En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 695.44 PTS
-1.59 %
4 720.0
-0.89 %
SBF 120 PTS
3 710.32
-1.58 %
DAX PTS
11 586.85
-1.65 %
Dow Jones PTS
25 383.11
-0.07 %
9 555.52
+1.47 %
1.110
-0.02 %

Wall Street rechute sur fond de propagation de la pandémie de Covid-19

| Boursier | 3595 | 2 par 1 internautes

Wall Street va maque une pause...

Wall Street rechute sur fond de propagation de la pandémie de Covid-19
Credits Reuters

Wall Street marque une pause. Après trois séances de hausse, une première depuis la mi-février, et un gain quasi-historique de plus de 21% pour le Dow Jones sur la période, la place américaine consolide nettement en cette fin de semaine. L'indice Dow Jones rend actuellement 4% à 21.649 points. L'indice large S&P 500 recule de 3,6% à 2.534 pts et le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, se replie de 3,7% à 7.510 pts.

Il faut dire que si les mesures fortes prises par les autorités monétaires et politiques pour affronter la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de Covid-19 ont de quoi soulager, le plus dur reste à venir. L'impact du coronavirus sur l'économie américaine commence à peine à se faire sentir et les premières conséquences ont de quoi donner le tournis. Hier, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ressorties à un niveau record alors que les mesures de confinement commencent tout juste à être déployées outre-Atlantique.

Cet après-midi, l'indice du sentiment des consommateurs américains mesuré par l'Université du Michigan est tombé sur un plus bas de trois ans à mars, à 89,1, contre un consensus de place de 90 et un niveau de 100,1 au mois précédent. Il s'agit de la plus forte baisse depuis octobre 2008. "Les perspectives de l'économie nationale pour l'année à venir ont changé de manière spectaculaire en mars, la majorité s'attendant maintenant à des temps difficiles sur le plan financier dans tout le pays", peut-on lire dans le rapport.

Une baisse de 4% du PIB mondial en 2020 ?

Nomura estime que l'économie mondiale pourrait se contracter de 4% cette année sous les effets de la pandémie et prévoit des contractions supérieures à 40% au deuxième trimestre pour les Etats-Unis comme pour la zone euro.

Le G20 en renfort

Dans ce contexte, la Chambre des représentants doit approuver ce vendredi le plan de soutien astronomique de 2.000 milliards de dollars de l'administration Trump, qui a déjà reçu le feu vert du Sénat. Les dirigeants des pays membres du G20 ont par ailleurs affirmé jeudi leur détermination à former un front uni contre le coronavirus, parlant de "priorité absolue" pour laquelle 5.000 milliards de dollars seront injectés pour tenter d'endiguer l'épidémie qui fait planer le spectre d'une récession.

Signe de ce front commun contre l'épidémie, Donald Trump a déclaré s'être entretenu avec son homologue chinois Xi Jinping et avoir discuté "en détail" de la pandémie de coronavirus.

Sur le plan sanitaire, le nombre de cas de coronavirus aux Etats-Unis a bondi jeudi et dépasse désormais la barre des 85.000, un niveau supérieur à celui de la Chine. Dans le monde, le nombre de malades a désormais franchi les 535.000 et le nombre de décès a dépassé 24.000, selon les statistiques de l'université américaine Johns Hopkins.

Le pétrole rechute aussi

Les cours du pétrole prolongent leur plongeon après avoir rechuté lourdement hier soir. Le baril de brut léger américain WTI perd en ce moment 6% à 21,2$ (contrat à terme de mai sur le Nymex), tandis que le Brent de mer du Nord trébuche de 7,3% à 24,4$. Le WTI a plongé jeudi de 7,7% alors que l'Agence internationale de l'énergie prévoit une chute de 20% de la demande mondiale de brut cette année en raison du coronavirus. "Aujourd'hui, trois milliards de personnes dans le monde sont confinées. En conséquence, on pourrait bien assister au cours de cette année à une chute de la demande d'environ 20 millions de barils par jour selon certains", a dit Fatih Birol, le directeur de l'AIE.

Pire semaine depuis 2009 pour le billet vert

Enfin, sur le marché des changes, le dollar remonte légèrement la pente mais est sur le point de boucler sa pire semaine depuis 2009, après deux semaines d'ascension liée à une fuite vers la sécurité des investisseurs ayant quitté précipitamment les marchés émergents pour se réfugier vers le "Roi dollar". L'indice du dollar, qui reflète son évolution face à 6 devises de référence (euro, livre sterling, franc suisse, dollar canadien, yen et couronne suédoise) prend actuellement 0,2% à 99,5 points.

Les valeurs à suivre

* Carnival (-15%) et Norwegian Cruise Line (-16%) chutent alors que les compagnies de croisières ne bénéficieraient finalement pas du plan de soutien mis en place par le gouvernement américain. Selon une information de l'agence Dow Jones, à la suite d'un changement de dernière minute au Senat, le plan de soutien serait limité aux entreprises basées aux États-Unis et ayant une majorité de travailleurs basés dans le pays.

* ViacomCBS (-11%) a annoncé la suspension de ses prévisions annuelles à cause de la pandémie de coronavirus. Le groupe de médias a néanmoins confirmé son objectif de réaliser 750 millions de dollars de synergies de coûts sur les trois prochaines années à la suite de la fusion entre Viacom et CBS.

* Marathon Oil (-8%). Standard & Poors a dégradé la note crédit du groupe pétrolier à 'BBB-', évoquant la faiblesse des conditions du marché et les perspectives 'limitées.

* Tesla (-5%) prévoit de réduire d'environ 75% le nombre de salariés présents dans son usine de production de batteries du Nevada en raison du coronavirus, a annoncé jeudi un responsable des autorités locales.

* Morgan Stanley (-4,5%) a reçu l'accord de l'autorité des marchés financiers en Chine pour prendre une participation majoritaire dans sa coentreprise chinoise, ont rapporté plusieurs personnes proches du dossier.

* Lululemon Athletica (-3%) a fait état de résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à la forte demande pendant les fêtes de fin d'année mais le spécialiste des vêtements de sport n'a pas donné de prévisions annuelles en raison du coronavirus.

* US Steel (-2%) dévoile plusieurs mesures pour faire face à la pandémie de coronavirus qui va entrainer une baisse significative de la demande. L'entreprise, qui a décidé de réduire ses dépenses d'investissement de 125 millions de dollars cette année, à environ 750 M$, a notamment tiré sur une ligne de crédit renouvelable de 800 M$ afin d'augmenter sa trésorerie et de préserver sa flexibilité financière. S&P a par ailleurs abaissé sa note crédit à 'B-'.

* Gamestop (-0,5%) a annoncé que la pandémie avait augmenté la demande pour ses produits de travail à distance et d'apprentissage virtuel mais le climat d'incertitude l'a amené à suspendre ses prévisions pour 2020. Le groupe a dévoilé des résultats supérieurs aux attentes des analystes au quatrième trimestre avec un bpa ajusté de 1,27$ contre 77 cents de consensus. Les ventes nettes ont reculé de 28% à 2,19 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/05/2020

En 2019, le chiffre d'affaires consolidé de Baccarat a atteint 164 millions d'euros, en hausse de 5,2% à changes comparables par rapport à l'exercice précédent. Après prise en compte de l'impact…

Publié le 29/05/2020

ADLPartner a publié un chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice 2020 en hausse de 6,3% à 35,6 millions d'euros. Le volume d'affaires brut du spécialiste de la gestion et la…

Publié le 29/05/2020

Signaux Girod a réalisé vendredi soir son point d’activité au titre du deuxième trimestre de son exercice 2019-2020. Ainsi, le spécialiste de la signalisation routière a dévoilé un chiffre…

Publié le 29/05/2020

Groupe Partouche a annoncé avoir finalisé l’acquisition, principalement auprès de la société Delahaye & Co de 95% des titres de la société Club Berri SAS, détentrice d’un bail pour les…

Publié le 29/05/2020

En raison de la fermeture annoncée par Euronext de son marché réglementé de Londres d'ici fin juin 2020, les actions ordinaires de Getlink, les seules encore cotées sur la plateforme…