En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 476.17 PTS
-
5 467.50
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 384.35
+0.00 %
DAX PTS
12 350.82
-
Dowjones PTS
26 562.05
-0.68 %
7 548.75
+0.00 %
1.176
+0.09 %

Wall Street sans relief avec la crise turque et les 'semis', Tesla s'effondre

| Boursier | 342 | Aucun vote sur cette news

Consolidation de fin de semaine

Wall Street sans relief avec la crise turque et les 'semis', Tesla s'effondre
Credits Reuters

Wall Street, qui rebondissait hier avec Walmart et Cisco, en attendant la reprise des négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine, temporise ce vendredi. La cote américaine consolide donc ses gains récents, avec l'incertitude concernant la crise turque. Le DJIA grappille 0,02% à 25.563 pts, alors que le Nasdaq cède 0,52% à 7.766 pts. Applied Materials et le compartiment des semi-conducteurs pèsent. Tesla trébuche après la confession de son patron dans les colonnes du 'New York Times'.

La crise turque pèse encore

Sur le marché des changes, l'euro se redresse de 0,3% à 1.141$. La livre turque replonge par contre, puisque le dollar évolue maintenant en progression de 5% à 6,1 livres. L'engagement de l'émir du Qatar Cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, qui entend soutenir Erdogan en investissant 15 milliards de dollars en Turquie, n'aura donc pas soutenu bien longtemps la monnaie locale. Il faut dire que les Etats-Unis maintiennent la pression pour obtenir la libération du pasteur américain Andrew Brunson, soupçonné de terrorisme par la Turquie. "La Turquie a tiré profit des Etats-Unis pendant de nombreuses années. Ils détiennent maintenant notre merveilleux Pasteur Chrétien, à qui je dois désormais demander de représenter notre Pays en tant que grand otage patriote. Nous ne paierons rien pour la libération d'un homme innocent, mais nous sanctionnerons la Turquie!", a asséné Trump sur Twitter.

Le Secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a également prévenu que Washington allait décider de sanctions supplémentaires si Ankara ne libérait pas le pasteur Brunson. La Turquie a assuré ce jour qu'elle répliquerait en pareil cas.

Sur le marché des matières premières et métaux, la tendance reste volatile, après la chute générale observée avant-hier. Le pétrole prend 0,5% à 65,8$ le baril WTI sur le Nymex...

Washington et Pékin vont discuter

Les opérateurs placent quelques espoirs dans de nouveaux échanges entre les USA et la Chine. Des discussions officielles avaient déjà eu lieu en juin à Pékin, entre le Secrétaire américain au commerce Wilbur Ross et le vice-premier ministre chinois Liu He. Cette fois, une délégation chinoise menée par le vice-ministre au Commerce, Wang Shouwen, va rencontrer des représentants américains menés par le Secrétaire du Trésor pour les affaires internationales, David Malpass. Wang Shouwen et ses camarades se rendront donc aux Etats-Unis pour mener des négociations commerciales à la fin du mois. Les Etats-Unis sont à l'origine de ces négociations. Pékin s'est pour sa part félicité de ces discussions, en précisant bien toutefois qu'il n'accepterait aucune mesure unilatérale.

Après un affrontement brutal...

Rappelons que la Chine va imposer le 23 août des droits de douane de 25% sur 16 milliards de dollars de produits importés des États-Unis. Il s'agit d'une réplique à la décision de Washington d'imposer des taxes comparables, à cette même date, à un montant équivalent de produits provenant de Chine. Pékin et Washington s'étaient déjà infligés des taxes réciproques sur des produits représentant environ 34 milliards de dollars. Le Président américain Donald Trump s'est même dit prêt à taxer la totalité des importations chinoises, puisqu'il envisageait le mois dernier d'imposer des droits de douane supplémentaires sur... 500 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine.

Le nouveau volet de négociation n'implique pas de très haut responsable, et les précédents volets n'avaient pas accouché de grands progrès. Les marchés financiers pourraient donc attendre d'en savoir plus avant de trop s'enthousiasmer.

Quelques 'stats' outre-Atlantique

L'indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains pour le mois d'août 2018, mesuré par l'Université du Michigan, est ressorti à 95,3, contre un consensus de place de 97,9 et un niveau de 97,9 également pour la lecture antérieure...

L'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour le mois de juillet 2018, qui vient également d'être dévoilé, est pour sa part ressorti en augmentation de 0,6% en comparaison du mois antérieur, contre +0,4% de consensus et +0,5% pour la lecture révisée du mois antérieur.

Séquence insolite

Le Président américain Donald Trump a quelque peu surpris ce jour par un 'tweet' relatif à la périodicité des publications des entreprises américaines. "En discutant avec quelques-uns des plus grands dirigeants d'entreprises au monde, j'ai demandé ce qui pourrait rendre les affaires (les emplois) encore meilleurs aux Etats-Unis. 'Arrêtez les publications trimestrielles & allez vers un système semestriel', a dit l'un d'eux. Cela permettrait une plus grande flexibilité & économiserait de l'argent. J'ai demandé à la SEC d'étudier la question!".

Amat et Nvidia déçoivent, Nordstrom dopé par internet, Tesla s'effondre

Applied Materials (-9% !), colosse des équipements destinés à la production de semi-conducteurs, qui fournit notamment Samsung, TSMC ou Intel, décroche ce vendredi à Wall Street. Le groupe a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, mais les prévisions ont visiblement laissé le marché sur sa faim. Pour le troisième trimestre fiscal clos fin juillet 2018, le groupe a fait état d'un bénéfice net en forte progression de 27% à 1,17 Md$, et de revenus en croissance de 19% à 4,47 Mds$. Le bénéfice ajusté par action s'est élevé à 1,20$, contre 1,17$ de consensus. Les ventes de la division 'semis' ont grimpé de 8% à 2,75 Mds$. Le segment 'display' (écrans plats et affichage de smartphone) a affiché une forte expansion de plus de 80% à 741 M$.

Pour le quatrième trimestre fiscal cette fois, le chiffre d'affaires est anticipé entre 3,85 et 4,15 Mds$. Le bpa ajusté est attendu pour sa part entre 92 cents et 1$. Le consensus était de 1,17$ de bpa ajusté pour 4,46 Mds$ de revenus. Il serait donc largement manqué.

Alphabet (-1%). Plusieurs centaines d'employés de Google (Alphabet) auraient signé une pétition, protestant contre les plans de développement d'une version chinoise de son moteur de recherche, rapporte notamment le 'New York Times'. La lettre aurait obtenu plus d'un millier de signataires (environ 1.400 selon le NYT), alors que Google entendrait travailler sur un moteur de recherche adapté à la Chine. Dans leur message, les employés du groupe de Mountain View s'interrogent notamment sur les aspects éthiques et moraux d'un tel travail, compte tenu bien évidemment de la censure locale, ainsi que sur les questions de transparence et la supervision d'un tel projet.

Hier, le directeur général du groupe Sundar Pichai a pourtant bien précisé, à l'occasion d'une réunion dont 'Reuters' a obtenu les éléments, que Google n'était pas près de lancer un tel moteur de recherche en Chine. Pichai a ainsi affirmé que le développement n'en était qu'à un stade initial. Le dirigeant a aussi estimé que le fait de fournir plus de services au pays le plus peuplé au monde... entrait bien dans le cadre de la mission globale de Google.

Tesla (-8% !) plonge à Wall Street, après les dernières confidences de son patron Elon Musk livrées au 'New York Times'... Le 'Wall Street Journal' évoque une enquête des régulateurs de la SEC qui aurait débuté dès l'an dernier, concernant la communication financière autour de la production du Model 3. Il s'agit de déterminer si Tesla a tenté de tromper les investisseurs à propos des problèmes de production de son modèle 'grand public'... Le dossier Tesla de la SEC semble s'être épaissi il y a quelques jours, puisque selon plusieurs médias anglo-saxons, le gendarme américain de marché se penche désormais sur les derniers 'tweets' et messages de Musk à propos de son projet de sortie de la cote du groupe. Les régulateurs américains auraient aussi demandé des informations aux administrateurs de Tesla, cherchant à savoir ce qu'ils savaient des plans en question, d'après l'une des sources du Wall Street Journal.

Elon Musk, pour sa part, vient de livrer sa confession au 'New York Times'. "L'année passée a été la plus difficile et douloureuse de ma carrière", a ainsi introduit Musk, évoquant une année tout simplement "atroce" et une extrême fatigue, au point que son état de santé aurait inquiété. Accusé de tous les maux, le dirigeant de Tesla explique que son 'tweet' à propos de la sécurisation du financement de la sortie de la cote, qui avait tant fait jaser et ferait donc l'objet d'une investigation de la SEC, visait juste à faire preuve de transparence. Malgré les remous et l'enquête présumée, Musk ne regrette donc pas son fameux tweet sur le "financement garanti". Rappelons que le dirigeant a par ailleurs récemment détaillé ses échanges avec un fonds souverain saoudien, qui aurait les reins assez solides pour garantir à lui seul une telle opération. Selon le New York Times, SpaceX, firme aérospatiale de Musk, pourrait aussi participer au financement.

Nvidia (-4%) cède du terrain à Wall Street après les comptes. Le géant des processeurs graphiques, qui estime visiblement que le 'boom' des crypto-devises est terminé pour le moment, a publié tout de même des comptes supérieurs aux attentes pour le second trimestre fiscal. Les revenus se sont envolés de 40% à 3,12 Mds$, alors que le bénéfice net a atteint 1,1 Md$ soit 1,76$ par titre. Le profit net a donc quasiment doublé en glissement annuel, puisqu'il se situait à 583 M$ un an auparavant. Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 1,94$, contre 1,85$ de consensus. Le groupe explique que les ventes liées au minage de cryptomonnaies sur le second trimestre ont été très inférieures aux attentes, à 18 M$, contre une anticipation de 100 M$ sur les produits 'spécifiques aux cryptos'. Les revenus totaux du troisième trimestre sont attendus entre 3,19 et 3,32 Mds$, contre 3,34 Mds$ de consensus.

Nordstrom (+10%) bondit, après avoir publié des comptes trimestriels dopés par les ventes sur internet. Le détaillant américain a par ailleurs relevé ses prévisions financières. Le bénéfice net du second trimestre fiscal s'est élevé à 162 M$ soit 95 cents par titre, contre 86 cents de consensus. Les revenus ont atteint 4,07 Mds$ (+7%), contre 3,97 Mds$ de consensus de place. Les ventes digitales ont affiché une belle croissance de 23% en glissement annuel, et représentent désormais plus du tiers des facturations. Les ventes traditionnelles à comparable ont augmenté de 4%. Les ventes annuelles sont désormais attendues entre 15,4 et 15,5 Mds$, contre une fourchette antérieure allant de 15,2 à 15,4 Mds$. Le bénéfice annuel par action est anticipé entre 3,50 et 3,65$, contre 3,35-3,55$ précédemment et 3,46$ de consensus.

Bristol-Myers Squibb (stable) vient d'obtenir l'approbation de la FDA pour son traitement du cancer du poumon à petites cellules Opdivo. La Food and Drug Administration a ainsi donné son feu vert à ce traitement, destiné aux patients dont le cancer du poumon a progressé même après avoir subi une chimiothérapie et au moins une autre thérapie. Le groupe précise que qu'il s'agit du premier traitement d'immuno-oncologie approuvé pour les patients atteints d'un cancer du poumon à petites cellules, qui représente 10 à 15% des cancers du poumon.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices et Matières 1ères avec les CFD
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/09/2018

Après expertise, le patrimoine d'Acanthe Développement ressort à 144,2 ME, en progression de 2,4% par rapport à la clôture du 31 décembre 2017...

Publié le 25/09/2018

A la suite de son offre publique d’achat sur les actions Direct Énergie, Total 95,37 % du capital et 95,33 % des droits de vote de cette société. Le groupe pétrolier procédera, le 27 septembre…

Publié le 25/09/2018

SoLocal et Microsoft ont annoncé la signature d’un partenariat clé autour de la plateforme Azure, enrichissant leur accord stratégique noué dès 2011 lors du lancement de Bing en France et…

Publié le 25/09/2018

EDF Renewables North America, filiale d’EDF Renouvelables, acteur majeur du secteur des énergies renouvelables, et EnterSolar, fournisseur de premier plan de solutions pour la production…

Publié le 25/09/2018

Devoteam acquiert Jayway, acteur majeur de la “Creative Tech” en Scandinavie. Cette société, dont le siège social est à Malmö, Suède, avec des bureaux en Suède et au Danemark, compte 240…