En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 514.57 PTS
-0.13 %
5 506.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 340.77
-0.09 %
DAX PTS
12 228.44
-0.38 %
Dowjones PTS
26 633.23
-0.35 %
7 631.85
-1.18 %
1.137
-0.17 %

Wall Street : les indices US tentent un rebond

| Boursier | 311 | Aucun vote sur cette news

La Bourse américaine tente de se reprendre à l'issue d'une semaine éprouvante, sur fond de bras de fer commercial entre Américains et Chinois...

Wall Street : les indices US tentent un rebond
Credits Reuters

La Bourse américaine tente de se reprendre à l'issue d'une semaine éprouvante, sur fond de bras de fer commercial entre Américains et Chinois... Les principaux indices boursiers remontent légèrement avant un long week-end de trois jours aux Etats-Unis. Le DJ gagne 0,30% à 25.560 pts, le Nasdaq prend 0,46% à 7.663 pts et le S&P500 monte de 0,27% à 2.830 pts. Donald Trump a souligné une fois de plus les dangers que représente selon lui le groupe technologique Huawei au centre des débats depuis plusieurs jours, tout en estimant que le contentieux pouvait être réglé dans le cadre d'un accord global avec Pékin... Il s'est aussi dit convaincu de la conclusion rapide d'un accord commercial avec la Chine, bien qu'aucune rencontre de haut niveau n'ait été programmée après l'échec des dernières discussions, il y a deux semaines à Washington...

ECO ET DEVISES

En attendant, le Fonds monétaire international a lancé un avertissement aux Etats-Unis et à la Chine. L'économiste en chef du FMI, Gita Gopinath, a affirmé que leur bras de fer risquait de compromettre le rebond économique mondial attendu pour le second semestre 2019. "Bien que l'impact sur la croissance mondiale soit pour le moment relativement modeste, la nouvelle escalade pourrait sérieusement détériorer le climat des affaires et la confiance des marchés financiers, perturber les chaînes de production et compromettre la reprise de la croissance mondiale prévue en 2019", a-t-elle prévenu.

Le ministère chinois du Commerce a adressé quant à lui à Washington une "protestation solennelle" à propos du placement sur une liste noire de son fleuron industriel Huawei, numéro un mondial des équipements télécoms et numéro deux mondial des smartphones... Rappelons que Washington a placé le 16 mai dernier Huawei et 68 de ses filiales sur la liste noire des "entités" considérées comme des menaces à la sécurité nationale des Etats-Unis. Soupçonné d'espionnage, Huawei pourrait bientôt être rejoint sur cette liste par 5 groupes chinois de vidéo-surveillance, dont les leaders du secteur Hangzhou Hikvision Digital Technology et Zhejiang Dahua Technology, selon la presse...
La Chine a reproché vendredi au secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, de propager des rumeurs après qu'il a accusé le directeur général de Huawei Technologies de mentir sur les liens entre son groupe et les autorités de Pékin.

Huawei a nié à de multiples reprises être contrôlé par l'Etat, l'armée ou les services de renseignement chinois.
Jeudi, Mike Pompeo a directement accusé le directeur général de Huawei, Ren Zhengfei, de mensonges sur les relations entre son groupe et Pékin et mis en doute ses déclarations sur le fait que Huawei ne partagera jamais les informations confidentielles de ses clients. Le chef de la diplomatie américaine a également dit s'attendre à ce qu'un nombre croissant d'entreprises américaines rompent tout lien avec Huawei...

"Ces derniers temps, certains responsables politiques américains ont continuellement inventé des rumeurs sur Huawei mais n'ont jamais produit les éléments de preuve demandés par plusieurs pays", a répliqué Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, en réponse à une question sur les propos de Mike Pompeo. Arguant d'impératifs de sécurité, les Etats-Unis s'efforcent de convaincre leurs alliés de bannir Huawei des projets de construction de réseaux mobiles de cinquième génération (5G). Lu Kang a estimé que les autorités américaines entretenaient la suspicion au sein de l'opinion publique américaine afin de créer la confusion et l'hostilité. Il a réaffirmé la position officielle chinoise selon laquelle le pouvoir politique américain doit cesser d'entraver les activités et de salir la réputation d'entreprises étrangères, ajoutant que Pékin souhaitait résoudre les différends en cours par le dialogue et la négociation...

A ces tensions commerciales, viennent s'ajouter les incertitudes persistantes sur le Brexit. La Première ministre britannique Theresa May a en effet annoncé son départ le 7 juin prochain, alors que les spéculations vont bon train sur son successeur qui pourrait être le très controversé Boris Johnson selon... Sur le marché des changes, l'euro remonte sur les 1,12/$.
Le pétrole tente lui aussi un rebond après deux séances sous haute pression. Le baril de Brent pour livraison en juillet cote 68$ et le WTI pour la même échéance reprend 70 cents à 58,60 dollars. La baisse des prix avait auparavant été alimentée par le bras de fer commercial international et par la publication hebdomadaire des données de l'Agence américaine d'information sur l'Energie qui ont fait ressortir une hausse inattendue des réserves de brut sur la semaine précédente...

VALEURS A SUIVRE

Facebook : +0,7%. Plus de 3 milliards de faux comptes ont été supprimés en 6 mois, avant qu'il ne deviennent actifs... C'est le bilan du grand ménage opéré par Facebook, qui publie comme chaque semestre un rapport de "transparence", pour mettre en avant ses efforts en la matière. La grande majorité de ces faux comptes sont supprimés quelques minutes après avoir été créés, précise le groupe, qui pointe du doigt des "spammeurs" tenant de mettre à mal la réputation du premier réseau social mondial - mais sans en dire davantage sur leur profil... Facebook a également partagé des chiffres inédits concernant la promotion ou la participation à des activités liées à la drogue et à la vente d'armes à feu. Le groupe a retiré plus de 1,5 million de messages de ces catégories au cours des trois premiers mois de cette année, et souhaiterait éventuellement élargir son rapport pour inclure d'autres types d'activités illégales.

Apple : remonte de 0,3% avec d'autres "technos" comme Amazon (+0,5%), Micron (+0,2%), Intel (+0,2%). Cisco est stable.

Snap : stable. Selon le Wall Street Journal, la maison mère de Snapchat serait en pourparlers avec certaines maisons de disques et éditeurs afin de multiplier les possibilités pour inclure de la musique dans leurs messages.

Boeing gagne 2,2%, alors que des représentants de l'Agence américaine de l'aviation civile estiment que le 737 MAX, immobilisé depuis deux mois, pourrait recevoir fin juin l'autorisation de redécoller...

HP Inc s'adjuge 4% après l'annonce d'un bénéfice trimestriel meilleur que prévu et d'un chiffre d'affaires pratiquement stable mais également au-dessus du consensus.

Intuit (+6%). Le groupe a annoncé un bénéfice par action meilleur que prévu pour son troisième trimestre clos fin avril, avec un chiffre d'affaires en hausse de 12%, et a relevé ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'exercice.

Foot Locker chute de 16% après avoir fait état de ventes à magasins comparables très inférieures aux attentes au premier trimestre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2019

Le magasin LDLC.com de Poitiers disposera par ailleurs d'un Atelier LDLC destiné à la réparation et au montage des ordinateurs...

Publié le 25/06/2019

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, annonce aujourd'hui avoir atteint une étape déterminante dans le cadre de...

Publié le 25/06/2019

Le Conseil d'Administration communique

Publié le 25/06/2019

Roctool, spécialiste des technologies de chauffage et de refroidissement des moules pour les plastiques et les composites, annonce aujourd'hui les...

Publié le 25/06/2019

Le règlement et la livraison des actions et leur admission sur Euronext Paris interviendront le 28 juin