Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 771.53 PTS
+0.27 %
6 765.00
+0.24 %
SBF 120 PTS
5 303.72
+0.24 %
DAX PTS
15 679.50
-0.17 %
Dow Jones PTS
35 490.69
-0.74 %
15 598.39
+0. %
1.161
+0.07 %

Wall Street : les yeux rivés sur l'emploi

| Boursier | 465 | Aucun vote sur cette news

La passe de quatre ? Wall Street va tenter de terminer la semaine en beauté même si les chiffres mensuels de l'emploi détermineront la couleur des...

Wall Street : les yeux rivés sur l'emploi
Credits Reuters

La passe de quatre ? Wall Street va tenter de terminer la semaine en beauté même si les chiffres mensuels de l'emploi détermineront la couleur des indices en fin de séance. Le consensus 'Bloomberg' table sur 500.000 créations d'emplois en septembre, un taux de chômage en baisse à 5,1% et une hausse de 0,4% sur un mois du salaire horaire moyen. Des données très attendues dans la mesure où elles devraient déterminer le calendrier du "tapering" (réduction de ses achats d'actifs) de la Fed.

Si le dynamisme du marché de l'emploi se révélait en effet plus fort que prévu, cela pourrait inciter la Réserve fédérale à entamer plus rapidement qu'anticipé son "tapering", peut-être dès le mois de novembre, comme l'avait laissé entendre le président de la Fed Jerome Powell, le 22 septembre dernier. Il avait alors estimé que le critère de nette amélioration de l'emploi était "en grande partie atteint". A l'inverse, des chiffres très décevants pourraient retarder l'échéance même si plusieurs observateurs notent que compte tenu de la hausse des prix, la Fed n'a plus beaucoup de marge de manoeuvre pour agir.

La hausse des rendements obligataires se poursuit d'ailleurs dans le sillage de l'accord sur la dette américaine. Le taux du T-Bond à 10 ans gagne encore 2,5 points de base ce matin, à 1,598%, au plus haut depuis le mois de juin. Les investisseurs ont poussé un "ouf" de soulagement hier après le compromis trouvé au Congrès américain afin de relever temporairement le plafond de la dette jusqu'au 3 décembre prochain. Un accord qui écarte donc à court terme tout risque de défaut de paiement des Etats-Unis sur leur dette fédérale.

Si aucun accord n'avait été trouvé, l'Etat fédéral se serait trouvé à court de financements vers le 18 octobre, ce qui aurait entraîné un défaut sur sa dette, un événement sans précédent dans l'histoire des Etats-Unis, qui aurait eu de lourdes conséquences sur l'économie et les marchés financiers.

Les cours du brut progressent à nouveau en cette fin de semaine avec un baril de brut américain WTI qui s'adjuge 1,5% à 79,5$ pour le contrat à terme de novembre sur le Nymex, tandis que le baril de Brent de la Mer du Nord prend 1,5% à 83,2$ (contrat de décembre). Le WTI est proche de son plus haut niveau depuis 7 ans et le Brent tutoie ses sommets de trois ans. Après le statu quo de l'Opep, l'or noir bénéficie notamment des signes montrant que de plus en plus de gros consommateurs délaissent le gaz pour le pétrole pour des raisons de coût.

L'or est stable à environ 1.755$ l'once pour le contrat à terme de décembre sur le marché Comex. Le bitcoin s'échange autour des 56.000$, en hausse de 2,6% sur 24h, selon le site Coindesk.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/10/2021

Achat du WARRANT PUT BNP PARIBAS MA7CNF à 0,34 EUR Analyse :BNP PARIBAS a bien rebondi sur la moyenne mobile à 200 jours, marquant ainsi un nouveau plus haut. Ce mouvement…

Publié le 28/10/2021

Capgemini fait partie des nombreuses satisfactions du jour à Paris...

Publié le 28/10/2021

La Banque Postale a annoncé son projet d’acquérir les 21,1 % du capital de CNP Assurances qu’il ne détiendrait pas à l’issue de l’acquisition du bloc de 16,1 % de BPCE en déposant une…

Publié le 28/10/2021

Airbus s'adjuge 2,6% à 112,8 euros en début de séance, les opérateurs saluant le relèvement des objectifs 2021 pour la deuxième fois depuis le début...

Publié le 28/10/2021

En hausse de 2,9% à 113,2 euros, Airbus signe la deuxième hausse du CAC 40 à l'ouverture après la publication de ses résultats trimestriels et relevé ses objectifs annuels. Le constructeur…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne