En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 771.39 PTS
+1.76 %
4 764.0
+1.84 %
SBF 120 PTS
3 769.72
+1.63 %
DAX PTS
11 781.13
+1.06 %
Dow Jones PTS
25 632.23
+0.33 %
9 483.43
+0.44 %
1.106
+0.51 %

Wall Street : le chômage explose, le pétrole flambe, les indices hésitent

| Boursier | 6519 | 5 par 1 internautes

Les inquiétudes autour de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences autant sanitaires qu'économiques restent fortes dans les salles de marché...

Wall Street : le chômage explose, le pétrole flambe, les indices hésitent
Credits Reuters

La fin de semaine s'annonce encore une fois volatile à Wall Street. A 30 minutes de l'ouverture, les futures pointent en légère baisse après le sursaut de la veille. Les inquiétudes autour de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences autant sanitaires qu'économiques restent fortes dans les salles de marché. La nouvelle flambée du pétrole soutient néanmoins la tendance, les opérateurs continuant à miser sur un prochain accord entre producteurs pour rééquilibrer le marché.

Premières suppressions d'emploi depuis 2010 en mars

Après l'annonce d'un doublement des inscriptions au chômage la semaine dernière, les chiffres mensuels de l'emploi américain promettaient le pire même s'ils ne portent pas totalement la trace de la pandémie de coronavirus puisque l'enquête du Département américain au Travail a été réalisée avant que la majorité des mesures de confinement soient mises en place aux Etats-Unis. Il n'en reste pas moins que 701.000 emplois non-agricoles ont été détruits le mois dernier, un niveau nettement supérieur aux 100.000 éliminations d'emplois attendues par le consensus de place. Il s'agit des premières destructions de postes depuis 2010 aux Etats-Unis.

Le taux de chômage a de son côté bondi de 3,5% à 4,4%, contre 3,8% de consensus. Les suppressions d'emploi dans le privé sont ressorties au nombre de 713.000, contre -163.000 de consensus. Le taux de participation à la force de travail s'est établi à 62,7%, contre 63,3% attendu par le marché. Enfin, le salaire horaire moyen a augmenté de 3,1% en glissement annuel et +0,4% par rapport au mois antérieur.

Plus de 20 millions de postes éliminés ?

Selon des prévisions publiées jeudi par le Congressional Budget Office (CBO) aux Etats-Unis, le taux de chômage dans le pays pourrait dépasser les 10% au deuxième trimestre et la contraction du PIB atteindre plus de 7% en conséquence de la pandémie. Les économistes de Bank of America estiment que près de 20 millions d'emplois pourraient être supprimés au cours des deux prochains mois en raison de l'épidémie, ce qui entraînerait un taux de chômage maximum de 15,6%. Toujours sur le front macroéconomique, les indices ISM et PMI des services du mois de mars seront dévoilés cet après-midi.

Le pic de l'épidémie encore très loin aux USA

Sur le plan sanitaire, le nombre de malades continue à croître fortement. Plus d'un million de personnes dans le monde ont été contaminées et le nombre de décès a dépassé la barre des 53.900, selon les statistiques de l'université américaine Johns Hopkins. Outre-Atlantique, plus de 245.000 personnes ont été contaminées et plus de 5.900 personnes sont décédées.

Le pétrole monte encore

Après être tombés sur des niveaux plus observés depuis 18 ans, les cours du brut poursuivent leur folle remontée, dopés par l'espoir d'un accord entre pays producteurs et les dernières déclarations du président américain, qui s'attend à un compromis sur la production entre la Russie et l'Arabie saoudite dans les prochains jours. Hier, le baril de Brent a pris jusqu'à 47% en séance, un record !

Le locataire de la Maison Blanche a affirmé jeudi sur Twitter : "Je viens de parler à mon ami MBS (prince héritier) d'Arabie Saoudite, qui s'est entretenu avec le président Poutine de Russie, et je m'attends & j'espère qu'ils réduiront d'environ 10 millions de barils (ndlr : la production), et peut-être bien plus, ce qui, si cela se produit, sera GRAND pour l'industrie du pétrole et du gaz !".

Par ailleurs, selon 'Bloomberg', l'Opep+ organiserait une réunion 'en ligne' d'urgence lundi. L'agence, qui cite deux délégués du cartel, précise que le rendez-vous sera ouvert à tous les producteurs, et pas seulement aux membres de l'organisation des pays exportateurs de pétrole et leurs alliés habituels. La liste des participants est cruciale dans la mesure où l'Arabie Saoudite a clairement indiqué qu'elle ne réduira sa production que si d'autres pays, dont les États-Unis, assument une partie du fardeau.

Le baril de brut léger américain gagne actuellement de 11% à 28,2$ (contrat à terme de mai sur le Nymex), tandis que le Brent de mer du Nord s'envole de 15,2% à 34,5$ (contrat échéance juin).

Le billet vert marque une pause

Le dollar est bien orienté ce vendredi, recherché dans ce climat pour le moins incertain. L'indice du dollar, qui reflète son évolution face à 6 devises de référence (euro, livre sterling, franc suisse, dollar canadien, yen et couronne suédoise) prend actuellement 0,6% à 100,9points. Enfin, l'indice Vix de la volatilité, aussi appelé "indice de la peur", est quasi stable à 50,3.

Les valeurs

* Tesla a annoncé jeudi soir avoir produit 102.672 véhicules au premier trimestre, et en avoir livré 88.400, le meilleur premier trimestre de sa courte histoire, malgré la crise du coronavirus qui a entraîné la fermeture de son usine chinoise pendant 2 semaines en janvier. Dans un communiqué publié après la clôture de Wall Street, le constructeur californien de voitures électriques a précisé que les livraisons de Model 3 et Model Y avaient atteint ensemble 76.200 au 1er trimestre, tandis que les Model S et Model Y ont atteint ensemble 12.200 véhicules. Contrairement à ses précédentes publications, Tesla n'a pas détaillé les ventes de chaque modèle pris séparément. Les analystes sondés par le cabinet FactSet s'attendaient à des livraisons totales un peu supérieures, à 89.000 véhicules, dont 75.700 Model 3, le modèle "grand public" du groupe.

* Google, filiale d'Alphabet, a publié jeudi une analyse des déplacements dans 131 pays qui permet de vérifier si les mesures de confinement entrées en vigueur un peu partout en mars pour enrayer la propagation du coronavirus sont observées ou non. Les données de localisation provenant de plusieurs milliards de téléphones portables ont été compilées puis représentées sous forme de graphiques pour comparer l'affluence des dernières semaines dans différents types de lieux, tels que les stations de métro, de train, de bus, ou les commerces, avec celles qui ont été recueillies sur une période témoin avant l'apparition de l'épidémie.

* General Motors a annoncé une chute de 43,3% de ses ventes de véhicules en Chine au premier trimestre, la pandémie de coronavirus réduisant la demande dans le plus grand marché automobile du monde. GM a une entreprise commune avec SAIC Motor Corp dans le pays qui fabrique des véhicules Buick, Chevrolet et Cadillac. Elle a également une autre co-entreprise, SGMW, avec SAIC et Guangxi Automobile Group, qui produit des mini-fourgonnettes et a commencé à fabriquer des voitures haut de gamme.

* Ford. La suspension temporaire des activités du constructeur automobile en Europe se poursuivra au moins jusqu'au 4 mai. Le groupe de Détroit a par ailleurs dévoilé une baisse de 12,5% de ses ventes de voitures aux États-Unis pour le premier trimestre.

* Boeing a annoncé la suspension pour deux semaines de la production dans ses installations de Ridley Township, en Pennsylvanie, en raison de la pandémie decoronavirus.

* Regeneron et Sanofi ont fait état vendredi de résultats encourageants concernant le Dupixent pour traiter l'eczéma chez l'enfant. Les résultats de l'essai pivot de phase III annoncés aujourd'hui montrent en effet que Dupixent, en association avec un traitement standard par corticoïdes topiques chez des enfants âgés de 6 à 11 ans souffrant de dermatite atopique sévère non contrôlée, a permis d'atténuer significativement les signes et symptômes de la maladie et d'améliorer la qualité de vie. L'extension des indications de Dupixent à l'enfant âgé de 6 à 11 ans fait actuellement l'objet d'un examen prioritaire de la FDA, dont la décision est attendue le 26 mai.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mai 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/05/2020

GROUPE PAROTLe distributeur automobile publiera (après Bourse) son chiffre d'affaires du premier trimestre. RENAULTLe constructeur automobile dévoilera son plan de réduction des coûts. source :…

Publié le 28/05/2020

8h45 en FranceConsommation des ménages en avrilInflation en maiPIB (définitif) du premier trimestre11h00 en zone euroInflation en mai (première estimation)14h30 aux Etats-UnisRevenu et consommation…

Publié le 28/05/2020

Avec la transformation inéluctable du commerce physique

Publié le 28/05/2020

Moody’s a dégradé jeudi la note de crédit de long terme de Renault de « Ba1 » à « Ba2 ». Le groupe au losange s’enfonce donc encore un peu plus dans la catégorie spéculative. La…

Publié le 28/05/2020

Amundi a obtenu le flatteur statut de 'Super Management Company' en Irlande...