annonces de licenciements en forte hausse en glissement annuel rapportées par Challenger, constituent des éléments qui pourraient tempérer les ardeurs de la Fed... Sur le Nymex, le baril de brut WTI prend 0,7% à 77,1$. L'once d'or gagne 0,4% à 1.826$. L'indice dollar cède 0,3% face à un panier de devises.

La prudence prévaut quoi qu'il en soit, après les interventions du président de la Fed Jerome Powell cette semaine. Ce dernier a donc indiqué que les taux finaux seraient probablement supérieurs aux attentes, et que la banque centrale se tenait prête si besoin à accélérer le rythme de la hausse des taux afin de lutter contre l'inflation. Powell a aussi expliqué hier qu'aucune décision n'avait été prise concernant la réunion du mois de mars, l'issue dépendant des données nouvelles. Néanmoins, les marchés 'pricent' désormais une hausse de taux de 50 points de base, qui porterait la fourchette entre 5 et 5,25% sur les 'fed funds' (probabilité de 78% selon le baromètre FedWatch en temps réel).

Selon le Département américain au Travail ce jeudi, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 4 mars sont ressorties au nombre de 211.000, contre un consensus de marché de 196.000 et un niveau de 190.000 une semaine auparavant.

La dernière étude Challenger, Gray & Christmas relative aux annonces de licenciements aux États-Unis pour le mois de février a fait ressortir par ailleurs ce jour 77.770 destructions de postes, contre 102.943 un mois avant. Ainsi, ces annonces de licenciements reculent de 24% par rapport au mois de janvier, mais elles se comparent à un mois très élevé, marqué par les licenciements technologiques. En glissement annuel, par rapport à février 2022, les annonces de destructions d'emploi ont en fait quintuplé, au plus haut depuis 2009 pour le mois considéré.

Michael Barr, le vice-président de la Fed pour la Supervision, s'exprimera à 16 heures.

Le grand rendez-vous est pour demain vendredi à 14h30, avec le rapport mensuel gouvernemental sur la situation de l'emploi pour le mois de février. Le consensus est logé à 208.000 créations de postes non-agricoles, 228.000 créations dans le privé et 3,4% de taux de chômage, alors que le salaire horaire moyen est anticipé en hausse de 0,4% d'un mois sur l'autre et de 4,7% sur un an. Le taux de participation à la force de travail est attendu stable à 62,4%. Powell a laissé entendre encore cette semaine que la Fed attendait un signal de faiblesse du marché du travail, toujours très tendu, mais a tenté d'expliquer que le but de la banque centrale était de réaligner l'offre d'emploi sur la demande, plutôt que de mettre plusieurs millions d'Américains au chômage...

Ailleurs dans le monde ce matin, le PIB japonais final du quatrième trimestre 2022 est ressorti inférieur aux attentes, en croissance de 0,4% en glissement annuel contre 0,6% de consensus. L'indice chinois des prix à la consommation du mois de février a progressé de 1%, en comparaison de l'an dernier, contre +1,9% de consensus FactSet, tandis que l'indice des prix à la production sur le même mois a décliné de 1,4% (consensus -1%).

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street, Oracle, géant des logiciels d'entreprise, annonce ses trimestriels après bourse ce soir, en même temps qu'Ulta Beauty, DocuSign, Gap ou Vail Resorts. JD.com et BJ's Wholesale publient avant bourse ce jour.

Les valeurs

General Electric grimpe avant bourse à Wall Street, alors que le conglomérat américain a confirmé ses anticipations de bénéfice pour l'année. La demande pour les activités aérospatiales devrait ainsi compenser la faiblesse des opérations dans les énergies renouvelables. GE, qui tient par ailleurs une réunion d'investisseurs, table sur un bénéfice ajusté de 1,60 à 2$ par action en 2023. La croissance des revenus est attendue à 6-9%. La reprise des voyages aériens a soutenu la division aérospatiale, qui conçoit et entretient des moteurs pour Airbus et Boeing. GE estime que l'activité en question affichera une croissance à deux chiffres des revenus annuels, ainsi qu'un bénéfice d'exploitation de 5,3 à 5,7 milliards de dollars.

En revanche GE Vernova, portefeuille d'activités énergétiques du groupe comprenant les énergies renouvelables, devrait déplorer une perte d'exploitation de 200 à 600 millions de dollars cette année. Les opérations dans l'énergie renouvelable sont déficitaires de manière récurrente, avec la faible demande, les coûts de matières premières et de main-d'oeuvre et les pressions de supply chain. Cela complique le projet d'une scission de GE Vernova l'année prochaine. Toutefois, le directeur général de GE, Larry Culp, maintient que les activités énergétiques "se préparent à se débrouiller seules".

BJ's Wholesale, la chaîne américaine de clubs d'entrepôts réservés aux membres, a bien résisté sur le trimestre clos, ce qui lui vaut une progression de 4% avant bourse à Wall Street, de retour sur des niveaux record ! Le détaillant a annoncé un bénéfice et des ventes supérieurs aux attentes au quatrième trimestre fiscal. Le bénéfice net a atteint 130 millions de dollars, ou 95 cents par action sur le trimestre clos, contre 108 millions de dollars, ou 78 cents par titre, il y a un an. Hors éléments non récurrents, le bénéfice ajusté par action a été de 1$, tandis que le consensus FactSet était de 88 cents. Le chiffre d'affaires total a augmenté de 13% pour atteindre 4,83 milliards de dollars, au-dessus du consensus FactSet, logé à 4,78 milliards de dollars. Les ventes à magasins comparables ont augmenté de 9,8%. Pour l'exercice 2023, BJ's désormais un bénéfice par action stable, alors que les ventes à comparable sont anticipées en croissance de 4 à 5% hors essence.

JD.com, le géant chinois du commerce en ligne, coté à Wall Street, a affiché sur le trimestre clos une croissance de 7% de son activité à 295,4 milliards de yuans, environ 42,4 milliards de dollars. Sur ce trimestre clos en décembre, le groupe a affiché un bénéfice net de 3 milliards de yuans, légèrement supérieur aux attentes des analystes. Le bénéfice par ADS a été de 1,91 yuan. Un an plus tôt, le groupe avait déploré une perte de 5,2 milliards de yuans soit 3,33 yuans par action. Le bénéfice ajusté trimestriel par action a été de 4,81 yuans, contre un consensus FactSet de 3,6 yuans. Sur le trimestre et en glissement annuel, les revenus de produits ont augmenté de 1,2%, tandis que les revenus de services se sont envolés de 40,3%. "Concernant l'avenir, au milieu d'opportunités et de défis en constante évolution, nous resterons concentrés sur la réduction des coûts, l'augmentation de l'efficacité et l'amélioration constante de l'expérience utilisateur", a déclaré le directeur général Lei Xu.

Tesla perd du terrain avant bourse à Wall Street, alors que la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), agence américaine de la sécurité routière, a déclaré hier avoir ouvert une enquête au sujet du Model Y suite à deux plaintes selon lesquelles le volant du SUV se serait... détaché. Le régulateur a précisé que dans les deux cas, les voitures auraient été livrées aux propriétaires sans le boulon de retenue fixant le volant à la colonne de direction. "Une séparation soudaine s'est produite lorsque la force exercée sur le volant a surmonté la résistance de l'ajustement par friction pendant que les véhicules étaient en mouvement", a ajouté la NHTSA. Les incidents se seraient produits alors que les deux voitures étaient à faible kilométrage. Une évaluation préliminaire a été lancée pour mesurer la portée, la fréquence et les processus de fabrication associés... Enfin, Elon Musk a "fait le buzz" de manière plutôt défavorable en critiquant sur Twitter un "citoyen modèle" islandais, handicapé, qui semblait avoir été licencié par le réseau social média. Le multimilliardaire a fait ensuite ses excuses.

Uber Technologies gagne un peu de terrain avant bourse à Wall Street ce jeudi, alors que le géant VTC américain étudierait selon Bloomberg une potentielle cession ou bien une introduction en bourse de son activité logistique Uber Freight. L'agence Bloomberg cite à ce sujet des personnes proches du dossier. Uber discuterait donc de ses options avec des conseillers, le résultat plus probable étant une IPO (introduction en bourse) de l'entité. Néanmoins, l'introduction pourrait ne pas se produire avant l'année prochaine et dépendra des conditions du marché, d'après Bloomberg. Uber avait lancé cette division fret en 2017 et avait acquis la société de logistique Transplace en 2021 pour 2,25 milliards de dollars. Uber Freight met en relation les camionneurs avec les expéditeurs, agissant en tant qu'intermédiaire dans le secteur du camionnage longue distance.

Apple va réorganiser sa force commerciale internationale afin de mieux se concentrer sur l'Inde, selon Bloomberg. Apple remanie ainsi la gestion de ses activités internationales pour se concentrer davantage sur l'Inde, selon des personnes connaissant le sujet citées par l'agence, qui voit là le signe de l'importance croissante du pays dans la stratégie du groupe californien de Cupertino. Ce changement marquera la première fois que l'Inde deviendra sa propre région de vente chez Apple, qui a vu la demande augmenter dans le pays alors même qu'elle ralentissait ailleurs dans le monde. Cela donnera à la nation asiatique une importance accrue au sein du géant technologique, selon les sources de Bloomberg, qui ont demandé à ne pas être identifiées car le changement n'a pas été officiellement annoncé.

Silvergate Capital, la "banque leader des entreprises innovantes en fintech et cryptomonnaies", dévisse logiquement avant bourse à Wall Street. L'effondrement de l'établissement est en effet confirmé, puisque Silvergate mettra un terme à ses opérations et liquidera volontairement ses activités. La chute de FTX et le plongeon des cryptomonnaies aura donc eu raison de la firme, victime de retraits massifs de dépôts pour des milliards de dollars ces derniers mois. "À la lumière des développements récents de l'industrie et de la réglementation, Silvergate estime qu'une liquidation ordonnée des opérations de la banque et une liquidation volontaire sont la meilleure voie à suivre", a annoncé la banque de La Jolla, en Californie. Le plan de liquidation comprend le remboursement intégral de tous les dépôts. La société réfléchit également à la meilleure façon de résoudre les réclamations et de préserver la valeur résiduelle des actifs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 170€ de prime offerte pour toute 1ère adhésion à nos contrats d'assurance vie avant le 9 avril 2023 inclus, avec un versement initial investi à 50 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

J'en profite

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/03/2023

Wall Street poursuit sur sa lancée de la veille, le S&P 500 s'adjugeant encore 0,62% à 4...

Publié le 30/03/2023

Wall Street poursuit sur sa lancée de la veille, le S&P 500 s'adjugeant encore 0,5% en pré-séance, avec des performances équivalentes du Dow Jones et...

Publié le 30/03/2023

La Bourse de New York a fini en nette hausse mercredi, soutenue par les grandes valeurs de la tech et l'accalmie sur le secteur bancaire. 

Publié le 29/03/2023

Wall Street est orienté en vive hausse pour l'heure ce mercredi, alors que les opérateurs semblent surmonter leurs craintes concernant la crise...

Publié le 29/03/2023

Wall Street est orienté en vive hausse pour l'heure ce mercredi, alors que les opérateurs semblent surmonter leurs craintes concernant la crise...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/03/2023

Avec la dimension désormais atteinte Hopscotch ambitionne de former le 1er groupe de conseil en communication de dimension mondiale....

Publié le 30/03/2023

Les équipes du nouveau centre Entech d'Angers travailleront sur les études de conception électrotechniques et mécaniques et le pilotage des projets photovoltaïques et stockage par batteries...

Publié le 30/03/2023

METabolic Explorer ne communique pas ses objectifs financiers pour 2023...

Publié le 30/03/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 1,39 % à 7186,99 dans un volume de 3,6 MD€.

Publié le 30/03/2023

Ce matin, Tokyo lâche 0,56%, Shanghai prend 0,18% et Hong Kong 0,24%.

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne