En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 396.12 PTS
-
4 347.50
-
SBF 120 PTS
3 444.49
-
DAX PTS
9 935.84
+1.22 %
Dow Jones PTS
21 917.16
-1.84 %
7 813.50
-0.96 %

Wall Street s'effondre, avec le pétrole et le coronavirus

| Boursier | 1447 | 4.75 par 4 internautes

Les principaux indices américains perdent près de 5%

Wall Street s'effondre, avec le pétrole et le coronavirus
Credits Reuters

Wall Street, qui tentait de résister en fin de semaine dernière et avait finalement limité ses pertes (-0,98% sur le DJIA et -1,87% sur le Nasdaq), dévisse cette fois de manière brutale en pré-séance ce lundi. Les principaux indices de référence à Wall Street abandonnent près de 5% en-pré-séance, plombés par la propagation du coronavirus et le plongeon des prix du pétrole. L'indice dollar recule de 0,9% à 95,1.

Les cours du pétrole s'effondrent littéralement ce matin, le baril de brut WTI abandonnant 22% à 32,2$ sur le Nymex, et le Brent de la mer du Nord plongeant de plus de 21% à 35,5$. Les prix ont même perdu plus de 30% un peu plus tôt ce jour suite à l'échec cuisant de la réunion de l'OPEP+. Dans la foulée, l'Arabie saoudite a abaissé le prix de vente officiel pour le mois d'avril de l'ensemble de ses qualités de brut vers toutes destinations. L'échec des négociations entre OPEP et Russie en fin de semaine dernière sur un encadrement de la production est donc lourd de conséquences, et plombe le secteur en bourse ce matin. Vendredi, la Russie s'était opposée à une nouvelle baisse de production voulue par l'OPEP, qui désirait une réduction de 1,5 million de barils par jour jusqu'à fin 2020 afin de faire face à la chute des cours consécutive à la propagation de l'épidémie de coronavirus.

Le colosse pétrolier saoudien Saudi Aramco a fixé son prix de vente sur le baril de brut léger à destination de l'Asie pour avril à 3,10 dollars de moins que la moyenne d'Oman/Dubaï, relève Reuters. Il s'agit d'une baisse de 6$ par baril en comparaison du mois de mars. Le groupe a par ailleurs abaissé le prix de vente du baril de brut léger vers les Etats-Unis pour avril à 3,75 dollars de moins par rapport à l'ASCI, en baisse de 7$ par rapport à mars. Le prix à destination d'Europe du Nord et de l'Ouest a été fixé à 10,25 dollars de moins que la référence de l'Ice Brent, en baisse de 8$ par baril. L'Arabie saoudite demeure le premier exportateur mondial de pétrole, ce qui explique le poids de ces décisions.

Il s'agit donc d'une décision sans précédent d'Aramco, qui lance la guerre des prix dans le secteur, favorisant les parts de marché. Le producteur saoudien aurait indiqué en privé à certains 'participants de marché' son intention de relever sa production bien au-dessus des 10 millions de barils par jour le mois prochain, et même peut-être au niveau record de 12 millions de barils / jour, selon des sources familières de la question citées par Bloomberg, ayant choisi de rester anonymes afin de protéger leurs relations commerciales.

L'AIE anticipe quant à elle une baisse de la demande mondiale de pétrole cette année, ce qui constituerait une grande première depuis 2009.

Ce matin, l'indice chinois composite SSE a perdu 3,01% à 2.943 pts. L'indice Nikkei a chuté de 5,07% à 19.699 pts. Le Kospi coréen a abandonné 4,19% à 1.955 pts. Les indices européens suivent également cette tendance à mi-parcours.

Il faut dire que la chute des prix du brut ce jour est inédite depuis le début des années 1990 et la guerre du Golfe.

Dans le même temps, l'épidémie de coronavirus Covid-19, qui semble refluer en Chine, se propage à grande vitesse à l'international, et notamment en Iran (43 nouveaux morts) ou en Italie (133 décès supplémentaires et 1.492 cas de plus rapportés hier soir). Rome a annoncé ainsi des mesures drastiques de quarantaine qui impacteront un quart de la population italienne et affecteront durement l'économie nationale, alors que le pays est désormais le second plus touché au monde après la Chine. Aux Etats-Unis, les déclarations d'urgence se multiplient. La Chine, toutefois, semble avoir maîtrisé le virus, aucun nouveau cas n'ayant été rapporté hors du Hubei. Des signaux positifs sont également constatés en Corée du Sud... Dans le monde, plus de 110.000 cas sont recensés et près de 4.000 morts.

Il n'y aura pas de statistiques économiques ce jour outre-Atlantique. Notons tout de même que les USA sont passés à l'heure d'été durant le week-end, ce qui fait que Wall Street débutera ce jour à 14h30 heure française.

Sohu.com et Baxter International doivent publier ce jour à Wall Street.

Avant bourse à Wall Street ce lundi, Apple dévisse de plus de 7%, Microsoft de 7% également, Amazon de 6% et Alphabet de 6,6%. Tesla chute de 14%, Facebook de 6%. Intel perd 7%. Texas Instruments affiche une correction comparable. Oracle rend 6%...

Sur le secteur pétrolier, la séance devrait tourner à la boucherie. ExxonMobil dévisse de... 17%, ConocoPhillips de 24% et Chevron de 16%. Halliburton plonge de 30% et Schlumberger de 25% !

Sur le compartiment bancaire cette fois, Citigroup corrige de 6% environ, JP Morgan Chase de 10%, Bank of America de 12%, Wells Fargo de 10%, Goldman Sachs de 10% également et Morgan Stanley de 12%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 31/03/2020

Orange va pouvoir poursuivre la politique de "gestion prudente et active de son bilan"...

Publié le 31/03/2020

Les actions nouvelles Drone Volt seront admises sur la même ligne de cotation que les actions anciennes...

Publié le 31/03/2020

Cette décision s'inscrit dans le contexte actuel lié à la crise sanitaire du Covid 19...

Publié le 31/03/2020

Le Groupe AgroGeneration a mis en place toutes les mesures de distanciation nécessaires...

Publié le 31/03/2020

La société détient à ce jour un portefeuille de près de 100 brevets délivrés