Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 675.90 PTS
-
6 656.50
-
SBF 120 PTS
5 217.96
-
DAX PTS
15 568.73
-
Dow Jones PTS
34 838.16
-0.28 %
14 963.62
+0.02 %
1.187
+0.02 %

Wall Street reste au sommet après les stats

| Boursier | 29 | Aucun vote sur cette news

Wall Street évolue en ordre dispersé pour cette dernière séance du mois, du trimestre, et du semestre...

Wall Street reste au sommet après les stats
Credits Reuters

Wall Street évolue en ordre dispersé pour cette dernière séance du mois, du trimestre, et du semestre. Une première partie d'année très positive pour la place américaine puisque depuis le 1er janvier, le DJIA affiche un gain d'environ 12%, le S&P gagne plus de 14% (sa deuxième meilleure performance depuis 1998) et le Nasdaq progresse de près de 12,5%.

Les trois grands indices américains évoluent au plus haut, ou très proche de leurs sommets ce mercredi, après de nouveaux indicateurs de conjoncture très solides, que ce soit du côté du marché du travail ou sur le marché immobilier. L'indice Dow Jones grimpe actuellement de 0,44% à 34.442 points, tandis que l'indice large S&P 500 avance de 0,11% à 4.297 pts, au plus haut historique. Le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, recule de son côté de 0,16% à 14.505.

Sur le front macro-économique, le rapport sur l'emploi privé aux Etats-Unis du cabinet ADP laisse présager de très bons chiffres mensuels de l'emploi vendredi même s'ils ne sont pas toujours liés. Les créations de postes dans le privé aux États-Unis pour le mois de juin ont en effet nettement dépassé les attentes, puisqu'elles ressortent au nombre de 692.000, contre 600.000 de consensus de place et 886.000 pour la lecture révisée du mois de mai (978.000 en première estimation).

En juin, les petites entreprises ont créé 215.000 emplois, contre 236.000 pour les moyennes et 240.000 pour les grandes, montre le rapport d'ADP du jour. Les services représentent l'essentiel de la performance, avec 684.000 créations de postes, contre 68.000 pour le secteur de la production de biens. 332.000 postes ont été générés dans les secteurs des loisirs et de l'hospitalité.

L'indice manufacturier PMI de Chicago est retombé à 66,1 en juin après un niveau historique de 75,2 pour le mois de mai. Le consensus était positionné à 70. L'indice signale néanmoins toujours une très forte croissance de l'activité manufacturière dans la région.

Sur un marché immobilier américain de plus en plus tendu, l'indice des promesses de ventes de logements a affiché une forte hausse de 8% en mai en comparaison du mois antérieur, alors que le consensus tablait sur un repli de 1%. A 114,7, il ressort au plus haut depuis mai 2005. La lecture du mois précédent a été confirmée à -4,4%. Sur un an, l'indice progresse de 13%, selon la National Association of Realtors.
"La forte augmentation des transactions en mai - après la baisse d'avril, ainsi que l'érosion soudaine de l'accessibilité au logement - a effectivement été une surprise", a déclaré Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR. "Le marché immobilier attire les acheteurs en raison de la baisse des taux hypothécaires, qui sont passés sous la barre des 3%".

La propagation du variant delta du coronavirus et les nouvelles restrictions adoptées dans plusieurs pays ne semblent pour le moment guère perturber la place américaine.

Sur le marché des changes, l'indice du dollar accélère et gagne désormais 0,3% à 92,3 points face à un panier de 6 devises de référence, tandis que l'euro rend 0,3% face au billet vert à 1,187$ entre banques. Sur les marchés obligataires, les taux se détendent nettement avec un rendement du T-Bond à 30 ans pointe à 2,051% (-3,2 pb) et celui du T-Bond à 10 ans recule de 2,9 pb à 1,441%.

Sur le marché des cryptomonnaies, le Bitcoin cède environ 4,5% sur 24 heures, autour de 34.650$ sur la plateforme Bitfinex.

Enfin, les cours du pétrole repartent de l'avant, au plus haut depuis plus de deux ans et demi. Le baril de WTI progresse de 1,5% à 74,1$ sur le Nymex pour le contrat à terme d'août, alors que le baril de Brent de la mer du Nord (contrat d'août) avance de 0,9% à 75,4$. En hausse de près de 50% depuis le premier janvier, le WTI est sur le point de signer son meilleur semestre depuis 2009. Les opérateurs attendent la journée de jeudi et la réunion de l'Opep+ qui devrait déboucher sur une nouvelle petite augmentation des quotas de production du groupe de pays pétroliers. Les analystes sondés par 'Bloomberg' s'attendent en moyenne à ce que l'alliance de 23 pays producteurs d'or noir annonce une nouvelle hausse de 550.000 barils par jour en août, ce qui serait un geste modeste, et ne couvrirait pas le déficit d'offre mondiale, estimé par l'Opep à environ 2 millions de barils par jour.

Cependant, selon des sources citées mardi soir par Bloomberg, une réunion préparatoire a été reportée mardi, les membres de l'Opep+ étant divisés sur la stratégie à suivre. Certains membres de l'alliance, dont la Russie, voudraient augmenter la production en août, tandis que l'Arabie saoudite se montre plus prudente, en raison de la propagation du variant delta du coronavirus, notamment dans la zone Asie-Pacifique, qui pourrait peser sur la reprise de la demande mondial de brut cet été.

Par ailleurs, les stocks de brut US ont fortement diminué la semaine passée. De quoi offrir un autre soutien aux cours de l'or noir. D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 25 juin ont en effet chuté de 6,7 millions de barils à 452,3 mb, contre une baisse de 3,9 mbj attendue par le consensus. Les réserves d'essence ont progressé de 1,5 mb (contre un recul de 0,9 mb anticipé par le marché), alors que les stocks de produits distillés ont reculé de 0,9 mbj par rapport à la précédente semaine, contre une augmentation de 1 mb attendue.

VALEURS A SUIVRE

* Bed Bath & Beyond s'envole de 16% après avoir réduit ses pertes sur le trimestre clos fin mai. Engagée dans un vaste plan de restructuration, la chaîne de distribution en Amérique du Nord a essuyé un déficit de 51 millions de dollars ou 48 cents par titre sur la période contre une perte de 302 M$ et 2,44$ par action un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bpa ressort à 5 cents contre 8 cents de consensus. Les ventes nettes ont bondi de 49% à 1,95 Md$, légèrement supérieures aux attentes. Les ventes se sont envolées de 86% sur une base comparable.

"Nous sommes en train de rétablir notre autorité dans le domaine de la maison, de reconquérir des parts de marché et de libérer tout notre potentiel", a déclaré le directeur général Mark Tritton. Sur la base de la solide performance enregistrée au premier trimestre et des attentes sur le trimestre en cours, la société relève ses prévisions pour l'exercice 2021. Elle table désormais sur des ventes nettes comprises entre 8,2 et 8,4 Mds$ contre 8,0 à 8,2 Mds$ précédemment, tandis que l'EBITDA ajusté est anticipé entre 520 et 540 M$ contre 500 à 525 M$ précédemment.

* Didi Global. Le groupe chinois de VTC fait ses débuts à Wall Street après avoir levé 4,4 milliards de dollars dans le cadre de son IPO. Le concurrent d'Uber aurait placé 317 millions d'actions au prix de 14 dollars l'unité, soit le haut de la fourchette initiale. L'opération le valorise 67,5 milliards de dollars sur une base non diluée. Il s'agit de la deuxième plus grosse IPO de l'histoire pour une société chinoise cotée à Wall Street après celle d'Alibaba en 2014.

* General Mills (+1,5%) après la publication de comptes trimestriels supérieurs aux attentes des analystes. Le groupe alimentaire a dégagé sur son quatrième trimestre fiscal un bénéfice net de 416,8 millions de dollars, soit 68 cents par action, contre 625,7 M$ et 1,02 dollar par action un an plus tôt. Le bpa ajusté est tombé à 91 cents, contre 1,10 dollar un an plus tôt, et 85 cents de consensus. Les ventes nettes ont reculé de 10% à 4,5 Mds$ (-6% en organique) mais ressortent supérieures aux attentes et la marge brute ajustée est passée sur un an de 36,1% à 34,5% (34,7% de consensus).

"Nous entrons dans l'exercice 2022 prêts à rivaliser et à gagner dans un environnement de consommation très dynamique. Nous prenons des mesures pour faire face aux pressions sur les coûts à court terme tout en restant concentrés sur les opportunités de croissance à long terme que nous saisirons grâce à notre stratégie Accelerate", a déclaré Jeff Harmening, PDG de GM.

* Lockheed Martin (+1,1%) .Mauvaise nouvelle pour l'Europe. Le Conseil fédéral suisse a opté pour l'avion de combat F-35A de Lockheed Martin pour le renouvellement de la flotte d'avions de chasse de l'armée de l'air helvétique. La Suisse va acquérir 36 appareils ainsi que cinq unités Patriot produites par Raytheon. Deux contrats respectifs d'un montant maximum de 6 et 2 milliards de francs suisses. "Il ressort de l'évaluation que ces deux systèmes l'emportent quant à l'utilité globale tout en présentant les coûts globaux les plus bas", explique le Conseil fédéral. Le Parlement doit désormais approuver l'achat des 36 appareils et des systèmes de défense aérienne de Raytheon. Ce choix est un coup dur pour les concurrents de Lockheed Martin, à savoir Boeing mais également Dassault Aviation et son Rafale ainsi qu'Airbus avec l'Eurofighter.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 septembre 2021 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/08/2021

Pour Séché, l'acquisition de ces 8 centres, regroupés sous l'appellation "Agence Osis-IDF Collectivité", complète sa gamme de services à l'environnement...

Publié le 02/08/2021

Ce franchissement de seuil résulte d'une cession d'actions Euromedis Groupe sur le marché.

Publié le 02/08/2021

L'acquisition de Nacon s'inscrit dans la poursuite de sa stratégie de croissance externe. Elle permet à l'entreprise d'élargir à nouveau son portefeuille sur le segment des jeux de sport...

Publié le 02/08/2021

Phem a réalisé un chiffre d'affaires de 7,8 millions d'euros en 2019...

Publié le 02/08/2021

Ce franchissement de seuils résulte d'une cession d'actions Bleecker hors marché...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne