En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 154.58 PTS
-1.57 %
4 138.00
-1.91 %
SBF 120 PTS
3 262.43
-1.67 %
DAX PTS
9 525.77
-0.47 %
Dow Jones PTS
21 052.53
-1.69 %
7 528.11
-1.41 %

Wall Street peine à rebondir malgré les Banques centrales

| Boursier | 403 | Aucun vote sur cette news

Wall Street évolue en ordre dispersé...

Wall Street peine à rebondir malgré les Banques centrales
Credits Reuters

Wall Street évolue en ordre dispersé. Après avoir flanché en début de séance, la place américaine évolue désormais diversement alors que les investisseurs tentent de mesurer l'impact des diverses mesures annoncées à travers le monde pour faire face à la pandémie de Covid-19. L'indice Dow Jones rend actuellement 0,62% à 19.756 points, tandis que l'indice large S&P 500 recule de 0,52% à 2.386 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, avance de 0,97% à 7.058 pts.

La BCE a sorti l'artillerie lourde hier soir pour calmer les tensions sur le marché obligataire européen alors que la Fed a lancé un nouveau programme d'urgence destiné cette fois à préserver les fonds de placement sur le marché monétaire d'éventuels mouvements de retraits massifs. La Réserve fédérale a également annoncé, peu avant l'ouverture de Wall Street, donner accès au dollar aux banques centrales de neuf pays alors que certaines commençaient à avoir du mal à se financer en dollar, devise très demandée en temps de crise. La Banque d'Angleterre vient pour sa part de tripler la taille de son programme de rachat d'actifs tout en réduisant son taux directeur à 0,1%.

Les opérateurs restent malgré tout dans l'expectative, redoutant que l'ensemble des mesures mises en place à travers le monde ne suffisent pas pour empêcher l'économie mondiale d'entrer en récession. Il ne fait d'ailleurs désormais plus aucun doute que ce sera bel et bien le cas mais il reste désormais à savoir combien de temps la contraction de l'activité durera alors que les mesures de confinement pour endiguer la pandémie sont appelées à se prolonger.

Sur le plan macroéconomique, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis portent déjà la trace de l'épidémie de Covid-19 puisqu'elles ont atteint la semaine passée leur plus haut niveau depuis septembre 2017. Nul doute qu'elles devraient encore fortement augmenter au cours des prochaines semaines alors que les entreprises sont de plus en plus nombreuses à réduire, voire à arrêter complètement, leur activité.

Le Département américain au Travail vient d'annoncer, pour la semaine close au 14 mars, des inscriptions au chômage au nombre de 281.000, en hausse de 70.000 par rapport à la lecture révisée de la semaine antérieure et au plus haut depuis septembre 2017. Le consensus était positionné à 220.000. La moyenne à quatre semaines ressort à 232.250, en hausse de 16.500. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés sur la semaine close le 7 mars s'établit à 1,701 million, en hausse de 2.000 sur sept jours.

A noter enfin la forte hausse du dollar face aux principales devises mondiales, porté par la fuite des investisseurs vers les actifs les plus liquides. Face à l'euro, le billet vert reprend plus de 1%. Le WTI rebondit également de 12% après être tombé hier soir au plus bas depuis 18 ans suite à un plongeon de 24%.

VALEURS A SUIVRE

* Guess s'envole de 51%. Le groupe de mode a publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes grâce à ses performances en Europe. La firme a enregistré au quatrième trimestre de son exercice décalé un profit net de 79,6 M$ soit un bpa de 1,18$ contre un bénéfice de 23,2 M$ ou 28 cents par titre un an plus tôt. Le bpa ajusté s'est établi à 1,22$ pour des revenus en hausse de 1% à 842 M$. "Nous avons terminé l'année avec de fortes liquidités et un bilan solide, ce qui nous place en bonne position pour naviguer à travers la crise actuelle du coronavirus", a déclaré le directeur général, Carlos Alberini.

* Uber Technologies décole de 30% après une conférence téléphonique rassurante de la direction. Le directeur général, Dara Khosrowshahi, a signalé "un début de reprise" à Hong-Kong et a vanté les avantages en termes de coûts de la structure de la compagnie, affirmant que si l'activité de transport avait diminué de 80% au quatrième trimestre, elle aurait atteint le seuil de rentabilité en terme d'Ebitda.

* Tesla remonte de 10% alors que le constructeur de voitures électriques a perdu 60% de sa capitalisation boursière en moins d'un mois sur fond de fermeture d'usines et de chute de commandes avec la propagation de la pandémie de Covid-19.

* Accenture (+6,5%). Le fournisseur de services de conseil et d'externalisation a abaissé son objectif de chiffre d'affaires annuel à cause des incertitudes liées au coronavirus. Il anticipe désormais une croissance comprise entre 3 et 6% contre une précédente fourchette allant de 6 à 8%.

* Marriott International (+5%). Le groupe hôtelier a annoncé le retrait de ses perspectives financières pour 2020 face à l'augmentation des annulations dues à la propagation du coronavirus. La chaîne hôtelière a précisé que le taux d'occupation était tombé en dessous de 25% en Amérique du Nord et en Europe.

* Ford (-4%). Après avoir annoncé la fermeture temporaire de ses usines en Amérique du Nord et en Europe à partir d'aujourd'hui, Ford Motor renonce à son dividende à ses objectifs 2020. Face à la pandémie de coronavirus, le constructeur de Détroit a décidé de suspendre le versement de dividende pour réserver sa trésorerie gonflée de 15,4 milliards de dollars supplémentaires grâce au tirage sur deux lignes de crédits. "Comme nous l'avons fait pendant la Grande Récession, Ford gère la crise du coronavirus de manière à protéger notre entreprise, notre personnel, nos clients et nos concessionnaires pendant cette période vitale", affirme Jim Hackett, PDG de Ford. "En tant que premier producteur de véhicules et premier employeur dans l'indsutrie automobile aux États-Unis, nous prévoyons de sortir de cette crise comme une entreprise plus forte qui peut être un moteur pour la reprise de l'économie à l'avenir". La firme fournira une nouvelle guidance lors de la publication de ses résultats trimestriels le 28 avril.

* Abbvie (-4%). Une pilule contenant un mélange de deux médicaments contre le VIH évoqué comme potentiel traitement contre la maladie provoquée par le nouveau coronavirus, le COVID-19, s'est avérée inefficace, selon une étude publiée en ligne mercredi soir par le New England Journal of Medecine.

* Abbott Laboratories (-4%). L'agence américaine du médicament a donné son feu vert au groupe pour la commercialisation de son test de dépistage du coronavirus.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/04/2020

Le groupe publiera son chiffre d'affaires du premier trimestre le 15 avril

Publié le 03/04/2020

Unibel a annoncé que, compte tenu des incertitudes résultant du contexte actuel lié au COVID-19, l'assemblée générale du 14 mai 2020 se tiendra au siège social, 2, Allée de Longchamp 92 150…

Publié le 03/04/2020

Dans son communiqué du 11 mars dernier, Transgène a initialement prévu une consommation nette de trésorerie de l'ordre de 25 millions d'euros pour 2020. Malgré les effets difficilement…

Publié le 03/04/2020

Transgene prévient qu'elle pourrait souffrir de dysfonctionnements dans la chaîne d'approvisionnement et d'expédition dont elle dépend

Publié le 03/04/2020

Le Crédit Agricole a adapté son dispositif d’accompagnement des clients aux particularités du marché des agriculteurs. Il intensifie ses actions pour accompagner ses clients exploitants…