Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 703.22 PTS
-1.39 %
5 705.50
-1.28 %
SBF 120 PTS
4 509.46
-1.38 %
DAX PTS
13 786.29
-0.67 %
Dow Jones PTS
30 932.37
-1.5 %
12 909.44
+0.63 %
1.207
-0.01 %

Wall Street progresse avant l'investiture de Biden

| Boursier | 363 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine est bien orientée avant l'investiture du 46ème président américain, Joe Biden, et au lendemain d'une intervention de sa Secrétaire...

Wall Street progresse avant l'investiture de Biden
Credits Reuters

La cote américaine est bien orientée avant l'investiture du 46ème président américain, Joe Biden, et au lendemain d'une intervention de sa Secrétaire au Trésor, Janet Yellen, qui a plutôt rassuré. Le DJIA gagne 0,3% avant bourse, le S&P 500 0,5% et le Nasdaq 0,8% avec Netflix. Le baril de brut WTI prend 1% sur le Nymex à 53,5$. L'once d'or se stabilise à 1.841$. L'indice dollar évolue peu face à un panier de devises.

Dans l'actualité économique ce mercredi, l'indice du marché immobilier américain de la National Association of Home Builders pour le mois de janvier sera connu à 16 heures (consensus 86).

Le grand rendez-vous de la journée est toutefois l'investiture de Biden, qui vient de confirmer l'arrêt de la construction du mur à la frontière mexicaine et le retour des USA dans l'Organisation mondiale de la Santé. En outre, le nouveau président américain va faire annuler le décret migratoire touchant les pays musulmans. Au total, une quinzaine d'actions sont au programme dès l'entrée en fonctions de Biden, qui avait en outre dévoilé la semaine dernière son projet de plan économique de 1.900 milliards de dollars face à la crise sanitaire. Il reviendra donc dès son arrivée à la Maison blanche sur plusieurs mesures de Trump, avec également un retour des États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat.

Sur le front sanitaire, alors que le nombre de morts liés au nouveau coronavirus vient de franchir la barre des 400.000 aux USA, Biden va déjà signer un décret obligeant au port du masque dans les bâtiments fédéraux. Il entend aussi parvenir à faire vacciner 100 millions d'Américains dans ses 100 premiers jours en poste.

Le vaccin covid de Pfizer / BioNTech serait toutefois en mesure de protéger contre le variant britannique plus contagieux du coronavirus, selon les résultats de tests en laboratoire. Ces résultats basés sur des analyses de sang s'appuient sur des examens plus avancés que ceux réalisés récemment par l'Américain. Pfizer avait annoncé il y a deux semaines qu'une étude menée avec l'université du Texas avait démontré que son vaccin était efficace contre la mutation N501Y des variants du virus identifiés au Royaume-Uni et en Afrique du Sud.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort maintenant à plus de 96 millions, dont 24,2 millions aux USA. L'épidémie a fait 2,06 millions de morts dans le monde depuis son apparition, dont 401.730 recensés sur le sol américain.

Quoi qu'il en soit, les marchés préfèrent pour l'heure miser sur la relance américaine, budgétaire et monétaire. Yellen a confirmé d'ailleurs hier qu'il fallait "frapper fort" pour soutenir la première économie mondiale.

Biden prêtera serment ce mercredi à Washington dans ce contexte incertain, en l'absence par ailleurs du président sortant Donald Trump, accusé d'avoir galvanisé les foules peu avant les tristes événements du Capitole, et suspendu des principaux réseaux sociaux américains.

La situation sanitaire demeure toutefois extrêmement préoccupante, malgré le déploiement plus rapide des vaccins. En effet, les préoccupations portent sur les nouveaux variants du virus, ainsi que sa réapparition en Chine où les contrôles sont renforcés à Pékin.

Netflix sera surveillé ce jour, après avoir annoncé hier soir que le nombre de ses abonnés payants avait franchi le cap des 200 millions dans le monde, grâce aux confinements et malgré la concurrence naissante de Disney+. Le géant du streaming affirme qu'il n'aura plus besoin d'investissements extérieurs pour financer sa croissance. General Motors était pour sa part la vedette de la soirée hier à Wall Street, sur l'annonce d'un accord avec Microsoft pour la commercialisation de véhicules autonomes.

Les publications d'entreprises sont encore nombreuses ce mercredi, en pleine période des trimestriels. Alcoa, United Airlines, Bank of New York Mellon, US Bancorp, Procter & Gamble, Fastenal, UnitedHealth et Morgan Stanley seront de la partie.

Les valeurs

Netflix a dépassé les 200 millions d'abonnés payants dans le monde à la fin 2020, surpassant les attentes des analystes financiers. Le géant américain du streaming a ainsi annoncé mardi soir après la clôture de Wall Street avoir ajouté 8,5 millions de nouveaux abonnés au 4e trimestre 2020, un nombre en nette accélération par rapport au 3e trimestre (+2,2 millions). Le nombre d'abonnés a ainsi bondi de 36,6 millions en 2020 (dont +25,9 millions au 1er semestre) pour atteindre 203,7 millions fin décembre. Alors que la crise du coronavirus continue de limiter les sorties et les spectacles, les nouveaux abonnés ont afflué au 4e trimestre malgré la hausse des prix des abonnements aux Etats-Unis et au Canada.

Le bénéfice net de Netflix a atteint 542 millions de dollars, soit 1,19$ par action, au 4e trimestre contre 1,30$ par action au 4e trimestre 2019. Il est inférieur au bpa de 1,36$ attendu par le consensus FactSet. Les revenus ont bondi de 21% pour atteindre 6,64 milliards de dollars contre 5,47 Mds$ un an plus tôt, un peu au-dessus du consensus, qui s'attendait à 6,6 Mds$.

Les investisseurs ont apprécié les commentaires de la direction sur le flux de trésorerie disponible qui est désormais proche de devenir durablement positif, après des années où les dépenses liées à la production de contenus avaient pesé lourd. "Nous pensons être très proches d'un free cash flow durablement positif. Il sera proche de l'équilibre en 2021, contre des estimations précédentes de -1 Md$", a ainsi indiqué la direction dans une lettre aux actionnaires publiée mardi.

Procter & Gamble, le géant américain des produits de consommation, a aisément dépassé les attentes de marché pour le trimestre clos. Le groupe a ainsi réalisé sur la période des revenus de 19,75 milliards de dollars, contre 19,2 milliards de consensus. Le bénéfice ajusté par action a représenté 1,64$ contre 1,51$ de consensus. Le groupe dope par ailleurs sa guidance annuelle de bpa ajusté 2021 et vise désormais une croissance bénéficiaire de 8 à 10%. Sur le trimestre clos, les revenus se sont améliorés de 8%, avec une croissance organique équivalente. Le bpa dilué net a été de 1,47$, en hausse de 4%, alors que le bpa ajusté a augmenté de 15%. Sur l'exercice 2021, la croissance des ventes est désormais attendue entre 5 et 6%, avec une progression organique comparable. P&G entend restituer enfin environ 18 milliards de dollars de cash aux actionnaires en 2021.

UnitedHealth a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal des bénéfices supérieurs aux attentes, confirmant dans la foulée ses prévisions annuelles 2021. Pour le trimestre clos fin décembre, le bénéfice ajusté par action a représenté 2,52$, en croissance de 35% en glissement annuel et supérieur de 11 cents au consensus. Les revenus de la firme se sont améliorés de 8% à 65,5 milliards de dollars. Pour l'exercice entamé, le groupe maintient sa guidance antérieure de bénéfice ajusté allant de 17,75 à 18,25$ par titre, pour des revenus allant de 277 à 280 milliards de dollars qui représenteraient une croissance voisine de 9%. Sur l'exercice clos, les revenus ont totalisé 257 milliards de dollars, en hausse de 6%, pour un bénéfice ajusté par action de 16,88$.

Bank of New York Mellon a réalisé au quatrième trimestre fiscal un bénéfice ajusté par action de 96 cents, à comparer à un consensus de marché de 91 cents. Les revenus trimestriels ont totalisé 3,9 milliards de dollars en non-GAAP, contre 3,84 milliards de consensus. Todd Gibbons, CEO de la banque, estime que l'établissement a terminé l'exercice avec un levier sur sa franchise clé. Pour le trimestre comparable de l'an dernier, Bank of New York Mellon avait dégagé un bpa ajusté de 98 cents et des revenus totalisant près de 4 milliards de dollars.

US Bancorp a annoncé au titre de son quatrième trimestre fiscal un bénéfice ajusté par action de 95 cents, en ligne avec les attentes. La provision pour pertes de crédit a été inférieure aux attentes à 441 millions de dollars. Les revenus sont ressortis également proches du consensus de marché à 5,8 milliards de dollars.

Morgan Stanley a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal un bénéfice net de 3,4 milliards de dollars et 1,81$ par action, contre 2,2 milliards et 1,30$ par titre un an auparavant. Les revenus trimestriels se sont fortement améliorés à 13,6 milliards de dollars, contre 10,9 milliards sur la période comparable de l'an dernier. Le consensus FactSet était de 1,3$ de bpa et 11,6 milliards de recettes. Sur le trimestre clos, les revenus de banque d'investissement ont grimpé de 46% à plus de 7 milliards de dollars.

Alibaba remonte à Wall Street ce jour. Jack Ma, fondateur du géant chinois du e-commerce, est en effet apparu mercredi avec une centaine d'enseignants de zones rurales de la Chine dans une vidéo diffusée en direct, ce qui constitue un soulagement puisqu'il s'agit de la première apparition publique du milliardaire depuis octobre dernier. Il avait alors critiqué le régime chinois, avant de ne plus donner signe de vie...

Pfizer / BioNTech. Leur vaccin contre le Covid-19 semble protéger contre le variant britannique, selon les résultats publiés mercredi d'une étude menée notamment par le couple fondateur de l'Allemand BioNTech.

Walt Disney indique que ses cadres supérieurs dont le président Bob Iger ne toucheront pas de bonus au titre de l'année passée.

Alphabet. YouTube, propriété de Google, prolonge d'une semaine au moins l'interdiction visant la chaîne du président américain sortant Donald Trump.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/02/2021

Le chiffre d'affaires 2019/2020 de Televerbier s'est établi à 49,4 MCHF (46,2 ME), en diminution de 13,3% par rapport à l'exercice précédent...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe Bel annonce un Chiffre d'affaires annuel de 3...

Publié le 26/02/2021

Bic annonce la finalisation de la cession de PIMACO, son activité d'étiquettes adhésives au Brésil, à Grupo CCRR pour un montant de 40 millions de...

Publié le 26/02/2021

Le Groupe Hiolle Industries a prouvé au cours de l'exercice 2020 sa capacité à s'adapter et sa résilience face à une crise majeure...

Publié le 26/02/2021

L'Union Financière de France a publié un Produit Net Bancaire de 179,1 millions d'euros, en baisse de 11% sur l'année après un repli de 18% au premier semestre 2020. Le résultat d'exploitation a…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne