5 525.53 PTS
-0.18 %
5 520.5
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 415.78
-0.27 %
DAX PTS
13 539.37
-0.15 %
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.00 %
Nikkei PTS
23 940.78
-0.76 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street proche de l'équilibre, après les 'stats'

| Boursier | 388 | Aucun vote sur cette news

Wall Street n'affiche pas d'évolution majeure ce jeudi, le S&P500 demeurant pratiquement inchangé à 2...

Wall Street proche de l'équilibre, après les 'stats'

Wall Street n'affiche pas d'évolution majeure ce jeudi, le S&P500 demeurant pratiquement inchangé à 2.684 pts, après une solide progression de 20% sur l'année 2017. Le DJIA se laisse tenter par une modeste hausse de 0,21% à 24.827 pts. Le Nasdaq, pour finir, grappille 0,05% à 6.943 pts. Le repli du billet vert, au plus bas de quatre semaines, soutient la tendance.

Les matières premières sont par ailleurs assez bien orientées. Alors que le pétrole demeure sur ses meilleurs niveaux en deux ans et demi, le cuivre, l'argent et l'or profitent de la tendance et s'offrent de nouveaux gains. Le cuivre rejoint ses meilleurs niveaux en quatre ans.

Le Département US au Travail a annoncé des inscriptions hebdomadaires nouvelles au chômage stables pour la semaine passée, à 245.000. Le consensus tablait sur 240.000. La moyenne à quatre semaines atteint 237.750 pour la période terminant le 23 décembre. Un chiffre en hausse de 1.750 par rapport à la semaine antérieure.

D'après le rapport gouvernemental du jour aux États-Unis, le déficit du commerce international de biens pour le mois de novembre 2017 est ressorti à 69,7 milliards de dollars, contre 67,7 Mds$ de consensus de place et 68,1 Mds$ pour la lecture révisée du mois antérieur.

L'indice manufacturier régional PMI de Chicago a largement dépassé les attentes au mois de décembre 2017, ressortant à 67,6, contre un consensus de 62,5 et un niveau de 63,9 un mois auparavant. Le PMI de Chicago termine donc l'année en beauté, ressortant même au plus haut de six ans et demi en décembre. Les commandes nouvelles s'affichent au meilleur niveau en trois ans et demi, alors que la composante production atteint un sommet de... 34 ans.

Pour finir, le rapport hebdomadaire du Département américain à l'énergie concernant les stocks pétroliers domestiques, pour la semaine close au 22 décembre, sera communiqué à 17 heures (consensus -3,9 millions de barils pour les stocks de brut, en comparaison de la semaine antérieure).

LES VALEURS

Tesla (stable) a cédé prudemment 1,8% hier soir sur la cote américaine, du fait des difficultés de son 'Model 3' grand public, qui peine décidément à décoller. KeyBanc a largement réduit ses anticipations concernant le Model 3. Pour le quatrième trimestre 2017, la firme anticipe désormais les livraisons d'environ 5.000 véhicules, contre 15.000 auparavant. Les analystes de KeyBanc pensent que Tesla devrait communiquer sur le sujet en début de semaine prochaine. Les spécialistes semblent assez bien renseignés, puisqu'ils ont interrogé des commerciaux de 18 magasins Tesla aux USA.

Tesla serait donc loin du compte, puisque le groupe d'Elon Musk anticipait une montée en puissance de la production de Model 3 à 5.000 véhicules par semaine en 2017 puis 10.000 par semaine en 2018. Il reste encore quelques trimestres avant le verdict concernant la marge brute du modèle, mais la firme de recherche estime aussi que Tesla décevra de ce point de vue.

Apple (+1%). Les avis prudents se succèdent sur le dossier du groupe à la pomme. Wells Fargo Securities confirme aujourd'hui sa recommandation à 'performance de marché' sur Apple, et n'attend pas d'étincelles concernant les ventes d'iPhones, du fait notamment de données mitigées concernant la Chine. Wells n'anticipe qu'une maigre croissance des ventes d'iPhones sur le trimestre de décembre. L'objectif de cours du courtier est fixé à 195$, ce qui offre toutefois encore un léger potentiel.

JB Hunt Transport (-2%) souffre quelque peu ce jour à Wall Street, le fournisseur de services logistiques ayant livré des estimations de bénéfices inférieures aux attentes de marché pour le trimestre en cours. Pour le quatrième trimestre fiscal, le groupe de l'Arkansas table donc désormais sur un bénéfice par action allant de 77 à 82 cents, contre un consensus de 1,02$. Les revenus sont anticipés entre 1,9 et 2 Mds$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2018

Tous les indicateurs bien orientés

Publié le 24/01/2018

Le titre est soutenu par une oblique haussière en place depuis les points bas d'octobre dernier. Il s'est extrait d'une zone de consolidation formée entre début décembre 2017 et le 22 janvier…

Publié le 24/01/2018

La mise au point d'EuropaCorp ne semble pas avoir rassuré les opérateurs au regard de l'évolution du titre ce matin (-3,2% à 1,5 euros)...

Publié le 24/01/2018

l'analyste reste positif...

Publié le 24/01/2018

Les cotations sont gelées depuis l'ouverture...

CONTENUS SPONSORISÉS