Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 074.02 PTS
-0.7 %
7 087.00
-0.81 %
SBF 120 PTS
5 379.16
-0.72 %
DAX PTS
15 255.87
-0.97 %
Dow Jones PTS
33 625.92
-1.12 %
14 564.24
-1.39 %
1.056
-0.24 %

Wall Street rebondit nettement, avant Nvidia et Jackson Hole

| Boursier | 248 | Aucun vote sur cette news

Wall Street s'affirme désormais en vive hausse ce mercredi, en attendant les résultats trimestriels de Nvidia qui seront publiés dans la soirée...

Wall Street rebondit nettement, avant Nvidia et Jackson Hole
Credits Reuters

Wall Street s'affirme désormais en vive hausse ce mercredi, en attendant les résultats trimestriels de Nvidia qui seront publiés dans la soirée. Le S&P 500 gagne 0,79% à 4.422 pts, le Dow Jones 0,28% à 34.384 pts et le Nasdaq 1,31% à 13.682 pts. Sur le Nymex, le baril de brut WTI perd 1,4% à 78,5$ environ. L'once d'or avance de 0,9% à 1.944$. L'indice dollar se stabilise face à un panier de devises de référence.

Dans l'actualité économique américaine ce jour, l'indice Markit PMI composite américain préliminaire pour le mois d'août 2023 est ressorti à 50,4, contre un consensus FactSet de 51,8 et un niveau de 52 un mois avant. cet indicateur signale donc une quasi-stagnation de l'activité nationale américaine en août. L'indice manufacturier préliminaire d'août est ressorti à 47, en zone de contraction, contre 49 de consensus de place. L'indice des services s'est affiché à 51 contre un consensus de 52.

D'après le rapport du jour du Département au Commerce américain, les ventes de logements neufs du mois de juillet aux États-Unis se sont établies au nombre de 714.000 unités, contre 706.000 de consensus de place et 684.000 un mois avant, en lecture révisée. La précédente lecture du mois de juin était de 697.000 unités.

Les cours pétroliers restent dans le rouge malgré l'annonce d'une nette baisse des réserves de brut aux Etats-Unis la semaine passée. D'après le Département américain à l'Energie, les stocks domestiques de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 6,1 millions de barils lors de la semaine close le 18 août à 433,5 mb. Le consensus tablait sur une baisse de 2,9 mb. Les stocks d'essence ont eux augmenté de 1,5 mb (-0,9 mb attendu), et ceux de produits distillés ont progressé de 0,9 mb million de barils (+0,2 mb de consensus).

Les commandes de biens durables, les inscriptions au chômage et l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago seront dévoilés demain jeudi. L'indice du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan sera révélé vendredi.

Ailleurs dans le monde ce matin, les indicateurs PMI européens préliminaires d'août sont ressortis déprimés. En France, l'indice manufacturier a été de 46,4 et l'indice des services de 46,7. En Allemagne, l'indice manufacturier est ressorti à 39,1 et celui des services à 47,3. Ainsi, l'indice composite préliminaire de la zone euro a été de 47, contre un consensus FactSet de 48,5 et un niveau de 48,6 en juillet. L'indice manufacturier européen a été de 43,7 et l'indicateur des services de 48,3.

Du côté, de la Fed, c'est surtout Jerome Powell qui retiendra l'attention vendredi. Alors que les Minutes de la Fed publiées la semaine dernière ont montré une fois encore la détermination des banquiers centraux américains à terminer le travail et à ramener l'inflation vers l'objectif des 2%, les opérateurs se tournent donc désormais vers le symposium de Jackson Hole. Le président de la Fed doit prendre la parole le vendredi 25 août dans le cadre de la conférence. Les investisseurs demeurent toutefois sceptiques quant au fait que Powell fournisse un éventuel signal politique explicite compte tenu des données supplémentaires sur l'inflation et l'emploi attendues avant la réunion du FOMC des 19 et 20 septembre.

Powell pourrait camper sur ses positions en réaffirmant que la politique de la Fed n'est pas sur une trajectoire définie et reste dépendante des données. Il pourrait ainsi se contenter de préciser que les décisions seront prises réunion par réunion. Il devrait aussi confirmer l'engagement à viser un objectif d'inflation de 2% et noter que malgré certains progrès, la Fed a besoin d'observer des améliorations supplémentaires sur le front de l'inflation. Certains se demandent s'il repoussera les attentes de baisse des taux de 2024, avec les meilleures perspectives de croissance aux États-Unis. Le thème central de cette conférence de Jackson Hole sera "les changements structurels dans l'économie mondiale". Certains pensent que cela pourrait inciter à discuter d'un taux neutre plus élevé, mais il est peu probable que la Fed signale pour l'heure un changement significatif compte tenu de l'incertitude entourant les perspectives.

Selon l'outil FedWatch du CME Group, la probabilité est actuellement de 88% d'un statu quo monétaire le 20 septembre, à l'issue de la prochaine réunion de la Fed, ce qui laisserait les taux entre 5,25 et 5,5%. La probabilité d'un relèvement d'un quart de point est de 12%. Pour la réunion suivante, la probabilité d'un relèvement d'un quart de point atteint 36%. Si l'économie américaine confirme sa résilience, il est donc envisageable que la Fed procède encore à un tour de vis supplémentaire dans le cadre de son cycle actuel de durcissement.

Les valeurs

Nvidia (+2%), la 'mégacap' technologique américaine la plus recherchée des derniers mois, qui prend près de 220% depuis le début de l'année, annonce ce soir ses trimestriels à Wall Street. Le titre est orienté en hausse pour l'heure ce mercredi, après une correction de 2,8% hier et un bond de 8,5% lundi à la faveur de conseils très positifs de HSBC et KeyBanc Capital Markets. Le consensus pour le deuxième trimestre est désormais logé, selon FactSet, à 2,08$ de bénéfice ajusté par action pour 11,19 milliards de dollars de revenus. Sur le trimestre d'octobre, troisième trimestre fiscal, ce consensus atteint 2,40$ de bénéfice ajusté par action pour 12,59 milliards de dollars de revenus. L'accélération se poursuivrait au quatrième trimestre, avec un bénéfice ajusté par action de 2,67$ et des revenus de 13,74 milliards de dollars, ce qui donnerait au total un bénéfice ajusté par action annuel de 8,29$ pour des revenus de 44,54 milliards de dollars. Pour l'exercice suivant, le consensus atteint 12,66$ de bpa ajusté et 62,65 milliards de dollars de revenus.

Il s'agira donc de savoir ce soir si le groupe est en mesure d'honorer ses promesses de la fin du mois de mai. Le groupe de Jen-Hsun Huang avait très agréablement surpris en mai en livrant une guidance de revenus de 11 milliards de dollars, alors que le consensus était logé à 7,2 milliards seulement. Un tel écart est extrêmement rare, alors que les analystes sont supposés suivre de très près l'évolution du chiffre d'affaires. Le titre s'était ainsi envolé d'un peu moins de 25% le 25 mai après des résultats du premier trimestre meilleurs que prévu et ces prévisions explosives pour le deuxième trimestre. À l'approche des résultats du deuxième trimestre, de nombreux analystes ont livré des commentaires positifs et renforcé leurs estimations 'en mode FOMO', ainsi que leurs objectifs de cours. La barre est certes haute, mais la demande actuelle pour les produits d'intelligence artificielle est telle que nul ne peut vraiment savoir de quoi Nvidia sera capable, ce qui éclipse aussi pour l'heure les préoccupations relatives à la Chine et aux restrictions à l'exportation.

Les résultats et perspectives de Nvidia pourraient aussi grandement influer sur le sentiment plus large du marché, dans le bon ou le mauvais sens, étant donné que le dossier est le meilleur "pure player" sur le thème de l'adoption de l'IA et qu'il a joué un rôle clé dans le rallye des 'Magnificent Seven' (Apple, Microsoft, Alphabet, Amazon, Nvidia, Tesla et Meta), entraînant près de 75% des gains du S&P 500 sur le premier semestre.

Tesla (stable) aurait abaissé l'objectif de production de son usine allemande à 4.350 unités par semaine en juillet et août après avoir atteint les 5.000 par semaine en mars. Le constructeur envisagerait même de réduire encore cet objectif, selon 'Business Insider', qui cite des documents internes et une source anonyme ayant connaissance du sujet. Tesla avait auparavant indiqué sur X (ex-Twitter) fin mars qu'il avait atteint un objectif de 5.000 voitures par semaine sur le site allemand proche de Berlin. 'BI' cite cependant des travailleurs selon lesquels cela n'aurait été qu'une production ponctuelle. Ainsi, la production moyenne depuis lors aurait été bien inférieure. Business Insider a précisé que des images montrant le logiciel de flux de travail interne de Tesla indiquaient que le constructeur avait abaissé son objectif pour juillet et août à 870 voitures par jour. Même cet objectif n'aurait pas toujours été atteint, avec seulement 692 voitures produites le 25 juillet et 806 le 28 juillet. L'objectif interne aurait depuis été ajusté à la baisse à 750 voitures par jour...

Toll Brothers (+4%), le promoteur immobilier américain, gagne du terrain à Wall Street. Le groupe a battu une fois encore le consensus pour le troisième trimestre fiscal. Le bénéfice ajusté par action a représenté 3,73$, contre environ 2,5$ de consensus de marché et 2,35$ un an avant. Les revenus ont été de 2,69 milliards de dollars, en croissance de 7,7% en glissement annuel. Le bénéfice net a atteint 415 millions de dollars contre 273 millions un an plus tôt. La valeur du backlog des contrats à la fin de ce troisième trimestre était de 7,9 milliards de dollars, en recul de 30% en comparaison de l'an dernier, avec 7.295 unités.

Urban Outfitters, le détaillant américain en vêtements, prend 3% à Wall Street. Hier soir, le groupe a dévoilé en effet des comptes supérieurs aux attentes de marché. Le bénéfice ajusté par action est ressorti à 1,10$ à comparer à un consensus voisin de 0,9$ et un niveau de 0,64$ un an plus tôt. Les revenus ont été de 1,27 milliard de dollars sur ce trimestre de juillet, battant de 2% le consensus. Ils étaient de 1,18 milliard de dollars un an plus tôt. Ainsi, Urban a affiché des ventes trimestrielles historiques, en croissance de 7,5% en glissement annuel. Pour ce deuxième trimestre, le groupe aux marques Anthropologie, Free People ou Urban Outfitters a affiché un bénéfice net consolidé de 104 millions de dollars, contre 59 millions de dollars un an auparavant.

Kohl's (+2%), le groupe américain de grande distribution, a affiché des profits divisés par deux sur le trimestre clos, sur de faibles ventes. Néanmoins, le bénéfice ajusté par action a largement dépassé les attentes de marché à 52 cents, contre 1,11$ un an plus tôt. Les ventes à comparable ont décliné de 5% en glissement annuel, soit une correction un peu plus conséquente que prévu. Les ventes totales ont baissé de 4,8% en glissement annuel à 3,68 milliards de dollars. Le management évoque tout de même un "fort levier de ventes" de "Sephora at Kohl's" et une solide génération de cash flow qui a permis de réduire l'endettement. Le bénéfice net a représenté 72 millions de dollars soit 65 cents par titre, contre 157 millions de dollars un an plus tôt. Les stocks ont quant à eux été réduits de 14% en comparaison de l'an dernier. Enfin, le groupe réaffirme ses prévisions financières annuelles.

Bath & Body Works (+1%), la chaîne américaine de produits de beauté et d'articles pour la maison, n'a pas vraiment convaincu les marchés par ses derniers comptes ce mercredi. La compagnie a affiché pour son deuxième trimestre 2023 clos fin juillet des revenus de 1,56 milliard de dollars, légèrement inférieurs aux attentes et en déclin de 3,6% en glissement annuel. Le bénéfice dilué par action a été de 43 cents, contre 52 cents un an avant. Le bénéfice ajusté dilué a été de 40 cents par titre, alors que le bénéfice net ajusté a représenté 92 millions de dollars. Le consensus était de 33 cents de bpa ajusté trimestriel pour 1,57 milliard de dollars de revenus. Pour l'exercice 2023, la société s'attend à une baisse de ses ventes nettes de 1,5 à 3,5% par rapport aux 7,56 milliards de dollars de 2022. BBW s'attend désormais à ce que le bénéfice par action dilué pour l'ensemble de l'année se situe entre 2,85 et 3,15$. La société table sur un bpa ajusté dilué 2023 allant de 2,80 à 3,10$.

Peloton Interactive, le fournisseur américain d'équipements d'exercice, plonge de 23% à Wall Street. Le groupe vient en effet de repousser son objectif de retour au cash flow opérationnel positif à 2024. L'ex-star de la période des confinements ne parvient donc toujours pas à se redresser, victime notamment de dépenses marketing accrues et des coûts de rappel de 2,2 millions de vélos d'exercice. Peloton envisageait auparavant un retour au cash flow positif au deuxième semestre 2023. Pour le quatrième trimestre fiscal juste clos, les revenus du groupe ont chuté à 642 millions de dollars contre 679 millions un an avant. Les revenus des produits fitness connectés ont trébuché à 220 millions de dollars, contre 296 millions un an plus tôt. Les revenus d'abonnements ont été de 422 millions, contre 383 millions sur la période correspondante, l'an dernier. Le bpa GAAP est ressorti déficitaire de 68 cents.

Foot Locker s'effondre de plus de 34% à Wall Street. Le groupe vient de livrer en effet un nouvel avertissement et de suspendre la distribution de dividende. Le détaillant en chaussures et accessoires de sport anticipe désormais une baisse des ventes annuelles de 8 à 9%, contre une fourchette antérieure de -6,5% à -8%. Les ventes à comparable devraient chuter de 9 à 10%. Le bénéfice ajusté annuel par action est attendu entre 1,30 et 1,50$, alors que la guidance antérieure allait de 2 à 2,25$. Pour le deuxième trimestre, le groupe a déploré une perte nette de 5 millions de dollars soit 5 cents par titre. Le bpa ajusté a été de 4 cents, contre 5 cents de consensus FactSet.

Analog Devices (stable), l'un des acteurs américains majeurs des semi-conducteurs, a publié pour son troisième trimestre fiscal 2023 des revenus de 3,08 milliards de dollars, en repli de 1% en glissement annuel, avec toutefois une croissance en glissement annuel sur le segment industriel & automobile. Le cash flow opérationnel a été de 4,8 milliards de dollars, alors que le free cash flow a atteint 3,7 milliards de dollars sur douze mois glissants. Le bénéfice opérationnel trimestriel ajusté a été de 1,47 milliard de dollars, en baisse de 6%. Le bénéfice ajusté dilué par action a reculé de 1% à 2,49$. Le consensus était de 2,52$ de bpa ajusté trimestriel pour 3,1 milliards de revenus. Pour le quatrième trimestre de l'exercice 2023, le groupe prévoit des revenus de 2,70 milliards de dollars, plus ou moins 100 millions de dollars, contre 3 milliards de consensus. Le bpa ajusté est attendu à seulement 2$, contre 2,39$ de consensus.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du mardi 19 septembre 2023 au lundi 25 septembre 2023, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 octobre 2023 inclus, avec un versement initial investi à 50 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/09/2023

Wall Street a tergiversé mercredi, après avoir corrigé initialement suite à des chiffres de l'inflation...

Publié le 13/09/2023

Wall Street repasse légèrement dans le vert désormais ce mercredi, après avoir corrigé initialement suite à des chiffres préoccupants de l'inflation...

Publié le 13/09/2023

Wall Street fléchit désormais avant bourse ce mercredi, suite à des chiffres préoccupants de l'inflation et au lendemain d'une présentation...

Publié le 12/09/2023

Wall Street a reculé mardi, après son rebond de la veille aidé par le sursaut de Tesla dans la foulée d'une note positive de Morgan Stanley...

Publié le 12/09/2023

Wall Street fléchit en début de séance ce mardi, après son joli rebond hier tiré surtout par le dossier Tesla sur une note de Morgan Stanley...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2023

La tendance est toujours lourde sur les Indices majeurs, tandis que les niveaux d’alerte de moyen terme sont cette fois-ci rompus en Europe. Les vendeurs conservent la main, tandis que la pression…

Publié le 26/09/2023

Quadient et Coface (assureur crédit de renommée internationale) proposent une solution avancée de gestion du risque client. Ce nouveau partenariat démarrera en France avant d'être rapidement…

Publié le 26/09/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance baisse de 0,85 % à 7123,88 dans un volume de 3 MD€.

Publié le 26/09/2023

Pharnext annonce une levée de fonds de 800 000 euros par l'émission d'Oceane-BSA souscrites par Global Tech Opportunities 13. La biotech développant de nouvelles thérapies pour des maladies…

Publié le 26/09/2023

Maat Pharma annonce qu’au 30 juin 2023 le total de sa trésorerie et de ses équivalents de trésorerie s’élevait à 35,1 millions d’euros, contre 35,2 millions d’euros au 31 décembre 2022.…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne