Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 559.57 PTS
-0.56 %
5 553.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
4 415.62
-0.64 %
DAX PTS
13 873.97
-0.24 %
Dow Jones PTS
30 996.98
-0.57 %
13 366.40
-0.29 %
1.217
+0. %

Wall Street salue la victoire démocrate, ignorant les émeutes de Washington

| Boursier | 385 | 5 par 1 internautes

Wall Street grimpe avant bourse ce jeudi, DJIA, S&P 500 et Nasdaq prenant 0,3% à 0,8%, malgré les événements tragiques de la veille...

Wall Street salue la victoire démocrate, ignorant les émeutes de Washington
Credits Reuters

Wall Street grimpe avant bourse ce jeudi, DJIA, S&P 500 et Nasdaq prenant 0,3% à 0,8%, malgré les événements tragiques de la veille. Plusieurs personnes sont décédées dans l'enceinte du Capitole à Washington et une cinquantaine d'arrestations ont eu lieu selon la police, après que des partisans de Donald Trump ont assailli les lieux afin d'empêcher le Congrès de certifier la victoire de Joe Biden. Les marchés préfèrent toutefois se concentrer sur la victoire démocrate au Congrès, qui offre à l'administration Biden le pouvoir de faire valider ses décisions. Sur le Nymex, le baril de brut WTI progresse de 0,2% à 50,7$. L'once d'or avance de 0,5%. L'indice dollar regagne 0,3% face à un panier de devises...

Suite à l'intervention de Donald Trump lors d'une manifestation organisée à Washington, des centaines de contestataires avaient accédé au bâtiment où se réunissaient les élus américains et semé le chaos. Joe Biden, président-élu, a dénoncé hier le comportement des manifestants. "Ce n'est pas une manifestation, c'est une insurrection", a affirmé le futur président, demandant à la foule de "laisser la démocratie faire son oeuvre". Dans une vidéo publiée sur Twitter, Trump a réaffirmé que sa victoire lui avait été volée tout en demandant à ses partisans de "rentrer chez eux". "Nous avons besoin de paix", a lancé Trump. La Chambre des représentants et le Sénat avaient entamé plus tôt la procédure visant à certifier le résultat du vote des grands électeurs aboutissant à la victoire de Biden.

Le Congrès américain a certifié tout de même ce jour la victoire électorale de Joe Biden (306 votes du collège électoral contre 232 pour Trump), futur 46ème président des États-Unis, qui prendra ses fonctions officiellement le 20 janvier. Kamala Harris sera vice-présidente.

Twitter et Facebook ont annoncé des suspensions des comptes de Donald Trump pour respectivement 12 et 24 heures, et menacé de suspensions permanentes du fait d'infractions à leurs règles. La vidéo de Trump demandant aux manifestants de rentrer tout en réitérant des accusations de fraude électorale a été censurée.

Le vice-président sortant Mike Pence a confirmé l'élection de Biden / Harris. Trump a déclaré ce jour qu'il y aurait une transition ordonnée le 20 janvier malgré son total désaccord avec le résultat de l'élection présidentielle, indique un porte-parole sur Twitter.

Par ailleurs, le Parti démocrate a remporté les deux sièges en jeu en Géorgie pour le Sénat américain. Le clan démocrate prend donc le contrôle de la chambre haute du Congrès des États-Unis, ce qui facilitera la mise en application de la politique de Biden. Le candidat démocrate Raphael Warnock s'est imposé face à Kelly Loeffler. Jon Ossoff l'a remporté de peu face au républicain David Perdue. Le Sénat sera donc divisé en deux camps égaux de 50 parlementaires, donnant à la vice-présidente élue Kamala Harris un vote décisif pour trancher en cas d'égalité. Les démocrates contrôlent par ailleurs déjà la Chambre des représentants.

Les Minutes de la Fed publiées hier soir sont passées, dans un tel contexte, totalement inaperçues. Les Minutes de cette réunion FOMC de décembre n'ont il est vrai pas offert de surprise. Les participants ont globalement maintenu leurs positions concernant la composition des achats d'actifs. Certains ont évoqué l'éventualité ultérieure d'une réduction des achats en cas de progrès substantiels supplémentaires concernant l'inflation et l'emploi. Les participants se sont montrés toutefois prudents concernant l'expansion économique, qui dépendra évidemment de l'évolution de la crise sanitaire.

Dans l'actualité économique américaine ce jeudi, la dernière étude Challenger sur le sujet a fait ressortir une augmentation des licenciements annoncés aux États-Unis pour le mois de décembre 2020, à 77.030 contre 64.797 un mois auparavant.

D'après le rapport gouvernemental du jour ce jeudi, le déficit du commerce international de biens et services aux États-Unis pour le mois de novembre est ressorti à 68,1 milliards de dollars, contre 66,8 milliards de consensus et 63,1 milliards un mois avant.

Les inscriptions au chômage ont légèrement reculé la semaine passée aux Etats-Unis. Le Département américain au Travail a annoncé, pour la semaine close au 2 janvier, des inscriptions au chômage au nombre de 787.000, en repli de 3.000 par rapport à la semaine antérieure, contre un consensus de 800.000.

L'ISM des services pour décembre sera publié à 16 heures (consensus 54,6). Patrick Harker, James Bullard, Charles Evans et Mary Daly de la Fed interviendront durant la journée sur divers sujets économiques et monétaires.

Concernant le conflit sino-américain cette fois, le Wall Street Journal rapporte que les USA envisagent d'interdire aux Américains d'investir dans Alibaba ou Tencent. Des responsables américains ont en effet considéré durant les récentes semaines une extension de la liste noire de compagnies chinoises pour lesquelles les investissements américains seraient interdits, pour des liens supposés avec les services militaires et de sécurité en Chine. En outre, le NYSE pourrait revenir une fois de plus sur sa décision et radier pour de bon les titres de géants télécoms chinois.

Sur le front sanitaire, le nombre de cas confirmés de contaminations au Covid-19 dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort désormais à 87,3 millions selon l'Université Johns Hopkins, qui fait référence sur le sujet. Le nombre de cas recensés aux USA est de 21,3 millions. Le virus a fait 1,89 million de morts depuis son émergence, dont 361.312 aux Etats-Unis... Le Japon a décidé d'un nouvel état d'urgence. Les mesures restrictives se durcissent par ailleurs à travers le monde, alors que la rapidité du déploiement des vaccins laisse à désirer. La Chine a fait état pour sa part d'une soixantaine de cas ce jeudi, ce qui n'était plus arrivé depuis juillet.

Les valeurs

Twitter et Facebook ont donc suspendu temporairement hier le compte de Donald Trump suite aux événements du Capitole, dans le cadre de mesures destinées à réprimer les accusations répétées sur l'élection présidentielle américaine de novembre.

Alibaba. Un ordre exécutif de Trump interdit les transactions avec les applications chinoises Alipay, CamScanner, QQ Wallet, SHAREit, Tencent QQ, VMate, WeChat Pay et WPS Office de la part d'Américains. La mesure prend effet dans 45 jours. En outre, l'administration Trump entend ajouter Alibaba et Tencent à sa liste noire des entreprises soupçonnées de liens avec l'armée chinoise.

AmerisourceBergen va racheter Alliance Healthcare auprès de Walgreens Boots Alliance pour environ 6,5 milliards de dollars, ou 6,275 milliards de cash et 2 millions de titres AmerisourceBergen.

Amazon assouplit temporairement les règles précédemment annoncées de livraison pour les vendeurs tiers. CNBC explique qu'Amazon en a informé les revendeurs, du fait des contraintes de l'industrie logistique liées au coronavirus.

Moderna. Le directeur général du laboratoire estime que son vaccin contre le nouveau coronavirus devrait protéger les vaccinés jusqu'à environ deux ans. Le vaccin a obtenu le feu vert européen, après l'accord de la FDA un peu plus tôt. Notons par ailleurs que les autorités japonaises ne devraient pas approuver le vaccin avant mai du fait des exigences locales, selon le distributeur Takeda Pharmaceutical.

CureVac s'associe à l'Allemand Bayer pour accélérer la validation de son candidat vaccin contre le Covid-19 et l'aider dans la distribution.

DXC Technology est attendu en vive progression à Wall Street. Selon les sources de Reuters, Atos aurait proposé de racheter son concurrent américain DXC pour plus de 10 milliards de dollars. Atos travaillerait avec des conseils concernant cette acquisition potentielle de l'ex-filiale de Hewlett Packard Enterprise. Le Français aurait approché l'Américain en début de semaine.

ConAgra, le groupe alimentaire américain, a livré une guidance de profits supérieure aux attentes pour le trimestre en cours, avec la demande en snacking. Le bénéfice ajusté trimestriel est anticipé entre 56 et 60 cents sur le troisième trimestre fiscal, contre un consensus de 57 cents. Pour le trimestre clos fin novembre, la croissance organique était ressortie supérieure à 8%.

Tesla, dopé hier par Morgan Stanley qui avait porté son objectif de cours à 810$ à Wall Street, profite ce jeudi des faveurs de RBC. Le broker a rehaussé ainsi sa recommandation sur la valeur vedette de l'automobile électrique de 'sous-performance' à 'performance en ligne'.

JPMorgan et Wells Fargo sont soutenues par Jefferies, qui vient de relever ses conseils de 'conserver' à 'achat' sur les deux banques. Visiblement, la 'vague bleue' démocrate inspire les grands courtiers de la place.

IBM, le colosse américain des services technologiques, fait part de la nomination de son ancien directeur financier Martin Schroeter au poste de directeur général de l'entité nouvelle dédiée aux activités de services d'infrastructures.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2021

La Société des Bains de Mer a réalisé vendredi soir son point d’activité du troisième trimestre 2020-2021 (octobre-décembre). Ainsi, la société et ses filiales ont enregistré un chiffre…

Publié le 22/01/2021

Le CAC40 a terminé en repli de 0,56% ce vendredi, de retour à 5...

Publié le 22/01/2021

L'action Intel replonge vendredi de près de 9% après les premières déclarations de son nouveau directeur général, qui ont pris les marché à contre-pied...

Publié le 22/01/2021

BIGBEN INTERACTIVELe groupe spécialisé dans la distribution d'accessoires pour consoles et de jeux vidéo publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.LUMIBIRDLe spécialiste des…

Publié le 22/01/2021

Alstom a signé un protocole d'accord avec le Gouvernement de la Serbie en vue de la construction de la phase 1 de la première ligne du futur métro de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne