En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 196.11 PTS
-
5 187.50
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 120.70
+0.00 %
DAX PTS
11 423.28
-
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
+0.00 %
1.134
+0.00 %

Wall Street : sans conviction après les publications et le discours de Trump

| Boursier | 192 | Aucun vote sur cette news

Le Dow Jones perd 0,04% à 25.401 pts, le Nasdaq abandonne 0,42% à 7.370 pts, et le S&P500 recule de 0,26% à 2.730 pts...

Wall Street : sans conviction après les publications et le discours de Trump
Credits Reuters

Wall Street hésite ce mercredi soir à trois heures de la clôture, digérant une nouvelle avalanche de publications trimestrielles, avec notamment les comptes de General Motors, Snap, Walt Disney ou encore Electronic Arts. Après la récente remontée des indices US, les opérateurs temporisent pour le moment, au lendemain d'un discours sur l'Etat de l'Union de Donald Trump qui n'a pas vraiment convaincu, en particulier sur les questions essentielles du 'shutdown' et de la guerre commerciale. Le Dow Jones perd 0,04% à 25.401 pts, le Nasdaq abandonne 0,42% à 7.370 pts, et le S&P500 recule de 0,26% à 2.730 pts.

Le président américain a prononcé hier soir devant le Congrès son discours sur l'Etat de l'Union, durant lequel il a assez longuement disserté au sujet de son projet de mur à la frontière avec le Mexique. Ce discours intervenait suite à la levée provisoire d'un 'shutdown' historique de 35 jours ayant bloqué partiellement l'administration américaine. Le leader de la Maison Blanche a donc accepté la réouverture provisoire des administrations fédérales sans l'obtention de son financement de 5,7 milliards de dollars, réclamé pour l'érection d'un mur ou d'une barrière à la frontière sud. Le président américain a de nouveau agité hier soir la menace d'un retour au shutdown, en cas d'échec des négociations en vue d'un accord sur la sécurité à la frontière mexicaine d'ici au 15 février.

Trump a abordé par ailleurs de multiples sujets. Il rencontrera son homologue nord-coréen Kim Jong-un les 27 et 28 février au Vietnam... Il s'est montré prudent au sujet des négociations commerciales avec la Chine, dénonçant les pratiques de Pékin. Il juge toutefois toujours qu'un accord devrait être conclu, permettant de mettre un terme à des pratiques jugées injustes et réduisant le déficit commercial entre USA et Chine. Cet accord devrait enfin protéger les emplois des Américains espère Trump, en pleine trêve de la guerre commerciale. Pour le leader américain, tout accord avec la Chine devrait comprendre de réels changements structurels pour mettre fin aux 'pratiques injustes'. Un nouveau volet de négociations débutera la semaine prochaine à Pékin, entre responsables américains et chinois. L'échéance reste celle du 2 mars pour conclure un accord, avant l'implémentation des hausses de prélèvements douaniers sur des dizaines de milliards de dollars de marchandises supplémentaires provenant de Chine.

Le déficit de la balance du commerce international est ressorti moins lourd que prévu en novembre, à 49,3 milliards de dollars aux Etats-Unis, contre un consensus de place de 54 milliards de dollars et une lecture antérieure de 55,5 milliards de dollars en octobre. Pour le troisième trimestre 2018, le déficit mensuel moyen se situait à 52,8 milliards. Le rapport du jour avait été précédemment reporté du fait du 'shutdown'.

Selon le rapport du Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de pétrole, hors réserve stratégique, ont progressé de 1,3 million de barils sur la semaine close au 1er février, à 447,2 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse assez comparable. Les stocks d'essence ont eux augmenté de 0,5 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont diminué de 2,3 millions de barils.

Enfin, toujours dans l'actualité économique américaine, notons que le président de la Fed Jerome Powell interviendra dans la soirée, à Washington. Il n'y a toutefois guère de surprise à attendre de cet événement, le discours du leader de la Banque centrale américaine devant très probablement demeurer assez souple. Les opérateurs n'attendent plus en effet de nouveau durcissement monétaire cette année, le taux des 'fed funds' étant attendu stable dans une fourchette de 2,25 à 2,5%.

VALEURS A SUIVRE

Walt Disney (-1%) a annoncé hier soir ses résultats du premier trimestre fiscal. Les revenus s'élèvent à 15,30 Mds$, contre 15,35 Mds$ un an plus tôt. Les bénéfices s'affichent à 2,79 Mds$ (1,86$ par action), contre 4,22 Mds$ (2,91$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 1,84$, contre 1,89$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 1,55$, pour des revenus de 15,2 Mds$. Les revenus de la branche "Parks, Experiences & Consumer Products" montent de 5% à 6,82 Mds$, tandis que les revenus "Media Networks" progressent de 7%. Les revenus "Studio Entertainment" sont en revanche en baisse de 27% à 1,82 Md$.

Snap (+25% !) a présenté ses résultats du quatrième trimestre. Les revenus grimpent de 36% à 389,8 M$. Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens est de 186 millions, contre 187 millions au T4 2017 et 186 millions également au T3 2018. La perte nette ressort à 191,7 M$ (0,14$ par action), contre une perte de 349,9 M$ (0,28$ par action) un an plus tôt. En non-GAAP, la perte par action s'affiche à 0,04$, contre une perte de 0,13$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,08$, pour des revenus de 376 M$ et 184 millions d'utilisateurs quotidiens. Sur le premier trimestre 2019, le groupe vise des revenus compris entre 285 et 310 M$ (soit une croissance entre 24 et 34% en glissement annuel).

Anadarko Petroleum (-5%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 102 M$ (0,21$ par action), contre 976 M$ (1,80$ par action) un an plus tôt. En base ajustée, le bpa ressort à 0,38$, contre 0,18$ un an avant. Les revenus s'élèvent à 3,35 Mds$, contre 2,93 Mds$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,61$, pour des revenus de 3,3 Mds$.

Electronic Arts (-13%) a dévoilé ses résultats du troisième trimestre fiscal 2019. Les bénéfices sont de 262 M$ (0,86$ par action), contre une perte de 186 M$ (0,60$ par action) un an plus tôt. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 2,08$. Les revenus s'élèvent à 1,29 Md$, contre 1,16 Md$ un an avant. Les réservations s'affichent à 1,61 Md$, contre 1,97 Md$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,94$, pour des réservations de 1,76 Md$. Sur l'exercice 2019, le groupe vise désormais des revenus d'environ 4,875 Mds$, pour un bénéfice par action de 3,20$ et des réservations de 4,75 Mds$. EA visait jusqu'ici, sur l'exercice, des revenus de 5,15 Mds$, un bénéfice par action de 3,11$ et des réservations de 5,2 Mds$. Le jeu 'Battlefield V' s'est écoulé à moins d'unités que prévu. L'éditeur de jeux vidéo évoque notamment un environnement concurrentiel "difficile".

General Motors (+2%) tient la grande forme. Quelques semaines seulement après avoir rehaussé ses prévisions financières, le colosse automobile de Detroit vient de dévoiler des comptes trimestriels et annuels encore plus solides que prévu. Le titre en profite, attendu en progression de près de 4% avant bourse sur la cote américaine. Pour l'ensemble de l'exercice 2018, le bénéfice net s'est élevé à 8,1 milliards de dollars, grâce essentiellement à la bonne tenue du marché domestique. Un an avant, la perte du groupe s'élevait à 3,9 milliards de dollars, du fait de l'impact adverse d'un changement comptable. Sur la seule zone nord-américaine, en 2018, le groupe a dégagé un profit avant imposition de 10,8 milliards de dollars. Le bénéfice annuel par action s'est élevé à 5,58$, alors que le bpa ajusté a atteint 6,54$, contre environ 6,3$ de consensus. Le groupe a dégagé pour le seul quatrième trimestre un bénéfice ajusté par action de 1,43$, à comparer à un consensus de 1,22$. Le succès des pickups et crossovers de GM a soutenu les comptes, avec un impact particulièrement fort sur le marché domestique. Les réductions de coûts ont également produit leurs effets. Le bénéfice net trimestriel est ressorti à 2,1 milliards de dollars, contre une perte de 5,2 Mds$ un an avant.

Cummins (-1%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les profits sont de 579 M$ (3,63$ par action), contre une perte de 274 M$ (1,65$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 3,48$. Les ventes s'élèvent à 6,13 Mds$, contre 5,48 Mds$, un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 3,82$, pour des ventes de 6 Mds$. Sur 2019, le groupe vise des revenus stables ou en hausse de 4%.

Take-Two Interactive (-13%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre fiscal 2019. Les bénéfices sont de 179,9 M$ (1,57$ par action), contre 25,1 M$ (0,21$ par action) un an avant. Les revenus s'affichent à 1,25 Md$, contre 481 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,75$, pour des revenus de 1,5 Md$. Sur le T4, le groupe vise des revenus compris entre 530 et 580 M$, pour un bpa entre 0,67 et 0,77$. Sur l'exercice, Take-Two vise désormais des revenus compris entre 2,66 et 2,71 Mds$, pour un bpa entre 3,07 et 3,18$.

Regeneron Pharmaceuticals (-2%) a présenté ses comptes du quatrième trimestre. Les profits sont de 820 M$ (7,15$ par action), contre 174 M$ (1,50$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 6,84$, contre 5,23$ un an plus tôt. Les ventes montent de 22% à 1,93 Md$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 5,78$, pour des revenus de 1,7 Md$.

Humana (-1%) a dévoilé ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices s'élèvent à 436 M$ (2,58$ par action), contre 490 M$ (1,29$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 2,65$, contre 2,06$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus s'affichent à 14,17 Mds$, contre 13,19 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,53$, pour des revenus de près de 14 Mds$. Sur 2019, le groupe vise un bpa compris entre 17 et 17,50$ (contre 14,55$ en 2018).

Boston Scientific (+3%) a annoncé ses comptes du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 386 M$ (0,27$ par action), contre une perte de 615 M$ (0,45$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 0,39$. Les ventes s'élèvent à 2,56 Mds$, contre 2,41 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,36$, pour des revenus de 2,56 Mds$. Sur le nouvel exercice, le groupe vise des revenus en croissance de 7 à 9%, pour un bpa entre 1,53 et 1,58$. Le bpa du T1 est quant à lui attendu entre 0,35 et 0,36$, contre 0,37$ de consensus.

Eli Lilly (-1%) a publié ses résultats du quatrième trimestre. Les bénéfices sont de 1,13 Md$ (1,10$ par action), contre une perte de 1,66 Md$ (1,58$ par action) un an avant. En base ajustée, le bénéfice par action ressort à 1,33$, contre 1,14$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus montent de 5% à 6,44 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,34$, pour des revenus de 6,3 Mds$. Sur 2019, le groupe vise désormais un bpa compris entre 5,55 et 5,65$, contre une précédente fourchette de 5,90/6,10$. Les revenus sont quant à eux attendus entre 25,1 et 25,6 Mds$, contre une précédente fourchette de 25,3/25,8 Mds$.

New York Times (+12%) a dévoilé aujourd'hui ses comptes du quatrième trimestre. Le résultat net ressort à 55,2 M$ (0,33$ par action), contre une perte de 56,8 M$ (0,35$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa s'affiche à 0,32$, contre 0,38$ sur la même période de l'exercice précédent. Les revenus montent de 3,8% à 503 M$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,27$, pour des revenus de 494 M$.

21st Century Fox (stable) présente ses comptes du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 10,82 Mds$ (5,80$ par action), contre 1,83 Md$ (0,99$ par action) un an avant. Les revenus montent de 6% à 8,49 Mds$. Le bpa ajusté ressort à 0,37$, contre à 0,42$ sur la même période de l'exercice précédent. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,33$, pour des revenus de 8,5 Mds$.

Apple (stable) a annoncé le départ, effectif en avril prochain, d'Angela Ahrendts, la vice-présidente senior chargée des boutiques Apple et des ventes en ligne depuis le 1er mai 2014. Elle sera remplacée par Deirdre O'Brien, actuelle responsable des ressources humaines (depuis juillet 2017) et présente au sein du groupe depuis une trentaine d'années. Apple explique qu'Angela Ahrendts s'oriente vers de nouvelles aventures personnelles et professionnelles. Deirdre O'Brien deviendra ainsi 'senior vice president of Retail + People' au sein de la firme de Cupertino.

GoPro (+1%) publiera ce soir, après la clôture de Wall Street, ses résultats du quatrième trimestre. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,25$, pour des revenus de 369 M$. Un an avant, sur la même période, le groupe avait enregistré une perte par action de 0,30$, et des revenus de 335 M$.

Tesla (-1%). Il aura fallu le temps, mais Elon Musk, le directeur général de Tesla, vient enfin de dévoiler un prix de départ de 35.000$ sur le Model 3, à quelques nuances près toutefois. Sur Twitter, le patron du concepteur de véhicules électriques explique ainsi que ce modèle - initialement prévu pour s'attaquer au marché de masse mais proposé tout d'abord à des tarifs plus élevés que prévu - affichera désormais un coût de départ de 35.000$ (après 8.000$ environ d'avantages fiscaux et d'économies de carburant) aux Etats-Unis. Concrètement, le groupe californien abaisse les prix du Model 3 pour la seconde fois en un mois. La réduction est d'environ 1.100$. Cet ajustement ramènera le prix de la version d'entrée de gamme de la berline électrique de Tesla à 42.900$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Les obligations portent intérêt au taux annuel de 5,25% et seront remboursées au pair le 21 décembre 2023 par Artea...

Publié le 22/02/2019

  Groupe planetmedia : Publication des résultats annuels 2018 Une année de transition visant un retour à la rentabilité dès 2019 En ligne avec la tendance communiquée au T3, la…

Publié le 22/02/2019

Christelle Grisoni devient Directrice Générale de Groupe Flo. Elle succède à Christophe Gaschin qui devient Président du Conseil d'administration. Olivier Bertrand a démissionné de sa fonction…

Publié le 22/02/2019

La société d'investissement NextStage a maintenu un rythme solide d'investissement en 2018 en engageant 55 ME...

Publié le 22/02/2019

Avec plus de 1.200 nouveaux clients, HiPay séduit de plus en plus...