Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 082.01 PTS
-0.21 %
7 095.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
5 426.75
-0.25 %
DAX PTS
15 126.08
-0.16 %
Dow Jones PTS
33 912.66
-0.19 %
11 996.26
-1.4 %
1.085
-0.13 %
PRIME DIRECT

NFL Biosciences - FR0014003XT0

Éligible : Action, PEA, PEA/PME
Augmentation de capital

Entre 2,1 € 34,0%*
et 2,4 € 25,4%*
PARTICIPER

Wall Street incertain, après une lecture 'en ligne' de l'inflation

| Boursier | 669 | Aucun vote sur cette news

Wall Street s'affiche en ordre dispersé avant bourse ce jeudi, le S&P 500 reculant de 0,1% et le Nasdaq de 0,3%...

Wall Street incertain, après une lecture 'en ligne' de l'inflation
Credits ENG Pictures

Wall Street s'affiche en ordre dispersé avant bourse ce jeudi, le S&P 500 reculant de 0,1% et le Nasdaq de 0,3%. Le Dow Jones s'affiche stable pour l'heure en pré-séance. Les chiffres très attendus de l'inflation US n'ont pas fourni de catalyseur notable, puisqu'ils ressortent globalement "en ligne" avec les anticipations des économistes, matérialisant une poursuite du ralentissement de l'inflation en rythme annuel. Sur le Nymex, le baril de brut WTI gagne 1,5% à 78,5$. L'once d'or prend 1% à 1.899$. L'indice dollar fléchit de 0,5% face à un panier de devises de référence.

Les chiffres de l'inflation américaine publiés ce jeudi n'ont pas offert de grande surprise. Ainsi, l'indice américain des prix à la consommation ressort en repli de 0,1% en décembre, en comparaison du mois antérieur, et en augmentation de 6,5% sur un an. Le consensus était celui d'une stabilité en comparaison du mois précédent. Hors alimentation et énergie, le CPI américain progresse de 0,3% en comparaison du mois de novembre, en ligne avec le consensus FactSet. L'indice des prix augmente de 5,7% sur un an, hors alimentaire et énergie.

Le marché du travail américain confirme par ailleurs sa solidité. Les inscriptions au chômage ont encore légèrement reculé la semaine passée. Le Département américain au Travail vient en effet d'annoncer, pour la semaine close au 7 janvier, que les inscriptions au chômage ont atteint un niveau de 205.000, en repli de 1.000 par rapport à la semaine antérieure. Le consensus était positionné à 220 000. La moyenne à quatre semaines s'établit à 215.500, en recul de 1.750. Enfin, le nombre de chômeurs indemnisés sur la semaine close le 31 décembre atteint 1,634 million, en baisse de 63.000 sur sept jours (1,710 million de consensus).

L'inflation était donc au centre des préoccupations cette semaine sur le calendrier économique avec cet indice des prix à la consommation de décembre, mais les annonces ressortent finalement assez neutres. Selon l'outil FedWatch du CME Group ce jeudi, la probabilité d'une hausse de taux de la Fed de 25 points de base le 1er février se situe à 89%, contre 11% de chances d'un mouvement de 50 points de base. Le taux des fonds fédéraux se situe actuellement entre 4,25 et 4,5%.

Notons par ailleurs que le Département américain au Trésor annoncera ce soir à 20 heures le déficit budgétaire de décembre. Enfin, l'actualité ne serait pas complète sans son lot d'interventions de responsables de la Fed, avec Patrick Harker, James Bullard et Thomas Barkin.

Les valeurs

Walt Disney gagnait du terrain après bourse hier soir à Wall Street, suite à l'annonce de la nomination de Mark Parker en tant que président du conseil d'administration. Parker a été président exécutif de Nike et membre du conseil d'administration de Disney au cours des sept dernières années. Parker succèdera à Susan Arnold, qui ne se représentera pas en raison de la limite de mandat de 15 ans prévue par la politique de Disney. Il assumera le rôle de président après l'assemblée annuelle des actionnaires 2023 de la société. Disney a également recommandé hier soir aux actionnaires de voter contre l'investisseur activiste Nelson Peltz, qui tente de récupérer un siège au conseil d'administration de la société.

Alphabet. Verily, l'unité d'Alphabet dédiée aux sciences de la vie, va supprimer 15% de ses effectifs et abandonner certains programmes, indique l'agence Bloomberg. Plus de 200 postes sont concernés par cette réorganisation, a précisé Verily. "Nous apportons des changements qui affinent notre stratégie, hiérarchisent notre portefeuille de produits et simplifient notre modèle opérationnel", a déclaré Stephen Gillett, DG de Verily. L'entité d'Alphabet abandonnera également Verily Value Suite, un logiciel médical, et certains produits à un stade précoce, tels que les micro-aiguilles pour l'administration de médicaments.

BlackRock est la dernière société financière américaine à réduire ses effectifs dans le cadre de diminutions des coûts plus larges, avec des plans de licenciement d'environ 500 employés. Le Financial Times rapporte ainsi que BlackRock prévoit de supprimer 500 postes de son effectif mondial, alors que le plus grand gestionnaire d'actifs au monde est aux prises avec les retombées de la baisse massive du marché. Les suppressions d'emplois équivaudraient à une réduction d'environ 2,5% de son effectif total de près de 20 000 personnes, dont environ un tiers aux États-Unis.

Taiwan Semiconductor, le fabricant de puces taïwanais coté à Wall Street, a annoncé ce jeudi une augmentation de près de 80% de ses bénéfices trimestriels à 296 milliards de dollars taïwanais, alors que de fortes ventes de puces avancées l'ont aidé à défier un ralentissement plus large de l'industrie qui a frappé les puces de base moins chères. Les revenus du quatrième trimestre ont grimpé de 27% en glissement annuel à 625 milliards de nouveaux dollars de Taïwan. Taiwan Semiconductor a dégagé ainsi un bpa de 11,41 $NT au quatrième trimestre contre 11,10 $NT de consensus FactSet. Le chiffre d'affaires, qui équivaut à 19,9 milliards de dollars, rate en revanche le consensus FactSet et les prévisions antérieures de 19,9 à 20,7 milliards de dollars. Le bénéfice d'exploitation est de 325 milliards de dollars NT par rapport à un consensus FactSet de 319 milliards de dollars NT. La marge opérationnelle de 52% se compare à une guidance de 49-51%.

Néanmoins, le groupe se montre prudent et vient de réduire son plan de dépenses en capital pour 2023, soulignant la détérioration des perspectives de la demande. TSMC prévoit désormais de dépenser entre 32 et 36 milliards de dollars, contre 36,3 milliards de dollars en 2022, et prévoit des revenus au premier trimestre dans une fourchette de 16,7 à 17,5 milliards, ce qui représenterait une baisse en glissement annuel. Le management se dit toutefois convaincu d'un rebond de l'activité au second semestre, avec les lancements de produits, y compris pour des technologies telles que l'intelligence artificielle.

T-Mobile US envisagerait d'acquérir Mint Mobile, le fournisseur sans fil économique soutenu par l'acteur Ryan Reynolds, selon des personnes proches du dossier citées par Bloomberg. Le deuxième plus grand fournisseur de services mobiles américain serait ainsi en pourparlers avec Mint Mobile, ont déclaré les sources, qui ont demandé à ne pas être identifiées, l'affaire n'étant pas publique. Aucune décision finale n'a été prise et Mint Mobile pourrait choisir de rester indépendant ou de se vendre à une autre partie. Ryan Reynolds détient environ un quart de Mint Mobile, qui propose des forfaits de téléphonie mobile économiques sur le réseau T-Mobile à partir de 15$ par mois.

Tesla. Selon l'agence Bloomberg, l'expansion de l'usine du constructeur texan de voitures électriques Tesla à Shanghai a été retardée. L'agence cite des personnes proches du dossier, qui évoquent des problèmes de données qui risquent de mettre un frein à l'ambition du constructeur américain de continuer à se développer en Chine. L'expansion dite de "phase trois" devait initialement commencer au milieu de l'année et aurait vu la capacité de l'usine doubler pour atteindre environ 2 millions de voitures par an, ont déclaré les sources de Bloomberg, qui ont demandé à ne pas être identifiées car elles ne sont pas autorisées à parler publiquement.

Certains responsables du gouvernement central chinois se seraient dits préoccupés par le fait qu'une entreprise américaine connectée à l'initiative Internet depuis l'espace d'Elon Musk, Starlink, ait une si grande présence dans la plus grande économie d'Asie, a déclaré l'une des sources. Alors que les voitures Tesla ne sont pas pourvues d'équipements Starlink, qui permettraient aux utilisateurs de contourner le grand pare-feu chinois, Pékin est de plus en plus préoccupé par la sécurité des données et la stabilité sociale.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 30/01/2023

Wall Street fléchit ce lundi, le S&P 500 abandonnant 0,85% à 4...

Publié le 30/01/2023

Wall Street fléchit lourdement avant bourse ce lundi, le S&P 500 abandonnant 0,8%, le Dow Jones 0,5% et le Nasdaq 1,1%...

Publié le 30/01/2023

La Bourse de New York a fini la semaine dans le vert, les publications du jour indiquant un ralentissement de l'inflation et de l'économie à quelques jours de la prochaine décision de la Fed sur…

Publié le 27/01/2023

Wall Street tempère ses ardeurs ce vendredi, après un joli rebond des valeurs technologiques...

Publié le 27/01/2023

Wall Street tempère ses ardeurs avant bourse ce vendredi, après un joli rebond des valeurs technologiques...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 30/01/2023

Au total, 20 patients étaient inscrits à cet essai clinique approuvé par la FDA...

Publié le 30/01/2023

Détermination des forces en présence et des secteurs et valeurs fortes et analyse graphique des Indices et valeurs : SP500 – Nasdaq100 – VIX – Eurostoxx - FutureCAC40 - Alphabet - Amazon -…

Publié le 30/01/2023

Le résultat net part de Fiducial Real Estate, hors effets de change, passe de 29,6 ME à 31,9 ME...

Publié le 30/01/2023

Energisme est confiant quant à ses perspectives d'afficher, sur l'exercice 2023, une croissance au moins similaire à celle enregistrée sur l'année 2022...

Publié le 30/01/2023

Sur le plan statistique : Réouverture des marchés chinois après les congés du nouvel an lunaire. Zone euro : 11H00 Indice de confiance des consommateurs de janvier USA :…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne