5 614.51 PTS
-
5 546.0
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 475.40
-0.15 %
DAX PTS
13 077.72
-0.28 %
Dowjones PTS
24 715.09
+0.00 %
6 866.25
-0.51 %
Nikkei PTS
22 930.36
-

Wall Street : le DJIA abandonne plus de 2% en séance !

| Boursier | 188 | Aucun vote sur cette news

L'indice-phare de la Bourse de New York a accepté ses pertes en soirée pour retomber sous le seuil des 24.000 points.

Wall Street : le DJIA abandonne plus de 2% en séance !
Credits Reuters

La baisse de la Bourse de New York s'accélérait dans la soirée de mardi. Vers 20H30, l'indice Dow Jones chutait de 2,2% à 23.910 points, retombant sous le seuil des 24.000 points, qu'il avait déjà cassé le 6 avril dernier avant de rebondir. L'indice large S&P 500 perdait 1,7% à 2.624 pts et que le Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques, abandonnait 1,97% à 6.988 pts.

La hausse des taux d'intérêts et la chute des valeurs technologiques plombent le moral des investisseurs. Le rendement de l'emprunt d'Etat américain à 10 ans a ainsi atteint en séance le seuil psychologique des 3%, au-delà duquel les analystes estiment que les marchés d'actions seront pénalisés. Le taux est cependant revenu à 2,98% en fin de journée, quasi-stable par rapport à lundi soir.

Parmi les plus fortes baisses du Dow Jones figuraient les titres de 3M (-8%) et Caterpillar (-6%) qui ont publié des comptes et des perspectives décevants. DowDuPont perdait 4,3% et Travelers 4,2%, tandis qu'à la hausse, Verizon Communication progressait de 1,6% et qu'Intel avançait de 1,1%. Alphabet (maison mère de Google) plongeait de près de 5% malgré la publication de résultats trimestriels meilleurs que prévu, mais accompagnés de dépenses d'investissement supérieures aux attente des investisseurs.

Si le taux du T-Bond à 10 ans se hissait durablement au-dessus de 3%, les investisseurs seraient tentés de délaisser les marchés d'actions pour les obligations, devenus plus attractifs à ce niveau de rémunération. En effet, le rendement (dividendes) des actions américaines est d'environ 1,7% pour le S&P 500, et comporte davantage de risques que la dette de l'Etat américain, qui rapporte donc près de 3% par an.

En outre, une hausse de taux pèserait sur les coûts financiers des entreprises qui s'endettent, ce qui réduirait d'autant leurs bénéfices. Enfin, une hausse des taux souverains aurait aussi des effets haussiers sur les autres taux, notamment ceux des prêts hypothécaires, ce qui pourrait faire ralentir le marché immobilier et peser sur la croissance économique américaine.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/05/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…

Publié le 18/05/2018

Le démarrage du plan Dimension 2020 commence à porter ses fruits...

Publié le 18/05/2018

A l'issue de l'opération, le FCPE Eiffage Actionnariat Relais 2018 détiendra 1,93% du capital...

Publié le 18/05/2018

L'assemblée a pris acte de la démission de son poste d'administrateur de Christian de Longevialle...

Publié le 18/05/2018

Paris, France - le 18 mai 2018 CGG annonce que l'homologation de son plan de sauvegarde par le Tribunal de commerce de Paris le 1er décembre 2017 a été confirmée par un arrêt…