Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 765.52 PTS
-0.44 %
6 734.5
-0.82 %
SBF 120 PTS
5 259.98
-0.46 %
DAX PTS
15 169.98
-0.61 %
Dow Jones PTS
34 419.33
-0.64 %
15 602.48
-2.43 %
1.132
+0.21 %

Wall Street : Nasdaq et Dow Jones sous pression

| Boursier | 451 | Aucun vote sur cette news

La tendance est négative à Wall Street, alors que pèsent les craintes concernant l'inflation et la supply chain, dans un contexte où la banque...

Wall Street : Nasdaq et Dow Jones sous pression
Credits Reuters

La tendance est négative à Wall Street, alors que pèsent les craintes concernant l'inflation et la supply chain, dans un contexte où la banque centrale US va par ailleurs progressivement lever son soutien. La crise sanitaire préoccupe également, sur fond de remontée du nombre de cas et malgré les nouveaux traitements contre le covid. Le DJIA cède 0,3% à 35.709 pts et le S&P 500 rend 0,17% à 4.683 pts, alors que le Nasdaq abandonne 0,21% à 15.742 pts. Le baril de brut WTI se stabilise à 78,6$. L'indice dollar gagne 0,4% face à un panier de devises.

Wall Street étant fermé demain jeudi pour Thanksgiving, et ne rouvrant vendredi que pour une demi-séance, l'actualité économique américaine est inhabituellement chargée ce mercredi.

Les chiffres préliminaires du PIB américain du troisième trimestre 2021 sont ressortis très proches des attentes. Ainsi, la croissance de l'économie américaine est révisée à 2,1% en deuxième estimation, contre 2% précédemment évalué et 2,2% de consensus. L'indice des prix rattaché au PIB a progressé sur un rythme de 5,9%, contre 5,7% de consensus. Les dépenses personnelles de consommation ont augmenté sur un rythme de 1,7%, contre 1,6% de consensus.

Les commandes de biens durables du mois d'octobre, qui viennent également d'être publiées, ont décliné de manière inattendue de 0,5%, contre +0,2% de consensus. Hors transport, elles ont toutefois augmenté comme attendu de 0,5% en comparaison du mois antérieur.

Le déficit du commerce international de biens pour octobre a été de 82,9 milliards de dollars contre près de 95 milliards de consensus.

Les stocks préliminaires de grossistes pour octobre se sont appréciés de 2,2% contre 1% de consensus.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 20 novembre se sont établies au nombre de 199.000, contre 264.000 de consensus. Elles ressortent au plus bas niveau depuis 1969 !

Selon le rapport gouvernemental du jour, les ventes de logements neufs aux États-Unis pour le mois d'octobre 2021 sont ressorties au nombre de 745.000, contre 800.000 de consensus de marché et 742.000 pour la lecture révisée du mois antérieur. La lecture de septembre a été revue en forte baisse.

Les revenus et les dépenses personnelles des ménages américains pour octobre ont aussi été annoncés. Les revenus se sont améliorés de 0,5% par rapport au mois antérieur, contre 0,2% de consensus. Les dépenses ont grimpé de 1,3% contre 1% de consensus de marché. L'indice des prix 'core PCE' a progressé comme attendu de 0,4%.

L'indice final du sentiment des consommateurs américains de l'Université du Michigan pour le mois de novembre a été de 67,4, contre 66,9 de consensus. L'indice des anticipations d'inflation rattaché à l''UMich' est ressorti à 4,9%.

Les cours pétroliers évoluent autour de l'équilibre après l'annonce d'une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière. D'après le Département à l'Energie, les stocks domestiques de pétrole pour la semaine close le 19 novembre ont augmenté de 1 million de barils à 434 mb, contre une baisse de 1,8 mbj attendue par le consensus. Les réserves d'essence ont diminué de 0,6 mb (contre une baisse de 0,4 mb anticipée par le marché), alors que les stocks de produits distillés ont reculé de 2 mbj par rapport à la précédente semaine, contre un repli de 0,6 mb attendu.

Pour finir en beauté, les Minutes de la dernière réunion monétaire de la Fed seront dévoilées dans la soirée, à 20 heures.

Dans l'actualité des entreprises, Deere publie ses trimestriels ce jour. VMware, Dell, HP, Gap ou Nordstrom annonçaient hier soir, après la clôture de Wall Street.

Les valeurs

Deere (+7%), le colosse américain des équipements agricoles, grimpe à Wall Street. Le groupe a révélé pour le trimestre clos des profits et des ventes supérieurs aux attentes de marché, malgré les pressions sur la chaîne d'approvisionnement. Le bénéfice net trimestriel a représenté 1,28 milliard de dollars, 4,12$ par titre, contre 757 millions de dollars un an plus tôt soit 2,39$ par action. Les revenus ont été de 11,33 milliards, contre 9,73 milliards un an avant. Ainsi, les revenus se sont améliorés de 19% et le bénéfice a presque doublé. Le groupe table désormais, pour l'exercice 2022, sur un bénéfice allant de 6,5 à 7 milliards de dollars, reflétant "une demande saine". Pour l'exercice clos, le bénéfice a été de 5,96 milliards de dollars soit 18,99$ par titre, plus que doublé.

Autodesk (-16%) corrige à Wall Street, les opérateurs sanctionnant des prévisions jugées décevantes. Pour le troisième trimestre, le groupe a pourtant dépassé les attentes de marché, affichant un bénéfice ajusté par action de 1,33$ à comparer à un consensus de 1,25$. Un an plus tôt, le bpa hors éléments se situait à 1,04$. Les revenus trimestriels du groupe software ont été de 1,13 milliard de dollars, 1% de mieux que le consensus, contre 952 millions de dollars un an plus tôt. Pour le quatrième trimestre fiscal, la prudence prévaut donc, le groupe envisageant des revenus allant de 1,185 à 1,2 milliard de dollars, pour un bénéfice ajusté par action allant de 1,41 à 1,47$.

HP Inc (+10%) bondit après ses résultats financiers. Pour le quatrième trimestre fiscal, le groupe a dégagé un bénéfice ajusté par action de 94 cents à rapprocher d'un consensus de 88 cents. Un an plus tôt, le bpa ajusté était de 62 cents. Les revenus trimestriels ont totalisé 16,7 milliards de dollars, sur ce trimestre clos en octobre, dépassant de près de 9% le consensus de marché. Les revenus se situaient à 15,3 milliards sur la période correspondante, l'an dernier. Sur l'exercice clos, le bpa ajusté a atteint 3,79$, largement supérieur à la guidance du groupe et au consensus. Les revenus annuels ont totalisé 63,5 milliards, en croissance de 12,1%.

Dell Technologies (+5%) a dépassé les attentes au troisième trimestre, grâce à de solides ventes de PC. Sur la période, le groupe texan a dégagé un bénéfice ajusté par action de 2,37$, à rapprocher d'un consensus de 2,33$ et d'un niveau de 2,03$ un an avant. Les revenus trimestriels se sont élevés à 28,4 milliards de dollars, 4% de mieux que le consensus, contre 23,5 milliards de dollars un an auparavant. Le bénéfice net consolidé a été de 3,89 milliards de dollars et 4,87$ par titre, quadruplant en glissement annuel. La demande en PC et serveurs a été dopée par l'adoption de modèles hybrides de travail par les entreprises.

VMware (+2%), le géant des solutions de virtualisation, a affiché au troisième trimestre fiscal un bénéfice ajusté par action de 1,72$, contre 1,54$ de consensus et 1,66$ un an avant. Les revenus sur ce trimestre clos en octobre ont représenté 3,19 milliards de dollars, contre 3,12 milliards de consensus et 2,86 milliards un an plus tôt. Rappelons que VMware a finalisé sa scission de Dell, qui détenait 81% du groupe software, pour devenir une entité séparément cotée.

Nordstrom (-28%), la chaîne américaine de magasins, décroche à Wall Street. Le groupe dévoilait en effet des résultats affectés par la faiblesse des stocks et les coûts salariaux élevés. Sur le troisième trimestre fiscal, le bénéfice ajusté par action a été de 39 cents, contre 56 cents de consensus et 22 cents un an plus tôt. Les revenus se sont établis à 3,64 milliards de dollars, ce qui dépasse tout de même le consensus de marché, contre 3,1 milliards de dollars un an avant. Le management admet que le groupe a dû lutter face aux pénuries. Le détaillant affirme qu'il doit évoluer plus rapidement pour gagner des parts de marché, dans un contexte de charges accrues.

Gap plonge de 22% à Wall Street suite à sa publication trimestrielle, les opérateurs sanctionnant les challenges significatifs de supply chain plombant la guidance annuelle. Pour le troisième trimestre fiscal, le groupe a affiché un bénéfice ajusté par action de 27 cents, largement inférieur aux attentes de marché. Les revenus ont totalisé 3,94 milliards de dollars, inférieurs de 11% au consensus, contre 4 milliards un an avant. Le groupe attend un impact allant jusqu'à 650 millions de dollars sur ses revenus du fait des perturbations de la chaîne d'approvisionnement et notamment de fermetures au Vietnam. Les coûts de fret pèsent par ailleurs. Ainsi, le groupe réduit sa guidance annuelle de bpa ajusté entre 1,25 et 1,40$, contre 2,1 à 2,25$ pour la fourchette antérieure et 2,2$ de consensus.

Tesla (stable). Elon Musk a désormais vendu plus de la moitié des titres qu'il était supposé écouler suite à son controversé sondage Twitter sur le sujet. Le patron milliardaire du constructeur de véhicules électriques, homme le plus riche de la planète, a ainsi vendu 934.091 actions additionnelles pour un montant d'environ 1,05 milliard de dollars, selon les déclarations parvenues hier. Il a aussi exercé 2,15 millions de stock options, et les cessions ont été opérées pour couvrir l'imposition liée à cette transaction, selon les déclarations. Ainsi, Musk a désormais cédé 9,2 millions de titres Tesla pour près de 10 milliards de dollars. Il avait précédemment soumis sur le réseau social Twitter un sondage dans lequel il demandait s'il devait vendre 10% de sa participation au capital de Tesla.

Pour atteindre ce seuil des 10%, Bloomberg relève qu'il devrait vendre 17 millions d'actions au total, ce qui représente 1,7% du capital du constructeur automobile. Si ses options exerçables étaient prises en compte dans le calcul de la participation, Musk devrait toutefois vendre encore un peu plus de titres. Le CEO de Tesla a exercé des millions d'options depuis le sondage, toutes à moins d'un an de leurs dates d'expiration.

Apple (stable) a déposé une plainte en Californie contre la firme israélienne NSO, créatrice du logiciel espion Pegasus, qu'il accuse d'avoir surveillé et ciblé des utilisateurs de ses produits aux Etats-Unis. L'institut d'études China Academy of Information and Communications a par ailleurs indiqué que les livraisons de smartphones en Chine avaient bondi de 30,6% sur un an en octobre.

Alibaba (+1%). L'Américain Warburg Pincus, actionnaire d'Ant Group, filiale d'Alibaba, a réduit de 15%, à moins de 200 milliards de dollars, son estimation de la valeur de la 'fintech' chinoise, selon une source de Reuters informée du dossier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/12/2021

Le Conseil d’administration d'Advicenne a décidé de soumettre à l’assemblée générale ordinaire des actionnaires du 21 janvier 2022, les projets de transfert de cotation de ses titres du…

Publié le 03/12/2021

Pharmagest a annoncé que Dominique Pautrat quittera ses fonctions de Directeur Général pour prendre la Présidence du Directoire de La Coopérative Welcoop, maison-mère de Pharmagest, à compter…

Publié le 03/12/2021

Suite à la survenance d’un problème qualité ayant affecté certaines de ses prothèses, Carmat a pris la décision de suspendre temporairement, à titre préventif, les implantations de son cœur…

Publié le 03/12/2021

Le Président du Conseil d'Administration de Pharmagest a proposé au Conseil d'Administration, réuni le 03 décembre 2021, la nomination suivante...

Publié le 03/12/2021

La société Foncière Volta envisage le rachat de tout ou partie de l'emprunt obligataire émis par la Société en deux tranches le 28 décembre 2017 et le...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne