Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 385.14 PTS
+1.54 %
6 412.50
+2.16 %
SBF 120 PTS
5 007.76
+1.48 %
DAX PTS
15 416.64
+1.43 %
Dow Jones PTS
34 382.13
+1.06 %
13 393.12
+2.17 %
1.214
-0.01 %

Wall Street perd un peu de terrain, mais Uber, Tesla et Alibaba grimpent

| Boursier | 557 | Aucun vote sur cette news

Wall Street consolide sur ses sommets avant bourse ce lundi, le DJIA rendant 0,1%, le S&P 500 0,1% également et le Nasdaq 0,2%...

Wall Street perd un peu de terrain, mais Uber, Tesla et Alibaba grimpent
Credits Reuters

Wall Street consolide sur ses sommets avant bourse ce lundi, le DJIA rendant 0,1%, le S&P 500 0,1% également et le Nasdaq 0,2%. Le baril de brut WTI progresse de 1,2% à 60$ sur le Nymex, alors que le Brent de la mer du Nord évolue à 63,7$. L'once d'or recule de 0,2% à 1.741$. L'indice dollar cède 0,1% face à un panier de devises. Le bitcoin poursuit sur sa lancée et progresse de 1,2% sur Bitfinex à près de 60.500$. Sur les marchés obligataires, le rendement du T-Bond à 10 ans ressort à 1,66% environ et celui du '30 ans' à 2,33%.

Sur le front économique ce jour, Eric Rosengren de la Fed s'exprimera durant la journée. Le Département américain au Trésor publiera dans la soirée, à 20 heures, le déficit budgétaire du mois de mars (consensus 685 milliards de dollars).

Ailleurs dans le monde, les opérateurs ont pris connaissance des ventes de détail en zone euro pour le mois de février. Elles ressortent en vive augmentation de 3% en comparaison du mois antérieur, alors que le consensus n'était que de +1% selon FactSet. En janvier, ces ventes avaient chuté de 5,2%. En glissement annuel, les ventes affichent encore une baisse de 2,9% mais le marché tablait sur un repli plus marqué de -5,3%.

La tendance est donc un peu plus prudente ce jour, malgré les espoirs de réouverture de l'économie et de reprise. Le soutien budgétaire et monétaire demeure fort, mais le très haut niveau des valorisations boursières incite légitimement à un peu plus de modération à l'approche de la vague des publications financières trimestrielles des entreprises cotées. Jerome Powell, patron de la Fed, a estimé dans une interview à '60 Minutes' que l'économie américaine se situait à un point d'inflexion, avec une forte croissance à venir de l'économie et des embauches. Powell maintient par ailleurs sa position concernant l'inflation, dont il minimise le risque sur le moyen terme.

David Kostin, stratège de Goldman Sachs, s'est ému de l'impact potentiel des hausses d'impôt de l'administration Biden, qui pourraient sévèrement affecter les résultats des entreprises l'année prochaine.

En Chine, les autorités de régulation ont infligé une lourde amende de 2,8 milliards de dollars à Alibaba, géant du e-commerce, pour abus de position dominante. L'amende est toutefois moins sévère que redouté. Reuters rapporte que bon nombre de firmes technologiques chinoises reportent leurs projets d'introduction en bourse du fait de cette surveillance accrue des autorités locales.

Dans l'actualité sanitaire, les dynamiques restent contrastées, avec un rapide déploiement des vaccins aux USA ou au Royaume-Uni, mais des performances plus poussives en Europe. Les assouplissements sont au programme au Royaume-Uni, alors que l'Allemagne se donne pour sa part les moyens d'accroître au contraire les restrictions.

Notons qu'une étude israélienne suggère que le vaccin Pfizer / BioNTech contre le nouveau coronavirus pourrait ne pas être aussi efficace contre le variant sud-africain.

Les relations sino-américaines restent quant à elles tendues, le Secrétaire d'Etat Blinken ayant exprimé une fois encore ses inquiétudes concernant les actions chinoises vis-à-vis de Taïwan et d'autres sujets épineux (crise sanitaire ou traitement des Ouïghours).

Dans l'actualité économique de la semaine, les opérateurs pourront aussi suivre le PIB chinois et les chiffres locaux du commerce, le CPI américain, le Livre Beige de la Fed, les ventes US de détail...

Enfin, sur le front des fusions et acquisitions, Microsoft considère un rachat de Nuance Communications pour un montant estimé de 16 milliards de dollars.

Les valeurs

Microsoft, le colosse software de Redmond, mène des discussions avancées en vue d'acquérir la firme de Burlington, Massachusetts, Nuance Communications, active dans l'intelligence artificielle et les technologie vocale, pour environ 16 milliards de dollars. C'est du moins ce qu'affirme l'agence Reuters, citant une source proche du dossier. Le montant négocié pour ce rachat de Nuance serait d'environ 56 dollars par action et un accord pourrait être dévoilé aujourd'hui. Selon Bloomberg, des négociations se poursuivent et pourraient encore échouer.

Nuance dispose d'une technologie de reconnaissance vocale qui a notamment contribué au lancement de Siri, application de commande vocale du Californien de Cupertino Apple. La firme conçoit des logiciels pour des secteurs allant de la santé à l'automobile. Cet éventuel rachat constituerait la deuxième plus grosse acquisition de Microsoft, après celle de LinkedIn en 2016 pour plu de 26 milliards de dollars.

Luminex, concepteur de tests de diagnostics basé à Austin, Texas, s'ajuste à Wall Street sur l'offre d'acquisition formulée par l'Italien DiaSorin pour un montant de 1,8 milliards de dollars.

Alibaba, géant chinois du commerce électronique, profite finalement ce jour en bourse de l'annonce d'une amende moins lourde qu'anticipé. Les régulateurs chinois ont donc infligé à Alibaba une amende de 2,75 milliards de dollars pour avoir enfreint les règles anti-monopole et abusé de sa position dominante. Il s'agit de la plus importante amende antitrust jamais imposée en Chine. Le management d'Alibaba dit ne pas s'attendre à un impact majeur sur ses opérations.

Apple, le colosse de Cupertino, va faire témoigner l'un de ses dirigeants devant un comité du Sénat US le 21 avril pour répondre aux accusations de pratiques anticoncurrentielles liées à l'App Store.

Regeneron, laboratoire américain, demandera le feu vert de l'autorité américaine de santé (FDA) pour son cocktail d'anticorps contre le covid en tant que traitement préventif. Une étude montre que ce traitement contribue à réduire de 81% le risque de contamination symptomatique.

Johnson & Johnson, le géant médical et pharmaceutique américain, débute les livraisons de son vaccin à dose unique anti-covid à l'Union européenne.

Tesla bénéficie ce jour d'une recommandation de broker. Canaccord Genuity vient de relever son conseil de 'conserver' à 'acheter' sur le dossier du concepteur californien de véhicules électriques, estimant que le groupe d'Elon Musk devrait renforcer sa position de leader dans l'automobile électrique et poursuivre son expansion dans l'énergie solaire, notamment à usage domestique avec sa batterie Powerwall.

Uber, géant américain des services de véhicules de transport, grimpe à Wall Street. Le groupe californien de San Francisco a indiqué que son activité mobilité avait connu son meilleur mois en un an en mars, avec des réservations brutes au plus haut à plus de 30 milliards de dollars en base annualisée. Les réservations quotidiennes moyennes brutes sont ressorties en augmentation de 9% en comparaison du mois antérieur sur le segment mobilité. L'activité de livraison, dopée par les restrictions sanitaires et le télétravail, a affiché un record en mars à plus de 52 milliards de dollars de réservations brutes annualisées, en croissance de 150% en glissement annuel.

Uber constate, alors que les taux de vaccination augmentent, une reprise de la demande des consommateurs pour la mobilité plus rapide que la disponibilité des conducteurs, alors que la demande pour les livraisons dépasse quant à elle toujours la capacité.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 mai 2021

CODE OFFRE : FLASH21

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : FLASH21 lors de votre ouverture de compte.

Du 1er au 31 mai 2021

MIEUX QUE GRATUIT ?
"Un ordre de bourse qui vous rapporte"

Tradez gratuitement et recevez 1€ par ordre exécuté
sur tous les produits de la gamme Morgan Stanley*
Valable sur tous les ordres >= à 500€*, offre limitée à 200€

Découvrir l'offre

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Communication à caractère promotionnel. *Voir conditions de l'offre.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/05/2021

Ivalis a ainsi réussi à recouvrer un niveau d'activité proche de celui de l'exercice 2020-21 au cours du second semestre

Publié le 14/05/2021

Videlio a réalisé un chiffre d’affaires de 52,1 millions d’euros au premier trimestre 2021, en repli de 5,9 % à périmètre publié par rapport à celui du premier trimestre 2020 et de 6,9…

Publié le 14/05/2021

Les produits retraités des activités de Touax se sont élevés à 24,6 millions au premier trimestre 2021, en recul de 4,2%. Les activités en propriété ont progressent de 3,2% à 23,06 millions…

Publié le 14/05/2021

A la suite de l’intrusion détectée sur son réseau informatique, Laurent Perrier a annoncé avoir immédiatement engagé toutes les mesures nécessaires pour rétablir son activité dans les…

Publié le 14/05/2021

Touax constate que les effets de la crise sanitaire demeurent limités

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne