Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 635.17 PTS
+0.65 %
5 629.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 474.26
+0.61 %
DAX PTS
13 906.59
+0.66 %
Dow Jones PTS
30 930.52
+0.38 %
12 996.54
+0. %
1.212
-0.09 %

Wall Street résiste sur les sommets

| Boursier | 622 | Aucun vote sur cette news

Wall Street se maintient sur ses sommets historiques ce mercredi, timidement dans le vert...

Wall Street résiste sur les sommets
Credits Reuters

Wall Street se maintient sur ses sommets historiques ce mercredi, timidement dans le vert. Le DJIA grappille 0,06% à 28.285 pts, alors que le Nasdaq gagne 0,14% à 8.836 pts. Le S&P500 avance de 0,07% à 3.195 pts. La bonne ambiance persiste, dans le sillage du compromis commercial partiel sino-américain. Sur le marché des changes, l'indice dollar progresse de 0,1% à 97,4. Sur le Nymex cette fois, le baril de brut WTI fléchit de 0,2% à 60,7$.

Le baril de pétrole revient proche de l'équilibre après l'annonce d'un recul des stocks d'or noir aux Etats-Unis. D'après le Département américain à l'énergie, les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 13 décembre, ont diminué de 1,1 million de barils à 446,8 millions de barils (hors réserve stratégique), contre un repli de 1,7 million de barils attendu par le consensus. Les stocks d'essence ont en revanche augmenté de 2,5 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont cru de 1,5 million de barils.

Le représentant au Commerce des États-Unis, Robert Lighthizer, a indiqué que l'accord entre Washington et Pékin était applicable. Il anticipe un doublement des ventes agricoles américaines à la Chine. En revanche, le Département américain au commerce étudierait la limitation des ventes de technologies sensibles à certains pays 'concurrents' tels que la Chine. Enfin, les USA restent prêts à durcir la confrontation commerciale avec l'Union européenne, ce qui montre également que l'apaisement est donc loin d'être complet de ce point de vue...

Sur le front économique ce jour, l'indice Ifo allemand du climat des affaires a battu le consensus à 96,3 (consensus 95,6), alors que l'inflation locale des prix à la production s'est révélée plus légère qu'attendu (0% contre +0,1% de consensus). L'inflation britannique est demeurée à 1,5% (consensus +1,4%). L'indice final des prix à la consommation en Europe est ressorti à +1%, en ligne avec le consensus (+1,3% pour l'indicateur ajusté).

Dans l'actualité économique américaine ce mercredi, le rapport hebdomadaire du Département à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques pour la semaine close au 13 décembre sera dévoilé à 16h30 (consensus -1,5 million de barils sur les stocks de brut hors réserve stratégique).

Lael Brainard et Charles Evans de la Fed s'exprimeront par ailleurs durant la journée.

Dans un tout autre registre, Donald Trump a accusé le clan démocrate de mener une "tentative de putsch illégale et partisane". La Chambre des représentants doit voter ce mercredi la mise en accusation du président américain pour abus de pouvoir et entrave sur le dossier ukrainien. Le vote du jour devrait être remporté par les démocrates, se traduisant par une mise en accusation de Trump.

Les valeurs

FedEx plonge de 10% à Wall Street, après un avertissement lancé par le spécialiste américain du transport de fret sur ses comptes de l'exercice en cours. Le groupe, qui a publié mardi les résultats de son 1er trimestre fiscal après la clôture de Wall Street, a manqué le consensus et en outre a revu en nette baisse ses projections, en citant les tensions commerciales. Dans un communiqué, le directeur général de FedEx, Frederick W. Smith, a expliqué que "nos performances continuent de subir l'impact négatif d'un environnement macro-économique en ralentissement, lié à des tensions commerciales croissantes et à des incertitudes politiques".

Ces commentaires ont donc durement affecté le cours de Bourse de FedEx, mais aussi celui de son principal rival United Parcel Service (UPS), dont le titre était en berne de plus de 3% avant l'ouverture de la place new-yorkaise. Le bénéfice net trimestriel de FedEx a atteint 745 millions de dollars (2,84$ par action) en baisse par rapport à 835 M$ (3,10$ par action) réalisés sur la même période de 2018. Ajusté des éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'est élevé à 3,05$ contre 3,46$ un an plus tôt. Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti stable sur un an à 17,05 milliards de dollars. Ces chiffres sont inférieurs aux attentes des marchés : le consensus compilé par le cabinet FactSet tablait en effet sur un bénéfice ajusté par action de 3,15$ et sur des ventes de 17,06 Mds$.

Pour l'exercice en cours, la société prévoit désormais un bénéfice par action ajusté de 11$ à 13$ par action, alors que le consensus FactSet tablait sur un bpa ajusté de 14,68$.

General Mills (+1%) gagne du terrain à Wall Street, suite à la publication de ses résultats trimestriels. Le groupe alimentaire américain n'a donc pas démérité pour le second trimestre fiscal, clos fin novembre 2019, affichant sur la période un bénéfice net de 581 millions de dollars et 95 cents par titre, contre 343 millions de dollars un an plus tôt. Le bénéfice ajusté par action a représenté 95 cents, contre un consensus de 88 cents. Les ventes se sont élevées à 4,42 milliards de dollars, contre 4,41 milliards sur la période correspondante de l'an dernier et 4,43 milliards de consensus. Les ventes de détail en Amérique du Nord ont été conformes aux attentes. Le groupe a réaffirmé sa guidance 2020 de bpa ajusté en croissance de 3-5%.

Tesla (+2%), le géant californien des véhicules électriques, envisagerait de baisser de 20% voire plus les prix de ses Model 3 qui sortiront de la toute nouvelle usine de Shanghai à destination du marché chinois. C'est du moins ce que croit savoir l'agence Bloomberg, qui cite des sources ayant connaissance de la question. Le titre en profite, attendu en progression avant bourse à Wall Street.

Le groupe d'Elon Musk entendrait ainsi attirer plus d'acheteurs potentiels. Le prix local de sa Model 3 devait débuter à 355.800 yuans (50.800$). Il serait donc allégé de 20% ou plus d'ici mi-2020, affirment les sources de Bloomberg. Tesla rendrait cette baisse de prix possible en sourçant les composants localement. Un responsable chinois de Tesla, questionné par Bloomberg, a décliné tout commentaire.

Cigna (+3%) a confirmé un accord de cession à New York Life de ses opérations d'assurance vie et invalidité pour un montant de 6,3 milliards de dollars. La finalisation de cette opération est attendue au troisième trimestre 2020. Cigna s'attend à enregistrer 5,3 milliards de dollars de produits nets après imposition.

Fiat Chrysler Automobiles (-1%) et le Français PSA vont fusionner et former le quatrième constructeur automobile mondial en volumes et le troisième en chiffre d'affaires. Les deux groupes annoncent ce mercredi la signature d'un accord de rapprochement engageant, en vue de la fusion à 50/50 de leurs activités. La nouvelle entité affichera des ventes annuelles de 8,7 millions de véhicules, un chiffre d'affaires consolidé de près de 170 milliards d'euros, un résultat opérationnel courant de plus de 11 MdsE, et une marge opérationnelle de 6,6%, sur la base des résultats agrégés de 2018. Ce solide bilan consolidé donne une flexibilité financière et une marge de manoeuvre considérable à la nouvelle entité, tant pour exécuter les plans stratégiques que pour investir dans de nouvelles technologies à long terme...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/01/2021

Dans les premières positions du CAC40, STMicroelectronics gagne 1,8% à 33,3 euros, soutenu par la très belle publication d'ASML...

Publié le 20/01/2021

Total reperd 0,2% à 37 euros ce mercredi en Bourse de Paris...

Publié le 20/01/2021

Jack Ma a fait sa première apparition publique en près de trois mois, s'exprimant par liaison vidéo lors d'un événement philanthropique mercredi, selon les médias chinois. Le fondateur du géant…

Publié le 20/01/2021

Date : 1/20/2021 Sous-jacent : Danone Produit : Turbo Illimité Best Call F882T (ISIN : DE000HW60MW7). Echéance : Ouverte Barrière désactivante : 42,5000 Stratégie : Achat à 1,355 euros. La…

Publié le 20/01/2021

A contre-courant de la tendance générale...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne