Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 809.73 PTS
+0.29 %
5 816.00
+0.47 %
SBF 120 PTS
4 591.47
+0.24 %
DAX PTS
14 039.80
+0.19 %
Dow Jones PTS
31 488.19
-0.15 %
13 139.09
-1.08 %
1.209
+0.36 %

Wall Street : optimisme prudent face à l'avalanche des résultats

| Boursier | 557 | Aucun vote sur cette news

La Bourse de New York oscille entre les rouge et le vert mardi, alors que sont publiés ces jours-ci des dizaines de résultats d'entreprises de premier plan.

Wall Street : optimisme prudent face à l'avalanche des résultats
Credits Reuters

La Bourse de New York oscille entre le rouge et le vert mardi, alors que sont publiés ces jours-ci des dizaines de résultats d'entreprises de premier plan, dont Microsoft ce mardi après la clôture, puis Apple, Facebook et Tesla mercredi soir, ou encore Caterpillar et Chevron vendredi. Au total, près du quart des membres de l'indice S&P 500 publient cette semaine leurs comptes et leurs prévisions 2021, très attendues sur fond de crise sanitaire. Les marchés sont aussi dans l'attente des prochaines annonces de la Fed, qui a démarré mardi une réunion de deux jours, et devrait confirmer son approche ultra-accommodante à long terme.

A deux heures de la clôture, le Dow Jones gagne 0,14% à 31.003 points, alors que l'indice large S&P 500 gagne 0,08% à 3.858 pts, et que l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, avance de 0,15% à 13.656 pts, en route vers un 5e record d'affilée en clôture.

Tesla (+1%) et Apple (+0,1%) signent de nouveaux records en séance, tandis que le titre du distributeur de jeux vidéo GameStop (+48%) continue de faire l'objet de folles spéculations. Johnson & Johnson grimpe de 2,8% après des comptes supérieurs aux attentes et l'anticipation de résultats positifs de l'essai de Phase 3 de son vaccin contre le Covid annoncé pour le "début de la semaine prochaine".

A court terme, les annonces des entreprises prennent le dessus sur les questions sanitaires et politiques aux yeux des investisseurs. Les compagnies concernées cette semaine représentent en capitalisation boursière près de 40% de l'indice large S&P 500. Le consensus FactSet actuel modélise une baisse de 5% des bénéfices de l'indice S&P sur le trimestre par rapport à la même période de 2019. Mais l'analyste en chef de FactSet n'exclut pas qu'au final, les bénéfices affichent une légère progression, en tenant compte de données historiques montrant que les projections des analystes sont généralement largement dépassées.

La vague pandémique semble baisser aux Etats-Unis

Sur le front de la crise sanitaire, les chiffres de l'épidémie de Covid commencent à reculer aux Etats-Unis, contrairement à l'Europe, où de nombreux pays, dont l'Allemagne et la France, envisagent de renforcer leurs mesures de restriction. Le pic de la nouvelle vague semble avoir été franchi outre-Atlantique, où certains Etats, dont la Californie, envisagent déjà de réduire certaines restrictions imposées ces dernières semaines.

Lundi soir, le président Joe Biden s'est dit confiant sur une accélération de la campagne de vaccination, envisageant de dépasser son objectif de 100 millions de doses injectées pendant ses 100 premiers jours en fonction à la Maison Blanche. Il s'est aussi dit confiant que l'immunité collective contre le Covid pourra être atteinte "d'ici à l'été" aux Etats-Unis.

Sur les 7 derniers jours aux Etat-Unis, le nombre moyen de nouveaux cas de Covid-19 est revenu à 170.559 par jour, en diminution de 33% par rapport à deux semaines plus tôt, selon les statistiques du 'New York Times'. Le nombre des décès et les hospitalisations ont aussi commencé à refluer depuis quelques jours, même si les chiffres restent préoccupants.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie frôle désormais les 100 millions, dont 25,3 millions aux USA, 10,7 millions en Inde et 8,8 millions au Brésil. La pandémie a fait 2,14 millions de morts dans le monde, dont plus de 422.000 aux Etats-Unis, le pays le plus endeuillé.

Le plan de soutien budgétaire US pas adopté avant la mi-mars ?

Les marchés financiers continuent de surveiller l'avancée du plan Biden de 1.900 milliards de dollars devant le Congrès, qui semble patiner... Ainsi, Chuck Schumer, le leader démocrate du Sénat, a dit s'attendre à ce que ce nouveau plan de soutien à l'économie US ne soit pas adopté avant la mi-mars...

Plusieurs sénateurs des deux camps rechignent à adopter un package aussi élevé, et à alourdir excessivement le déficit budgétaire. 'Nous essaierons de l'adopter dans le prochain mois ou mois et demi", avant la mi-mars, au moment où les aides actuelles prendront fin, a ainsi indiqué Schumer à propos du plan Biden. On semble donc s'orienter vers une réécriture du plan afin de parvenir à une mouture qui soit acceptable par les deux partis politiques américains, ce qui augure de longues discussions...

En attendant, le Sénat s'active pour se prononcer sur la nomination des ministres de Joe Biden. Lundi soir, la chambre haute a ainsi voté en faveur (comme prévu) de l'arrivée de Janet Yellen au poste clé de secrétaire au Trésor.

L'autre sujet qui promet d'occuper le Séant est le procès en "impeachment" de Donald Trump, qui débutera le 9 février, et dont il est difficile de prévoir combien de temps il va durer, et s'il ralentira leurs travaux sur la question du plan de relance.

Prix immobiliers et confiance toujours solides aux Etats-Unis

Dans l'actualité économique du jour, outre-Atlantique, l'indice S&P Case-Shiller des prix des maisons pour novembre a fortement augmenté de 1,4%, contre un consensus de +0,8% sur l'indice 20-City ajusté en comparaison du mois antérieur. L'indice non-ajusté augmente de 1,1% par rapport au mois précédent et de 9,1% en glissement annuel. L'indicateur de la Federal Housing Finance Agency - FHFA est pour sa part ressorti en hausse de 1% par rapport au mois antérieur, en ligne avec le consensus en novembre.

L'indice de confiance des consommateurs américains pour le mois de janvier 2021 est ressorti à 89,3, contre un consensus de 88,5 et une lecture révisée à 87,1 pour le mois antérieur.

L'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour le mois de janvier, qui vient lui aussi d'être publié, est ressorti à 14, contre 19 pour sa lecture antérieure. Cet indicateur signale donc un ralentissement de l'expansion de l'activité manufacturière dans la région.

VALEURS A SUIVRE

3M (+3%), géant industriel du Minnesota, a annoncé pour son quatrième trimestre des comptes supérieurs aux attentes. Pour l'exercice 2021, la guidance est solide, le groupe envisageant un bpa allant de 9,20 à 9,70$, contre un consensus de 9,5$. Le free cash flow industriel 2021 est anticipé entre 2,5 et 4,5 milliards. Sur le trimestre écoulé, le groupe a réalisé des revenus de 8,6 milliards de dollars, en augmentation de 6%, avec une progression organique de 5,5%. Le bpa ajusté et GAAP est ressorti à 2,38$.

General Electric (+5%) a raté le consensus de bénéfice pour le quatrième trimestre, mais le groupe industriel et financier se montre confiant pour 2021 et anticipe un solide cash flow industriel, allant de 2,5 à 4,5 milliards. GE a aussi restauré sa guidance de bénéfice ajusté annuel par action, allant de 15 à 25 cents.

Le conglomérat diversifié a annoncé un bénéfice net trimestriel de 2,44 milliards de dollars et 2,27$ par action, contre 538 millions de dollars de profits un an avant. Le bpa ajusté a représenté 8 cents, en baisse de 60%, contre 9 cents de consensus. Le free cash flow trimestriel a en revanche dépassé les attentes, alors que le groupe bénéficie d'une reprise des activités énergétiques. Le FCF industriel du trimestre clos a atteint 4,4 milliards de dollars, bien plus élevé que l'estimation de 'plus de 2,5 milliards' du CEO Larry Culp. Sur l'année, ce FCF industriel devient ainsi positif.

Lockheed Martin (-3%), géant américain de l'aéronautique et de la défense, a annoncé pour son quatrième trimestre un bénéfice net de 1,79 milliard de dollars soit 6,38$ par titre, contre 1,5 milliard de dollars un an avant. Le consensus FactSet était de 6,40$ de bpa. Les revenus se sont appréciés tout de même de 7,3% à plus de 17 milliards de dollars, supérieurs aux attentes de marché. Pour 2021, le groupe anticipe un bénéfice par action allant de 26 à 26,3$, alors que les revenus sont anticipés entre 67,1 et 68,5 milliards de dollars. Le consensus était de 26,18$ de bpa et 67,97 milliards de dollars de ventes.

Raytheon (+3,5%) a annoncé pour son quatrième trimestre des bénéfices supérieurs aux attentes, assortis toutefois d'une guidance prudente. Sur le trimestre clos, le contractant américain de défense a affiché un bénéfice par action de 74 cents à comparer à un consensus de 71 cents. Les revenus ont totalisé 16,4 milliard de dollars, en retrait de 16%, contre 16,3 milliards de consensus. Le bpa 2021 est attendu entre 3,4 et 3,7$, contre 3,45$ de consensus. Les revenus sont anticipés entre 63,4 et 65,4 milliards, contre 67 Mds$ de consensus.

American Express (-3%) a annoncé pour son quatrième trimestre des revenus de 9,4 milliards de dollars, en ligne avec les attentes, pour un bénéfice par action de 1,76$ à comparer à un consensus de 1,4$ environ. Sur l'exercice, les facturations s'élèvent à 36,1 milliards de dollars, pour un bpa de 3,77$. Sur le seul quatrième trimestre, le groupe a dégagé un bénéfice net de 1,4 milliard de dollars, contre 1,7 milliard un an plus tôt, à la même période.

Johnson & Johnson (+2,8%) a publié mardi des résultats financiers supérieurs aux attentes pour le 4e trimestre 2020. Le laboratoire américain, qui était également très attendu sur le calendrier de son candidat-vaccin contre le coronavirus, a indiqué que les résultats définitifs de ses essais étaient proches.

Lors d'une conférence téléphonique, le directeur général du groupe, Alex Gorky, a ainsi indiqué que les résultats de l'étude clinique de Phase 3 relative à son vaccin seront publiés "en début de semaine prochaine". "Nous sommes confiants d'obtenir une réponse immunitaire durable et efficace, liée en particulier à notre approche scientifique d'un vaccin à adénovirus", a précisé M. Gorky.

Pfizer (+0,4%). L'Agence de santé publique suédoise a suspendu le paiement de ses commandes de vaccins Pfizer/BioNTech contre le covid en attendant des précisions sur le nombre de doses disponibles dans chaque flacon, indique le quotidien suédois Dagens Nyheter.

Moderna (+3,7%) s'est dit en mesure, mardi, de livrer environ 100 millions de doses de son vaccin contre le Covid-19 aux Etats-Unis d'ici la fin du premier trimestre, ajoutant que 200 millions de doses au total devraient être disponibles d'ici la fin du deuxième trimestre. Par ailleurs, les experts de l'OMS affirment qu'il est possible d'espacer d'une durée allant jusqu'à six semaines les deux injections du vaccin anti-covid du laboratoire américain.

Eli Lilly (-0,3%), le laboratoire d'Indianapolis, a indiqué qu'un traitement alliant deux de ses anticorps avait contribué à réduire de 70% le risque d'hospitalisation et de décès dûs au Covid-19, d'après les résultats d'un essai de stade avancée.

Regeneron (-0,3%) a affirmé pour sa part que son cocktail d'anticorps était efficace pour empêcher le covid de se développer en cas de contact avec une personne contaminée. Le groupe s'appuie sur des résultats provisoires d'une étude de stade avancé.

Verizon (-3%) a annoncé pour le quatrième trimestre des chiffres décevants d'abonnements, mais ses estimations de ventes 2021 sont ressorties 'en ligne'. Pour le quatrième trimestre, l'opérateur télécom américain a battu le consensus de bénéfice par action, mais ses abonnements wireless ont donc déçu. Le bpa trimestriel est ressorti à 1,11$, contre 1,23$ un an plus tôt. Le bpa ajusté a représenté 1,21$. Le bénéfice net a décliné de 10% à 4,7 milliards, alors que l'Ebitda ajusté s'est amélioré de 5% à 11,7 milliards. Les revenus ont baissé de 1,2% à 23,9 milliards.

Archer Daniels Midland (-1,7%), le groupe américain de nutrition humaine et animale, a annoncé un bénéfice net du quatrième trimestre logé à 687 millions de dollars soit 1,22$ par titre, contre 504 millions un an avant. Le bénéfice ajusté par action a été de 1,21$, contre 1,10$ de consensus FactSet. Le groupe anticipe une croissance du profit opérationnel et du bpa 2021.

Freeport-McMoRan (-5%) a affiché une progression du bénéfice trimestriel en ligne avec les attentes, alors que ses revenus ont dépassé le consensus. Le groupe minier actif sur le segment aurifère et le cuivre a dégagé un bénéfice net de 708 millions de dollars soit 48 cents par action, contre 9 millions de dollars un an auparavant, sur la même période.

D.R. Horton (-2,2%), promoteur immobilier américain, a affiché un bond de 84% de son bénéfice trimestriel, avec la faiblesse des taux hypothécaires et l'intérêt des acheteurs pour les zones à faible densité de population. Le bénéfice net trimestriel pdg est ressorti ainsi à 792 millions de dollars, 2,14$ par titre, alors que les revenus consolidés se sont envolés de 48% à 5,9 milliards de dollars. Les finalisations ont grimpé de 45% à 18.739 unités, alors que le carnet de commandes a flambé de 56% à 20.418 logements.

DuPont (-1,2%) a rehaussé son objectif de chiffre d'affaires et de bénéfice à la faveur de la reprise des marchés mondiaux. Le concepteur de matériaux industriels voit un bpa préliminaire du quatrième trimestre allant de 93 à 95 cents, contre 80 cents de consensus. Les ventes sont attendues voisines de 5,25 milliards, contre 5 milliards de consensus.

Qualcomm (-1%) a scellé un partenariat avec le Suédois Veoneer pour le développement d'une plateforme logicielle dédiée aux systèmes avancés d'aide à la conduite.

Apollo Global Management (+7%). Leon Black a annoncé qu'il allait quitter ses fonctions de directeur général de la firme d'investissement qu'il a cofondée, après qu'un cabinet indépendant a révélé ses relations d'affaires avec Jeffrey Epstein, accusé de trafics et abus de mineures et qui s'est suicidé en août.

Autoliv (+3,3%), Suédois coté à Wall Street et premier producteur mondial d'airbags et de ceintures de sécurité, a dévoilé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes de marché et anticipe une croissance organique d'environ 20% cette année.

Beyond Meat (+18%) flambe à Wall Street, alors que le groupe a conclu un partenariat avec PepsiCo (+0,7%) dans les snacks et boissons à base de plantes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 02/03/2021

Le Groupe ADP a été distingué lors du classement ASQ/ACI (Airport Service Quality décerné par l'Airport Council International) au titre de l'année...

Publié le 02/03/2021

Situé sur l'axe majeur reliant Paris à La Défense et bénéficiant d'une excellente desserte, l'immeuble 96-104 a fait l'objet d'une restructuration d'envergure...

Publié le 02/03/2021

Cet accord pourrait doubler les capacités de fabrication par rapport à celles dont dispose actuellement J&J.

Publié le 02/03/2021

Avec une note globale de 97/100, Icade confirme cette année encore son engagement en matière d'égalité femmes/hommes et pour la promotion de la mixité...

Publié le 02/03/2021

DBT a dévoilé un chiffre d'affaires 2020 de 3,944 millions d'euros. Après avoir passé un premier semestre atypique, le groupe DBT a continué d’être impacté par la crise économique et sociale…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne