5 309.23 PTS
+0.13 %
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
+0.01 %
DAX PTS
12 461.91
-0.07 %
Dowjones PTS
24 993.43
+0.79 %
6 763.69
+0.07 %
Nikkei PTS
21 736.44
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street : la volatilité remonte au-dessus de sa moyenne !

| Boursier | 110 | Aucun vote sur cette news

Sur fond de fortes turbulences boursières, l'indice Vix est remonté lundi au-dessus de la barre des 20, sa moyenne historique, pour la première fois depuis novembre 2016.

Wall Street : la volatilité remonte au-dessus de sa moyenne !
Credits Reuters

La correction boursière qui bouleverse les places mondiales depuis une semaine a entraîné une forte hausse de la volatilité. Aux Etats-Unis, l'indice Vix mesurant cette volatilité, a plus que doublé lundi (+115%) pour s'établir à 37,22 ! Et depuis un mois, la volatilité a été multipliée par 4...

"L'indice de la peur" a ainsi franchi allègrement le seuil des 20, sa moyenne historique, pour la première fois depuis 15 mois, début novembre 2016, juste avant l'élection de Donald Trump à la Maison Blanche. Si le Vix se maintient durablement au-dessus de sa moyenne, cela augmentera les risques de poursuite de la correction boursière.

L'indice VIX, qui établit la moyenne des volatilités sur les options d'achat (call) et les options de vente (put) sur l'indice S&P 500, est censé refléter la volatilité attendue sur les marchés sur les 30 prochains jours. L'indice a tendance à s'apprécier lorsque les marchés d'actions baissent, puisque les variations de cours de Bourse sont particulièrement fortes dans ces périodes incertaines.

La fin de la complaisance vis-à-vis des risques boursiers ?

Le dernier passage du Vix au-dessus des 20 remonte au 4 novembre 2016, quelques jours avant l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, dont la perspective inquiétait alors bon nombre d'experts... Cependant, après l'élection présidentielle, la Bourse a au contraire apprécié les projets de Donald Trump, à commencer par les baisses massives d'impôts pour les sociétés comme les ménages. Le Vix n'a alors cessé de reculer pour tomber jusqu'à 9,2 tout début janvier 2018, dans un contexte de hausse quasi-ininterrompue des indices boursiers.

Depuis l'élection de Trump à la Maison Blanche, le 8 novembre 2016, l'indice Dow Jones a ainsi bondi de 36%, en dépit de sa correction de 8,5% depuis son dernier record historique, le 26 janvier dernier.

Yellen ne voit pas de bulle sur les Bourses américaines

De nombreux analystes avaient mis en garde ces derniers mois contre une volatilité durablement faible, qui traduisait une complaisance des investisseurs vis-à-vis du risque. Cette forme d'anesthésie aux risques de marché a accentué le renchérissement des cours, rendant les marchés vulnérables à une correction comme celle qui se déroule depuis une dizaine de jours. Début janvier, les actions américaines se payaient chères selon le critère le plus employé par les analystes, celui du multiple de capitalisation : le PER (price earning ratio) du S&P 500 était ainsi supérieur à 19 fois les bénéfices attendus, contre un niveau de 14 en moyenne historique.

A ce niveau de valorisation, la présidente sortante de la Fed, Janet Yellen, a ainsi paru trouver logique la correction actuelle, tout en assurant qu'elle ne voyait pas de "bulle" spéculative sur les Bourses. "Je ne veux pas caractériser ce que nous voyons actuellement sur les marchés de +bulle+", a ainsi estimé Mme Yellen, vendredi, au dernier jour de son mandat de présidente de la Fed, sur la chaîne de télévision 'PBS'.

"Mais je dirais que les valorisations sont en général élevées", a-t-elle tout de même jugé, en incitant les investisseurs américains à "rester prudents dans leurs placements".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2018

      Souscription de 250 obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles (de 10.000 EUR de valeur nominale chacune) assorties de bons de souscription…

Publié le 22/02/2018

Augustin de Romanet a procédé à plusieurs nominations...

Publié le 22/02/2018

Le volume d'affaires minimum est estimé à 5 ME sur 3 ans...

Publié le 22/02/2018

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurologiques et auto-immunes, annonce aujourd'hui que...

CONTENUS SPONSORISÉS