Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 622.59 PTS
+0.59 %
6 652.50
+1.04 %
SBF 120 PTS
5 187.38
+0.54 %
DAX PTS
15 651.75
+0.23 %
Dow Jones PTS
34 815.27
+0. %
15 514.32
+0.07 %
1.176
-0.43 %

Wall Street progresse, avec des chiffres rassurants de l'inflation

| Boursier | 342 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine gagne du terrain avant bourse ce mardi...

Wall Street progresse, avec des chiffres rassurants de l'inflation
Credits Reuters

La cote américaine gagne du terrain avant bourse ce mardi. Le DJIA prend 0,3% et le S&P 500 0,4%. Le Nasdaq avance de 0,3%. Le baril de brut WTI progresse de 0,7% sur le Nymex à 70,9$. L'once d'or consolide de 0,2% à 1.791$. L'indice dollar régresse de 0,3% face à un panier de devises de référence. Le bitcoin rebondit de 3,8% à 46.295$.

Le scénario d'une inflation transitoire décrit par la Fed semble se confirmer ce mardi, puisque d'après le rapport du jour, l'indice des prix à la consommation du mois d'août 2021 est ressorti en augmentation de 0,3% en comparaison du mois antérieur, contre 0,4% de consensus et 0,5% un mois avant. Ce CPI augmente de 5,3% en glissement annuel. Hors alimentaire et énergie, l'indice des prix à la consommation progresse de 0,1% par rapport au mois précédent, contre 0,3% de consensus. La hausse ressort à 4% sur un an.

Hier soir, le déficit budgétaire américain a très agréablement surpris pour le mois d'août 2021, à 170,6 milliards de dollars contre plus de 300 milliards de dollars de consensus.

Dans l'actualité des marchés, les firmes de Wall Street commencent à alerter au sujet des niveaux élevés du sentiment des opérateurs ou des valorisations, ainsi que de l'impact de l'inflation et des perturbations de supply chain. Sur le front budgétaire, les démocrates reconnaissent de plus en plus que le niveau de 3.500 milliards de dollars du plan dédié aux infrastructures humaines et sociales, ainsi qu'au changement climatique, devra être ajusté significativement en baisse. L'intraitable sénateur Joe Manchin évoque son soutien éventuel à un plan de réconciliation de... 1.000 à 1.500 milliards, s'il maintient des règles fiscales compétitives au niveau mondial.

Concernant la crise sanitaire, alors que le variant Delta se propage toujours et frappe de plus en plus de jeunes aux USA, de hauts responsables américains de santé estimeraient, selon Reuters, que le vaccin Pfizer / BioNTech contre le Covid-19 devrait être autorisé pour les enfants âgés de 5 à 11 ans d'ici à la fin du mois d'octobre.

A propos des relations sino-américaines, le Wall Street Journal rapporte que l'administration Biden évaluerait une nouvelle enquête sur les subventions chinoises et leurs dommages pour l'économie américaine, afin de faire pression sur Pékin en matière de commerce en vue du lancement des négociations sur un accord commercial de 'phase 2'.

Demain mercredi, il faudra suivre l'indice manufacturier Empire State de la Fed de New York, les prix à l'import et à l'export, la production industrielle américaine, l'indice des anticipations d'inflation de la Fed d'Atlanta, ou encore le rapport hebdomadaire du Département à l'Énergie sur les stocks pétroliers domestiques.

Jeudi, les inscriptions au chômage, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie, les stocks des entreprises et surtout les ventes de détail du mois d'août (consensus FactSet -1%, -0,2% hors automobile et -0,3% hors automobile et essence), retiendront l'attention.

Enfin, vendredi, journée des Quatre Sorcières, sera aussi marqué par la publication de l'indice préliminaire du sentiment des consommateurs de l'Université du Michigan pour le mois de septembre.

L'intérêt immédiat des rappels de vaccins anti-covid est remis en question, suite à un rapport de 'The Lancet' selon lequel ces 'boosters' pourraient ne pas être nécessaires pour la 'population générale', les données continuant de montrer une défense solide contre les hospitalisations et les décès parmi les vaccinés. L'offre de vaccins pourrait être ainsi mieux utilisée en fournissant plutôt une protection initiale aux personnes non vaccinées dans le monde, comme l'a demandé l'OMS. Le plan proposé par l'administration Biden est néanmoins de commencer à procéder à des injections de rappel d'ici le 20 septembre. Cependant, les dernières études sont susceptibles de compliquer ces plans, d'autant que les CDC avaient précédemment déclaré que l'objectif des rappels à fin septembre était ambitieux. Les données de rappel de Moderna sont par ailleurs encore incomplètes, tandis que Johnson & Johnson n'a pas encore soumis les siennes et que les études doivent être finalisées. Hier soir, J&J déclinait de 0,7% à Wall Street, Moderna chutait de 6,6% et Pfizer régressait de 2,2%.

L'immunologue américain Anthony Fauci avait indiqué pour sa part il y a quelques jours, à l'occasion d'une apparition sur CBS ('Face the Nation'), que les vaccinations de rappel aux États-Unis allaient probablement débuter avec le vaccin de Pfizer / BioNTech contre le Covid-19 (Comirnaty pour les intimes). Le conseiller médical en chef de la Maison blanche avait déclaré que les injections de rappel de Moderna pourraient ne pas être prêtes d'ici au 20 septembre, date à laquelle l'administration Biden a prévu de déployer les injections supplémentaires (une fois qu'elles auront reçu l'approbation réglementaire). Fauci a déclaré que le retard serait de deux semaines au plus, notant des données encore insuffisantes de Moderna sur la sécurité et l'efficacité. Les boosters Pfizer seront probablement prêts d'ici le 20 septembre, l'entreprise ayant déjà soumis ses données. Fauci a fait valoir que trois doses de vaccins à ARNm seraient probablement nécessaires pour offrir une protection complète, à la suite de données suggérant une efficacité décroissante au fil du temps.

Les valeurs

Oracle n'a pas convaincu hier soir par ses derniers comptes trimestriels. Le géant du software d'entreprise a même manqué le consensus de revenus, du fait notamment du ralentissement de la demande d'un produit cloud important. Sur le trimestre clos, les revenus se sont appréciés de 3,8% à 9,73 milliards de dollars, contre 9,77 milliards de consensus. Le bénéfice ajusté par action a été de 1,03$, contre 97 cents de consensus. Les revenus de services cloud et support de licences ont grimpé de 6% à 7,37 milliards de dollars, contre 7,4 milliards de consensus, sur ce trimestre clos fin août. Les ventes de l'application Fusion de gestion des finances corporate ont progressé de 32%, contre 46% de hausse sur le quatrième trimestre de l'exercice antérieur.

Le groupe d'Austin, Texas, se montre par ailleurs prudent sur le plan des perspectives. Safra Catz, la directrice générale du groupe, estime que les revenus sur le trimestre entamé progresseront de 3 à 5% en glissement annuel, globalement en ligne avec un consensus de 10,2 milliards de dollars représentant 4% de hausse. Le bénéfice ajusté par action sur le deuxième trimestre fiscal est attendu entre 1,09 et 1,13$, contre 1,09$ de consensus.

Amazon, le géant américain du commerce en ligne, vient de rehausser son salaire horaire moyen de départ à 18$. Par ailleurs, le groupe de Jeff Bezos, désormais dirigé par Andy Jassy, prévoit d'embaucher 125.000 personnes de plus aux États-Unis, emplois dédiés aux entrepôts et aux transports. Dans certaines régions, un bonus de 3.000$ à l'embauche est prévu, ainsi qu'un salaire horaire de départ atteignant 22,5$. Amazon comptait déjà parmi les rares détaillants en 2018 à avoir fixé un salaire horaire minimal de 15$. En mai, le groupe avait annoncé un salaire moyen porté à 17$ de l'heure.

Côté brokers, l'optimisme persiste sur le dossier Amazon. Goldman Sachs a entamé son suivi à l'achat en début de semaine. Ce mardi, Evercore ISI a rehaussé son cours-cible de 4.200 à 4.700$.

Intuit, éditeur américain des logiciels de fiscalité TurboTax et de comptabilité QuickBooks, a annoncé l'acquisition programmée du spécialiste du marketing Mailchimp pour environ 12 milliards de dollars en numéraire et en actions. L'opération renforce les positions d'Intuit, qui entend fournir de plus amples services aux petites et moyennes entreprises. Intuit avait renforcé auparavant son offre avec des services tels que Credit Karma, acquis l'an dernier. Le deal Mailchimp est la transaction la plus importante pour le groupe californien de Mountain View à ce jour. L'an dernier, Intuit avait déboursé 7,1 milliards pour Credit Karma.

Alphabet. Les autorités sud-coréennes ont infligé à Google une belle amende de 177 millions de dollars pour abus de position dominante sur le marché des systèmes d'exploitation mobiles. Ainsi, la Corée du Sud juge que Google a abusé de sa position en bloquant la personnalisation du système d'exploitation Android. La KFTC (Korea Fair Trade Commission), commission locale en charge des pratiques commerciales, a indiqué que les termes contractuels de Google avec les concepteurs d'appareils représentaient un abus de position dominante restreignant la concurrence sur le marché des OS. Google a précisé dans un communiqué son intention de faire appel.

Boeing revoit ses prévisions à la hausse pour le marché de l'aviation mondiale, des produits et services aérospatiaux et de Défense. Selon le 'Boeing Market Outlook' 2021, le marché adressable du groupe américain est estimé à 9.000 milliards de dollars sur la prochaine décennie, soit 5,9% de plus que prévu l'an passé lorsque la pandémie de coronavirus avait sapé la demande de voyages et de nouveaux avions. Sur le volet commercial, Boeing s'attend à ce que les avionneurs mondiaux livrent 19.000 avions d'une valeur de 3.200 Mds$ d'ici 2030, contre 18.350 appareils estimés il y a un an.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/09/2021

Affluent Medical, medtech française spécialisée dans le développement international et l'industrialisation de prothèses médicales innovantes, à un...

Publié le 16/09/2021

Le Conseil d'Administration de Delta Plus Group a décidé le 3 septembre 2021 de soumettre à l'Assemblée Générale mixte des actionnaires du 15 octobre...

Publié le 16/09/2021

Le chiffre d'affaires du Groupe au 1er semestre 2021 s'établit à 15,9 ME, une hausse de 34% par rapport au S1 2020 sous le double effet de...

Publié le 16/09/2021

Après un premier semestre (juin à décembre 2020) négativement impacté par la crise sanitaire, Agripower a observé, comme anticipé, un net redressement...

Publié le 16/09/2021

OSE Immunotherapeutics SA annonce la présentation(1) de nouvelles données prometteuses de l'inhibiteur de SIRPα BI 765063, issues de l'escalade de...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne