Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 611.69 PTS
-1.22 %
5 595.00
-1.42 %
SBF 120 PTS
4 456.08
-1.11 %
DAX PTS
13 787.73
-1.44 %
Dow Jones PTS
30 814.26
-0.57 %
12 803.93
-0.73 %
1.207
+0. %

Wall Street incertain, au terme d'une année boursière propice

| Boursier | 837 | Aucun vote sur cette news

La cote américaine consolide ce jeudi, le DJIA se tassant de 0,02% à 30...

Wall Street incertain, au terme d'une année boursière propice
Credits Reuters

La cote américaine consolide ce jeudi, le DJIA se tassant de 0,02% à 30.402 pts et le S&P 500 grappillant 0,06% à 3.734 pts. Le Nasdaq recule de 0,04% à 12.864 pts. Le baril de brut WTI perd 0,8% à 48$ sur le Nymex. L'once d'or avance de 0,4% à 1.901$. L'indice dollar se stabilise face à un panier de devises de référence, en hausse timide de 0,1%.

Le S&P 500, indice large américain, se dirige vers un gain voisin de 15% en 2020, alors que le Nasdaq prend 43% depuis le début de l'année, du jamais vu depuis 2009. Le Dow Jones gagne plus de 6% sur un an.

L'actualité concernant le virus et les vaccins demeure contrastée. La pression reste mise sur les hôpitaux américains. Les nouvelles souches découvertes et le renforcement de certaines restrictions pèsent également. Moncef Slaoui, conseiller scientifique en chef de l'Opération Warp Speed aux USA, a précisé hier que le vaccin d'AstraZeneca et de l'Université d'Oxford ne recevrait probablement pas l'autorisation d'utilisation d'urgence avant avril, alors que le produit a déjà reçu pourtant une telle autorisation au Royaume-Uni hier. Slaoui estime que des questions demeurent concernant l'efficacité du vaccin chez les personnes âgées. Il relève également les différences entre les deux branches de l'étude et estime que les autorités américaines ont besoin de chiffres plus clairs que l'efficacité combinée de 70% revendiquée.

Sur le front économique, les indicateurs PMI chinois n'offrent pas de surprise majeure en décembre, avec un indice PMI manufacturier de 51,9 et un indicateur des services de 55,7.

Les inscriptions au chômage aux États-Unis pour la semaine close au 26 décembre sont ressorties au nombre de 787.000, contre un consensus de marché de 830.000 et un niveau révisé en légère hausse à 806.000 pour la semaine antérieure. Ainsi, les inscriptions ressortent en repli de 19.000 par rapport à la précédente semaine et s'affichent nettement moins nombreuses que prévu.

Au Royaume-Uni, la Chambre des Lords a donné son feu vert à l'accord commercial post-Brexit hier soir. L 'Union européenne et la Chine ont quant à elles conclu mercredi un accord d'investissement qui donnera aux entreprises européennes un meilleur accès aux marchés chinois. L'annonce a été faite par la présidente de la Commission, Ursula Von der Leyen. L'accord UE-Chine mettra probablement plus d'un an à entrer en vigueur. Il permettra aux entreprises européennes d'investir dans de nouveaux secteurs et d'échapper à certaines exigences en matière de coentreprise.

Aux États-Unis, le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, a indiqué qu'il ne séparerait pas les paiements de 2.000$ d'autres questions, après s'être opposé plus tôt à une requête visant à un vote immédiat de la législation validée par la Chambre des Représentants sur une augmentation des paiements de stimulus à 2.000$.

La Bourse de New York a progressé mercredi, avant-dernière séance de 2020, l'indice Dow Jones terminant sur un record et les autres principaux indices frôlant les leurs. Les marchés continuent de tabler sur une reprise économique vigoureuse en 2021 à la faveur du nouveau plan de soutien aux Etats-Unis, et grâce à la campagne de vaccination contre le coronavirus. Plombé par le regain d'appétit pour le risque, le dollar a reflué au plus bas depuis deux ans et demi, un accès de faiblesse qui a profité aux cours du pétrole et de l'or.

A la clôture, l'indice Dow Jones a gagné 0,24% à 30.409 points, seulement 6 points au-dessus de son précédent record de lundi, et après un plus haut en séance à 30.525 pts. L'indice large S&P 500 a avancé de 0,13% à 3.732 pts (3 points en-dessous de son record de lundi), et l'indice Nasdaq Composite, riche en valeurs technologiques et biotechs, a pris 0,15% à 12.870 pts, finissant à 0,2% de son plus haut de lundi (12.899 pts).

Aux Etats-Unis, les marchés saluent toujours l'adoption du nouveau plan de soutien budgétaire de 892 Mds$, qui prévoit le versement d'une aide directe de 600$ à presque tous les Américains majeurs, ainsi que des indemnités de chômage pour environ 14 millions de chômeurs et des aides aux PME (financement du chômage technique). Cependant, certains espéraient que le chèque d'aide aux Américains pourrait être porté de 600$ à 2.000$, comme l'a réclamé Donald Trump (allié inattendu des démocrates sur ce sujet). La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, a d'ailleurs adopté un texte en ce sens lundi soir, mais le leader de la majorité républicaine au Sénat, McConnell, a refusé un vote au Sénat, et a répété mercredi qu'il ne voyait "pas de chemin réaliste" permettant de soumettre ce texte à un vote.

Ce blocage a un peu refroidi les investisseurs, qui espéraient un coup de pouce supplémentaire à la croissance pour 2021.

Le rythme de la vaccination contre le coronavirus fait aussi polémique, notamment en France, où la campagne n'a permis jusqu'ici de vacciner que moins de 150 personnes en trois jours. Aux Etats-Unis, où plus de 2,1 millions de personnes ont été vaccinées depuis deux semaines, des voix s'élèvent aussi pour dénoncer des lenteurs de l'administration Trump, qui avait initialement affiché un objectif de 20 millions de personnes vaccinées d'ici la fin de l'année.

Le président élu des Etats-Unis, Joe Biden, a déploré mardi les retards dans la distribution des vaccins anti-Covid. "Le plan du gouvernement Trump pour la distribution des vaccins est très en retard", a-t-il déclaré, en promettant de "remuer ciel et terre" pour accélérer la cadence. Il a renouvelé sa promesse de 100 millions de doses administrées au cours des 100 premiers jours de son mandat, qui débutera officiellement le 20 janvier prochain. Pour les marchés financiers, comme pour les experts médicaux, la vaccination massive est une condition sine qua non pour pour mettre fin à la crise du coronavirus et un retour le plus rapide possible à une vie normale et à une croissance durable.

Selon l'Université Johns Hopkins ce jour, le nombre de cas confirmés du nouveau coronavirus dans le monde depuis le début de l'épidémie ressort désormais à 82,8 millions, dont 19,7 millions aux USA, 10,3 millions en Inde et 7,6 millions environ au Brésil. Le virus a fait 1,81 million de morts dans le monde, dont plus de 342.000 aux Etats-Unis.

Les valeurs

Amazon (-1%) a annoncé mercredi son intention d'acquérir le studio américain de podcasts Wondery afin de se renforcer sur le marché de l'audio numérique. Déjà présent dans le secteur du livre audio avec Audible, le géant de l'e-commerce n'a pas précisé le montant de cette acquisition. Le 'WSJ' avait cité des sources estimant qu'Amazon pourrait débourser plus de 300 millions de dollars.

Wondery est l'un des principaux studios de création de podcasts aux Etats-Unis, et revendique environ 20 millions de visiteurs-auditeurs uniques par mois, selon le magazine 'Variety'. Il est spécialisé dans les documentaires, avec les séries Dr Death (adapté en français sous le titre de Dr La Mort) ou Business Wars (Guerre de business en français). Wondery travaille également pour des médias d'information américains, comme 'MSNBC', 'USA Today', le 'Los Angeles Times' ou 'NBC News'.

Selon le 'WSJ', Wondery, l'un des derniers studios de podcasts indépendants, devrait afficher un chiffre d'affaires de 40 M$ en 2020, dont les trois quart proviennent des publicités insérées dans ses programmes audio. Selon 'Bloomberg News', Wondery avait aussi été courtisé par Apple et Sony Music Entertainment.

Tiffany (stable). LVMH, le leader mondial du luxe, constate que les actionnaires du joaillier new-yorkais Tiffany ont voté à une très large majorité en faveur de l'accord modifié de fusion annoncé le 29 octobre 2020, relatif au projet d'acquisition de Tiffany par LVMH, lors d'une assemblée extraordinaire de Tiffany qui s'est tenue hier. La finalisation de cette opération est prévue le jeudi 7 janvier 2021.

Acadia Healthcare (stable) a annoncé un accord définitif en vue d'une cession de ses activités britanniques à Waterland Private Equity, les produits nets de l'opération se chiffrant à environ 1,35 milliard de dollars.

Boeing (stable) / Airbus. La commission européenne a déploré la décision des Etats-Unis, qui ont annoncé leur intention d'augmenter les droits de douanes pour certains produits européens dans le cadre du litige sur les subventions au secteur aéronautique. Le comportement de Washington complique les négociations, indique la CE, qui prendra contact avec l'administration Biden pour parvenir à une solution.

Tribune Publishing (+9%) pourrait se faire racheter. Selon le Wall Street Journal, qui cite des sources proches de la question, le fonds alternatif Alden Global Capital envisage de racheter l'éditeur de presse propriétaire notamment du Chicago Tribune, dont il détient déjà 32% du capital.

ExxonMobil (-1%), le colosse pétrolier américain, entend passer dans ses comptes du quatrième trimestre des charges de dépréciation d'actifs d'environ 20 milliards de dollars, d'après une notification aux autorités boursières publiée hier.

Apple (-1%), le géant technologique californien de Cupertino, a retiré 39.000 jeux vidéo de son magasin d'applications en Chine ce jour, afin de respecter l'obligation de détention d'une licence imposée aux éditeurs de jeux par les autorités locales.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/01/2021

Sogeclair, concepteur et producteur de solutions innovantes à forte valeur ajoutée pour la mobilité, annonce avoir conclu l'opération d'entrée de...

Publié le 15/01/2021

L'Administrateur Provisoire, assisté de l'Administrateur Judiciaire ont arrêté les états financiers sociaux et consolidés du groupe EEM le 15 janvier...

Publié le 15/01/2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies infectieuses générant d'importants besoins médicaux, a annoncé aujourd'hui une...

Publié le 15/01/2021

A la suite de l'ordonnance de référé du 9 octobre 2020 et de l'arrêt de la Cour d'appel du 19 novembre 2020, ayant ordonné la suspension des effets de...

Publié le 15/01/2021

Valneva a annoncé une modification des termes de son accord de financement avec les fonds américains spécialisés dans le secteur de la santé Deerfield Management Company et OrbiMed. Compte tenu…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne