Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 566.79 PTS
-
5 553.5
-
SBF 120 PTS
4 401.42
-
DAX PTS
13 286.57
-
Dow Jones PTS
29 872.47
-0.58 %
12 152.22
+0. %
1.192
+0.11 %

Wall Street prudent, malgré les avancées sur les vaccins

| Boursier | 303 | 3.50 par 2 internautes

La cote américaine hésite ce jeudi, les principaux indices s'affichant en ordre dispersé désormais...

Wall Street prudent, malgré les avancées sur les vaccins
Credits Reuters

La cote américaine hésite ce jeudi, les principaux indices s'affichant en ordre dispersé désormais. Le DJIA consolide de 0,16% à 29.390 pts, alors que le S&P 500 grappille 0,04% à 3.570 pts. Le Nasdaq gagne 0,54% à 11.865 pts avec un nouveau record historique de Tesla (+4% sur les 500$), toujours dopé par sa future inclusion dans le S&P...

Le baril de brut WTI recule de 0,4% à 41,8$. L'once d'or perd 0,7% à 1.860$. L'indice dollar prend 0,3% face à un panier de devises de référence. Les marchés surveillent toujours l'actualité sanitaire et pharmaceutique. Par ailleurs, alors que le soutien monétaire des banquiers centraux est acquis - comme en témoignent les derniers commentaires de Christine Lagarde de la BCE -, certains perdent patience, dans l'attente cette fois d'un plan de relance fiscal et budgétaire qui tarde décidément à arriver.

L'espoir persiste néanmoins sur le front sanitaire, alors qu'AstraZeneca, le laboratoire britannique de Cambridge, associé à l'Université d'Oxford, affichent des résultats prometteurs. Ainsi, le candidat vaccin des deux partenaires aurait produit une forte réponse immunitaire chez les adultes les plus âgés, selon des données publiées ce jeudi. L'annonce n'est certes pas aussi impressionnante que celles de Pfizer/BioNTech ou Moderna plus tôt ce mois, mais elle a le mérite de montrer que de nombreux autres laboratoires majeurs attendent encore les résultats de leurs vaccins, qui pourraient se révéler également favorables.

Les données, rapportées en partie le mois dernier mais publiées dans leur intégralité dans le journal médical The Lancet ce jeudi, suggèrent que les personnes âgées de plus de 70 ans, qui présentent un risque plus élevé de maladie grave et de décès par Covid-19, pourraient développer une immunité robuste. Les essais de phase III sont en cours afin de confirmer ces premiers éléments positifs, et pour évaluer si le vaccin protège contre l'infection par le SRAS-CoV-2 chez un large éventail de personnes, y compris les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents.

Les résultats de ces essais devraient certainement être connus d'ici Noël, a déclaré le directeur de l'Oxford Vaccine Group, Andrew Pollard, estimant toutefois encore prématuré de savoir si et dans quelle mesure le vaccin fonctionnait bien pour prévenir le Covid-19. "Nous n'en sommes pas encore arrivés à ce point. Nous n'allons évidemment pas précipiter cela", a-t-il déclaré sur la BBC. "Nous nous rapprochons, et ce sera certainement avant Noël, en fonction des progrès".

Les résultats de phase II du candidat vaccin AZD1222 publiés dans The Lancet impliquent un total de 560 volontaires sains, dont 160 âgés de 18 à 55 ans, 160 de 56 à 69 ans, et 240 âgés de 70 ans ou plus. Les volontaires ont reçu deux doses du vaccin ou du placebo, et aucun effet secondaire sérieux n'a été rapporté. AstraZeneca a déjà signé de nombreux accords à travers le monde avec des compagnies et gouvernements pour ce vaccin potentiel.

Alors que Pfizer/BioNTech et Moderna viennent également de publier ces derniers jours d'excellents résultats de leurs candidats vaccins respectifs contre le nouveau coronavirus, ouvrant la perspective d'une prochaine approbation et du début des vaccinations dans quelques semaines, l'épidémie ne marque quant à elle pas de pause. Selon l'Université Johns Hopkins, le nombre de cas confirmés dans le monde depuis l'émergence du virus ressort à 56,4 millions, dont 11,53 millions aux Etats-Unis, près de 9 millions en Inde et 5,95 millions au Brésil. La France dénombre plus de 2,1 millions de cas depuis l'apparition du virus.

Le nombre de morts dans le monde est de 1,35 million désormais depuis le début de l'épidémie, dont 250.548 aux USA, 167.455 au Brésil et 131.578 en Inde. Près de 100.000 décès sont recensés au Mexique depuis l'émergence du virus.

Les vaccins de Pfizer et Moderna, qui revendiquent une efficacité proche de 95%, pourraient recevoir les autorisations réglementaires dans les semaines à venir si bien que les premières inoculations pourraient se produire avant la fin de l'année, a indiqué Alex Azaz, secrétaire américain à la Santé et aux Services sociaux. Des responsables américains de la santé publique ont fait savoir que les Etats et les autres collectivités locales seraient en mesure d'entamer les campagnes de vaccination dans les 24 heures consécutives aux autorisations de mise sur le marché. "Nous avons à présent deux vaccins sûrs et très efficaces qui pourraient être autorisés par la Food & Drug administration et prêts à être distribués en quelques semaines", s'est félicité Alex Azar devant la presse. "Je pense que nous pourrions avoir les autorisations dans la deuxième moitié de décembre et commencer les livraisons avant Noël, mais cela ne se produira que si tout va vraiment bien".

Aux Etats-Unis, les écoles vont temporairement fermer à New York afin de faire face à la nouvelle vague du virus.

Sur le front économique outre-Atlantique ce jeudi, les inscriptions au chômage sont reparties à la hausse la semaine passée. Le Département américain au Travail vient ainsi en effet d'annoncer, pour la semaine close au 12 novembre, des inscriptions au chômage au nombre de 742.000, en progression de 31.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure. Elles ressortent ainsi plus élevées qu'attendu puisque le consensus était positionné à 700.000. La moyenne à quatre semaines s'établit à 742.000, en repli de 13.750. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés sur la semaine close le 5 novembre atteint 6,372 millions, en baisse de 429.000 sur sept jours (6,4 millions de consensus).

L'indice manufacturier régional de la Fed de Philadelphie pour le mois de novembre est ressorti pour sa part à 26,3, contre un consensus de 24,5 et un niveau de 32,3 pour le mois antérieur.

Selon la National Association of Realtors ce jeudi, les reventes de logements existants aux États-Unis pour le mois d'octobre sont ressorties sur un rythme de 6,85 millions d'unités, contre un consensus de marché de 6,47 millions et un niveau de 6,57 millions un mois avant.

L'indice des indicateurs avancés du Conference Board pour le mois d'octobre a pour sa part progressé de 0,7% en comparaison du mois antérieur, en ligne avec le consensus et la lecture du mois de septembre.

Les valeurs

Nvidia (-2%), le géant des processeurs graphiques, ne réagit pas vraiment en bourse à sa solide publication de la veille. Il faut dire que le titre a pris 130% cette année... Hier soir, Nvidia a publié pour son troisième trimestre des revenus de 4,73 Mds$ en augmentation de... 57%, contre 4,4 Mds$ de consensus. Le bénéfice par action a représenté 2,91$, en progression de 63%, contre 2,57$ de consensus. Les revenus de centres de données se sont envolés à 1,9 Md$, probablement avec une commande Huawei. L'intégration de Mellanox a aussi soutenu les comptes. La guidance du trimestre entamé suggère des revenus voisins de 4,8 milliards, plus ou moins 2%.

Macy's (+1%), la chaîne américaine de magasins, a publié pour son troisième trimestre une perte nette de 91 millions de dollars et 29 cents par titre, contre un bénéfice net de 2 millions sur la période comparable de l'an dernier. La perte ajustée par action est ressortie à 19 cents. Les revenus ont totalisé 3,9 milliards de dollars, soutenus par la forte croissance des ventes digitales.

Nasdaq Inc (+3%) va débourser 2,75 milliards de dollars en cash pour acquérir Verafin, spécialiste de la lutte contre le crime financier basé au Canada, qui fournit sa plateforme cloud à plus de 2.000 institutions financières dans le monde.

Starbucks (stable) rehausse ses salaires aux Etats-Unis, sans doute dans l'anticipation des décisions de la future administration Biden. Dès le mois prochain, de nombreux employés de la chaîne de cafés recevront des augmentations de 10% et plus. Les salaires d'embauche seront également augmentés.

AMC Entertainment (stable) se tient prêt à la sortie prochaine dans les salles du 'Wonder Woman 1984' de Warner Bros, qui devrait pour l'occasion débuter simultanément sur HBO Max à en croire le LA Times.

Uber Technologies (+1%). L'unité de conduite autonome du géant VTC recherche des partenariats avec d'autres compagnies travaillant sur ce type de technologie, croit savoir l'agence Reuters.

L Brands (+16% !), la maison-mère de Victoria's Secret, a lancé une nouvelle investigation sur son fondateur Les Wexner et ses liens potentiels avec Jeffrey Epstein... Dans un tout autre registre, le groupe a publié hier soir des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la croissance record du chiffre d'affaires de Bath & Body Works et à une demande en hausse pour la marque de lingerie Victoria's Secret.

Apple (stable) réduit ses commissions appliquées à la vaste majorité des développeurs sur l'App Store.

Facebook (stable). Selon le Washington Post, des régulateurs seraient proches d'une action antitrust mettant en cause les acquisitions d'Instagram et de WhatsApp par le réseau social de Menlo Park.

AstraZeneca (stable), coté à Wall Street sur le Nasdaq, sera surveillé ce jour suite aux résultats prometteurs de phase II de son candidat vaccin contre le coronavirus, mieux toléré chez les personnes âgées que chez les jeunes.

Le compartiment aérien est aussi à suivre ce jour. Les dirigeants des sept principaux transporteurs aériens américains ont de nouveau demandé au Congrès d'adopter des mesures supplémentaires de soutien avant la fin de l'année pour faire face aux effets de la crise.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/11/2020

En investissant dans 2 centrales solaires en autoconsommation, le groupe Mersen souhaite réduire sa facture énergétique et sa dépendance au réseau électrique...

Publié le 26/11/2020

Ce franchissement de seuil résulte d'une augmentation du nombre d'actions Total SE détenues à titre de collatéral...

Publié le 26/11/2020

La boutique LDLC de Besançon dispose d'un atelier permettant la réparation et le montage des ordinateurs...

Publié le 26/11/2020

I.CERAM collabore avec le Pr. Schmitto du Centre Hospitalo-Universitaire de Hanovre

Publié le 26/11/2020

Chez Miliboo, le 2ème trimestre 2020-2021 confirme la dynamique de croissance soutenue engagée au 1er trimestre, dans un contexte toujours favorable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne