En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 944.64 PTS
-0.62 %
4 928.0
-0.65 %
SBF 120 PTS
3 940.10
-0.62 %
DAX PTS
11 171.16
-0.65 %
6 575.66
+0.00 %
1.141
+0.29 %
11 995.45
-0.32 %

Wall Street rebondit, AmEx, PayPal et Procter en renfort

| Boursier | 308 | Aucun vote sur cette news

Wall Street tente un sursaut ce vendredi, après la purge de la veille...

Wall Street rebondit, AmEx, PayPal et Procter en renfort
Credits Reuters

Wall Street tente un sursaut ce vendredi, après la purge de la veille. La cote américaine profite des dernières annonces de trimestriels, avec notamment de bonnes surprises venues de Procter & Gamble, d'American Express ou encore de PayPal. Le S&P500 reprend 0,94% à 2.795 pts, tandis que le Nasdaq remonte de 0,80% à 7.544 pts. Le Dow Jones s'accorde 0,67% à 25.549 pts. Hier soir, le DJIA avait replongé de 1,27% et le Nasdaq de 2,06%, sur des craintes liées à la remontée des taux, au durcissement de la guerre commerciale, ou encore à un possible ralentissement économique global...

Sur le marché des changes ce jour, le dollar se stabilise face à un panier de devises. Les prix du pétrole remontent quant à eux, le baril de brut WTI (contrat de novembre) se redressant de 1,3% à 69,6$ sur le Nymex, et le Brent s'adjugeant 1,4% à 80,4$ le baril.

Fed et logement au programme économique

D'après la National Association of Realtors américaine ce vendredi, les reventes de logements existants pour le mois de septembre 2018 sont ressorties au nombre de 5,15 millions, contre un consensus de place au rythme de 5,3 millions et un niveau de 5,33 millions pour le mois antérieur (révisé en légère baisse).

Raphael Bostic, Président de la Fed d'Atlanta, et Robert Kaplan de la Fed de Dallas, s'exprimeront par ailleurs ce jour.

Trump durcit le ton face à l'Arabie saoudite

Le Président américain Donald Trump a durci le ton face à l'Arabie saoudite. Trump, interrogé dans le bureau ovale de la Maison Blanche par des reporters, a estimé que le journaliste saoudien Jamal Khashoggi était "certainement" mort. Trump a ajouté que sa disparition était "une très mauvaise affaire". Khashoggi est rappelons-le porté disparu depuis le 2 octobre et sa visite au consulat d'Arabie saoudite d'Istanbul. Le Président américain paraît donc sûr du décès du journaliste, même s'il attend toujours le résultat des investigations. Le Président américain avait déjà promis un "châtiment sévère" à l'Arabie saoudite en cas d'implication dans cette disparition du journaliste saoudien. Ryad avait démenti les accusations et menacé de répliquer en cas de sanctions.

Rappelons que Khashoggi est (était ?) un journaliste saoudien opposant au régime, disparu depuis deux semaines après s'être rendu au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul...

Le secrétaire américain au Trésor Steve Mnuchin, quant à lui, comptera, sans surprise, au nombre des responsables politiques ayant décidé de boycotter le sommet économique de Ryad, 'Davos du désert' prévu du 23 au 25 octobre. Fox Business et Goldman Sachs se sont aussi retirés de l'événement, comme l'avaient décidé avant eux Google (Alphabet), JP Morgan ou Ford.

Trump a ajouté hier que la probable mort de Khashoggi était "très triste". Le Président US a prévenu que les conséquences allaient être "très sévères", s'il s'avérait exact que l'Arabie saoudite soit impliquée. Dans une interview accordée au 'New York Times', Trump a aussi dit sa confiance dans les informations des services de renseignement indiquant une probable implication saoudienne dans l'assassinat présumé. Donald Trump a tout de même jugé qu'il était encore trop tôt pour être certain de l'identité du commanditaire... L'agence Reuters précise pour sa part que de source turque, Jamal Khashoggi, exilé depuis un an aux Etats-Unis et écrivant dans le 'Washington Post', aurait été assassiné le 2 octobre dans le consulat. Enfin, plusieurs médias américains ont évoqué cette semaine le décès du journaliste lors d'un interrogatoire.

La Chine plombée (notamment) par la guerre commerciale

L'impact de la guerre commerciale entre Washington et Pékin commence à se faire ressentir, puisque la croissance chinoise est ressortie à 'seulement' 6,5% en rythme annuel pour le troisième trimestre 2018, d'après le Bureau national de la statistique. Il s'agit de la plus faible performance depuis le premier trimestre 2009 pour l'économie chinoise. Les économistes de la place anticipaient une expansion un peu plus importante, de l'ordre de 6,6% sur le troisième trimestre, après une croissance de 6,7% sur le second trimestre. En revanche, l'objectif officiel de la Chine d'une croissance annuelle 2018 de 6,5% demeure à portée, le consensus des économistes se situant pour sa part à 6,6%. L'économie chinoise souffre donc de la guerre commerciale avec les USA, qui affecte les exportations, mais également d'une demande domestique trop faible. La hausse des coûts du crédit pour les entreprises a par ailleurs pesé...

La bourse de Shanghai résiste

Yi Gang, gouverneur de la banque centrale chinoise, a estimé que les valorisations boursières ne reflétaient plus les réalités économiques. Yi et les régulateurs chinois ont par conséquent annoncé des mesures ciblées, destinées à atténuer l'impact des problèmes de financement des entreprises et à inciter les banques commerciales à accorder plus de crédits aux entreprises privées. L'indice SSE chinois (Shanghai Composite), qui perdait plus de 1% en début de journée, a terminé la séance sur un rebond de 2,6% à 2.550 points.

Situation au point mort avec les Etats-Unis

Rappelons que la situation est au point mort entre les Etats-Unis et la Chine, du point de vue commercial. Les deux pays se sont imposés des taxes additionnelles réciproques sur les importations. Washington a mis en application fin septembre des taxes additionnelles de 10% portant sur 200 milliards de dollars supplémentaires d'importations chinoises - allant des produits alimentaires aux composants TV. Il est prévu qu'elles montent à 25% au 1er janvier 2019.

Pire, Trump menace de mettre en oeuvre la phase suivante. Cette phase ultime porterait sur 267 milliards de dollars d'importations chinoises supplémentaires. En comptant les 50 Mds$ de bien chinois déjà taxés cet été et ces 200 Mds$, cette 'phase 3' reviendrait à taxer la totalité des importations chinoises, qui ont atteint plus de 500 Mds$ en 2017... De son côté, la Chine avait initialement décidé de taxes supplémentaires sur 50 Mds$ de produits US, avant d'y ajouter une liste de 60 Mds$ suite aux dernières mesures décidées par Trump.

Les valeurs à suivre

American Express (+3%) a publié hier soir ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 1,65 Md$ (1,88$ par action), contre 1,36 Md$ (1,51$ par action) un an avant. Les revenus montent de 9% à 10,14 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,77$, pour des revenus de 10 Mds$. Sur 2018, le groupe vise des revenus en hausse de 9 à 10%, pour un bpa compris entre 7,30 et 7,40$.

PayPal Holdings (+9%) flambe ce jour à Wall Street. Le groupe a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les revenus grimpent de 14% à 3,68 Mds$. Les profits sont de 436 M$, contre 380 M$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bénéfice par action ressort à 0,36$, en hausse de 17%. En non-GAAP, le bpa s'affiche à 0,58$, en croissance de 26%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,54$, pour des revenus de 3,67 Mds$. Sur l'exercice, le groupe bise des revenus en hausse de 18 à 19%, pour un bpa logé entre 2,38 et 2,40$. Sur le T4, les revenus sont attendus entre 4,195 et 4,275 Mds$, pour un bpa situé entre 0,65 et 0,67$.

E*TRADE Financial (+1%) a publié ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 261 M$ (1$ par action), contre 135 M$ (0,49$ par action) un an plus tôt. Les revenus s'élèvent à 720 M$, contre 599 M$ un an avant. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,82$, pour des revenus de 711 M$.

Procter & Gamble (+8%) a rassuré par ses dernières publications financières. Le géant américain des produits de consommation a annoncé ses résultats du premier trimestre fiscal 2019. Les profits sont de 3,20 Mds$ (1,22$ par action), contre 2,85 Mds$ (1,06$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 1,12$, en augmentation de 3% en glissement annuel. Les ventes s'élèvent à 16,69 Mds$, contre 16,65 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,09$, pour des revenus de 16,45 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa en hausse de 3 à 8%, pour des ventes en croissance de 2 à 3%.

Schlumberger (+2%) a dévoilé ses comptes du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 644 M$ (0,46$ par action), contre 581 M$ (0,39$ par action) un an avant. Les revenus s'élèvent à 8,5 Mds$, contre 7,9 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,43$, pour des revenus de 8,6 Mds$.

Honeywell (stable) a publié ses comptes du troisième trimestre. Les profits sont de 2,34 Mds (3,11$ par action), contre 1,35 Md$ (1,74$ par action) un an avant. Le bpa ajusté ressort à 2,03$, en hausse de 17%. Les ventes s'élèvent à 10,76 Mds$, contre 10,12 Mds$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,99$, pour des ventes de 10,8 Mds$. Sur 2018, le groupe vise un bpa compris entre 7,95 et 8$ (contre une précédente fourchette de 8,10/8,20$), pour des ventes logées entre 41,7 et 41,8 Mds$ (contre une précédente fourchette de 43,1/43,6 Mds$).

State Street (-8%) a annoncé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 709 M$ (1,87$ par action), contre 629 M$ (1,66$ par action) un an avant. Les revenus augmentent de 3,7% à 2,95 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,89$, pour des revenus de 3 Mds$.

VF Corp (-8%) a dévoilé ses comptes du second trimestre fiscal. Le résultat net est de 507,1 M$ (1,26$ par action), contre 386,1 M$ (0,97$ par action) un an avant. Le bpa ajusté monte de 19% à 1,43$. Les revenus s'élèvent à 3,91 Mds$, en croissance de 15%. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 1,33$, pour des revenus de 3,8 Mds$. Sur l'exercice, les revenus sont attendus à "au moins" 13,7 Mds$ (contre une précédente fourchette de 13,6/13,7 Mds$), pour un bpa de 3,65$ (contre une précédente fourchette de 3,52/3,57$).

ManpowerGroup (-4%) corrige à Wall Street. Le groupe de Milwaukee a annoncé pour son 3ème trimestre un bénéfice de 158 M$, 2,43$ par titre, ainsi qu'un bpa ajusté de 2,47$ à comparer à un consensus de 2,41$. Les revenus ont totalisé 5,42 Mds$, contre 5,6 Mds$ de consensus.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2018

CODE OFFRE : CYBER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : CYBER18 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2018

En hausse de 1,92% à 106,10 euros, Rémy Cointreau signe l'une des plus fortes hausses du SBF 120 et permet à Pernod Ricard (-0,07%) de limiter son repli. Le groupe de vins et spiritueux a dévoilé…

Publié le 22/11/2018

Le français PSA et l’indien Avtec (groupe CK Birla) ont inauguré leur nouvelle usine de Hosur, dans l’État indien de Tamil Nadu. Cet événement marque le démarrage officiel des opérations…

Publié le 22/11/2018

Altice Europe (-10,40% à 1,81 euros) a recruté des clients, mais au prix fort. La maison-mère de SFR a vu ses résultats trimestriels reculés. Et pour cause, l’opérateur s’est lancé dans une…

Publié le 22/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre vient de stopper sa correction à l'approche de sa bande de Bollinger inférieure sur le niveau de support des 368.2 euros. Du côté des indicateurs techniques,…

Publié le 22/11/2018

Par courrier reçu le 22 novembre 2018 par l'AMF, la société en commandite simple DNCA Finance, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la...