En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.95 PTS
-
4 832.00
-
SBF 120 PTS
3 852.26
-
DAX PTS
12 557.64
-
Dow Jones PTS
28 210.82
-0.35 %
11 665.37
-0.11 %
1.184
-0.14 %

Wall Street : sans réelle tendance avant les 'stats'

| Boursier | 489 | Aucun vote sur cette news

Wall Street est indécis en pré-séance...

Wall Street : sans réelle tendance avant les 'stats'
Credits Reuters

Wall Street est indécis en pré-séance. Malgré le rebond marqué en Europe, les futures sur les trois grands indices américains évoluent en ordre dispersé. Les investisseurs continuent à attendre (désespérément) un accord entre Démocrates et Républicains sur un nouveau plan de soutien budgétaire à l'économie américaine alors que la situation sanitaire continue à se dégrader et menace de mettre à mal la reprise mondiale. Donald Trump s'est dit prêt à relever à 1.800 milliards de dollars le montant total du plan de soutien envisagé afin de parvenir à un accord avec les Démocrates. Mais le chef de sa majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a dit que ses troupes étaient favorables à un plan plus modeste mais plus ciblé. Le jeu du chat et de la souris se poursuit, mais l'horloge tourne.

A moins de trois semaines de l'élection américaine, Joe Biden maintient son avantage dans les sondages, deux interventions télévisées séparées des deux rivaux, jeudi, n'ayant pas changé la donne mais ayant tout de même permis au candidat démocrate d'insister sur la mauvaise gestion par le président sortant de la crise sanitaire.

Le renforcement des mesures sanitaires un peu partout en Europe pour tenter de faire face à la seconde vague épidémique ainsi que l'issue toujours très incertaine des négociations entre Bruxelles et Londres sur le Brexit n'incitent guère à la prise de risque. Sans oublier le conflit avec la Chine, toujours bien ancré en arrière-plan.

Dans ce contexte, et après les mauvais chiffres de l'emploi dévoilés hier, les opérateurs seront très attentifs aux nombreux indicateurs de conjoncture attendus cet après-midi aux Etats-Unis : ventes au détail (14h30), production industrielle (15h15), indice préliminaire du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan (16h00), stocks et ventes des entreprises (16h00) et indice du marché immobilier de la NAHB (16h00).

Sur le marché des changes, l'indice du dollar (qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises) cède 0,16% à 93,7 points, alors que les cours du brut restent orientés à la baisse, pénalisés par les craintes pesant sur la demande.

Les valeurs

* Boeing. La lumière au bout du tunnel pour l'avionneur américain. L'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) se dit satisfaite des modifications apportées au 737 Max, ouvrant la voie à un retour dans le ciel de l'appareil d'ici la fin de l'année. Après les vols d'essai effectués en septembre, l'AESA procède à l'examen des documents finaux en prévision d'un projet de directive sur la navigabilité qu'elle devrait publier le mois prochain, a déclaré Patrick Ky, directeur exécutif de l'EASA. Cela sera suivi de quatre semaines de commentaires publics, alors que le développement d'un capteur dit synthétique pour ajouter de la redondance prendra de 20 à 24 mois, a indiqué le dirigeant à 'Bloomberg'. La solution logicielle sera nécessaire sur la variante Max 10 du 737, la plus grande, dont le lancement est prévu en 2022, et sera adaptée sur d'autres versions. "Notre analyse montre que cette solution est sûre, et le niveau de sécurité atteint est suffisamment élevé pour nous", a déclaré M. Ky. "Ce dont nous avons discuté avec Boeing est le fait qu'avec le troisième capteur, nous pourrions atteindre des niveaux de sécurité encore plus élevés".

Le 737 Max est interdit de vol dans le monde depuis mars 2019, à la suite de deux catastrophes aériennes qui ont fait 346 morts, en Indonésie fin 2018 et en Ethiopie en mars 2019. L'enquête a mis en lumière un défaut du système informatique anti-décrochage, et de nombreux autres dysfonctionnements chez Boeing, obligeant le groupe à procéder à des modifications importantes sur l'appareil.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Rassemblant des millions de joueurs, Ubisoft Connect est l'interface universelle pour se connecter avec des amis ou participer à des événements et des activités liés aux jeux...

Publié le 21/10/2020

Les premiers résultats de cette étude d'Onxeo sont attendus début 2021...

Publié le 21/10/2020

Les produits Cast fournissent des données inédites sur l'état structure000

Publié le 21/10/2020

Les concours bancaires utilisés par Courtois dans les comptes consolidés s'élèvent au 30 septembre à 5,38 ME...

Publié le 21/10/2020

Grâce à sa solidité financière, Lisi maintient également intactes ses ambitions stratégiques de croissance à moyen et long terme...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne