Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 712.48 PTS
+0.08 %
6 711.0
+0.18 %
SBF 120 PTS
5 151.27
+0.07 %
DAX PTS
14 541.38
+0.01 %
Dow Jones PTS
34 347.03
+0.45 %
11 756.03
-0.7 %
1.038
-0.13 %

Wall Street poursuit son rebond après les 'stats'

| Boursier | 854 | Aucun vote sur cette news

Après un gros rebond hier mardi (+1,6% sur le DJIA et +2,4% pour le Nasdaq), la cote américaine pointe encore dans le vert ce mercredi avec un DJIA...

Wall Street poursuit son rebond après les 'stats'
Credits Reuters

Après un gros rebond hier mardi (+1,6% sur le DJIA et +2,4% pour le Nasdaq), la cote américaine pointe encore dans le vert ce mercredi avec un DJIA qui gagne 0,65% à 35.720 pts et le S&P 500 (+0,63% à 4.679 pts), alors que le Nasdaq avance de 0,70% à 15.450 pts.

ECO ET DEVISES

Très attendue ce mercredi, la nouvelle estimation du PIB américain du troisième trimestre a fait part d'une révision en hausse : Ainsi, pour l'évaluation finale fournie ce jour, le gouvernement US fait état d'une croissance au rythme de 2,3%, contre 2,1% de consensus et 2,1% pour la précédente lecture. Les dépenses personnelles de consommation du troisième trimestre, en lecture finale, se sont appréciées sur un rythme de 2%, contre 1,7% de consensus et 1,7% pour l'estimation antérieure.

L'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago pour le mois de novembre, qui vient lui aussi d'être dévoilé, s'est établi à 0,37, contre 0,75 pour la lecture révisée du mois précédent.
L'indice de confiance des consommateurs américains du Conference Board pour le mois de décembre est ressorti à 115,8, contre 110,7 de consensus et 111,9 pour sa lecture révisée de novembre.

Les reventes de logements existants aux USA pour novembre, qui viennent également d'être publiées, se sont établies en croissance de 1,9% par rapport à octobre, sur un rythme de 6,46 millions, contre 6,51 millions de consensus et 6,34 millions un mois auparavant. En glissement annuel, ces reventes augmentent de près de 14%.

D'après le Département américain à l'Energie, les stocks domestiques de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 4,7 millions de barils sur la semaine close au 17 décembre à 423,6 mb. Le consensus tablait sur un repli limité à 2,5 mb. En revanche, les stocks d'essence ont augmenté de 5,5 millions de barils, alors que les stocks de produits distillés ont progressé de 0,4 million de barils. Le baril de brut WTI remonte sur les 72$ ce soir.

A l'occasion de l'intervention du président Biden hier soir au sujet de la pandémie de Covid-19, ce dernier a insisté sur le fait que la situation différait grandement de celle de mars 2020, confirmant les affirmations répétées de la Maison Blanche selon lesquelles elle ne reviendrait pas aux confinements... Joe Biden a également souligné la nécessité de garder les écoles ouvertes. Il a de nouveau plaidé pour que les Américains se fassent vacciner, notant que ceux qui n'ont pas été complètement vaccinés ont de bonnes raisons de s'inquiéter pour Omicron, tandis que les cas chez les vaccinés sembleraient bénins. Le gouvernement fédéral achètera 500 millions de tests rapides à domicile supplémentaires, avec des livraisons gratuites à partir de janvier. Il déploiera également du personnel médical fédéral dans des hôpitaux débordés cet hiver.

Omicron représente plus de 73% des cas enregistrés de covid aux USA entre le 12 et le 18 décembre, contre près de 27% pour le Delta. Sur la période, le nombre des hospitalisations a augmenté de 14%... Du côté des laboratoires, alors que Moderna et Pfizer travaillaient déjà sur un vaccin spécifique au variant, AstraZeneca et l'Université d'Oxford sont désormais de la partie et viennent d'entamer leurs recherches sur le sujet.
L'euro remonte sur les 1,1330/$ entre banques.

LES VALEURS

Tesla (+5,7%). Elon Musk a cédé encore des actions Tesla et a affirmé avoir désormais cédé assez de titres pour satisfaire à son objectif de cession de 10% de sa participation. Le milliardaire a vendu encore pratiquement 600.000 titres et exercé des options portant sur 2 millions d'actions supplémentaires. Dans une interview, Musk en profite également pour critiquer vivement la 'surtaxation' californienne, alors que Tesla vient de transférer son siège social au Texas. Le leader de Tesla et SpaceX a donc écoulé 583.611 titres supplémentaires du constructeur de voitures électriques, portant le total des ventes à 13,5 millions d'actions, soit environ 80% de l'objectif des 10% résultant de son récent sondage Twitter, pour 14 milliards de dollars. "J'ai vendu suffisamment d'actions pour atteindre environ 10%, plus les exercices d'options", a indiqué Musk dans une interview relayée par le site internet satirique Babylon Bee.
L'homme d'affaires a précisé qu'il devait exercer des options d'achat d'actions expirant l'année prochaine "quoi qu'il arrive". Il a également ajouté qu'il avait vendu un "stock supplémentaire" pour atteindre près de 10% de sa participation. Sur les 13,5 millions d'actions vendues, 8,06 millions ont été cédées pour payer les impôts liés à l'exercice des options. Musk a par ailleurs déclaré dimanche sur Twitter qu'il paierait plus de 11 milliards de dollars d'impôts cette année.

Apple (+0,8%). Citigroup vient de relever son objectif de cours sur la valeur du géant technologique américain. L'agence de notation Moody's avait quant à elle revu hier à 'AAA' sa notation de crédit de long terme du groupe à la pomme, citant sa liquidité exceptionnelle et la qualité de ses résultats financiers. Moody's accorde donc au groupe de Tim Cook sa note maximale de crédit, assortie d'une perspective stable. Moody's évoque le levier opérationnel du groupe, sa base installée de produits et d'utilisateurs, et la fidélité de ses clients. Le positionnement haut de gamme du groupe constitue également un atout. Citi, quant à lui, porte son cours-cible à 200$ et maintient son conseil acheteur sur Apple.

Amazon (stable), Meta (stable) et plusieurs autres géants technologiques américains, dont notamment Twitter (-1,2%) ou Pinterest (+0,7%), ont confirmé hier qu'ils n'allaient pas être présents au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, salon majeur de l'électronique programmé du 5 au 8 janvier, du fait de la situation sanitaire et du nouveau variant Omicron du Covid-19.
"En raison de l'augmentation du nombre de cas de Covid à travers le pays au cours de la semaine dernière, nous avons décidé d'annuler notre présence en personne au CES le mois prochain", a déclaré Twitter dans un communiqué. "Nous continuerons de surveiller activement la situation au cours de la nouvelle année et de trouver d'autres opportunités de nous connecter avec nos clients et partenaires".
Meta, anciennement connu sous le nom de Facebook, a également opté pour la prudence. "Par prudence et attention pour nos employés, nous n'assisterons pas physiquement au CES en raison de l'évolution des problèmes de santé publique liés au Covid-19", a déclaré Meta. L'entreprise étudie une participation virtuelle... On n'en attendait pas moins de Meta, qui mise sur les mondes virtuels via le métavers.
Amazon et sa filiale de maison intelligente Ring ont fait de même. Le géant de la vente au détail et de la technologie a déclaré qu'en raison de l'évolution rapide de la situation et de l'incertitude entourant Omicron, "nous n'aurons plus de présence sur place au CES".

CarMax (-5,5%), détaillant américain en voitures d'occasion, a dépassé les estimations de profits pour le troisième trimestre, avec des bénéfices et des revenus stimulés par une forte demande dans un contexte de pénurie. La société a affiché un bénéfice net de 269,4 millions de dollars, ou 1,63$ par action, pour le trimestre, contre 235,3 millions de dollars, 1,42$ par titre, un an plus tôt. Les revenus ont bondi, sur un record de 8,528 milliards de dollars, contre 5,185 milliards de dollars il y a un an. Le consensus FactSet était de 1,45$ de bpa et 7,378 milliards de dollars de chiffre d'affaires.

BlackBerry (+0,7%), la star déchue des assistants personnels, basée à Waterloo, Canada, et cotée à Wall Street, a battu mardi les estimations de marché au troisième trimestre, aidé par une demande soutenue pour ses produits de cybersécurité et d'Internet des objets. La demande de logiciels de cybersécurité a été robuste alors que de plus en plus d'entreprises et d'organisations gouvernementales migrent vers des solutions basées sur le cloud pour prendre en charge le travail à distance pendant la pandémie. BlackBerry a affiché des revenus de cybersécurité de 128 millions de dollars au troisième trimestre et prévoit qu'ils se situeront entre 125 et 135 millions de dollars au quatrième trimestre. Le groupe a déclaré un bénéfice net de 74 millions de dollars au troisième trimestre, contre une perte de 130 millions de dollars un an plus tôt. Hors éléments, la société a atteint le seuil de rentabilité par action, dépassant l'estimation moyenne des analystes d'une perte de 7 cents par action.
Les revenus totaux sont tombés à 184 millions de dollars pour le trimestre clos le 30 novembre, contre 218 millions de dollars un an plus tôt, mais ont dépassé les attentes moyennes des analystes (177 millions).

Cintas (-2,5%), spécialiste américain de la production d'uniformes, de matériel de sécurité et d'hygiène, a annoncé une révision en hausse de ses perspectives 2022, après un solide deuxième trimestre fiscal. Sur le T2 2022, clos fin novembre, le groupe a réalisé des revenus de 1,92 milliard de dollars, contre 1,76 milliard un an plus tôt. La croissance organique a été de 9,3%. Le bénéfice opérationnel s'est amélioré à 381 M$. Le bénéfice net a été de 295 M$, pour un bpa dilué de 2,76$. Le consensus était de 2,65$ de bpa trimestriel ajusté pour 1,9 milliard de dollars de facturations. Les revenus de l'exercice sont désormais anticipés entre 7,63 et 7,7 milliards de dollars. Le bpa est attendu entre 10,7 et 10,95$.

Intel (stable). Le groupe sud-coréen SK Hynix a obtenu le feu vert des autorités chinoises de concurrence pour l'acquisition de l'activité de puces mémoire NAND d'Intel pour un montant de 9 milliards de dollars.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Bourse Direct vous souhaite la bienvenue
et vous offre vos frais de courtage*

Découvrir l'offre

Valable jusqu'au 30 novembre
*Voir conditions

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 25/11/2022

Wall Street s'affiche hésitant ce vendredi, après sa pause de la veille pour Thanksgiving...

Publié le 25/11/2022

Wall Street s'affiche hésitant avant bourse ce vendredi, après sa pause de la veille pour Thanksgiving...

Publié le 23/11/2022

La cote américaine s'est affichée de nouveau en hausse mercredi, avec une performance particulière du Nasdaq, aidé par Tesla qui a profité d'une note...

Publié le 23/11/2022

La cote américaine s'affiche en hausse désormais ce mercredi, avec une performance particulière du Nasdaq, tiré par Tesla qui profite d'une note de...

Publié le 23/11/2022

La cote américaine s'affiche pratiquement stable avant bourse ce mercredi...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/11/2022

Cette dernière séance de la semaine s'est avérée sans réelle tendance...

Publié le 25/11/2022

10h00 en zone euroEvolution de la masse monétaire M3 en octobresource : AOF

Publié le 25/11/2022

Manchester United, dont l'action est cotée à Wall Street et bondit de plus de 20% à 22,61 dollars, pourrait changer de propriétaire, la famille Glazer qui est à la tête du club mancunien…

Publié le 25/11/2022

Aquila a publié pour son troisième trimestre un chiffre d'affaires de 7,79 millions d'euros, en augmentation de 8,5% en glissement annuel...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former et vous informer

Participez à nos webinaires et conférences sur la #Bourse et l'#Epargne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉


JE PARTICIPE