Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 303.81 PTS
-0.21 %
7 273.0
-0.25 %
SBF 120 PTS
5 562.18
-0.25 %
DAX PTS
15 952.42
-0.2 %
Dow Jones PTS
33 093.34
+1. %
14 298.41
+2.58 %
1.071
-0.14 %

Wall Street plombé par l'impasse sur le plafond de la dette

| Boursier | 333 | Aucun vote sur cette news

Wall Street est orienté dans le rouge ce mercredi, sous pression avec l'impasse des négociations sur le plafond de la dette américaine, les doutes sur...

Wall Street plombé par l'impasse sur le plafond de la dette
Credits Reuters

Wall Street est orienté dans le rouge ce mercredi, sous pression avec l'impasse des négociations sur le plafond de la dette américaine, les doutes sur la reprise chinoise et les chiffres décevants de l'inflation britannique. Le S&P 500 perd encore 0,88% à 4.109 pts, le Dow Jones 0,70% à 32.823 pts et le Nasdaq 1,07% à 12.426 pts. Sur le Nymex, le baril de brut WTI avance de 2,1% à 74,4$. L'once d'or consolide de 0,2% à 1.972$. L'indice dollar gagne 0,3% face à un panier de devises. Rappelons que le Nasdaq a corrigé hier soir de 1,26% et le Dow Jones de 0,69%.

L'impasse du plafond de la dette américaine reste un vent contraire majeur pour les marchés américains. Les deux parties n'ont pas encore fait de progrès significatifs malgré des pourparlers qualifiés de "productifs". Les pourparlers au niveau du personnel se poursuivront, mais des divergences fondamentales subsistent sur les plafonds de dépenses proposés. Le consensus demeure pour un accord à court terme, mais avec le temps qui s'écoule avant la fameuse 'date X' du plafond de la dette, les bons du Trésor arrivant à échéance début juin matérialisent un plus grand risque de défaut...

Janet Yellen, Secrétaire au Trésor, a livré d'ailleurs un nouvel avertissement ce jour en indiquant qu'il était "hautement probable", faute d'accord, que les États-Unis manquent de la trésorerie suffisante début juin. Elle assure également que Biden a proposé des changements qui se traduiraient par une réduction... de 1.000 milliards de dollars des déficits. Yellen ajoute qu'elle observe de la tension sur les marchés financiers du fait de cette situation de blocage...

Les négociations se sont poursuivies hier au Capitole, mais aucun accord n'a donc émergé et l'ampleur des progrès n'est pas claire, le président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, affirmant qu'il n'y avait pas encore d'accord et certains participants du GOP déplorant un manque de progrès - conformément à la mise en garde de McCarthy un peu plus tôt concernant la confusion entre "productif" et "progrès". Le gros point de friction a été la taille des plafonds de dépenses proposés et la question de savoir quels domaines de dépenses pourraient être exemptés. McCarthy a également souligné les lignes rouges du GOP selon lesquelles il n'y aurait pas de réduction des dépenses de défense ni de mesures d'augmentation des revenus. Les négociateurs semblent toujours viser un accord pour cette semaine afin de donner suffisamment de temps au Congrès pour débattre et adopter une législation avant la 'date X' du plafond de la dette. McCarthy a juré qu'il ne renoncera pas à la règle exigeant que la Chambre dispose de 72 heures pour l'examiner. Les marchés se montrent donc un peu plus nerveux désormais, même s'ils misent toujours sur la conclusion d'un accord. Certains stratèges estiment que la date X réelle pourrait par ailleurs être plus éloignée en juin.

Notons aussi que Garret Graves, représentant républicain et l'un des principaux négociateurs de McCarthy, a suggéré selon Bloomberg, quelques heures après la réunion du Capitole, que les deux parties étaient bien dans l'impasse malgré une grande proximité sur certaines questions.

En Europe, la mauvaise surprise du jour concerne la hausse de l'inflation au Royaume-Uni. Le taux global s'est relâché mais reste au-dessus du consensus et l'indice ajusté a accéléré au plus haut niveau depuis mars 1992. La hausse des prix à la consommation au Royaume-Uni a donc décéléré moins que prévu en avril et l'inflation de base s'est accélérée, ressortant au plus haut de 31 ans, ce qui met la pression sur la Banque d'Angleterre, la poussant à relever davantage son taux directeur. L'indice des prix est ressorti en hausse de 8,7% sur un an en avril, contre +10,1% en mars, selon l'Office national de la statistique. Le consensus FactSet était de 8,1%. L'inflation de base, excluant énergie, alimentaire, alcool et tabac, a atteint 6,8%, contre 6% de consensus factSet et 6,2% un mois avant.

L'indice de confiance des milieux d'affaires allemands compilé par l'Institut Ifo est retombé quant à lui en mai à 91,7, contre 93,4 le mois précédent (donnée révisée en baisse) et 93 de consensus. La composante évaluation actuelle a reculé à 94,8 points (94,5 de consensus FactSet) et la composante des attentes s'est établie à 88,6 points (91,7 de consensus).

Bloomberg rapporte par ailleurs que des responsables européens et américains envisagent de travailler en étroite collaboration pour faire face aux risques liés aux investissements dans des technologies sensibles dans des pays comme la Chine.

Les cours pétroliers accroissent leurs gains après l'annonce d'un plongeon des réserves de brut aux Etats-Unis la semaine passée. D'après le Département américain à l'Energie, les stocks domestiques de brut, hors réserve stratégique, ont chuté de 12,5 millions de barils lors de la semaine close le 19 mai à 455,2 mb. Le consensus tablait sur une baisse de 0,9 mb. Les stocks d'essence ont eux reculé de 2,1 mb (-0,7 mb attendu), et ceux de produits distillés ont diminué de 0,6 million de barils (+0,1 mb de consensus).

Les marchés suivront encore ce jour les Minutes de la dernière réunion FOMC, ainsi qu'une intervention du gouverneur de la Fed Christopher Waller.

Parmi les éléments positifs du moment, les résultats des entreprises ont été bons ou du moins meilleurs qu'attendu à Wall Street. Selon FactSet, les groupes du S&P 500 affichent les meilleurs résultats en comparaison des attentes du consensus depuis le quatrième trimestre 2021.

Dans l'actualité des entreprises à Wall Street ce jour, Analog Devices publie ses résultats avant bourse, tandis que Nvidia, Snowflake et Splunk publient après la clôture. Intuit, Palo Alto Networks, Agilent, VF Corp et Toll Brothers, annonçaient hier soir après la clôture.

Les valeurs

Palo Alto Networks (+8%), géant californien de la sécurité informatique, a dépassé les attentes pour son troisième trimestre fiscal. Le groupe a dévoilé hier soir un bénéfice ajusté par action de 1,1$, à comparer à un consensus de 0,92$ et un niveau de 0,60$ un an avant. Les revenus ont été de 1,72 milliard de dollars, contre 1,39 milliard un an plus tôt. Le groupe, qui compte parmi ses plus grands clients Accenture ou Salesforce, a donc profité de dépenses de cybersécurité résilientes. Il envisage désormais un bénéfice ajusté 2023 allant de 4,25 à 4,29$, soit une révision en forte hausse de la guidance. Palo Alto Networks a également rehaussé le bas de fourchette de sa guidance annuelle de revenus, envisageant désormais des revenus allant de 6,88 à 6,91 milliards de dollars.

Intuit (-6%), la firme américaine qui développe des solutions de gestion et de comptabilité à destination des petites entreprises, experts-comptables ou particuliers, perd du terrain à Wall Street. Pour le troisième trimestre fiscal, le bénéfice ajusté par action est ressorti à 8,92$, contre 8,45$ de consensus de marché. Le groupe aux solutions TurboTax et QuickBooks a affiché des revenus de 6,02 milliards de dollars sur cette période la plus représentative de son activité, en croissance de 7% en glissement annuel, ce qui ressort légèrement inférieur aux attentes. Le groupe se permet tout de même de livrer une guidance supérieure aux attentes pour le trimestre en cours et de relever ses prévisions annuelles. Pour le trimestre entamé, les revenus sont attendus en hausse de 9 à 10%. Le bénéfice annuel ajusté par action est désormais anticipé entre 14,2 et 14,25$, contre 13,81$ de consensus.

Agilent (-10%), géant américain des instruments de mesure et solutions scientifiques, dédiés notamment aux laboratoires et cliniques, recule à Wall Street. Hier soir, le groupe a publié pour son deuxième trimestre fiscal 2023 un bénéfice ajusté par action de 1,27$, en ligne avec le consensus de marché et à comparer à un niveau de 1,13$ un an avant. Les revenus trimestriels ont été de 1,72 milliard de dollars, près de 3% supérieurs au consensus, contre 1,61 milliard pour la période correspondante, l'an dernier. Le bénéfice net GAAP a été de 302 millions de dollars, tandis que le bénéfice net ajusté a atteint 377 millions de dollars, en croissance de 12% en glissement annuel. Pour l'exercice 2023, Agilent envisage des revenus allant de 6,93 à 7,03 milliards de dollars, en augmentation de 1,2% à 2,7%, avec une croissance organique de 3% à 4,5%. Le bpa ajusté sur la période est attendu entre 5,60 et 5,65$. Cette guidance est inférieure au consensus.

VF Corp (stable), la maison-mère de The North Face, Timberland, Vans ou Supreme, a annoncé pour son quatrième trimestre fiscal des revenus et profits supérieurs aux attentes. Sur le trimestre clos début avril 2023, le groupe a affiché des revenus de 2,74 milliards de dollars en repli de 3% (stables à changes constants), alors que son bénéfice ajusté par action a décliné de plus de moitié à 0,17$. Le consensus était de 0,14$ de bénéfice ajusté par action pour 2,73 milliards de dollars de revenus.

Toll Brothers (+2%), le promoteur immobilier américain, gagne du terrain à Wall Street, alors que le groupe a battu le consensus pour le deuxième trimestre fiscal. Le bénéfice ajusté par action a représenté 2,85$, contre 1,9$ de consensus de marché et 1,85$ un an avant. Le bénéfice net a atteint 320 millions de dollars contre 221 millions un an plus tôt. Les revenus ont été de 2,51 milliards, contre 2,28 milliards un an auparavant. La valeur du backlog des contrats à la fin de ce deuxième trimestre était de 8,4 milliards de dollars, en recul de 28% en comparaison de l'an dernier, avec 7.574 unités.

Analog Devices (-8%), l'un des acteurs américains majeurs des semi-conducteurs, a publié pour son deuxième trimestre fiscal 2023 des revenus de 3,26 milliards de dollars, en croissance de 10% en glissement annuel, avec des résultats historiques sur le segment industriel & automobile. Le cash flow opérationnel a été de 4,9 milliards de dollars, alors que le free cash flow a atteint 4 milliards de dollars sur douze mois glissants. Le bénéfice ajusté dilué par action a grimpé de 18% à 2,83$. Le consensus était de 2,75$ de bpa ajusté trimestriel pour 3,21 milliards de revenus. Néanmoins, les prévisions sont inférieures aux attentes. Pour le troisième trimestre 2023, le groupe prévoit des revenus de 3,10 milliards de dollars, plus ou moins 100 millions de dollars, et un bpa ajusté de 2,52$ - plus ou moins 0,10$.

Kohl's (+9%), la chaîne américaine de magasins, a rassuré ce mercredi à Wall Street en faisant état d'un bénéfice trimestriel inattendu de 14 millions de dollars et 13 cents par titre, stable en glissement annuel. Les ventes sur ce premier trimestre fiscal 2023 clos fin avril ont pourtant baissé de 3,3% à 3,4 milliards de dollars, avec une décroissance de 4,3% à comparable. Le bénéfice opérationnel a été de 98 millions de dollars, contre 82 millions un an auparavant. Les stocks ont été ramenés à 3,5 milliards de dollars, en retrait de 6% en glissement annuel. Le consensus sur la période était de 42 cents de perte par action pour 3,34 milliards de revenus. Pour l'exercice, le groupe envisage des revenus en recul de 2 à 4%, une marge opérationnelle voisine de 4%, et un bénéfice ajusté par action allant de 2,1 à 2,7$.

Abercrombie & Fitch (+26%) s'envole à Wall Street ce mercredi, alors que le groupe américain de prêt-à-porter vient de dévoiler un profit inattendu et de relever ses estimations annuelles de ventes. Le groupe a aussi réduit ses stocks de 20% à 448 millions de dollars sur le premier trimestre. Les ventes trimestrielles se sont appréciées de 3% à 836 millions de dollars, contre 814 millions de consensus. Le bpa ajusté a été de 39 cents, contre -5 cents de consensus. Les ventes annuelles sont attendues en hausse de 2 à 4%, contre une fourchette antérieure de 1 à 3%.

Nvidia (-3%) craint que l'industrie technologique américaine ne subisse des "dommages énormes" en raison de l'escalade de la bataille sur les 'puces' entre les États-Unis et la Chine, selon le Financial Times. Dans une interview accordée au FT, le DG de Nvidia, Jensen Huang, a déclaré ainsi que si la Chine ne pouvait pas acheter de puces aux États-Unis, elle les fabriquerait simplement elle-même... Nvidia publie par ailleurs ses résultats financiers trimestriels ce soir à Wall Street, le consensus étant de 92 cents de bénéfice ajusté par action pour 6,52 milliards de dollars de revenus. Sur l'exercice en cours, le consensus atteint 4,59$ de bpa ajusté et 30,3 milliards de dollars de revenus. Cela matérialise un PER de 67 sur les projections 2024. Le titre a déjà plus que doublé cette année, en hausse de 114%, du fait de l'enthousiasme actuel entourant les dossiers susceptibles de profiter le plus de la 'méga-tendance' de l'intelligence artificielle.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du lundi 22 mai 2023 au dimanche 28 mai 2023, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 9 MAI

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 9 MAI

Jusqu'à 170€ de prime offerte pour toute 1ère adhésion à nos contrats d'assurance vie avant le 31 mai 2023 inclus, avec un versement initial investi à 50 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

J'en profite

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 29/05/2023

La Bourse de New York a fini en nette hausse vendredi prévoyant un accord sur le plafond de la dette aux Etats-Unis et ignorant pour l'instant les mauvaises nouvelles du côté de l'inflation.

Publié le 26/05/2023

Wall Street a repris le chemin de la hausse vendredi, les investisseurs pariant sur un accord sur le plafond de la dette durant le week-end...

Publié le 26/05/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersé jeudi, le Nasdaq a été porté par les prévisions largement supérieure aux attentes du géant des processeurs Nvidia et le reste du marché, toujours…

Publié le 25/05/2023

Wall Street a évolué en ordre dispersé jeudi, le compartiment technologique ayant été soutenu de façon spectaculaire par Nvidia (+24%), tandis que le...

Publié le 25/05/2023

Wall Street a évolué en ordre dispersé jeudi, le compartiment technologique ayant été soutenu de façon spectaculaire par Nvidia (+24%), tandis que le...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/05/2023

STMicroelectronics reperd 0,7% à 40,4 euros environ ce lundi, tandis que Soitec rend 2,2% à 131,15 euros...

Publié le 29/05/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 1,24 % à 7319,18 dans un volume de 2,9 MD€ et la semaine sur une baisse de 2,31%.

Publié le 29/05/2023

Sur le plan statistique : Les marchés sont fermés aux Etats-Unis (Memorial Day) Les marchés sont également clos au Royaume-Uni, en Suisse et en Allemagne   Du côté des…

Publié le 29/05/2023

Lundi 29 maiAucune publication d'importance annoncéeMardi 30 mai NaconLe groupe présent dans l'édition de jeux vidéo annoncera ses résultats annuels.Mercredi 31 mai CapelliLe promoteur…

Publié le 29/05/2023

Deutsche Bank a indiqué prévoir désormais une contraction du PIB annuel de l'Allemagne de 0,3% en 2023. Une annonce qui fait suite aux chiffres du PIB allemand dévoilés la semaine dernière, qui…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WEBINAIRES

Pour vous former et vous informer

Participez à nos webinaires et conférences sur la #Bourse et l'#Epargne :
100% gratuits, 100% bonne humeur 😉

JE PARTICIPE