5 410.51 PTS
+0.58 %
5 401.00
+0.50 %
SBF 120 PTS
4 299.63
+0.41 %
DAX PTS
13 039.78
+0.24 %
Dowjones PTS
23 526.18
-0.27 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wall Street hésite après la BCE, en attendant Irma...

| Boursier | 210 | Aucun vote sur cette news

Le DJIA perd pour le moment 0,06% à 21.794 pts, le Nasdaq gagne 0,08% à 6.398 pts et le S&P500 cède 0,07% à 2.464 pts...

Wall Street hésite après la BCE, en attendant Irma...
Credits Reuters

Wall Street s'affiche désormais autour de l'équilibre. Les investisseurs, soulagés hier soir par une solution de court terme trouvée sur le plafond de la dette américaine, restent préoccupés par les tensions géopolitiques liées en particulier à la Corée du Nord et également par l'ouragan Irma qui s'approche dangereusement de la Floride... Par ailleurs, les commentaires provenant aujourd'hui de la BCE, qui n'a pas touché à ses taux, confirment l'attitude accommodante de la Banque... L'Euro en profite pour grimper sur la barre symbolique de 1,2$. Le DJIA perd pour le moment 0,06% à 21.794 pts, le Nasdaq gagne 0,08% à 6.398 pts et le S&P500 cède 0,07% à 2.464 pts.

Dans l'actualité économique aux États-Unis ce jour, les inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close au 2 septembre sont fortement remontées de +62.000 à 298.000 (consensus 241.000 - 236.000 une semaine avant) avec l'impact du Texas.

Les chiffres de la productivité non-agricole américaine du second trimestre (lecture révisée) ont fait ressortir une progression de 1,5%, alors que les coûts unitaires du travail se sont appréciés de 0,2% (consensus au rythme de +1,3% en comparaison du trimestre antérieur ; +0,3% pour les coûts unitaires du travail).

La Banque centrale européenne a conservé en l'état ses taux directeurs, à l'issue de la réunion du 7 septembre. Elle a également confirmé la dotation mensuelle de 60 milliards d'euros de son programme de rachat d'actifs. "Le Conseil des gouverneurs prévoit que les taux d'intérêt directeurs de la BCE resteront à leurs niveaux actuels pendant une période prolongée, et bien au-delà de l'horizon fixé pour les achats nets d'actifs", a pris soin de préciser la banque centrale dans son communiqué. Le programme actuel de rachat court en théorie jusqu'en décembre 2017, mais il pourra aller au-delà, si nécessaire. La BCE ajoute que si les perspectives deviennent moins favorables ou si les conditions financières ne permettent plus de nouvelles avancées vers un ajustement durable de l'évolution de l'inflation, "le Conseil des gouverneurs se tient prêt à accroître le volume et/ou à allonger la durée du programme".

Lors de la conférence de présentation de la décision, Mario Draghi a expliqué que la récente volatilité sur le marché des changes est une source d'incertitudes, mais que la croissance économique de la zone euro reste solide. Il a ainsi indiqué que la BCE a relevé à 2,2% sa projection de croissance 2017, ce qui constituerait le rythme le plus élevé depuis 2007. Les projections 2018 et 2019, un peu plus faibles, sont inchangées. Dans le même temps, la projection d'inflation a été abaissée à 1,2% en 2018 et 1,5% en 2019. L'anticipation de 1,5% en 2017 a été conservée. Quoi qu'il en soit, un degré élevé d'accommodation de la politique monétaire reste nécessaire. Le gouverneur de la banque centrale a par ailleurs indiqué que l'institution a prévu de réexaminer à l'automne le calibrage de son programme de rachat d'actifs au-delà de 2017.

LES VALEURS

Apple (stable) et Amazon envisageraient de racheter les droits cinématographiques de la franchise James Bond, selon 'Hollywood Reporter'. Les deux groupes veulent en effet acquérir des contenus, et entreraient sur ce dossier en concurrence avec Time Warner (Warner Bros), Comcast (Universal), Sony, Twenty-First Century Fox ou MGM, rapporte Hollywood Reporter. D'après un spécialiste cité, la franchise vaudrait entre 2 et 5 Mds$...

Amazon (+1%). Dans un autre registre, le broker D.A. Davidson a initié sa recommandation à l'achat sur Amazon, avec un objectif de cours de 1.300$. Selon le spécialiste, le géant américain du commerce en ligne devrait gagner encore plus de parts de marché après l'acquisition de Whole Foods... Pour finir, Amazon a annoncé ses plans concernant l'ouverture d'un second siège social 'HQ2'. La localisation reste à préciser...

Apple a par ailleurs finalisé par ailleurs un accord avec Warner Music pour des droits de streaming musical sur son service Apple Music. C'est du moins ce qu'affirme l'agence Bloomberg. Apple pourrait également conclure un accord comparable avec Sony.

Korn Ferry (+7%), spécialiste des solutions pour la gestion du capital humain, a publié ses résultats du premier trimestre fiscal 2018. Les revenus s'élèvent à 415 M$, contre 393 M$ un an avant. Les bénéfices sont de 29 M$, contre 3,2 M$ un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 0,51$, contre 0,06$ sur la même période de l'exercice précédent. Le bpa ajusté ressort à 0,55$, contre 0,52$ il y a un an. Les analystes anticipaient en moyenne un bpa trimestriel de 0,53$, pour des revenus de 390 M$. Sur le trimestre actuel, le groupe vise un bpa de 0,58-0,66$.

Microsoft (+1%). Carlo Purassanta est nommé Président de Microsoft en France. Il prend la succession de Vahé Torossian, Corporate Vice President, qui est nommé Président de la région Western Europe, en remplacement d'Eric Boustouller, qui quitte de son côté Microsoft pour saisir une nouvelle opportunité professionnelle sur le marché français (SoLocal). Carlo Purassanta, 45 ans, dirigeait Microsoft Italy depuis janvier 2013. Il connait par ailleurs déjà Microsoft France, puisqu'il a été, pendant deux ans, Directeur de la division Services.

GoPro (+16%) annonce viser désormais, pour le troisième trimestre, une marge brute et des revenus proches des bornes hautes des fourchettes d'anticipations précédemment dévoilées (entre 290 et 310 M$ de revenus et entre 36 et 38% de marge brute). Le groupe précise qu'il devrait être rentable sur la période en base non-GAAP. GoPro visait jusqu'ici un bpa T3 non-GAAP compris entre -0,06 et +0,05$.

FireEye grimpe de 7%, dopé par une note positive de Morgan Staney.

Procter & Gamble (stable). La firme Trian de l'investisseur activiste Nelson Peltz a livré ses propositions pour améliorer la performance du géant des produits de consommation P&G. Trian demande également un siège au conseil d'administration. La participation actuelle de Trian au capital de Procter se chiffre à environ 3,5 milliards de dollars.

Urban Outfitters (-1%). Le détaillant américain en vêtements anticipe une baisse des ventes à un chiffre (-1 à -4%) à comparable pour le troisième trimestre, selon les informations fournies à la SEC, gendarme américain de marché. Les analystes, de leur côté, envisageaient une chute plus prononcée, de plus de 7% en glissement annuel.

Alphabet (stable). L'unité Google du géant de Mountain View serait proche d'un accord en vue de l'acquisition des opérations du groupe taïwanais HTC dans les smartphones, si l'on en croit les informations du 'Commercial Times' de Taïwan. La dégradation récente des résultats de HTC plaiderait notamment en faveur d'un 'deal' stratégique.

Eli Lilly (+1%), le laboratoire d'Indianapolis, annonce son intention de supprimer 3.500 emplois, soit un peu plus de 8% de sa force de travail, dans le cadre d'un plan de réduction des coûts via "des actions visant à rationaliser les opérations afin de concentrer plus efficacement les ressources sur le développement de nouveaux médicaments et d'améliorer sa structure de coûts". Le groupe vise une économie annuelle d'environ 500 M$ à partir de 2018. Une charge de restructuration de 1,2 Md$ avant impôts (0,80$ par action) devrait ainsi être enregistrée sur le troisième et quatrième trimestre.

Barnes & Noble (-12%) a présenté ses résultats du premier trimestre fiscal. Le groupe affiche une perte nette de 10,8 M$ (0,15$ par action), contre une perte de 14,4 M$ (0,20$ par action) un an avant. Les ventes s'élèvent à 853 M$, contre 914 M$ un an plus tôt. Les analystes anticipaient en moyenne une perte par action trimestrielle de 0,12$, pour des revenus de 873 M$. A magasins comparables, les ventes reculent de 4,9%.

Fitbit s'envole de 10% à Wall Street suite à l'annonce d'un accord avec DexCom pour développer et commercialiser des produits afin "d'aider les gens à mieux gérer leur diabète et obtenir une image plus complète de leur santé globale avec des outils mobiles faciles à utiliser".

Alnylam Pharmaceuticals (-13%). La société de biotechnologie américaine a suspendu toutes les études avec son candidat fitusiran, après le décès d'un patient traité pour hémophilie sans inhibiteurs dans le cadre d'une étude de prolongation de phase II.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Conséquence de Thanksgiving, les investisseurs américains ne seront de retour que pour une demi-journée ce vendredi...

Publié le 24/11/2017

L’équipe de TradingSat.com, séduite par les qualités graphiques de court terme de AXA, entrevoit un potentiel intéressant sur cette action qui constituera le sous-jacent d’un turbo Call…

Publié le 24/11/2017

La Chine a réduit les droits de douane sur des biens de consommation. Les taxes sur certains produits et compléments alimentaires, produits pharmaceutiques, vêtements et articles de divertissement…

Publié le 24/11/2017

Une grosse application a été négociée sur le marché...

Publié le 24/11/2017

Peu d'évolutions sur le dossier Laurent Perrier après les chiffres du premier semestre...

CONTENUS SPONSORISÉS