En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.79 %

Wall Street sauvé par le 'rally' chinois ?

| Boursier | 192 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine affiche une belle résistance avant bourse ce lundi...

Wall Street sauvé par le 'rally' chinois ?
Credits Reuters

La cote américaine affiche une belle résistance avant bourse ce lundi, malgré les tensions à l'international, en particulier avec l'Arabie saoudite (suite à l'affaire Khashoggi) et la Russie (dénonciation de l'accord sur le contrôle des forces nucléaires).

Les opérateurs apprécient toutefois le 'rally' du marché boursier chinois, l'indice composite de Shanghai s'étant redressé très fortement ce matin, terminant sur un gain de 4,1% à 2.655 pts. Ce sursaut de la place chinoise est alimenté par les espoirs d'intervention des autorités locales, alors que la croissance en Chine vient de retomber sur son plus bas niveau en près de dix ans.

Le S&P500, indice large américain, est attendu en progression de 0,4% en pré-séance ce lundi.

Sur le Nymex, le baril de brut WTI (contrat de décembre) s'affiche ce jour en repli de 0,1% à 69$. Le baril de Brent (contrat de décembre) se tient pour sa part assez proche des 80$. L'Arabie saoudite a précisé qu'elle n'avait pas l'intention d'infliger à ses partenaires occidentaux un embargo pétrolier comparable à celui de 1973. Ainsi, le Ministre saoudien à l'énergie - Khalid Al Falih - a tenu à affirmer que l'Arabie dissociait bien pétrole et politique. Ces commentaires intervenaient après l'éclatement de la crise consécutive au décès du journaliste Jamal Khashoggi.

Ainsi, interrogé par une agence de presse russe, Al Falih a rejeté l'idée d'un nouveau choc pétrolier. L'Arabie saoudite maintient que la mort de Khashoggi est accidentelle, évoquant une altercation dans le consulat saoudien d'Istanbul. L'affaire a provoqué beaucoup d'émotion à l'international. Donald Trump avait initialement menacé l'Arabie de 'graves conséquences' en cas d'implication, avant d'évoquer des explications 'crédibles' de Ryad...

En outre, le Président américain a annoncé avant-hier que les États-Unis allaient se retirer du traité signé en 1987 avec la Russie, concernant le contrôle des forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI). Trump accuse en effet Moscou de ne pas respecter le traité. Le texte avait été validé en 1987 par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Les deux pays s'étaient alors engagés à éliminer leurs missiles nucléaires et conventionnels dont la portée se situait entre 500 et 5.500 km.

Dans l'actualité économique américaine ce jour, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de septembre est ressorti à 0,17, contre 0,18 de consensus et 0,27 pour la lecture révisée du mois antérieur. La moyenne à trois mois s'établit à 0,21, contre 0,27 un mois plus tôt.

Hasbro chute en pré-séance à Wall Street ce lundi, plombé par des comptes trimestriels décevants. Le géant américain du jouet a affiché sur la période close des revenus en forte baisse, avec la faillite du client historique Toys'R'Us. Le bénéfice net trimestriel d'Hasbro a corrigé à 264 M$ et 2,06$ par titre, contre 266 M$ et 2,09$ par action un an avant. Le bénéfice ajusté par action s'est établi à 1,93$, contre 2,23$ de consensus à Wall Street. Les revenus ont décroché de 12% en glissement annuel pour ressortir à 1,57 milliard de dollars, alors que le consensus de place se situait à 1,71 milliard. Le groupe a annoncé de nouvelles mesures de restructuration, comprenant des coupes dans les effectifs, qui devraient se traduire par des charges allant de 50 à 60 M$ sur le trimestre actuel.

Halliburton a publié ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 435 M$ (0,50$ par action), contre 356 M$ (0,42$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 6,17 Mds$, contre 5,44 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,49$, pour des revenus de 6,1 Mds$.

Kimberly-Clark, acteur américain du marché des produits de consommation, a annoncé pour son troisième trimestre 2018 un bénéfice net de 451 millions de dollars et 1,29$ par titre (567 M$ et 1,60$ un an avant), ainsi qu'un bpa ajusté de 1,71$ à comparer à un consensus de place de 1,64$. Le groupe, aux marques Huggies et Kleenex, a réalisé des revenus trimestriels totalisant 4,58 milliards de dollars, contre 4,52 Mds$ de consensus et 4,67 Mds$ au 3ème trimestre de l'exercice antérieur. Le groupe espère désormais, pour l'exercice fiscal 2018, un bénéfice par action allant de 6,60 à 6,80$ sur une base ajustée. La croissance organique 2018 est toujours attendue voisine de 1%.

Par ailleurs, le groupe vient d'annoncer la nomination en tant que CEO de Michael Hsu, 54 ans, qui prendra ses nouvelles fonctions le 1er janvier 2019 et remplacera ainsi Thomas Falk (CEO depuis 2002). Falk deviendra alors président exécutif. Hsu a rejoint Kimberly en 2012. Il était auparavant directeur commercial de Kraft Foods.

TD Ameritrade, SLM ou Brown & Brown, annoncent après bourse ce soir à Wall Street. 3M, Verizon, United Technologies, McDonald's, Harley-Davidson, Caterpillar, Biogen ou Lockheed Martin, annoncent demain mardi.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…