Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 617.27 PTS
-
5 629.00
-
SBF 120 PTS
4 460.31
-
DAX PTS
13 848.35
+0.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
+0. %
1.209
+0.13 %

Wall Street : l'heure des prises de bénéfices ?

| Boursier | 842 | 5 par 2 internautes

Wall Street corrige désormais ce lundi, après une ouverture record pour les indices Dow Jones et S&P 500...

Wall Street : l'heure des prises de bénéfices ?
Credits Reuters

Wall Street corrige désormais ce lundi, après une ouverture record pour les indices Dow Jones et S&P 500. Le DJIA abandonne 1,2% à 30.239 pts, le S&P 500 0,97% à 3.719 pts et le Nasdaq 0,63% à 12.807 pts. Le baril de brut WTI cède près de 2% sur le Nymex à 47,7$, malgré l'anticipation d'un plafonnement prolongé de production de l'OPEP+. L'once d'or grimpe de 2,5% à 1.943$. Le Bitcoin retombe de 7% sous les 32.000$, après de nouveaux records historiques. L'indice dollar recule enfin de 0,2% face à un panier de devises.

Sur le front économique aux USA ce jour, l'indice Markit PMI manufacturier américain final du mois de décembre 2020 est ressorti à 57,1, contre un consensus de marché de 56,5 et un niveau antérieur (lecture flash) de 56,5 également. L'indicateur du jour traduit donc une poursuite de l'expansion de l'activité manufacturière nationale américaine.

Les dépenses de construction aux États-Unis pour le mois de novembre, qui viennent également d'être publiées, sont ressorties en augmentation de 0,9% en comparaison du mois antérieur, contre +1% de consensus et +1,6% sur le mois antérieur.

La matinée était par ailleurs marquée par les annonces de PMI manufacturiers pour décembre à travers le monde. L'indice japonais traduit une activité à l'équilibre, puisqu'il est de 50. L'indice Caixin chinois est un peu moins dynamique que prévu à 53. En Europe, l'indicateur espagnol se situe à 51, contre 52,8 en Italie, 51,1 en France et 58,3 en Allemagne. L'indice européen est de 55,2, assez proche du consensus.

Concernant l'épidémie du nouveau coronavirus, les pays déploient à des rythmes très divers leurs stratégies de vaccination, rapides au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, mais bien plus lente en France. Boris Johnson, face à l'expansion toujours forte du virus, a prévenu que des mesures plus dures allaient probablement arriver. La nouvelle variante du virus met en effet la pression sur les services de santé. Le Royaume-Uni a entamé par ailleurs le déploiement du vaccin covid d'AstraZeneca développé avec l'Université d'Oxford... L'Allemagne devrait par ailleurs étendre son confinement. La France a abaissé son horaire de couvre-feu à 18H dans 15 départements.

L'Agence européenne des médicaments pourrait recommander dès ce lundi l'approbation du vaccin contre le covid de Moderna, a indiqué un porte-parole de l'EMA. Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l'EMA devait se réunir mercredi, mais la réunion a été avancée à aujourd'hui. En cas d'avis positif, un communiqué serait publié rapidement. L'EMA avait validé déjà le 21 décembre le vaccin de Pfizer / BioNTech.

Les États-Unis s'activent, et Moncef Slaoui, qui dirige l'Operation Warp Speed en charge des vaccinations, a suggéré qu'une manière d'accélérer l'immunisation contre le Covid-19 pouvait être d'administrer deux doses à demi-volume du vaccin de Moderna à certains individus. Le procédé est actuellement en discussions avec le laboratoire et la FDA. Au 2 janvier, 4,2 millions d'Américains ont été inoculés, contre un objectif de 20 millions en fin d'année. Slaoui et le Dr. Fauci sont prudents concernant la stratégie, adoptée notamment par le Royaume-Uni, d'administrer dès maintenant toutes les doses disponibles. En effet, les vaccins approuvés demandent une seconde injection pour être pleinement efficaces. Les CDC étudient actuellement le déploiement jugé trop lent des vaccins...

Selon l'Université Johns Hopkins ce lundi, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort désormais à plus de 85 millions, dont 20,6 millions aux USA, 10,3 millions en Inde et 7,7 millions au Brésil. Le virus a fait 1,84 million de morts à l'échelle mondiale, dont 351.590 aux États-Unis, pays de loin le plus frappé.

Les valeurs

Tesla (+4%) a quasiment atteint son objectif initial de livraisons pour 2020, ce qui constitue une performance puisque la guidance avait été fournie en début d'année dernière, avant que la pandémie ne plombe l'économie mondiale. Le groupe californien vedette de l'automobile électrique avait ensuite retiré cet objectif de 500.000 unités ou plus. Finalement, le groupe est parvenu à livrer 499.550 véhicules en 2020, contre 367.500 en 2019. Cela représente une expansion de 36%. Le consensus de Wall Street est amplement dépassé, puisqu'il était d'environ 481.000 unités livrées. Sur le seul quatrième trimestre, les livraisons ont atteint un record de 180.570 unités.

Elon Musk, le patron du groupe, a exprimé sa fierté avant-hier dans un tweet. "Tellement fier de l'équipe Tesla pour avoir atteint cet objectif majeur! Au début de Tesla, je pensais que nous n'avions (de manière optimiste) que 10% de chances de survie".

MGM Resorts International (-3%) a déposé une offre pour l'acquisition du Britannique Entain pour 11 milliards de dollars. La société londonienne estime que la proposition du groupe américain sous-évalue la société et ses perspectives, alors que MGM propose 0,6 action pour chaque titre Entain détenu, soit une prime de 22% sur le cours de clôture du 31 décembre.

Alibaba (-3%). Jack Ma, le milliardaire fondateur du géant chinois du e-commerce, n'a plus été aperçu en public depuis plus de deux mois, ce qui commence à inquiéter, d'autant plus que la justice chinoise venait d'ouvrir une enquête sur les pratiques concurrentielles du groupe après avoir bloqué l'introduction de la filiale Ant Group. Ma était en conflit avec le Parti communiste chinois. Selon le Financial Times, il n'a plus été vu depuis octobre.

Pinduoduo (-3%). Les autorités chinoises examineraient les conditions de travail du groupe de commerce en ligne après la mort d'une salariée.

Fiat Chrysler (+1%). Les trois principaux actionnaires du Français PSA, la famille Peugeot, l'Etat français et le Chinois Dongfeng, ont voté en faveur du projet de fusion transfrontalière avec FCA présenté en décembre 2019. Les actionnaires de Fiat Chrysler ont également voté en faveur du deal, qui donnera naissance au quatrième groupe automobile mondial en termes de ventes unitaires. Stellantis comptera plus de 400.000 employés. Les deux constructeurs ont recueilli toutes les autorisations antitrust nécessaires.

Pfizer (-1%) et BioNTech (+6%) font le maximum pour renforcer la production de leur vaccin contre le nouveau coronavirus, mais il y aura sans doute des ruptures d'approvisionnement jusqu'à ce que d'autres vaccins soient disponibles au sein de l'Union européenne, à en croire les fondateurs de la société allemande de biotechnologie BioNTech, cités par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Centene (+2%) a dévoilé le rachat de Magellan Health dans le cadre d'un accord évalué à 2,2 milliards de dollars dette comprise, afin de renforcer ses services liés à la santé mentale.

Herbalife (+3%). Le milliardaire activiste Carl Icahn a revendu plus de la moitié de sa participation dans Herbalife Nutrition à la société pour 600 millions de dollars et a renoncé à cinq sièges au board détenus par ses représentants.

Teledyne Technologies (-8%) annonce l'acquisition du fabricant de caméras thermiques Flir Systems pour huit milliards de dollars en cash et actions.

Roku (-1%). Le fabricant de décodeurs et lecteurs multimédias étudie le rachat du catalogue de contenus de Quibi, service de streaming qui a déposé le bilan quelques mois après son lancement. C'est du moins ce que rapportait hier le Wall Street Journal.

Airbnb (-1%). Les brokers de la place initient leurs recommandations sur le dossier récemment introduit à Wall Street. Needham et Jefferies sont à l'achat. Piper Sandler et Baird entament leurs suivis à 'surpondérer' et 'surperformance'. Credit Suisse est 'neutre', tout comme Keybanc.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2021

Le fonds aurait réclamé le départ du PDG du groupe agro-alimentaire, selon le site du magazine 'Challenges'.

Publié le 18/01/2021

Esker fera chaque année l'objet d'un audit de contrôle pour valider sa conformité ISO 14001 dans la durée...

Publié le 18/01/2021

Impacté par les conséquences liées à l'épidémie de Covid-19, le trafic total du Groupe ADP a diminué de 60,4% sur l'année 2020 avec 96,3 millions de...

Publié le 18/01/2021

Nexans publiera ses résultats de l'exercice 2020, le mercredi 17 février à 7h, heure de Paris...

Publié le 18/01/2021

Un actionnaire détenant 1% du capital de la société et ne participant pas à l'opération verrait sa participation passer à 0,91%...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne