En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 836.44 PTS
+1.98 %
4 823.5
+1.88 %
SBF 120 PTS
3 839.24
+1.85 %
DAX PTS
10 815.71
+1.82 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+0.00 %
1.138
+0.26 %

Wall Street : Jerome Powell réveille les indices !

| Boursier | 364 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA s'envole de 1,94% à 25.228 pts, le Nasdaq grimpe de 2% à 7.225 pts et le S&P500 monte de 1,65% à 2.727 pts...

Wall Street : Jerome Powell réveille les indices !
Credits Reuters

Wall Street s'offre un vif rebond ce mercredi soir à trois heures de la clôture, les investisseurs se remettant à espérer la conclusion rapide d'un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, alors que Donald Trump et Xi Jinping doivent se rencontrer en fin de semaine à l'occasion du sommet argentin du G20. Les indices profitent également pleinement ce soir des dernières déclarations du patron de la Fed. Jerome Powell vient en effet d'indiquer que les taux d'intérêt étaient "juste au-dessous" d'un niveau "neutre" pour l'économie. Une annonce qui laisse penser que la Fed pourrait stabiliser ses taux un certain temps après une dernière hausse en décembre prochain. Le DJIA s'envole de 1,94% à 25.228 pts, le Nasdaq grimpe de 2% à 7.225 pts et le S&P500 monte de 1,65% à 2.727 pts.

"Les taux d'intérêts sont toujours bas selon les critères historiques et ils demeurent juste au-dessous (...) d'un niveau qui serait neutre pour l'économie, c'est-à-dire sans stimuler, ni ralentir la croissance", a estimé Jerome Powell devant le Club économique de New York...

Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison Blanche, a évoqué hier la possibilité que les USA et la Chine parviennent enfin à un accord commercial. Pourtant, peu avant cette confrontation tant attendue de Trump et Xi, le Président américain a refroidi l'ambiance en confirmant vouloir taxer 200 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois importés. Ainsi, D'après des propos tenus à l'occasion d'un entretien accordé au 'Wall Street Journal', Trump entend toujours appliquer des prélèvements douaniers majorés (passant de 10% à 25%) sur 200 Mds$ d'importations chinoises. Le Président américain a jugé "hautement improbable" qu'il accède à la demande éventuelle de Pékin de reporter la mesure.

D'après le rapport gouvernemental du jour ce mercredi, le PIB des Etats-Unis pour le troisième trimestre 2018 a progressé comme attendu sur un rythme annualisé de 3,5%, en ligne avec sa première estimation et conformément au consensus de place. L'indice des prix rattaché au PIB a grimpé sur un rythme de 1,7% (lecture également confirmée et en ligne avec le consensus). Enfin, les dépenses réelles de consommation se sont appréciées de 3,6%, contre 3,7% de consensus et 4% pour l'estimation initiale. Il s'agissait de la seconde lecture (estimation préliminaire) sur trois du PIB trimestriel aux Etats-Unis.

Par ailleurs, la balance du commerce international de biens pour le mois d'octobre 2018, également annoncée ce jour, est ressortie déficitaire de 77,2 milliards de dollars, contre -76,9 Mds$ de consensus et -76,3 Mds$ pour la lecture révisée du mois antérieur.

Les ventes de logements neufs aux USA pour le mois d'octobre 2018 sont ressorties au nombre de 544.000 unités, a indiqué le gouvernement américain, alors que le consensus de place sur la période se situait plutôt à 575.000. Un mois auparavant, les ventes dans le neuf totalisaient 597.000 unités - une révision en hausse, la lecture antérieure se situant à 553.000.

L'indice manufacturier de la Fed de Richmond pour le mois de novembre 2018, qui vient lui aussi d'être dévoilé, est ressorti à 14, contre un consensus de 15 et un niveau de 15, également, un mois avant.

Le rapport du jour sur les stocks pétroliers américains a fait ressortir une dixième semaine consécutive de progression des réserves de brut aux États-Unis. Selon le rapport du Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de pétrole, hors réserve stratégique, ont bondi de 3,6 millions de barils pour la semaine close au 23 novembre, à 450,5 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse de seulement 1,1 million de barils. Les stocks d'essence ont eux en revanche reculé de 0,8 million de barils, alors que les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont augmenté de 2,6 millions de barils.

VALEURS A SUIVRE

General Motors (stable) a subi hier soir les attaques du Président américain Donald Trump sur le réseau social Twitter. "Très déçu par General Motors et leur CEO (directrice générale), Mary Barra, pour la fermeture d'usines dans l'Ohio, le Michigan et le Maryland. Rien n'est fermé au Mexique & en Chine. Les U.S. ont sauvé General Motors, et voilà le MERCI que nous recevons! Nous envisageons maintenant de couper toutes les subventions de GM, y compris pour les voitures électriques. General Motors a fait un grand pari sur la Chine il y a des années lorsqu'ils y ont construit des usines (ainsi qu'au Mexique) - je ne pense pas que ce pari sera payant. Je suis ici pour protéger les Travailleurs d'Amérique!", a asséné Trump. GM a annoncé lundi son intention de couper dans ses effectifs et sa production en Amérique du Nord. Ces actions représentent, estime Reuters, la plus importante restructuration du groupe automobile de Detroit depuis la faillite intervenue il y a dix ans déjà. Le groupe pourrait stopper l'année prochaine la production de cinq usines situées aux USA et au Canada (Ohio, Michigan, Maryland et Oshawa). GM va par ailleurs arrêter la production de plusieurs modèles actuellement fabriqués sur ces sites, comme la Buick LaCrosse, la Cadillac CT6 ou la Chevrolet Cruze... Les mesures concernent 15% des effectifs salariés du constructeur en Amérique du Nord. 14.700 emplois sont menacés, dont 8.100 'cols blancs' ! Le groupe estime que le nombre de cadres diminuera de 25%. Les mesures devraient coûter entre 3 milliards de dollars et 3,8 milliards de dollars en charges avant imposition, mais améliorer le free cash flow annuel de 6 milliards de dollars d'ici la fin de l'année 2020. Les opérations du site d'Oshawa seraient abandonnées en 2019. Il en sera de même fin 2019 pour le site d'assemblage de Lordstown, dans le nord-est de l'Ohio, pour celui de Detroit-Hamtramck dans le sud-est du Michigan. Un sort comparable pourrait être réservé aux opérations de Warren dans le Michigan et au site de Baltimore (Maryland).

Tesla (stable). Les informations relayées plus tôt dans la semaine à propos d'une possible chute de 70% des ventes chinoises du groupe en octobre pourraient être trompeuses. Hier, un responsable de la China Passenger Car Association (la fédération automobile chinoise) avait fait état à Reuters de ce possible effondrement des ventes. A l'occasion de la conférence East Tech West de CNBC se tenant en Chine, Freeman Shen, directeur général de WM Motor, a qualifié de "trompeuses" ces informations évaluant à seulement 211 le nombre de véhicules électriques écoulés par Tesla sur le marché chinois en octobre. Freeman Shen déclare ainsi : "Je doute de ces chiffres car, en tant que personne ayant travaillé dans l'industrie automobile chinoise durant de nombreuses années... (je sais que) la Chinese Passenger Car Association n'est pas toujours précise". Pour Shen, les ventes de véhicules en Chine "sont toujours une sorte de mystère", car les constructeurs automobiles dévoilent leurs données à travers un certain nombre de canaux différents. Il ajoute que les compagnies peuvent annoncer leurs ventes de voitures "selon leur volonté" à la Chinese Passenger Car Association. "Cela peut être n'importe quel nombre que vous voudriez", s'amuse Shen, ancien dirigeant de Fiat Chrysler qui a fondé l'acteur de l'automobile électrique WM Motor en 2015. Tesla a également démenti ces chiffres hier mardi. Un porte parole du groupe cité par Reuters a estimé que les informations concernant une chute des ventes en Chine étaient "sauvagement inexactes".

Tiffany (-11%) a dévoilé ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices s'élèvent à 94,9 M$ (0,77$ par action), contre 100,2 M$ (0,80$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 1,01 Md$, contre 976,2 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,77$, pour des ventes de 1,05 Md$. A magasins comparables, les ventes sont en croissance de 2%, contre plus de 5% de consensus. Sur l'exercice, le groupe vise un bpa compris entre 4,65 et 4,80$.

Salesforce (+8%) a présenté ses résultats du troisième trimestre. Les revenus s'élèvent à 3,39 Mds$, en croissance de 26% en glissement annuel. Le résultat net est de 105 M$, contre 107 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 0,13$, contre 0,14$ un an avant. En non-GAAP, le bpa s'affiche à 0,61$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,50$, pour des revenus de 3,37 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise des revenus compris entre 13,23 et 13,24 Mds$, pour un bpa entre 2,60 et 2,61$.

J.M. Smucker (-6%) a annoncé ses résultats du second trimestre fiscal. Les bénéfices sont de 188,5 M$ (1,66$ par action), contre 194,6 M$ (1,71$ par action) un an avant. En base ajustée, le bpa ressort à 2,17$, contre 2,02$ un an plus tôt. Les ventes montent de 5% à 2,02 Mds$. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 2,29$, pour des ventes de 2,05 Mds$. Sur l'exercice, le groupe vise désormais un bpa compris entre 8 et 8,20$, contre une précédente fourchette de 8,40/8,65$. Les ventes sont quant à elles attendues à 7,9 Mds$, contre 8 Mds$ jusqu'ici.

Dick's Sporting Goods (stable) a publié ses résultats du troisième trimestre. Les bénéfices sont de 37,8 M$ (0,39$ par action), contre 36,9 M$ (0,35$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 1,86 Md$, contre 1,94 Md$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,26$, pour des ventes de 1,9 Md$. A magasins comparables, les ventes reculent de 6,1%. Sur 2018, le groupe vise désormais un bpa compris entre 3,15 et 3,25$, contre une précédente fourchette de 3,02/3,20$.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2018

Il sagit dune correction du communiqué 17:33 10.12.2018 CET. Explication de la modification: mise à jour de la pièce jointe COMMUNIQUE FINANCIER Lesquin, le 10 Décembre…

Publié le 11/12/2018

IDIA Capital Investissement accompagne les dirigeants-actionnaires de la société Whiskies du Monde, spécialisée dans la distribution de spiritueux premium en France et en Europe, dans une…

Publié le 11/12/2018

DECLARATION DU NOMBRE D'ACTIONS COMPOSANT LE CAPITAL ET DU NOMBRE TOTAL DE DROITS DE VOTE AU 30 NOVEMBRE 2018   Article L. 233-8-II du Code de…

Publié le 11/12/2018

Société Européenne au capital de EUR 361 015 032 - 582 110 987 R.C.S Paris 30 avenue Montaigne - 75008 Paris         INFORMATION MENSUELLE RELATIVE AU NOMBRE TOTAL DE…

Publié le 11/12/2018

Les CDS à 5 ans du distributeur sont au plus haut...