5 420.58 PTS
+1.33 %
5 415.5
+1.38 %
SBF 120 PTS
4 324.40
+1.35 %
DAX PTS
13 312.30
+1.59 %
Dowjones PTS
24 792.20
+0.57 %
6 513.27
+0.73 %
Nikkei PTS
22 901.77
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street : Powell propulse les indices au sommet !

| Boursier | 316 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA gagne actuellement 0,67% à 23.739 pts, le Nasdaq avance de 0,24% à 6.895 pts, et le S&P500 prend 0,61% à 2.617 pts...

Wall Street : Powell propulse les indices au sommet !
Credits Carlos Barria / Reuters

Wall Street s'affiche en forte progression ce mardi soir à trois heures de la clôture, sur de nouveaux sommets pour les trois principaux indices ! Les investisseurs semblent rassurés par le discours, sans mauvaise surprise de Jerome Powell, futur président de la Fed, devant le Sénat. Sur le front macroéconomique, les indicateurs du jour font notamment ressortir un indice de confiance des consommateurs solide. Le DJIA gagne actuellement 0,67% à 23.739 pts, le Nasdaq avance de 0,24% à 6.895 pts, et le S&P500 prend 0,61% à 2.617 pts.

Jerome Powell, le futur président de la Fed, est entendu aujourd'hui par le Comité du Sénat pour la banque, le logement et les affaires urbaines, plus communément appelé Comité bancaire du Sénat. Powell entend faire tout son possible pour atteindre les objectifs de la Fed (maximiser l'emploi et maintenir l'inflation stable), tout en préservant son indépendance. Il semble globalement vouloir poursuivre sur la voie tracée par ses prédécesseurs, affichant par ailleurs son voeu de transparence et de fiabilité. Le discours de Powell montre qu'il ne souhaite pas opérer de changement majeur, et que la structure actuelle des délibérations et du 'reporting' monétaire lui conviennent pleinement. Le probable futur patron de la Fed insiste aussi sur le rôle de la Banque en tant que garant de la stabilité et de l'efficience du système financier. Néanmoins, tout en préservant les réformes essentielles, Powell désire alléger quelque peu le fardeau des régulations bancaires...

La deuxième estimation du PIB américain du troisième trimestre sera dévoilée par le gouvernement US demain, mercredi 29 novembre, à 14h30 (heure française). Le consensus de place est logé à +3,3%, alors que la première estimation était ressortie à +3%. Pour mémoire, la croissance américaine du second trimestre 2017, en lecture finale, s'élevait à +3,1%. L'indice de prix rattaché au PIB est quant à lui attendu à +2,2% en seconde lecture, inchangé par rapport à la première estimation. Enfin, la composante de consommation réelle des ménages est anticipée à +2,5%, contre +2,4% en première lecture.

Dans l'actualité économique américaine ce mardi, la balance du commerce international de biens pour le mois d'octobre 2017 est ressortie déficitaire de 68,3 Mds$, contre un consensus de -65 Mds$.

Les deux indicateurs des prix américains de l'immobilier dévoilés ce mardi ressortent quelque peu contradictoires. L'indice de la Federal Housing Finance Agency - FHFA concernant les prix des logements aux États-Unis pour le mois de septembre 2017 est ressorti en augmentation de 0,3% en comparaison du mois antérieur, contre +0,6% de consensus. En glissement annuel, l'indice FHFA grimpe de 6,3%, mais ressort donc inférieur aux attentes.

L'indice S&P Case-Shiller du mois de septembre a en revanche progressé de 0,5% (indice 20-City), en comparaison du mois antérieur et après ajustements saisonniers, ce qui ressort supérieur au consensus de place (+0,4%). L'indice 20-City hors ajustements saisonniers a grimpé de 0,4% en comparaison du mois précédent, en ligne avec le consensus. Cet indice 'non-ajusté' augmente de +6,2% en glissement annuel.

L'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois de novembre 2017, mesuré par le Conference Board, est ressorti à 129,5 contre 125 de consensus. La lecture révisée du mois d'octobre s'établissait à 126,2.

L'indice manufacturier régional de la Fed de Richmond pour le mois de novembre 2017 est ressorti très nettement supérieur aux attentes, à +30, contre un consensus de place de +15 et un niveau de +12 un mois auparavant. L'indicateur traduit une très forte accélération de la croissance de l'industrie manufacturière dans la région considérée.

Les opérateurs restent par ailleurs attentifs aux développements concernant le projet de réforme fiscale aux États-Unis. Le Sénat devrait voter jeudi sur le sujet. Les Républicains espèrent valider la nouvelle législation avant la fin de l'année.

LES VALEURS

Emerson Electric (+3%). Le groupe a retiré son offre d'acquisition de Rockwell Automation (+2%), son concurrent ayant repoussé par deux fois ses avances. Emerson se dit déçu que le conseil d'administration de Rockwell ait refusé de discuter de la possible combinaison des deux groupes. Emerson réconfortera ses actionnaires en accélérant ses rachats d'actions. Le groupe entend racheter jusqu'à 1 Md$ de titres dans les 12 prochains mois. La dernière offre d'Emerson sur Rockwell atteignait 29 Mds$, 225$ par titre.

Buffalo Wild Wings (+6%). Roark Capital Group a accepté de racheter la chaîne de restauration Buffalo Wild Wings pour un montant voisin de 2,4 Mds$ (hors dette assumée). La firme de private equity détient déjà les chaînes Arby's et Cinnabon. Roark veut croquer Buffalo pour 157$ par titre. L'offre initiale d'acquisition était chiffrée à 150$ par action.

UnitedHealth (+1%) a mis à jour ses estimations pour l'exercice 2018. D'après les perspectives délivrées, le groupe envisage sur la période une croissance bénéficiaire allant de 5,5 à 8,5%. L'assureur-santé a livré ces estimations à l'occasion de sa réunion d'investisseurs du jour.

Hormel (stable), le groupe alimentaire américain, a annoncé la finalisation de l'acquisition de Columbus Manufacturing. Hormel en profite pour doper ses anticipations financières annuelles 2018. Les nouvelles prévisions fournies par Hormel Foods sont supérieures aux attentes de marché.

Nike (stable). HSBC se montre prudent sur le dossier du géant américain des chaussures et accessoires de sport. Ainsi, le broker dégrade la valeur d''achat' à 'conserver'. D'après HSBC, la valorisation actuelle de Nike n'est pas si attractive, au regard de la croissance affichée et aux niveaux actuels se cours.

Thor Industries (+13%), l'un des géants américains des véhicules de loisirs, a annoncé pour le trimestre clos un bénéfice par action de 2,43$, alors que le consensus pour la période n'était que de 1,84$ par titre. Les revenus du groupe ont également dépassé les prévisions d'analystes.

Microsoft (+1%) a conclu avec l'Allemand SAP un bel accord destiné à renforcer l'usage de leurs solutions et services 'cloud' (dans le nuage) respectifs.

Amazon (stable). Goldman Sachs perçoit encore un potentiel de 20% sur la valeur Amazon l'année prochaine. Le broker a confirmé ainsi son conseil d'achat et porte son objectif de cours à 1.450$ à 12 mois. Goldman juge que la valeur devrait profiter du rythme rapide d'innovation du groupe et de sa flexibilité en termes de prix. Goldman Sachs attend par ailleurs quelques annonces notables à l'occasion de la conférence annuelle 're:Invent' d'Amazon, qui se tient cette semaine à Las Vegas. Amazon profite souvent de cet événement pour dévoiler des nouveautés ou des partenariats.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Montée en puissance du procédé de production de Deinove et sélection de la SAS Pivert comme partenaire pour assurer la mise à l'échelle industrielle du procédé de fermentation...

Publié le 18/12/2017

Un voyage immersif unique à chaque trajet grâce à l'intégration des données de navigation en temps réel...

Publié le 18/12/2017

La décision même de privatiser ADP n'est pas prise, a indiqué une source gouvernementale à l'agence 'Reuters'.

Publié le 18/12/2017

En 2017, Cibox a renforcé ses positions sur ses marchés stratégiques

Publié le 18/12/2017

  Paris, le 18 décembre 2017, 20h   Transfert du contrat de liquidité de la société KEPLER CHEUVREUX à PORTZAMPARC Société de Bourse     AdUX (Code ISIN : FR0012821890…

CONTENUS SPONSORISÉS