Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 559.57 PTS
-0.56 %
5 553.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
4 415.62
-0.64 %
DAX PTS
13 873.97
-0.24 %
Dow Jones PTS
30 996.98
-0.57 %
13 366.40
-0.29 %
1.217
+0. %

Wall Street salue des signes de reprise économique

| Boursier | 831 | 5 par 1 internautes

La Bourse de New York progresse mardi après des indicateurs économiques encourageants aux Etats-Unis et en Chine, malgré les perturbations causées par l'épidémie de coronavirus

Wall Street salue des signes de reprise économique
Credits Reuters

La Bourse de New York progresse mardi, saluant la publication d'indicateurs économiques encourageants aux Etats-Unis et en Chine, malgré les perturbations causées par l'épidémie de coronavirus. L'activité manufacturière a ainsi continué de se redresser au mois d'août, entraînant une progression des marchés d'actions ainsi que des cours du pétrole.

A deux heures de la clôture, le S&P 500 et le Nasdaq évoluent sur des nouveaux sommets historiques, tandis que le Dow Jones approche des siens. L'indice DJIA gagne 0,28% à 28.507 points, tandis que l'indice large S&P 500 avance de 0,4% à 3.514 pts et que le Nasdaq Composite grimpe de 1,2% à 11.916 pts, s'apprêtant à signer son 3e record d'affilée.

La situation sanitaire reste préoccupante aux Etats-Unis, où le nombre de cas de Covid-19 a atteint 6,03 millions mardi, avec plus de 36.000 nouveaux cas et plus de 480 décès en 24 heures, selon les données publiées par l'université américaine Johns Hopkins. L'épidémie est particulièrement active dans le Midwest, notamment dans les Etats de l'Iowa, du Kansas, du Minnesota, et du Dakota du Nord et du Sud

Cependant, les investisseurs ont été rassurés par la publication d'une série d'indicateurs d'activité en progression. Aux Etats-Unis, l'indice ISM manufacturier de l'ISM a grimpé à 56 en août contre 54,6 attendu par les économistes, et en progression par rapport aux 54,2 de juillet. L'indice évolue désormais à son plus haut niveau depuis 21 mois. L'autre indicateur d'activité, le PMI manufacturier d'IHS Marktit est ressorti à 53,1 en août, un peu inférieur au consensus (53,6).

En Chine, l'indice PMI manufacturier, calculé par Caixin et IHS Markit, s'est élevé à 53,1 points après 52,8 en juillet, et supérieur aux attentes du consensus, qui tablait sur un tassement à 52,7 points. La composante des nouvelles commandes a notamment repassé la barre des 50 points (le seuil séparant l'expansion de la contraction), pour la première fois depuis le début de l'année. Lundi, l'indice PMI officiel publié par le Bureau des statistiques, avait fait état d'une activité quasi-stable à 51 en août contre 51,1 en juillet.

Au Japon, l'activité manufacturière s'est aussi améliorée le mois dernier même si elle reste en contraction. L'indice PMI manufacturier final est ainsi ressorti à 47,2, après 45,2 en juillet.

Par ailleurs, les dépenses de construction ont progressé en juillet aux Etats-Unis, mais moins vite que prévu. Elles ont progressé de 0,1% en comparaison de juin, contre +1% de consensus de place et après une baisse de 0,5% en juin.

Les espoirs de reprise économique ont aussi profité aux cours du pétrole. Le contrat à terme d'octobre sur le baril de brut léger américain (WTI) gagne 0,66% à 42,89$ sur le Nymex, tandis que le Brent d'échéance novembre avance de 0,82% à 45,65$ le baril. En août, les cours du brut s'étaient redressés de 5,6% pour le WTI et de 4,6% pour le Brent.

Sur le marché des changes, le début de séance a été marqué par un nouvel accès de faiblesse du dollar, qui a propulsé le cours de l'euro au dessus du seuil de 1,20$. Cependant, en soirée, le billet vert est reparti à la hausse : l'indice du dollar, qui mesure son évolution face à un panier de 6 devises de référence, gagne mardi soir 0,17% à 92,30 points, tandis que l'euro est revenu à 1,1921$ (-0,12%) après un pic à 1,2012$ dans la matinée.

VALEURS A SUIVRE

Regeneron (-3%) : Sanofi (-1,1%) a annoncé l'échec d'un essai clinique visant à évaluer l'efficacité du Kevzara, développé avec Regeneron, dans le traitement de formes sévères ou critiques de Covid-19. Le Kevzara est un traitement habituellement prescrit contre la polyarthrite rhumatoïde.

AstraZeneca (-1,4% pour l'ADR à Wall Street) a annoncé le début de la Phase 3 (phase finale) aux Etats-Unis de ses essais de vaccin contre le coronavirus. Le laboratoire britannique a l'intention d'enrôler jusqu'à 30.000 participants qui vont commencer à recevoir des injections à compter de ce mardi.

Zoom Video Communications (+38%!). Le spécialiste des téléconférences atteint de nouveaux sommets à Wall Street après la publication lundi soir de résultats trimestriels largement supérieurs aux attentes du marché. Surfant sur le rapide développement du télétravail face à la pandémie de Covid-19, Zoom a affiché un bénéfice net de 185,7 millions de dollars au deuxième trimestre de son exercice fiscal (achevé fin juillet), contre 5,5 M$ un an plus tôt... Le chiffre d'affaires a atteint 663,5 M$, multiplié par plus de 4 par rapport à la même période de 2019 (146 M$). La firme californienne a aussi revu en nette hausse ses prévisions annuelles.

Nvidia (+2,7%) a lancé mardi une nouvelle génération de cartes graphiques équipées de la technologie "ray tracing", qui permet d'améliorer les sensations des joueurs de jeux vidéo. Le géant américain de puces graphiques a annoncé que de nombreux éditeurs de jeux, notamment le très populaire 'Fortnite' ont décidé d'intégrer ces technologies à leurs jeux. Nvidia a aussi dévoilé une politique de prix agressive, avec une stabilité sur la gamme de cartes graphiques d'entrée et de milieu de gamme, et une baisse de 1.000$ par unité sur les cartes haut de gamme.

Apple prend encore 4% pour une capitalisation boursière vertigineuse de 2.250 milliards de dollars, après une information de l'agence Bloomberg selon laquelle le géant de Cupertino aurait demandé à ses fournisseurs de produire au moins 75 millions d'iPhone compatibles 5G pour la fin de l'année. De nouveaux modèles de l'Apple Watch et un nouvel iPad Air, ainsi qu'une enceinte HomePod plus petite, sont aussi au programme.

Tesla (-4,6%) consolide après avoir flambé de 12,6% lundi. Le constructeur de véhicules électriques entend lever jusqu'à 5 milliards de dollars par cessions d'actions. Une fois encore, le groupe d'Elon Musk choisit le timing idéal pour lever des fonds, profitant de l'euphorie récente.

Tesla entend utiliser le produit de l'offre pour renforcer son bilan et pour des besoins généraux. Le groupe veut renforcer la production de ses modèles existants et construire de nouvelles usines près de Berlin, en Allemagne, et d'Austin, Texas. Tesla prévoit par ailleurs de lancer de nouveaux produits, dont son Tesla Semi et son pick-up futuriste Cybertruck. Dix banques, dont Goldman Sachs, Bank of America, Citigroup et Morgan Stanley, s'occupent de la transaction.

Facebook (+2%) pourrait bloquer le partage d'informations de presse sur ses plateformes en Australie si un projet de loi destiné à contraindre le réseau de Menlo Park à rémunérer les groupes de presse locaux pour leurs contenus voyait le jour.

Walmart (+4%) a annoncé les modalités de son nouveau programme de fidélisation 'Walmart Plus', qui permet aux clients de profiter d'un nombre illimité de livraisons gratuites, de réductions sur l'essence et de caisses dédiées.

Amazon (+0,9%) ne frémit pas et grimpe même à Wall Street. La FAA américaine vient en effet d'autoriser le groupe de Jeff Bezos à livrer des colis par drone. Amazon Prime Air pourra ainsi déployer un service de livraison par drone aux Etats-Unis. Il s'agit de la troisième autorisation de ce genre de la FAA, qui avait précédemment autorisé UPS et Alphabet.

Kodak (+29% !). Le hedge fund D.E. Shaw vient de déclarer un investissement passif de 5,2% au capital de l'ex-géant de la photographie. Le titre est devenu un véritable jouet spéculatif ces dernières semaines, au fil des annonces et rumeurs relatives aux intentions du groupe dans la production de vaccins contre le nouveau coronavirus. D.E. Shaw a acquis 3,94 millions de titres Kodak, selon une déclaration auprès du gendarme américain de marché, la Securities & Exchange Commission.

Kodak conçoit actuellement des matériaux avancés et produits chimiques. Le groupe a reçu une lettre d'intérêt du gouvernement américain en juillet en vue d'un financement potentiel de 765 millions de dollars pour la production de certains produits pharmaceutiques, mais ce crédit a été gelé sur fond d'investigation de la SEC.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2021

La Société des Bains de Mer a réalisé vendredi soir son point d’activité du troisième trimestre 2020-2021 (octobre-décembre). Ainsi, la société et ses filiales ont enregistré un chiffre…

Publié le 22/01/2021

Le CAC40 a terminé en repli de 0,56% ce vendredi, de retour à 5...

Publié le 22/01/2021

L'action Intel replonge vendredi de près de 9% après les premières déclarations de son nouveau directeur général, qui ont pris les marché à contre-pied...

Publié le 22/01/2021

BIGBEN INTERACTIVELe groupe spécialisé dans la distribution d'accessoires pour consoles et de jeux vidéo publiera son chiffre d'affaires du troisième trimestre.LUMIBIRDLe spécialiste des…

Publié le 22/01/2021

Alstom a signé un protocole d'accord avec le Gouvernement de la Serbie en vue de la construction de la phase 1 de la première ligne du futur métro de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne